De la simultanéité des projets...


  • Plume d'Argent

    Bonjour tout le monde,

    Nous sommes nombreux(ses) ici à avoir des fourmillements permanents dans le cerveau, des émulations variées qui misent bout à bout nous font crouler sous les projets tous plus différents les uns des autres.
    Qui n’a pas, outre son projet principal, quelques personnages qui traînent dans un coin de la tête pour une aventure radicalement différente mais qui ne vous laissent pas plus de répit psychologique que la fin de cette tablette de chocolat au fond du placard qui vous susurre à la conscience “Il suffirait d’un rien pour que tu te jettes à mes pieds”. :chocolate_bar:

    Mes interrogations sont les suivantes :
    :pen_ballpoint: Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?
    :pen_ballpoint: Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?
    :pen_ballpoint: Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?
    :pen_ballpoint: Vos projets ont-ils tous la même priorité?
    :pen_ballpoint: Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?
    :pen_ballpoint: Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?

    C’est vaste comme sujet mais voyez-vous je m’interroge. J’ai personnellement deux projets en tête, le principal, Le Lotus Noir et le second Noctis . Je dois pour le moment me concentrer sur le Lotus, qui est en phase de énième réécriture (cf mon JdB) et j’avance sagement pour rendre un manuscrit convenable.
    Mais voilà. Noctis prend corps petit à petit, malgré moi, et si je note mes idées pour ne pas les oublier, je crains qu’en écrivant tel ou tel bout de scène qui me trotte dans la tête, je ne finisse par me perdre dedans - je me connais… :no_mouth: Sans compter que je sais que les recherches historiques pour ce projet-ci vont être passionnantes mais très longues.
    Noctis étant teeeeellement différent du Lotus, j’ai peur qu’en essayant de travailler à la fois sur l’un et sur l’autre, ne serait-ce qu’un peu, je ne bâcle les deux.

    D’où… comme à chaque fois, je vous consulte, Plumes adorées ! :smile:


  • Plume d'Argent

    Pour ma part, j’utilise la stratégie habituelle, c’est à dire de travailler par phases sur plusieurs projets.
    Par exemple, ces derniers mois j’ai travaillé sur les corrections éditoriales du Cirque Interdit, puis j’ai fait une phase de correction sur le tome 1 de Porcelâme, puis je suis actuellement en train d’écrire le premier jet du tome 2 de Porcelâme. Ainsi, je pourrai revenir sur le tome 1 de Porcelâme avec plus de recul et les retours de mes béta-lecteurs.
    Le principe, c’est de ne pas travailler sur plusieurs textes en même temps, mais de ne pas enchainer les phases d’écriture et de correction sur un même texte, pour prendre le temps d’avoir des retours et du recul.


  • Plume d'Argent

    Super idée ce topic @Mary !
    Je suis pas spécialiste, mais je suis concernée, puisque des projets, j’en ai des dizaines !

    Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps ?
    Oui, en terme d’écriture je ne dépasse pas les deux en même temps, mais pour ce qui est des gribouillages et du cogitage (mot inventé), c’est l’anarchie totale. J’ai des périodes où je me concentre sur un seul projet, d’autre où j’ai une nouvelle idée toutes les semaine. On va dire qu’activement je ne traite pas plus de 10 projets à la fois.

    Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?
    Je ne me suis jamais posée la question, puisque pour moi c’est juste normal. Mais je penserai à stimulant, puisque j’adore ça, construire des projets. Je pense que sans ça ma vie serait plus morne (sans vouloir offenser ceux qui ont un ou deux projets, c’est mon ressenti personnel).

    Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière ?
    Pour l’organisation, je vais faire un gros pavé explicatif, alors préparez vos mirettes (j’essaye d’aérer promis).

    • Les ébauches
      Là, on ne peut pas vraiment parler de projets, mais plutôt d’idées. Elles concernent généralement des personnages, des univers et des concepts. La moitié des ébauches ne passent pas l’étape suivante parce qu’elles manquent d’un truc indispensable à une histoire : l’histoire (oui, oui), entendez par là le scénario et les péripéties.
      Pour les garder en tête et les (ré)utiliser/développer si jamais, j’ai un fichier “liste de livres abandonnés ou en reconversion” que j’appelle “désolée mes chéries” ou “cimetière des idées” selon mon humeur (parce que j’aime bien changer le titre de mes fichiers)

    • Les esquisses
      Elles en sont au même point que les ébauches, sauf qu’elles ont passé l’admission : elles ont un scénario. Pas forcément aboutis, ni même palpitant, mais au moins elles ont du potentiel. À ce stade là elles prennent la forme de magnifiques dessins faits en cours et de gribouillages sur mon carnet de notes.

