La maison dans laquelle


  • Plume d'Argent

    @itchane ah ben merci beaucoup beaucoup beaucoup ! Je suis épatée par ton niveau de compréhension ! En te lisant, toutes tes théories me paraissent évidentes, et pourtant, je n’en avais pas compris la moitié toute seule :smile:


  • Plume d'Argent

    @Itchane : merci pour ce gros retour !
    Pareil que Isa, tu change ma compréhension de certains trucs, notamment pour

    Rousse, qui attends Lord :cry:
    et aussi que tu associe le vieil homme qui accumule les montres (l’ancien directeur, on est d’accord ?) a Tabaqui : très très intéressant !

    Par contre, pour répondre a :
    /!\ SPOILERS DE BOURRIN /!\

    ton premier spoil, comme quoi ce livre critique la société, je suis d’accord avec toi, mais je trouve que la fin est plutôt optimiste sur notre monde, grace à Sphinx : il aurait pu “rester” sans problème, je pensais qu’il resterai et même je voulais qu’il reste (tout comme je voulais rester aussi). Mais non : il sort, et ce de son plein gré, une décision réfléchie. Et une fois dehors, il s’adapte, il trouve que le monde vaut le coup, alors que quand même putain, il a pas de bras ! Et il a été transformé par la maison !
    Il regrette que les autres soient restés, il voudrait que l’Aveugle aime un petit peu ce monde… j’ai trouvé ça hypeeeeeeeer rassurant sur notre monde, perso, et ça m’a aidée a finir le livre, c’est en partie pour ça que j’aime beaucoup Sphinx.
    Et puis le monde parallèle, et c’est un truc que je trouve surprenant d’ailleurs : il est largement aussi naze que le notre. Il a l’air de se passer plein de saloperies dedans, et le pire c’est que les persos ne restent meme pas ensemble :sob:
    Donc, je trouve que la maison critique notre société, un peu, mais en même temps elle nous aide a l’accepter, un peu a l’aimer quand meme… je sais pas.

    Ta citation est méga belle :heart: !


  • Plume d'Argent

    Je suis d’accord avec @Sorryf sur l’optimisme de la fin.

    Et sinon j’ai colorié mon Tabaqui et… il fait clairement que je m’améliore En coloriage

    0_1566227821114_5522E7A9-51DD-4550-BDB4-DA27FCBD03CC.jpeg


  • Plume d'Argent

    YOP

    Depuis le temps que j’en rêvais, j’ai enfin trouvé le temps de faire le portrait des persos tels que je les vois dans ma tête (On remarquera que certain sont plus négligés que d’autre rheum rheum Fumeur Noiraud Larry rheum rheum)

    Et puis bon Lord est plus BG normalement. Mais je suis contente de mon Sphinx <3 Et bizarrement de Roux XD

    0_1567191015416_F1C4199D-FFEE-4534-A54A-1B9111D486A2.jpeg


  • Plume d'Argent

    @gueule-de-loup Wouah, ils sont tooooooop ! Tous !
    L’aveugle est mon préféré, je crois, sublime.



  • @Gueule-de-Loup Isa à raison ! Trop beaux tous ! Moi aussi j’ai un faible pour l’aveugle, mais j’aime beaucoup Roux également.
    Aaaaaah, si seulement je savais dessiner !


  • Plume d'Argent

    Woaaaah @Gueule-de-Loup trop beauuuux! Je suis raide dingue de ton Sphinx, et Fumeur est super aussi! Et vautour aaawww :heart:

    Edit: je remarque que ton Sphinx a trois petits coeurs, est ce que c’est ton préféré ?



  • A la bourre, mais je plussoie! Ils sont juste parfait @Gueule-de-Loup ! Mention spéciale à Sphinx, Chacal et Loup! Et puis l’Aveugle aussi! Roux aussi a une super tête! Bon, ils sont tous beaux en fait XD


  • Plume d'Argent

    Hier, je suis passée à la librairie l’Atalante, à Nantes, pour acheter ce bouquin, et j’ai croisé une jeune femme qui me l’a chaudement recommandé… Ce n’était pas une Plume par hasard ?



