Votre top lecture 2018


  • Plume d'Argent

    Après une recherche sur le forum, je n’ai pas vu de topic du genre, j’ose donc me lancer dans son ouverture.

    Quelles sont vos meilleures lectures de l’année 2018 ? On n’est pas sectaire, on peut parler de roman, de poésie, de manga, de comics, de BD, etc…
    Si vous pouvez, copiez le résumé officiel du livre et ensuite donnez votre avis dessus et pourquoi il fait partit de votre top :blush:


  • Plume d'Argent

    J’ouvre le bal !

    ROMAN

    1. Six of crows (tome 1 et 2) - Leigh Bardugo

    Ketterdam – Quartier du Barrel : une ville grouillante de malfrats où tout s’achète si on y met le prix. Ce principe, personne ne l’a fait autant sien que Kaz Bekker, dit « les Mains Sales ». Quand le voleur se voit offrir une mission impossible mais qui le rendra riche, il réunit son équipe : un soldat assoiffé de vengeance, un tireur d’élite accro au jeu, un jeune fugueur des beaux quartiers, une espionne défiant les lois de la gravité, et une Grisha aux puissants pouvoirs magiques. Six dangereux hors-la-loi seuls capables de sauver le monde – s’ils ne s’entretuent pas avant…

    C’est mon gros coups de coeur de l’année (arrivé tard puisque lu sur le mois de décembre). Il est classé en Young Adult. Une histoire de voleur, des personnages très attachant et développés, un rythme soutenu qui vous pousse à tourner les pages. Bref :heart:

    text alternatif

    2. Les Outrepasseurs - Tome 1 : Les héritiers - Cindy Van Wilder

    Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…

    Même si la suite de cette trilogie m’a laissé sur ma faim, le premier tome a été une belle surprise. J’ai un peu de mal à en parler avec autant d’enthousiasme parce que j’ai trouvé les deux tomes suivant bien moins bon :/

    BD/COMICS

    text alternatif

    1. Brindille - Fréderic Brrémaud (scénario) et Federico Bertolucci (dessin et couleur).

    « Qui es-tu, jolie créature ? ». Une jeune femme se réveille dans un village du petit peuple. Elle ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de comment elle est arrivée ici. Alors qu’elle tente de retrouver la mémoire et découvre les habitants de ce monde, elle s’éveille peu à peu à des pouvoirs qu’elle ne contrôle pas. Est-elle une fée ? Une jeune fille ordinaire ? Une sorcière ? Les réponses à toutes ces questions se situent sans doute dans cette mystérieuse forêt qui entoure le village. Trouvera-t-elle le courage de se rendre là où personne n’a le droit d’aller ?

    Une claque visuelle, une jolie histoire dont j’attends le tome 2 avec impatience.

    text alternatif

    2. Batman : The dark prince charming - Marini - Tome 1 & 2

    Autant sur la graphisme que le scénario, j’ai beaucoup beaucoup aimé cette série de deux tomes. Si jamais, elle vient de sortir en coffret :01:

    text alternatif

    3. Le chantier - Fabien Grolleau & Clément C.Fabre

    Une BD sur le métier d’architecte surtout axé du côté suivis de chantier. Une BD qui me fait du bien, qui montre la difficulté du métier mais qui donne aussi un nouveau souffle. À lire lorsque mon métier me semble impossible et ingrat. @Dan si tu passes par là :blush:

    text alternatif

    4. Saga - Scénariste : Vaughan Brian K, Dessinateur : Staples Fiona

    Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

    Une série qui parle de race et de racisme, forcément les sujets m’intéressent fortement dans le cadre de l’écriture de mon roman Faëries :blush: J’ai lu les deux premiers tomes avec beaucoup d’enthousiasme et j’attends de me procurer les suivants !



  • Oh, c’est intéressant ce topic, ça va donner des idées de lecture !

    De mon côté, je partage deux découvertes :

    En livre :

    la saga Meg Corbyn, d’Anne Bishop

    Meg Corbyn

    Meg Corbyn est une Cassandra Sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et l’incite à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

    Vraiment, vraiment, d’ordinaire, la bit lit, c’est pas mon truc. Les histoires d’héroïnes bad-ass qui tombent amoureuses de beaux loups-garous ou vampires ténébreux, je sature vite. Sauf que là, Anne Bishop renverse tous les codes. L’Amérique alternative qu’elle a créée est originale, son héroïne n’a rien de la dure-à-cuire habituelle (elle est même plutôt une petite chose à protéger), et le loup-garou est avant tout… un animal, qui ne s’embarrasse pas de morale quand on le menace mais peut se transformer en bon chien-chien quand on le gratouille derrière l’oreille. Bref, j’ai dévoré la saga durant l’été, et j’ai enchaîné sur Les joyaux noirs de la même auteur, une trilogie de fantasy un peu plus complexe mais dans laquelle on retrouve les mêmes ingrédients : une héroïne un peu ingénue qui se révèle plus puissante que quiconque, des side-kick à la fois cruels et très drôles quand ils s’y mettent (mention spéciale pour Sathan, mon personnage préféré), et un monde étoffé et cohérent.

