Les Ratounus


  • Administratrice

    @flammy Méchant, méchant… elle l’a quand même cherché.


  • Plume d'Argent

    @seja C’est pas faux. Surtout qu’elle nous le met sous le nez quoi !

    Du coup je propose de confisquer aussi sa console !


  • Administratrice

    @flammy Que voilà une excellente idée. Et de l’enfermer dans la cave avec une feuille de papier et un stylo.


  • Plume d'Argent

    @Seja Nan, soyons sympa, il me semble qu’elle préfère être menottée dans les toilettes. On peut lui offrir ça quand même.


  • Administratrice

    @flammy Du moment qu’il y a une privation de liberté, tout me va :smirk:


  • Plume d'Argent

    @Seja C’est super qu’on arrive à se mettre d’accord comme ça <3

    Tu me donnes les droits d’accès au QG pour fêter ça ?


  • Administratrice

    @flammy Bien sûr <3


  • Plume d'Argent

    @Seja Je savais que tu étais la meilleure Grenouille admine <3


  • Administratrice


  • Plume d'Argent

    @flammy a dit dans Les Ratounus :

    @Seja Nan, soyons sympa, il me semble qu’elle préfère être menottée dans les toilettes. On peut lui offrir ça quand même.

    Pour écrire, ça va être pratique. :smile:



  • @Flammy @Seja tututututut, nan mais c’est quoi ces conspirations ? Laissez les membres de notre équipe tranquilles ! @Léthé appartient aux Ratounus, et c’est aux Ratounus de décider de son sort, nanmého :stuck_out_tongue_closed_eyes:


  • Journaliste PAen

    xDDDDDD
    Et dire que j’ai loupé ces messes basses sur ma divine personne !

    @Seja @Flammy Vous êtes quand même mes faquines préférées, même si je vais visiblement finir dans une cave menottée à un WC avec la possibilité de n’écrire qu’avec mes pieds :(
    Je pense qu’il va falloir attendre un bon moment avant que je finisse un roman dans ces conditions :*


  • Plume d'Argent

    @Léthé Tu sais, on peut menotter aux chevilles pour te laisser les mains libres pour écrire hein ;) Tout a déjà été pensé !


  • Administratrice

    @flammy Sinon, on coupe les pieds. Aucun moyen de fuite, comme ça. Et on laisse les mains libres.


  • Plume d'Argent

    @Seja Ah non ! Sion je ne pourrais pas utiliser mes menottes roses à froufrous !


  • Administratrice

    @flammy Bon, okay, on lui laisse les pieds. T’es pas assez sanguinaire aujourd’hui.



  • 144 mots ! Ha ! Je n’irai pas plus loin ce soir mais je suis sur une moyenne de 1000 mots par jour environ pour l’instant. J’aimerai participer au défi ce week-end mais j’ai ma nuit de samedi qui est prise donc ça va être complexe, je le sens… Enfin bon, j’aimerai tout de même assurer les 10k pour la fin de la semaine, au moins. Mais j’avance ! Et ça c’est bien ! J’espère que ça se passe bien pour vous aussi, Ratounus !



  • Cool @Danalieth ! Chaque nouveau petit mot ajouté est une victoire ! :) De mon côté je m’impose une discipline de fer, j’aimerais vraiment, pour la première fois, mener ce Parathon jusqu’au bout (je l’ai gagné une fois en dépassant les 50000 mots, mais c’était en tant que corrigeuse, c’est pas pareil…). Ma lecture récente de “Ecrivez un roman en 30 jours” de Chris Baty (l’un des fondateurs du Nanowrimo) n’y est pas étrangère, j’essaie d’appliquer les conseils du bouquin, sachant que c’est nettement plus facile quand on travaille sur différents projets.
    Du coup, le matin, je m’ouvre mon compte “3pages” et dedans j’écris des petits morceaux dans l’univers d’Une Silfine et de sa suite, en essayant d’arriver à 750 mots en moins d’une heure. Puis dans la journée et la soirée j’essaie de me dégager du temps pour écrire par à-coups de 300 à 600 mots sur Les Chimères et ma fanfiction, avec un objectif de 1667 mots minimum en fin de journée. Sachant que j’ai réussi à utiliser le premier week-end pour prendre de l’avance en cas de gros flanchage (qui risque de se produire ce week-end puisque je vais à Nantes dans la belle-famille, et du coup le bonus est compromis aussi…). C’est la première semaine, donc ça reste encore “facile” de tenir le rythme, mais je ne suis pas à l’abri d’un gros coup de mou d’ici une à deux semaines… Le tout va être d’arriver à passer outre pour me prouver à moi-même que je suis capable d’écrire 50000 mots en un mois ! :muscle:
    Et vous @Mart @Léthé @Elka ?