    • Les projets
      On y arrive. Les projets sont les esquisses que j’ai développé à force d’inspiration et de réflexion. J’ai une vision assez nette de l’histoire dans sa totalité et très nette du tome 1 (parce que généralement je fais des séries), dont je fais le plan chapitre par chapitre. Les projets sont assez obsédant, parce qu’ils m’enjaillent, qu’ils sont vivants, et que dans l’absolu je pourrais les écrire. Sauf que… j’ai pas le temps. Je peux pas tous les écrire. Donc j’ai un fichier dont le nom sobre est “liste de livres à faire” (et le surnom "peut-être de prochain best-seller, pour me motiver) dans lequel je mets 1)le titre et les perso principaux 2)un résumé plus ou moins détaillé de l’histoire 3)le plan de (parfois des) tome(s). J’ai mis la moitié de ceux-là dans le premier post de mon JdB.
      À partir de là, selon s’ils m’inspirent ou pas, je les intègre à la liste d’attente. J’ai donc une liste d’attente formelle et dans l’ordre des livres que je veux vraiment écrire, avec une estimation du temps que ça prendra. Pour 2019, j’espère écrire La Chasseresse, La Danse des Étoiles et La barrette rouge, ainsi que les plus petits livres White Lucy (que j’ai déjà bien entamé) et Balles Fantômes.

    • Les bébés
      Les livres que j’ai écrit, j’ai un dossier qui leur est dédié. Parfois quand je fais trop de version ou que je fais des suites, je crée un dossier par oeuvre. J’ai un dossier “en cours de gestation” pour ceux que je suis en train d’écrire. Pour l’instant, seul White Lucy y est.

    Vos projets ont-ils tous la même priorité ?
    Non, il y en a qui m’enjaillent plus, et d’autres que je veux écrire depuis longtemps. C’est de ces deux critères dont je me sers pour faire ma liste d’attente. Mais c’est dur de choisir parfois.

    Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?
    Alors, je n’ai pas “un” projet principal, mais oui. Notamment sur la phase d’écriture. À cause de mon organisation elle arrive généralement bien après la phase d’invention, et donc la phase où je m’amuse le plus. Du coup, je me retrouve avec des livres que je n’ai pas envie d’écrire, mais je le DOIS. Surtout quand il s’agit de suites et que je vais laisser une série en plan. C’est le cas de La Chasseresse. Ça m’ennuie un peu de l’écrire mais le tome 1 ne se suffit clairement pas à lui-même (et j’en ai 6 pour cette série soupir ).

    Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout ?
    Alors, ça dépend. Mais en ce moment je suis dans une phase où j’essaye de fusionner les univers. Jusqu’à maintenant je faisais un univers par histoire, mais là je m’y retrouve plus donc j’essaye au maximum de les mixer, en plaçant les histoires dans les contextes spatio-temporels différents. Avec moyennement de succès jusqu’à présent. Donc je dirais une difficulté, mais ça varie selon mon humeur XD

    Pour essayer de t’aider, @Mary je te conseillerai de laisser ton inspiration faire pour ce qui est de Noctis, mais de te concentrer, en terme d’écriture, sur le Lotus Noir. Je sais pas si ça va t’aider, mais c’est ce que je fais.

    @elikya tu es bien plus organisée que moi XD Pour ce qui est des corrections, je n’ai pas encore de rythme ni d’organisation. Mais si un livre doit être corriger, je décale la liste d’attente. #bordel


  • Plume d'Argent

    :pen_fountain: J’ai plusieurs projets, plusieurs idées de trucs, répertoriées selon leur importance (la plupart n’étant qu’annexe, j’en ai seulement quatre sérieux).
    :pen_fountain: Pour moi, cela n’est pas compliqué mais nécessaire. Je ne travaille jamais sur plusieurs en même temps, mais parfois j’ai envie d’envoyer chier le premier, le plus important pour moi (Sioltà), alors pour ne pas faire de bêtises avec celui-ci, je le cale au fond d’un tiroir, je broie un peu du noir et ensuite, j’attrape un autre projet, le temps que l’envie de ressortir Sioltà se fasse ressentir. En fait pour être honnête, les trois autres projets ne vivent que quand j’arrête le premeir.
    :pen_fountain: Même si un des trois autres projets me détournais de Sioltà, ce ne serait que pour un temps, et non sans plaisir/nécessité. Finalement, comme je les aime tous et compte tous les finir un jour, peu importe l’ordre dans lesquels je les avance (et plus comme j’avance comme un escargot, c’est pas bien grave ^^)
    :pen_fountain: Encore une fois, pour moi, le changement et la variation des thèmes et histoire n’est pas une difficulté ni même un atout, c’est surtout une nécessité. Mon projet principal est axé fantasy, le deuxième sf, le troisième historique et le dernier ancré dans la réalité et le monde moderne. Si je menais deux projets de fantasy en même temps, je pense que je m’embrouillerai, et que je finirai par les caler tous les deux dans un tiroir pour une durée indéterminée ^^

    @elikya tu as une organisation sans faille ! C’est impressionnant comme tu peux mener de front deux projets différents en même temps !