  • @Gueule-de-Loup woaow woaow WOAOW! Ils sont vraiment supers! je me suis marrée au fait que tu aies collé une fraise à Vautour, ça le fait trop :rofl:
    et la tête rigolarde de Roux XD
    Et l’air exaspéré de Noiraud!
    OMG Larry avec une crête verte XD XD XD
    Sphinx est très touchant!
    J’aime bien l’air gentil de ton Chacal aussi
    enfin bref ils sont tous top.


  • Plume d'Argent

    Bon, j’en suis à la page 220, dans une semaine je relis TOUT ce topic en ouvrant les spoilers cette fois-ci et en vous livrant mes théories !

    (Bon Dieu c’est si frustrant j’ai beau être une lectrice catégorie engloutissement le livre et si dense et si long qu’à chaque fois que je lève les yeux je me dis oh merde encore tellement de mystères à résoudre.)


  • Plume d'Argent

    @Mouette j’ai réagi exactement comme toi XD


  • Plume d'Argent

    BON.

    J’ai enfin terminé La Maison dans Laquelle et je peux vous faire part de mes ressentis et théories. Juste avant, je dis que j’ai eu un ressenti vraiment étrange avec ce livre : je n’ai jamais ressenti aussi peu de distance avec des mots, c’est comme si je connaissais déjà tous les personnages, comme si l’univers décrit était un souvenir longtemps oublié qui me revenait, surtout que j’ai l’âge d’être tout juste sortie de la Maison la proximité était encore plus forte… Bref, j’ai kiffé.

    Note : SPOILERS

    Théorie sur l’univers

    En fait il n’y a pas un seul “envers” mais plusieurs, et ça rejoint la métaphore des cercles concentriques qui est répétée plusieurs fois tout au long du livre. De mon point de vue, il y a d’abord l’Extérieur, puis la Maison, puis l’Envers, puis la Forêt, puis le monde du Maître du Temps, etc. Lorsqu’on se trouve dans un Cercle, on ne peut se rendre que dans les Cercles mitoyens. C’est pour ça que seuls les habitants de la Maisons peuvent basculer vers l’Envers, que Sphinx voit toujours un chemin avant d’entrer dans la Forêt et que Rousse dit être une sauteuse alors même qu’elle ne peut pas accéder à la Forêt. Et ça explique l’éclatement en groupes à la fin : les Endormis sont dans l’Envers, les Disparus sont dans la Forêt et les Oubliés sont… plus loin. Et c’est ce qui explique que Rousse se trouve visiblement dans l’Envers, puisqu’elle a Gros Lard à sa charge (Serveuse) et qu’elle attend un prince charmant (Lord) qui ne viendra jamais la chercher puisque lui est dans la Forêt.

    Fumeur

    Mon personnage préféré, je ne saurais pas vraiment dire pourquoi. Je guettais ses apparitions à chaque fois lorsqu’il a commencé à disparaître dans la deuxième partie et j’ai été émue de voir qu’il avait choisi de rester à la fin. Pour la théorie du couple avec Noiraud à la fin : possible (probable, plus j’y pense), parce que je suis persuadée que Fumeur est gay. Piur moi, au début en tout cas, il est absolument fou amoureux de Lord : toutes les envolées lyriques sur sa beauté, sa grâce… Sphinx le sait (il fait une remarque à ce propos à un moment : Fumeur fait l’éloge de la beauté de Lord et Sphinx lui répond assez sèchement de ne pas s’u intéresser de trop près) et Tabaqui ne le sait pas, puisqu’il pense que Fumeur est juste “fou de solitude”. C’est ça qui finit par le rendre à moitié fou et qui fait, à un moment disparaître sa voix (à mon avis, hein). Surtout que jusqu’à la fin, quand on est en pdv Fumeur, on sait à chaque fois que Lord entre et sort d’une pièce, ce qu’il dit, ce qu’il fait. Et ça explique sa haine envers Rousse : elle ne le met pas face à face à son désir (après tout pourquoi aurait-il un problème avec ça, tout le monde est amoureux de Rousse) mais à son absence de désir, ce qu’il refuse de s’avouer. Dès la première apparition de Lord j’étais convaincu que Fumeur était amoureux.