  • Journaliste PAen

    Je sais pas comment tu fais @Keina :cry: Est-ce qu’il y a dans ton livre des conseils pour ceux qui effacent tout ce qu’ils écrivent ?

    Moi je suis arrivée à 290 mots hier \o/
    C’est déjà très bien me connaissant, surtout que je ne sais même pas si je vais les garder !

    J’aurais aussi besoin d’un conseil : je n’ai pas de plan et je n’arrive pas à imaginer de péripéties ni de fin à mon roman, du coup je n’ose pas me jeter dedans de peur de ne rien avoir à dire ou de ne pas savoir vers quoi me diriger. Je ne sais même pas si je veux un ou plusieurs tomes :confused:

    Comment vous faites pour poser tous ces éléments ? Est-ce que ce sont des illuminations divines ou il y a un moyen d’arriver à tout planifier ?



  • @léthé a dit dans Les Ratounus :

    Je sais pas comment tu fais @Keina Est-ce qu’il y a dans ton livre des conseils pour ceux qui effacent tout ce qu’ils écrivent ?

    Oui : ne pas effacer ce qu’on écrit, même si on a l’impression que c’est caca (je crois bien que c’est l’un de ses premiers conseils, d’ailleurs). xD Ca me fait d’ailleurs penser au cours d’arts plastiques que mon collègue donne les mardis soirs et que je suis depuis quelques années : il a prohibé la gomme de tous ses cours. Mardi dernier, on devait bosser au crayon sur le portrait de la personne en face de soi… Sans gomme, ça force vraiment à accepter tous les traits ratés qui arrivent (surtout quand on est passé à l’exercice “dessiner avec sa main contrariée” :dizzy_face: ), et je trouve que ça a un côté très libérateur ! Au fond, en écriture, c’est pareil… Arriver à accepter ses propres maladresses, ça fait aussi partie du processus d’apprentissage…

    En tout cas, bravo pour ces 290 mots ! Un mot = une victoire, ça devrait être notre leitmotiv durant tout ce Parathon ! :muscle:

    @léthé a dit dans Les Ratounus :

    J’aurais aussi besoin d’un conseil : je n’ai pas de plan et je n’arrive pas à imaginer de péripéties ni de fin à mon roman, du coup je n’ose pas me jeter dedans de peur de ne rien avoir à dire ou de ne pas savoir vers quoi me diriger. Je ne sais même pas si je veux un ou plusieurs tomes :confused:

    Comment vous faites pour poser tous ces éléments ? Est-ce que ce sont des illuminations divines ou il y a un moyen d’arriver à tout planifier ?

    Alors, là, je suis bien en peine de te répondre, sachant que jusqu’à maintenant mes romans ont toujours mis des années avant que j’arrive à les faire maturer et à obtenir un semblant de plan… Mais si quelqu’un d’autres à des techniques, je suis aussi preneuse ! Souvent, chez moi, ça tient effectivement de l’illumination divine, qui peut prendre des siècles à arriver. Pour les Chimères, le projet vient d’abord d’une idée de nouvelle que j’ai eu en atelier d’écriture vers 2004, puis j’ai commencé à plancher sur un semblant de pitch de roman vers 2007, j’ai essayé de trouver des idées de plan, mais rien de concluant (au début par exemple je n’avais strictement aucune idée de ce qu’étaient les chimères xD ), et puis c’est en 2016 je crois que j’ai eu la fameuse “illumination divine” alors que j’accompagnais mon chéri à un enterrement (aucun rapport hein, c’est juste que du coup j’ai eu plein de temps pour réfléchir à mes projets) et j’ai noté tout ce qui me venait en rentrant. Et 3 ans plus tard, j’en suis toujours à tenter péniblement de terminer le premier jet, avec des gros gros trous dans mon plan que j’essaie de combler comme je peux…


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.