    @Audrey-Lys “pas plus de dix projets à la fois” ! Mais c’est énooorme :astonished:


  • Plume d'Argent

    Merci pour vos réponses :smiley:

    @elikya C’est beau, ce que tu fais :laughing: En fait, si je comprends bien, le principe c’est d’alterner les deux projets quand il sont chacun à différents stades de l’écriture, c’est bien ça ?
    (Et là mon inconscient me dit : puisque tu corriges sévèrement le Lotus, rien ne t’empêche d’écrire deux trois scènes de Noctis pour te détendre….:woman_facepalming:)

    Après, maintenant que je me replonge dans la correction/réécriture du Lotus après l’avoir mis de côté pendant longtemps, effectivement, je gagne beaucoup en recul, j’arrive à sortir parfois un style que je trouve beaucoup plus évolué qu’avant. Je ne dis pas ça pour m’envoyer des fleurs, mais j’ai l’impression que le recul amène aussi une certaine lucidité vis-à-vis de ses propres capacités d’écriture et allonge la marge de progression.

    @Audrey-Lys Tu es vertigineuse… :astonished:
    J’aime beaucoup ta hiérarchisation, je m’y retrouve beaucoup dans ce que tu décris.
    Je réfléchis encore, mais je pense que si j’ai des scènes, des flashs, je vais les écrire, au moins les ébaucher. Au mieux ce sera fait, au pire, ça me fera souffler, vu que je passe mes journées sur le Lotus :flag_black:

    @olek a dit dans De la simultanéité des projets... :

    parfois j’ai envie d’envoyer chier le premier, le plus important pour moi (Sioltà), alors pour ne pas faire de bêtises avec celui-ci, je le cale au fond d’un tiroir, je broie un peu du noir et ensuite, j’attrape un autre projet, le temps que l’envie de ressortir Sioltà se fasse ressentir.

    Ben voilà, j’ai le même “problème”. Noctis, c’est mon anti-Lotus Noir. Si maintenant j’arrive à l’écrire sans problème (alleluia) il a été trèèès difficile à sortir et sans entrer dans les détails, je m’en remets encore. Je crois que mon inconscient a créé Noctis comme un refuge, parce qu’il est beaucoup plus joyeux, exaltant, il y a une grosse histoire d’amour qui me fait rêver à écrire… :cloud:
    D’autant que je me mets la pression avec le Lotus parce qu’il faut que je le rende XD


  • Plume d'Argent

    Je crois que je travaille un peu comme @elikya
    Mes deux premier textes, Ville noire et 63/84 jours sont en correction, J’écris le troisième, le Livre des vérités et pendant ce temps là, je rêvasse au projet suivant, les Jardins de Valta–imhir et je fais des petites notes pour ne rien oublier.

    A part pour les rêvasserie, j’alterne de grosses phase de correction ou d’écriture sans trop mélanger les deux.



  • :pen_ballpoint: Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?

    je fais partie de ceux qui doivent avoir une période d’inspiration pour avoir une créativité débordante, sans inspiration pas d’écriture et je suis incapable de me forcer à sortir ma plume sans elle. Du coup lorsque je suis dans une période inspirée et donc créative, oui, je peux tout à fait avoir plusieurs projets qui se chevauchent. Dans ma dernière période, j’ai donc avancé dans les corrections d’un poisson sans bicyclette grâce aux premiers retours sur fpa <3 j’ai avancé sur Adélaïde X (fantasy) mais comme c’est un projet qui ne nécessite pas forcément de recherches (disons qu’elles sont déjà faites et qu’un carnet est plein de gribouillages, cartes, persos, architecture du 19eme et mode de vie…) et demande beaucoup à l’imaginaire j’ai tendance à m’y ennuyer, là, j’ai encore trouvé le moyen de bloquer… j’ai repris mon premier roman terminé (le premier jet) pour démarrer les réécritures, le temps laissé depuis sa création permet une bonne prise de recul…et puis en écrivant Adélaïde, je me suis retrouvée en compagnie d’autres personnages qui m’invitent à entrer dans une histoire type le poisson ancré dans le réel (mais pour l’instant, les personnages ne sont venus qu’en maigres apparitions) … je peux aussi avoir besoin d’écrire des textes pour enfants pour des instants légers, ça me permet de faire une pause si les projets sur lesquels je suis sont sombres mais en ce moment avec Adélaïde, je n’en ai pas ressenti le besoin.
    Ma dernière vague créative n’aura pas été porteuse d’un projet passion dans lequel je focus toute mon énergie et ma créativité, c’était une vague ouverte à des redécouvertes (manuscrits terminés) et des petites avancées sur Adélaïde.
    l’autre la précédant a donné naissance au poisson dans lequel je me suis investie à 200% jusqu’au mot fin, à des histoires jeunesses redécouvertes et améliorées, à quelques recherches sur Adélaïde.