    Noiraud

    Gay lui aussi, amoureux de Sphinx. Parce que celui-ci réagit très excessivement quand il comprend que Noiraud l’imite, et plus précisément un tout petit peu après cet éclair de compréhension. Et il se stabilise une fois qu’il s’éloigne de Sphinx, parce qu’il est moins confus et capable d’accepter qu’il en a toujours été amoureux.

    Sphinx

    Un peu homophobe à mon avis. Très beau quand il est avec Sirène. A perdu quelque chose je trouve en passant de Sauterelle à Sphinx, mais en même temps c’est vraiment émouvant qu’il ait réussi à sortir de la maison.
    Une théorie à propos de l’enfant aveugle de la fin, de Sphinx et du conte de Chacal : dans son conte, Chacal raconte la solitude de Temps, tout seul dans sa collection, avec des gens qui ne cherchent auprès de lui que des rouages d’horloge. Occasionnellement, certains veulent des plumes de héron ; et une fois, l’un d’entre eux lui a demandé un œuf. Je pense que c’est de Sphinx qu’il s’agit. Je pense que dans les six ans qu’ont duré son premier saut, Sphinx a trouvé Temps, et que celui-ci lui a offert une plume de héron et l’œuf. En effet, lorsque celui-ci revient sur le site de la maison, il trouve les symboles de tous ceux qui ont disparu, et entre autres, celui de Sirène avec une clochette accrochée. Il prend la clochette, qui sur le chemin se transforme en “longue plume blanche” (à mon avis les plumes servent à générer des miracles, d’ailleurs le Macédonien est un ange (ça va trop loin pardon)) et lorsqu’il arrive il retrouve miraculeusement Sirène. Et plus tard, il parvient à faire renaître l’Aveugle, or il connaît le processus d’éclosion de l’œuf.

    Chacal

    Puisqu’on parle du Maître du Temps… Je ne pense pas que Chacal soit le Maître du Temps. Il en est une sorte d’incarnation, mais il a aussi sa vie, sa personnalité propres. A mon avis, c’est pour ça qu’il déteste les horloges. Certes, on pourrait dire que les horloges découpent le temps et que le Temps n’aime pas être découpé, mais de mon point de vue c’est surtout qu’elles lui rappellent sa tragédie : il finira par disparaître. Et à mon avis c’est pour ça que Putois accueille l’arrivée de Sauterelle avec tant de joie : parce qu’elle aboutira à la dissidence des Crevards Pestiférés qui conduira à l’accueil dudit Putois qui immédiatement le transformera en Chacal Tabaqui, c’est-à-dire en véritable personne. Putois est assez monstrueux quand il est dans le dépotoir à la toute fin (je trouve) ; mais dans l’instant où il entre dans la chambre des Crevards Pestiférés, il devient délicieusement attachant, il sera un véritable ami pour Sauterelle puis surtout Sphinx et une figure protectrice pour Fumeur… L’apothéose est la Révolte des Colis : jamais Temps n’aurait fait ça, c’est un truc de vrai personne (j’ai trouvé ce moment absolument magnifique, j’en avais presque les larmes aux yeux).

    Lord

    Un gars mystérieux jusqu’au bout… Sauf peut-être au moment du Sépulcre avec Sphinx. Et bizarrement pas très assorti avec Rousse. Elle l’aime, puisque c’est le seul à lui avoir jamais échappé, mais lui ? Je me demande ce qu’il se serait passé s’il avait effectivement utilisé son Rouage au lieu de le céder à Vautour… Il y avait un peu de tension dans sa première rencontre avec Fumeur, non ?

    L’Aveugle

    Extrêmement flippant… Et la mort de Pompée ! Il est tellement seul, en même temps, il y a des moments où il me faisait vraiment pitié. Du coup je trouve ça particulièrement beau que Sphinx ait décidé de le ramener à la fin.
    Autre chose, sur le loup-garou : c’est un indice par rapport à ce qui arrivé à Élan non ? Le loup s’est emparé de l’Aveugle et a tué Élan. Ou un truc comme ça. En tout cas je valide la théorie selon laquelle il est impliqué dans la mort d’Élan, surtout que ça expliquerait pourquoi il ne s’est pas vengé sur qui que ce soit.

    Roux

    Pour moi au moment où il a changé de pseudo il a quasi complètement cessé d’être Mort et donc d’être “la” Mort, celle du conte qui parle d’un garçon aux cheveux roux et d’une fille aux cheveux noirs. Le moment où il abandonne complètement, pour moi, c’est après la Nuit la Plus Longue : Mort a vraiment été tué par Salomon & co, et c’est pour ça qu’il n’a plus besoin de son corset.

    Pour tous les autres personnages, je n’ai rien à ajouter à tout ce qui a déjà été dit… Je plussoie tout particulièrement toutes les théories d’@itchane, le coup de l’homme tridactyle est particulièrement futé !

    Questions subsidiaires

    Qu’est-il arrivé à Magicien ?
    Qui Chimère attendait-elle dans le grenier ? Le Macédonien peut-être ?
    Si Roux est le versant masculin de Mort dans le conte, qui est le versant féminin, la fille aux cheveux noirs ? Rate peut-être ? Je n’en suis pas si sûre…
    Pourquoi Crâne et Maure ont-ils lancé un défi rituel la dernière nuit ? Est-ce pour cela qu’ensuite filles et garçons ont été séparés ?
    Comment Max est-il mort bon sang de petit bois de chauffe ?

    Des bisous.


  • Plume d'Argent

    @Mouette ah, bienvenue au club !

    Je trouve toutes tes théories très pertinentes (tu m’as donnée envie de le relire !), notamment en ce qui concerne celle des cercles. J’ai quelques petites choses à ajouter sur l’Aveugle :

    À un moment il me semble, on dit que Élan a voulu “abandonner” la Maison. Je pense que c’est pour ça que l’Aveugle l’a tué (je suis certaine que c’est lui qui l’a tué pour le coup)

    Les questions :

    Magicien a changé de pseudo, il me semble qu’il est devenu Valet (un Chien), il participe à la Dernière Nuit La Plus Longue et joue aux cartes avec Vautour dans la tente
    Pour moi c’est clairement le Macédonien que Chimère attend dans le grenier, oui.
    Rate ? Oui pourquoi pas… mais paradoxalement c’est elle qui aide Bossu à trouver des parents aux enfants de 0 à 3 ans (que je soupçonne d’être la réincarnation des Endormis)
    Ah ça >.< j’ai vu aucun élément de réponse…


  • Plume d'Argent

    @Mouette trop contente que t’aies kiffé !
    je confirme ce qu’à dit Audrey Lys pour

    Magicien = Valet, et Chimère attend le Macédonien.
    Pour le reste, je ne sais pas.

    Et j’ai beaucoup aimé tous tes retours ! moi aussi j’ai beaucoup aimé Fumeur, qui ne fait pourtant pas l’unanimité ! quand a la théorie

    du couple avec Noiraud : YEEEEEEEES ! Enfin quelqu’un qui est d’accord avec moi ! pour des raisons différentes en plus parce que perso je n’ai pas eu l’impression que Fumeur était gay (mais maintenant oui xD ), par contre Noiraud pour moi c’était sur qu’il l’était, et qu’il dragouille Fumeur depuis le début. Le fait qu’il colle des posters de bodybuilders au dessus de son lit, je vois meme pas pourquoi on doute encore xD Et enfin c’est l’épilogue qui m’a convaincue, Fumeur parle de Noiraud TOUT LE TEMPS, on voit bien qu’il fait partie de son quotidien.