    :pen_ballpoint: Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?

    Je finis souvent avec des maux de tête XD mais c’est ainsi que ça fonctionne et ce sont des périodes tout aussi épuisantes/éprouvantes émotionnellement que passionnantes.

    :pen_ballpoint: Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?

    Non pour l’organisation, ma seule règle est de suivre la spontanéité de l’instant, de l’envie, de l’émotion, de l’inspiration, je me laisse guider par ma créativité sans chercher à imposer de cadres, je n’aime pas ça c’est comme les plans, je déteste les plans, ça me donne l’impression de cloisonner l’histoire de murs enlevant une part de liberté à la créativité. Bref, je dois avoir une plume qui préfère les cavernes d’ali baba au bureau bien rangé pour exister…en gros c’est une plume bordélique ^^ (et c’est pénible parfois)

    :pen_ballpoint: Vos projets ont-ils tous la même priorité?

    Hors dead line éditoriale quand il y a, la priorité dépendant de l’envie, de l’émotion, de l’inspiration, il peut y avoir un projet sur le feu un jour que je mettrai au frigo le lendemain pour mettre un autre projet sur le feu…tout dépend, en ce moment, même si j’ai Adélaïde que je DOIS terminer, je n’ai pas de projets passions (comme le poisson par exemple) si j’en avais un je serai constamment dessus jusqu’à ce que la fin soit posée sans m’ennuyer ou bloquer…

    :pen_ballpoint: Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?

    non, ça va dépendre des vagues d’inspiration et des projets, tant que je n’ai pas le fameux projet passion qui m’accapare complètement, je laisse faire sinon ça finirait en prise de tête. XD

    :pen_ballpoint: Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?

    ni une difficulté, ni un âtout… la liberté créative avant tout, c’est elle qui guide et invite plutôt dans cet univers ou celui là au fil des jours (mais dans le cas d’un projet passion, je n’ai pas mille projet sur le feu, je n’en ai qu’un et il me prendra tout mon temps)

    @Mary j’aurais tendance à te dire, ne te prends pas trop la tête et va surtout là où le plaisir t’attend au grès de l’inspiration, si Noctis t’appelle, suis ton instinct et laisse toi guider par ta créativité qui semble en train de vouloir s’amuser par là bas et moins sur ton Lotus Noir…il n’y a pas de projets qui se perdent, il y a parfois juste besoin de souffler et relâcher certains projets sur lesquels on a énormément bosser pour pouvoir y revenir l’esprit en phase avec et les boucler. J’ai l’impression que tu es sur un virage du genre, besoin de relacher le lotus pour te focaliser sur Noctis et revenir sur le Lotus par la suite…des fois ça fait juste un grand bol d’air et du bien de s’écouter…l’écriture étant avant tout un plaisir et non une contrainte (normalement), va du côté qui t’en procurera le plus ;-) et cool raoul! haut les voiles, haut les coeurs ! Va la où le vent te pousse ^^


  • Plume d'Argent

    Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?

    Autrefois, j’en faisais jusqu’à 6 en même temps mais j’ai levé le pied parce que j’avais du mal à suivre et du coup, je finissais par abandonner.

    Là, je me suis mis à 2 projets et j’arrive à les avancer tous les deux. Je fais un chapitre sur un, un chapitre sur l’autre.

    Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?

    Quand j’en faisais 6, en même temps, c’était compliqué. Là, 2, ça va. En plus quand j’en ai marre de l’un, je permute sur l’autre.

    Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?

    Alors un chapitre sur l’un et un chapitre sur l’autre. Même si parfois, j’en fais deux de suite parce que je suis inspirée.

    Vos projets ont-ils tous la même priorité?

    Oui, pour moi, la priorité c’est de finir ^^.

    Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?