    Et concernant l’univers

    Cette vision en cercles concentriques et l’ordre dans lequel tu les places explique tout O_____O ! Incroyable !

    Pour ce qui est de l’Aveugle et Elan

    Pour moi la preuve la plus évidente que l’Aveugle ait tué Elan, c’est la haine de Loup envers lui.

    Très intéressant ce que tu dis sur Roux ! Franchement toutes tes réflexions étaient super ! (pardon si je me répète un peu dans les miennes, ça fait longtemps je me rappelle plus ce que je dis :rofl:) merci de les avoir partagées !


  • Plume d'Argent

    Bon, ça fait plaisir de voir que mes questions sur Magicien et Chimère ont une réponse ! Elles n’étaient pas primordiales en soi mais c’est un soulagement de savoir.

    @Audrey-Lys Cool que ça t’ai donné envie de le relire !

    Les enfants de 0 à 3 ans ce sont les Irrationnels non ? Que l’Aveugle avait donné pour mission à Bossu d’emmener de l’autre côté.

    @Sorryf

    Je l’avais pas forcément remarqué le coup de la mention permanente, donc j’avais pas fait le lien, mais maintenant que tu le dis je suis d’accord c’est évident. Surtout que (je suis vraiment la seule à qui ça l’a fait il me semble, après j’ai tendance à voir des persos LGBT partout mais bon) pour moi c’était évident dès le début que Fumeur est gay comme un pinson et pour Noiraud la confrontation avec Sphinx était assez limpide (et les affiches de bodybuilders, ça paraît si logique quand tu le dis…). Je reste persuadée jusqu’au bout que Lord et Fumeur étaient faits l’un pour l’autre, comme Sirène et Sphinx le sont. Il n’y a que Fumeur pour supporter Lord jusqu’au bout de sa folie sans détourner les yeux et que Lord pour passer outre l’agacement que Fumeur semble provoquer chez tous les autres personnages. Dans une autre vie qui sait…

    Sinon c’est con mais pour les cercles et Roux ça me flatte de ouf que mes théories aient reçu ton approbation, après tout c’est grâce à toi que j’ai découvert ce merveilleux bouquin… Bref, merci :heart:

    Edit : question subsidiaire oubliée

    LÉOPARD ???


  • Plume d'Argent

    @mouette

    oui c’est aussi ce que je pense, mais du coup pourquoi Gros Lard n’est pas allé avec eux ? C’est bien un irrationnel ?
    Léopard XD Il me semble que c’était un grand qui est mort dans le sépulcre mais c’est une des plus grandes questions subsidiaires. C’est un personnage dont on ne parle qu’a travers ses dessins


  • Journaliste PAen

    Ça y est, c’est mon tour de sortir de la Maison :grin: J’ai fini le bouquin il y a trois jours. Je suis frustrée parce que j’ai mis longtemps à le lire, donc plein de passages ont été moins “fracassants” que si j’avais pu tout dévorer plus vite. Et à la fin, le sentiment qui dominait était : ??? ??? ??? Y A PLEIN DE TRUCS QUE J’AI PAS COMPRIS !
    Je commence par me plaindre parce qu’après ça va être que du bon <3 Merci infiniment Sorryf de m’avoir fait découvrir cette perle, et merci toutes les Plumes qui ont alimenté le topic ! J’ai lu toutes vos réactions ce midi et j’ai vu tellement de trucs intéressants ! Vous prolongez l’histoire et sa merveilleuseté <3

    À propos de TABAQUI <3 et de l’ambiance de la Maison.

    Mon préféré à moi, c’est sans conteste Chacal Tabaqui (pourquoi est-ce qu’il a deux pseudos, lui, d’ailleurs ?). C’est mon meilleur ami de rêve (sûr que je lui gueulerais dessus de temps en temps quand il est trop soûlant, quand même). Je m’identifie teeeeellemeeeeent à sa collectionnïte ! C’est un des trucs que j’ai préféré dans ce bouquin : l’ambiance matérielle de la Maison. Les inscriptions aux murs, le troc, le joyeux bazar dans les chambres, les insignes… Et Tabaquiiii, son sac à dos impossible, son musée des objets qui n’appartiennent à personne :heart_eyes: Sans compter son côté troubadour et génie du mal. Il est parfait quoi ! J’aime beaucoup ta version de sa bouille d’ailleurs @Gueule-de-Loup, même si je le visualise plus âgé… ou bien… Je le visualise pas très bien en fait.

    Sur ce que j’ai pas bien compris :

    Mais du coup, comme c’est Chacal mon pref, j’ai été très confuse à la fin parce que je n’ai absolument pas capté cette histoire de Maître du Temps, et pourquoi est-ce que lui il n’était pas réel, etc. Grâce aux explications d’Itchane (notamment), je comprends un peu mieux. Je suis quand même passée à côté d’une partie importante de ce personnage que j’adore, et ça m’attriste. (Vous sauriez retrouver la première fois qu’il parle du Maître du Temps ? Il y a la fin, le moment où Lord lui dit “Je sais qui tu es !” et le conte de la dernière nuit, mais avant ?)
    De même, j’ai eu du mal à “organiser” dans ma tête ce qu’on apprenait sur l’Envers, la Forêt… Merci Mouette pour tes explications là-dessus ! J’ai lu parfois des chapitres entiers sans comprendre, juste en me laissant porter, et sans trop savoir ce que je venais de lire.

    Sur d’autres personnages (Fumeur, Noiraux, Ralf, Bossu, Rate, Sirène, Rousse)

    Le personnage que j’aime le moins, c’est Fumeur, et la raison est simple. Je refuse de m’identifier à lui : il reste toujours à l’écart, en dehors de la magie et des mystères qui s’ouvrent devant lui. C’est une de mes pires craintes, en vrai, ne pas être capable de repérer la magie si un jour elle croise ma route dans la vraie vie. Je crois que comme Fumeur, je ne pourrais pas m’empêcher de poser des questions, et ça me ferait rester toujours sur la touche, comme lui. Donc je ne l’aime pas trop. J’aime mieux Noiraud, même, tout simplement parce que lui il a franchement décidé de rester à l’écart. Fumeur, il aimerait bien “entrer”, mais il n’y arrive pas. Je trouve ça assez pathétique, au sens propre, ça provoque une sorte de pitié chez moi. En fait tout s’emmêle : mon léger “mépris” pour ce personnage et ma propre incompréhension de certains éléments cruciaux de l’histoire… À la limite, je préfère presque me mettre à la place de Ralf, parce que lui au moins, il enquête, il réfléchit… Mais il ne pourra jamais être totalement des leurs (quoique, à la fin…).
    Celui que j’aime beaucoup aussi, et dont on n’a pas encore beaucoup parlé sur ce topic, c’est Bossu ! Je crois que c’est le plus gentil de tous. Je ne me souviens pas d’un moment où il ait été désagréable ou méchant. J’avais adoré ce qui était dit dans sa première description (je crois), comme quoi il écrivait des poèmes sur le mur à côté de son lit.
    J’ai aussi été ravie quand la Nouvelle Loi a été adoptée et que les filles sont arrivées. Ma préférée, c’est Rate, parce que je la trouve hyper touchante. J’aime aussi beaucoup Sirène, principalement à cause de son lien avec Chacal. J’adorais Rousse au début et puis elle s’est fait plus distante au fur et à mesure de ma lecture. Je n’ai pas compris pourquoi, au début, on nous la présentait comme amoureuse de l’Aveugle (“si tu écris sur les murs des lettres d’amour pour quelqu’un qui ne pourra jamais les lire”) mais qu’ensuite Lord était raide amoureux d’elle et que… Ben, ses sentiments à elle n’étaient jamais clairs ? Ou alors j’ai loupé ? Bref, ça l’a éloignée de moi.