    J’ai eu un peu peur mais finalement avec 2 ça va.

    Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?

    Non, c’est plus un atout comme ça, on se trompe pas entre les deux.


  • Plume d'Argent

    Je vois qu’il y a plein de plumes qui jonglent entre les projets !

    Une petite précision de mon côté : le principe de mon organisation, ce n’est pas d’avoir seulement deux projets en même temps. Je peux alterner les phases entre trois ou quatre projets à des phases très variées : premier jet / première phase de correction/ corrections plus abouties…


  • Plume d'Argent

    Je ne vais pas pouvoir répondre point par point à ton questionnaire car je fais en sorte de ne travailler que sur un projet à la fois.
    D’abord pour une simple question de temps : quand je vois la lenteur avec laquelle je progresse sur un seul projet en court, si j’en gérais plusieurs, je ne verrais rien avancer et ça me découragerait à coup sûr.

    Ensuite, je suis une personnalité qui suit des espèces de cycles : je suis à fond sur un truc pendant un certain moment, puis je passe (toujours à fond…) sur autre chose en laissant en plan le projet précédent :art: :book: :tools:
    Si je fonctionne comme ça avec l’écriture, je sais que je vais commencer 36 000 trucs et ne jamais les finir :confounded:
    Donc, pour parer à cette éventualité, j’ai décidé de me concentrer sur une seule histoire et de rester dans le guidon jusqu’à sa fin (ou la mienne :D :coffin: )

    Après, je m’oblige à cette discipline parce que je me connais et que je sais qu’il n’y a que comme ça que j’en verrai le bout un jour. Je comprend très bien le besoin de “s’aérer” et de travailler sur des projets différents pour souffler. Et, par-dessus tout, si une histoire - comme Noctis - t’appelle, je trouve dommage de la mettre de côté complètement ^^


  • Plume d'Argent

    :pen_ballpoint: Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?
    J’ai géré pendant quelques années deux projets de romans en parallèle (l’un a abouti, l’autre non faute d’avoir fait un plan), en ce moment je jongle entre un recueil de nouvelles, un roman et des nouvelles random plus ou moins longues (de 2K à 12K), et je sens qu’un autre roman ne va pas tarder à arriver (oups). Donc je dirais que oui :grinning:
    :pen_ballpoint: Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?
    Exaltant, oui. Reposant, non :rofl: Après, je n’arriverais pas à faire autrement, j’ai trop envie d’écrire certaines histoires.
    :pen_ballpoint: Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?
    J’y travaille par phases, comme la plupart des autres plumes, en séparant en général écriture et correction (pour prendre du recul, comme l’a dit Elikya). (Je ne compte pas les écrits “en projet”, dans ma tête, qui doivent y rester genre une ou deux semaines pour une nouvelle, et plusieurs mois pour un roman, avant que je les écrive pour que je sois presque sûre d’aller jusqu’au bout.)
    :pen_ballpoint: Vos projets ont-ils tous la même priorité?
    Quand je commence une nouvelle, en général elle a la priorité jusqu’à ce que je finisse de l’écrire (après, la correction, ça vient plus tard), surtout si c’est pour un AT (donc avec une deadline). Mais je n’enchaîne jamais deux nouvelles, que ce soit pour le recueil ou non, parce que je veux avancer sur le roman (et je pense qu’il aura toujours la priorité même si je commence le deuxième projet de roman).
    (Sinon, avant, avec les deux romans en parallèle, je n’avais pas de priorité particulière…)
    :pen_ballpoint: Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?
    L’avantage des nouvelles, c’est que ça permet de faire une pause dans le roman, de souffler et d’explorer d’autres univers / styles / personnages. Et puis c’est court à finir, donc ça ne m’inquiète pas trop (on verra pour le deuxième projet de roman, ça sera un autre problème).
    :pen_ballpoint: Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?
    Atout, parce que comme dit plus haut c’est cool de tester différents trucs (et il y a moins de risque de se mélanger les pinceaux entre les textes je trouve).


  • Plume d'Argent

    De mon côté, comme @Alice, je travaille sur mes projets un par un. Sauf que moi c’est pas vraiment de mon plein gré :confounded:

    voilà comment je fonctionne :
    j’ai UN projet, le SACRO SAINT, et c’est tout. J’ai bien deux trois idées qui volettent dans ma tête mais je m’autorise meme pas à me concentrer dessus tant que j’ai un projet en cours. C’est presque… un principe… mais pas un que j’ai choisi.