    Par rapport aux différents niveaux de lecture du livre :

    Comme je le disais, il y a plein de choses que je n’ai pas bien comprises. J’aime bien la lecture de Joke, je n’irais pas jusqu’à dire que c’est “comme ça qu’il faut lire le livre”, mais je trouve ça très intéressant et cohérent.
    À titre personnel, la première lecture me convient très bien. Je suis moi-même victime du syndrome de Peter Pan depuis un bon moment, et j’ai moi-même une tendance à séparer l’Extérieur et l’intérieur (chez moi) comme si c’étaient deux régions bien distinctes, l’une où je suis libre et l’autre où je suis contrainte. Et il y a aussi l’échappatoire dans les mondes imaginaires, ce que j’aime bien appeler le bovarysme ; chez eux, ce sont de vrais mondes, chez moi, c’était les bouquins, l’écriture, les jeux vidéos… Tout ce qui peut me permettre de sortir de là où je suis, voire de sortir de moi-même. Ça m’a donc vraiment parlé, tout ça.
    Ce bouquin me donne des fourmis dans les doigts, j’ai envie d’être créative, de faire de la peinture (quelle idée ! Je sais pas du tout peindre !!), d’inventer des chansons (idem ! Je sais chanter mais pas composer !)… J’aime ce bazar, ces noms-totems, cette ambiance joyeuse et glauque.

    Réflexion sur le lien entre ce bouquin et l’art brut (ce n’est pas spoilant) :

    Un autre truc auquel j’ai pensé en lisant : c’est la première fois que je lis un roman que j’aurais envie de classer dans la catégorie “art brut”. C’est mon domaine artistique préféré. En gros, s’il y en a qui ne connaissent pas, cette catégorie regroupe des productions artistiques marginales, créées par des personnes qui n’ont pas reçu de formation et qui ne se considèrent pas (sauf cas particulier) comme des artistes. Les matériaux sont extrêmement divers, les supports aussi, tous les arts y passent : sculptures, gravure, peinture et dessin, photo… Il y a aussi un lien avec les maladies mentales, car de nombreux artistes bruts pratiquent leur art dans le cadre d’une thérapie, parfois dans des hôpitaux psychiatriques, parfois chez eux.
    J’aime cette forme d’art parce qu’elle me fait souvent l’effet d’une gifle, comme si j’avais un accès direct à une autre sensibilité que la mienne, une sensibilité à laquelle pourtant je peux me relier. Une de mes artistes préférés, c’est George Widener. Je pleure devant ses oeuvres, surtout celle avec le bateau.
    Bref, au vu du contenu de La Maison dans laquelle et au vu des quelques infos sur Mariam Petrosyan dont on dispose, je pense qu’on pourrait le ranger là-dedans (c’est à confirmer). Ce roman ne répond à aucune règle narrative, il n’a pas été écrit à la base pour être publié, etc. Je me suis fait cette réflexion donc je partage !

    Ma scène préférée : c’est long, mais c’est tellement incroyable comme passage !