    Comme un projet me dure facile un an, il y a des moments ou je sature, j’en peux plus, je voudrais passer mon cerveau sous un camion :rage: je sais que ça me ferait du bien de me concentrer un peu sur autre chose, un truc nouveau, j’ai justement des idées qui me font de l’oeil et ne demandent qu’à être développées… mais j’ose pas. Je suis persuadée si je quitte le sacro saint des yeux juste une seconde, il restera tel Eurydice coincé dans les limbes pour toujours :anguished: et ce sera ma faute :fearful: , et j’aurais été prévenue :pensive: .

    Du coup, quand j’en peux VRAIMENT plus de mon projet, au lieu de m’aérer l’esprit en en travaillant un autre, j’atterris complètement abrutie devant la téléréalité avec un filet de bave qui pend :sob:

    Et puis ne pas être foutue d’éparpiller un peu mes univers, ça me donne l’'impression d’être BETE :angry: !

    Un exemple d’à quel point c’est absurde : Une fois j’ai écrit une fanfic sur Resident Evil. Un long projet qui m’a duré un an et demi. Assez tôt, j’ai eu de l’inspiration pour écrire un petit oneshot vite fait… et ben impossible. C’était sur le meme fandom pourtant, les mêmes persos, tout ! et ben j’ai d’abord du terminer ma fic, et ensuite, soit un an plus tard, j’ai pu écrire le petit oneshot qui m’a pris une soirée.

    Après… encore une fois comme Alice, je passe tellement de temps sur un seul projet alors que je m’y consacre entièrement, si je me dispersais ça prendrait l’éternité. Au moins là comme ça j’ai l’espoir de retrouver mon temps de cerveau quelques semaines entre deux obsessions.

    En tout cas, @Mary, à ta place j’essaierai faire cohabiter les projets, surtout si t’en as envie ! c’est quand-même plus fun, et la plupart des plumes y arrivent sans abandonner !


  • Plume d'Argent

    En termes de romans, j’ai essayé de gérer plusieurs projets en parallèle, mais comme c’était des univers et surtout des styles d’écriture très différents, ça n’a rien donné de bon. Du coup je me suis consacré à un seul projet, sans m’interdire une courte nouvelle de temps en temps (pour un petit concours PA par exemple) ou un essai de roman première lecture. Mais du coup je fais une pause dans le gros projet.
    Par contre, je peux avancer en parallèle sur des corrections d’une part, un premier jet d’autre part. Quand ça m’est arrivé, je faisais écriture le matin, correction l’après-midi.
    Les priorités, elles se définissent toutes seules : le projet qui m’obsède le plus prend la main :)
    Bon, oui, j’avoue, une ou deux idées d’histoires ont bien failli me détourner de mon projet actuel. Alors j’ai écrit quelques lignes (genre un prologue ou un début de chapitre 1) et ça s’est calmé.


  • Plume d'Argent

    Merci pour tous vos retours. Vous vous recoupez dans les concepts et ça me réconforte bien :hugging:

    @babouhw et @Alice Je pense que je vais écrire les scènes au fur et à mesure qu’elles me viennent pour Noctis, oui. De toute façon, je ne peux pas me plonger dans la ligne directrice du roman sans les recherches, et comme je n’ai pour le moment absolument pas le temps de les faire à cause du rendu du Lotus…voilà ^^

    @sorryf a dit dans De la simultanéité des projets... :

    Je suis persuadée si je quitte le sacro saint des yeux juste une seconde, il restera tel Eurydice coincé dans les limbes pour toujours et ce sera ma faute , et j’aurais été prévenue .

    C’est ce que je croyais pour le Lotus, et ce serait le plus raisonnable, mais Noctis envahit mes rêves (c’est d’ailleurs pour ça que j’ai lancé le topic :rofl:) Ce matin j’ai écris très vite fait la scène que j’avais dans la tête…ben en fait ça soulage. Y’a pas de grands détails, c’est tout en vrac, mais je peux le sortir de ma tête, tel un souvenir dans une Pensine : Harry Potter Freak bonjour! :

    @isapass a dit dans De la simultanéité des projets... :

    Bon, oui, j’avoue, une ou deux idées d’histoires ont bien failli me détourner de mon projet actuel. Alors j’ai écrit quelques lignes (genre un prologue ou un début de chapitre 1) et ça s’est calmé.