    (C’est Sphinx le narrateur)
    “Je fermai les yeux, puis les rouvris. J’étais partout à la fois. Dans les murs, le sol, le plafond, dans Noiraud et Lord… Je m’étais transformé en tourbillon, j’aspirais le monde. Une partie de ce que j’étais à présent s’inquiétait d’avoir dévoilé la cachette de ces bouteilles et d’en avoir fait goûter le contenu à cette autre partie de moi qui - chauve et l’oeil démoniaque - était assise, les jambes étendues sur une caisse. Alors, le versant inquiet déclara : “Bon Dieu, je ne pensais pas qu’il se mettrait dans un état pareil. Qu’est-ce qu’on va faire ?” Le moi assis sur un carton était tout aussi effrayé. Il répliqua : “J’en sais rien ! Qu’est-ce que tu lui as donné ?” Je me mis soudain à clapoter dans la bouteille en collant légèrement contre ses parois, composé d’une large mesure de sirop visqueux. C’était aussi à cause du sirop que je n’étais pas transparent. On n’en produisait pas d’autre comme moi, je n’existait nulle part ailleurs qu’ici, où j’étais conservé au milieu des cuvettes. Je me rappelai vaguement que j’étais lié d’une façon ou d’une autre à des Chiens ; en tout cas, c’était ce que pensais le moi assis en face, tandis que l’autre - juste au-dessus - me soupçonnait d’être toxique. Mes aisselles me brûlaient - une douleur cuisante qui s’étirait jusqu’aux côtes - et mon cou engourdi était tout raide. Le carton sur lequel j’étais assis s’affaissait de plus en plus ; il était grand temps que je me relève, avant qu’il ne s’aplatisse complètement. J’avais quasiment fait le tour de la pièce, mais je n’avais aucune envie de me retrouver dans le carton : il passait un bien trop mauvais quart d’heure. Le moi assis contre le mur lança : “Tout est… en moi… et je suis en tout… Vous comprenez ce que je veux dire ?” Je me répondis à moi-même, de nouveau sur le carton à moitié défoncé : “Très franchement, je ne crois pas.” Et je m’envolais pour aussitôt retomber, je m’élargis dans toutes les directions, me mis à durcir, j’observai les alentours grâce à un millier de fentes minuscules et un milliards d’yeux. Ce moi en particulier me plaisait plus que les autres, c’était le plus calme et le plus grand, il contenait tous les autres. D’ailleurs, ce n’était pas tellement un moi, mais plutôt un nous. Un nous sur lequel reposait la Maison. Rester dans les limites d’une seule pièce me demandait de gros efforts ; quoi de plus normal, pour des murs, que de s’unir aux autres ?” (p690)

    Un dernier détail : une chose que j’ai adorée, et vous l’avez déjà soulignée, c’est que le handicap d’un personnage n’est jamais mentionné à moins que ce soit pour l’action. C’est-à-dire que par exemple, j’ai mis un petit moment à déterminer qui était roulant ou marcheur, qui avait des bras ou pas, tant qu’il n’y avait pas une scène où ces caractéristiques nécessitaient des aménagements particuliers. Ça c’était vraiment trop bien. Quand j’écrirai des personnages porteurs de handicap, j’espère être capable de le faire de cette manière.
    Voilà, je crois que j’ai tout dit !


  • Plume d'Argent

    De lire ton message m’a rendue hyper nostalgique, et triste :sob:
    Parce que du temps a passé depuis que j’ai fini la maison et… Bouuuh T.T elle me manque c’est terrible :sob:

    Bossu

    C’est vrai qu’on a pas beaucoup parlé ! perso il me laisse un peu froide, c’est le perso du 4eme groupe qui m’intéresse le moins avec Larry et Gros Lard. Dans mes souvenirs il était pas spécialement sympa, mais j’arrive pas me rappeler d’un moment ou il est méchant, j’ai ptêtre inventé ça… Est-ce qu’il est pas dur avec Fumeur quand celui-ci crise après la mort de Pompée ? et il veut pas que Putois rejoigne les pestiférés quand ils sont petits il me semble (cela dit, personne veut).
    Je pense que Lord a eu Rousse a l’usure xD

    L’art brut, je connaissais pas mais oui je trouve que ca colle bien avec cette œuvre.

    Le passage que tu cites, je l’avais pas noté a la lecture mais c’est vrai qu’il est ouf ! :heart_eyes:
    et quelques pages plus loin quand :

    ils voient le macédonien de ce monde :sob:
    Et Sphinx fait la paix avec lui :sob:
    et Lord qui craque et qui pleure et dit un truc genre “JPP de vous, vous êtes trop pour moi” :sob: :sob::sob: (je me rappelle plus les mots exacts lol)

    trop de beaux passages !
    Merci pour ton retour @EryBlack ! Je vais aller me replonger dedans un petit coup je crois, meme si c’est pas pareil !


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.