    Je crois que ça va se finir comme ça, oui…

    En tous cas, ça fait du bien de se rendre compte que c’est un problème répandu :D vous êtes nombreuses à me donner votre avis, et ça dédramatise beaucoup, vu que j’ai une tendance à me faire une montagne de chaque chose avant de sérieusement réfléchir :grin:


  • Plume d'Argent

    • Je n’arrive pas à gérer plusieurs projets en même temps. Plus précisément, il y a peu, je me suis fait vamper par un projet totalement différent de celui sur lequel j’étais, résultat je me consacre entièrement à la vamp et j’ai un peu (beaucoup) laissé l’autre de côté. Et du coup j’ai peur qu’il m’arrive la même chose pour le nouveau si je me remets à penser à l’autre. Je rejoins tout à fait @Sorryf sur ce coup là.
    • Pour le moment, la priorité c’est la vamp, clairement. Je ne pense qu’à ça, toutes mes idées le concernent, c’est assez merveilleux d’ailleurs car ça coule tout seul.
    • J’aimerais réussir à mettre en place une organisation, quelque chose, pour pouvoir gérer les deux en même temps. Mais j’ai trop peur de me perdre aussi.

  • Plume d'Argent

    Je me sens particulièrement concernée par ce topic =D

    Pas de problème pour gérer plusieurs projets à la fois, hormis celle des deadlines. Je n’ai pas trop la discipline d @Alice Je deviendrais folle en vrai. J’ai essayé la stratégie d @elikya de travailler en phase sur des projets et des fois ça fonctionne bien pour moi, des fois pas du tout. J’ai juste un agenda trop hectique ce qui allonge mes temps à chaque étape et fait passer un projet prioritaire alors que six mois avant il ne l’était plus. Résultat je dois griller les phases sans pouvoir alterner ( au détriment du texte T_T )

    Pour répondre aux questions =D

    Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?

    Oui. Le plus gros projet NE qu’on publie là maintenant avec @VavaOmete dure depuis bientôt dix ans. Développer l’univers, puis le scénario a pris beaucoup de temps, écrire aussi. Donc je dirai que pendant le développement de l’univers j’ai écrit un autre roman au premier jet terminé et plusieurs nouvelles. Durant l’écriture de NE, j’ai de nouveau fait plusieurs nouvelles et posés des scénarios pour Diane et deux autres histoires.

    Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?

    Vu que je travaille surtout en m’obligeant à écrire un certain nombre de mots par jour, les nouvelles me permettent d’évacuer les idées qui trainent dans ma tête. Ou juste de m’écarter des projets par crainte d’asphyxie x) Avoir des projets en parallèle est essentiel pour moi, je deviens folle si mes idées ne sont pas posées sur le papier ou si je dois me concentrer sur un seul projet. C’est juste impossible, je vais faire un rejet total et me rouler en boule dans un coin sombre. C’est stimulant, mais c’est aussi contraignant. Accepter d’aller lentement et de ne pas pouvoir tout finir tout de suite c’est difficile à faire je trouve. Niveau organisation ça va ^w^ j’utilise beaucoup d’outils pour aider ma mémoire.

    Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?

    Les étapes de travail sont divisées comme pour beaucoup. Histoire et univers, scénario, premier jet et enfin massacre à la tronçonneuse par @VavaOmete (pardon <3 mais quand même un peu =D ). Je ne vais pas parler de l’étape de la génération des idées parce que ça c’est tous les jours dans le train et les rescapées sont celles qui s’imposent. Au niveau des outils pour m’aider, j’ai Scrivener et Aeon Timeline qui me permettent de facilement trouver les infos de chaque histoire et de me replonger rapidement dans leur création.

    Vos projets ont-ils tous la même priorité ?

    Dans mon cœur <3 oui
    Sinon, non c’est assez chronologique. J’essaie d’écrire le premier jet d’une celle histoire à la fois. Nouvelles exceptées puis qu’elles me permettent de canaliser ce besoin de juste…écrire autre chose. Avant j’écrivais plusieurs histoires en parallèle, mais ça n’en finissait pas.
    Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?
    Non. Je suis devenue très stricte avec le concept de finir ce que l’on a commencé.

    Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?
    Un atout. J’ai besoin de voir et d’essayer plusieurs choses. Même si certains styles sont une véritable torture pour moi T_T



  • Super topic qui me concerne particulièrement en ce moment où j’essaie tant bien que mal de gérer 4 AT avec des deadlines ultra courtes xD

    Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?
    Ce n’est pas mon habitude mais j’y suis contrainte actuellement :D D’ordinaire je suis à fond sur un projet, éventuellement avec un mini projet à côté (poème par exemple)

    Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?
    J’ai des deadlines serrées alors je trouve ça assez pénible ! J’ai l’impression de jongler entre quinze mille choses… Je retrouve un peu une sensation scolaire d’avoir trois dissert et deux dossiers à rendre et de devoir tout faire à l’arrache.
    Je suis moins concentrée sur mes projets, à cause du stress et de la sensation de me “noyer” dans la quantité à gérer. Je suis aussi moins satisfaite de ce que je produis car j’ai de facto moins le temps de réfléchir.

    Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?
    J’essayais d’alterner un peu. Maintenant que les dates d’envois se rapprochent, je rush pour achever ce qui est le plus pressant xD Et dès que j’en termine un, hop, au suivant. (actuellement, c’est l’AT "en situation de handicap dans le futur qui me préoccupe)
    Mais je continue “d’écrire mentalement” les autres c’est à dire que je réfléchis aux autres en parallèle.

    Vos projets ont-ils tous la même priorité?
    Etant donné que je réponds à des AT, j’essaie de donner priorité aux plus proches dans le temps puis, pour les plus lointains, à ce qui m’apporte le plus niveau écriture (thème original, forme inventive…)

    Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?
    Oui, et d’ailleurs c’est ce qu’il se passe ! Je me console en me disant que le temps écoulé me permettra d’être plus critique vis-à-vis de mon projet principal !

    Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?
    Clairement une difficulté ! Difficulté de se remettre dans l’ambiance, dans le style qui peut varier légèrement d’un texte à l’autre… Mes playlists m’aident pour ça, car chaque projet en possède une que j’écoute en boucle en écrivant. Mais pas facile de gérer tout de même…



  • Topic super intéressant ! C’est assez amusant de voir que certains “profils créatifs” se recoupent ! :D

    :pen_ballpoint: Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?
    Non, parce que je ne m’en sens pas capable. Un peu comme l’a dit très poétiquement @Sorryf, j’ai le sentiment et je sais, que si je laisse un nouveau projet s’inviter alors que celui en cours n’est pas terminé, mon travail ‘actuel’ ne portera pas ses fruits. Mais ça ne m’empêche pas d’avoir des idées cela dit !

    Par exemple, je me suis “dépêchée” de terminer Givre, parce que la ‘voix’ de Nå l’héroïne d’un de mes nouveaux projets commençait à se faire un peu trop présente…

    :pen_ballpoint: Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?

    Etant une éternelle insatisfaite, le fait de me concentrer sur quelque chose pendant longtemps, ça me fait du bien ; pouvoir continuer à faire tourner mon imagination aussi, je me sens plus libre d’une certaine manière - paradoxe ? Noooon.

    :pen_ballpoint: Comment vous y prenez-vous, avez-vous une organisation particulière?

    Tout commence avec une idée - qui peut venir d’un film, d’un jeu, d’une lecture, d’un rêve, d’un rien. Si je m’y accroche, je la couche sur papier, pour lui donner une existence. Si l’histoire continue à se préciser dans mon esprit, je note quelques scènes, quelques idées fortes et centrales… Puis je me lance.

    :pen_ballpoint: Vos projets ont-ils tous la même priorité?

    Non, il y a toujours une hiérarchie : je ne commence pas B, tant que A n’est pas terminé. Pour ce qui est de quelle idée va être réalisée, je dirais que c’est celle qui s’impose à moi avec le plus d’évidence qui “gagne”

    :pen_ballpoint: Craignez-vous qu’un des projets ne vous détourne de votre principal ?

    Oui, et c’est pour ça que les projets restent très longtemps “projets” chez moi.

    :pen_ballpoint: Si ambiance ou univers différents, est-ce pour vous une difficulté ou un atout?

    Un atout, je pense. Avoir des pistes de réflexions variées permets de recouper plein de choses auxquelles je n’avais pas pensé à la base !


  • Plume d'Argent

    @danan-omeci a dit dans De la simultanéité des projets... :

    J’ai juste un agenda trop hectique

    Qu’est-ce que tu veux dire par là ?



  • Ouuuh intéressant comme topic :D

    Gérez-vous activement plusieurs projets en même temps?

    je suis un peu comme @elikya, j’avance par phases sur plusieurs projets. Par exemple, je suis en phase globale de réécriture / relecture sur la Guilde (dispo sur PA, pas cher) et j’essaye en même temps d’écrire un autre projet (sur lequel je galère moultement).
    En revanche je m’astreins à ce rythme. C’est-à-dire UN projet à réécrire et UN autre en cours d’écriture, mais pas plus. Je m’autorise éventuellement à penser à un futur projet (je note deux/trois idées qui m’intéressent) mais je ne travaille pas dessus.

    Est-ce que cela vous paraît compliqué / contraignant / éreintant ou au contraire exaltant / stimulant / reposant ?

    Ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre. La seule chose que j’apprécie avec le fait de “m’asteindre” à UN projet d’écriture c’est que je réussis à les terminer de cette façon, au lieu de m’éparpiller :D


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.