    En BD/roman graphique :

    Rat et les animaux moches, de Sybilline, Capucine et Jérôme d’Aviau

    Rat et les animaux moches

    Dans une jolie maison, habite Rat. Mais la propriétaire le trouve dégoûtant et le chasse. Il décide donc de s’en aller. Il erre longtemps, jusqu’à ce qu’il arrive au Village des animaux moches qui font un petit peu peur…

    Forcément, j’adore les rats, je ne pouvais qu’acheter ce livre… Je pourrais le lire et le relire à l’infini. Les expressions de Rat et des autres animaux sont tordantes, les dialogues sont excellents, et l’histoire n’arrête jamais de surprendre. Tous les animaux sont représentés avec beaucoup de justesse, et on s’attache même très fort à Araignée, alors que bon… c’est une araignée, quand même ! Seul bémol : le personnage de Rat Nu est en fait un rat taupe nu (les rats nus ne ressemblent pas du tout à ça !), mais il est tellement adorable avec sa petite chaussette qui l’empêche d’avoir froid que je lui pardonne volontiers cette usurpation d’identité… :)


  • Plume d'Argent

    Ouh la je me rappelle pas de tout ce que j’ai lu cette année moi XD
    @Flowrale Six of Crows, je l’ai pas lu, mais on me le recommande, je crois que je vais m’y mettre ! Parmi pour les Outrepasseurs ! Et tu m’as donné envie de lire Brindilles !
    @Keina je connaissais pas du tout, mais ça m’a donné envie !

    Alors à mon tour !
    Je sais pas si j’ai commencé cette année, mais je le mets là parce que je l’adore :
    Freaks’ Squeele Funérailles (c’est une BD)
    text alternatif

    C’est une série de préquels de la série principale, Freaks’ Squeele. Et autant j’avais bien aimé la série, autant les préquels je surkiffe ! On reconnaît un peu Game of Thrones, mais dans un univers encore plus sombre (au sens propre du terme). On a un mélange de la république romaine, des chevaliers à la Saint Seya, de GoT donc, mais aussi des années 80, bref… C’est. Trop. Bien. Je le conseille vraiment, et c’est pas grave si on a pas lu la série principale.

    Voici le résumé : Bienvenue dans la république de Rem. Les images diffusées par les cyclopes font et défont des héros portés au statut de dieux. Les habitants viennent au monde selon le principe de la loi du plus fort : deux jumeaux se battent dans le ventre de la mère. Le vaincu ne voit jamais le jour. Mais il arrive que les deux frères ne se battent pas et que deux êtres parfaits soient enfantés par la même mère. Selon la prophétie de Rem, cet événement est tout simplement le début de l’apocalypse ! Voilà pourquoi à sa naissance en compagnie de son frère, Pretorius a été jeté au cochons pour y être dévoré. Il est cependant sauvé de justesse et recueilli. Bien plus tard les chemins de Scipio, héritier de la famille de l’Araignée, et de Pretorius, gamin des rues mutilé, vont se croiser…
    (résumé inventé parce que y en a pas sur la 4ème de couverture)

    Radiant
    text alternatif
    Radiant c’est un manga français, et le mélange du nekketsu traditionnel et de la sauce française plus “mature” de l’auteur donne mon manga shônen préféré (juste devant FMA). C’est génial, c’est juste génial. Graphiquement parlant c’est au niveau de Faire Tail, scénario top (bon après c’est pas Death Note non plus), personnages… j’ai même pas de mots mais je les adore ou j’adore les détester. L’auteur s’est beaucoup inspiré de One Pièce, ça se voit, mais je préfère largement Radiant à One Piece. Le manga a été publié au Japon, et il a rencontré tellement de succès qu’il a été adapté en animé au Japon (mais je conseille pas l’animé il est beaucoup plus gamin).
    Mais c’est pas une découverte de 2018, en revanche en 2018 j’ai lu les tomes 9 et 10. Le tome 9 est cool, mais le tome 10 mon dieu ! On a pas idée de faire crever mes perso préférés comme ça T.T (une femme enceinte et un handicapé sérieux!) C’est la conclusion du deuxième arc, et autant vous dire que j’ai bien chialé, ce qui ne m’étais pas arrivés depuis longtemps.
    text alternatif

    Je poste un petit résumé de la série quand même, pour ceux qui auraient envie de tenter l’aventure (je pense que les fan de FMA vont aimer)
    *Dans un univers fantastique, des monstres, appelés Némésis, tombent du ciel. L’origine de ces monstres reste inconnue, mais une chose est sûre, ils ne sont pas là pour notre bien ! Heureusement, des hommes et des femmes organisent la lutte contre ces Némésis. Ces individus sont des infectés rejetés par la société et bien souvent aussi craints que les créatures elles-mêmes. Ils représentent pourtant le seul et unique rempart contre cette menace. Ce sont les sorciers.

    D’après certaines rumeurs, ces monstres tomberaient d’un nid de Némésis appelé « Radiant ». Seth, un jeune sorcier courageux et têtu, se donne pour mission de trouver ce nid dont l’existence est encore incertaine.*

    Et un roman ! The Boy in the stripped pyjamas, que j’ai lu en anglais. J’en avait déjà parlé il me semble, mais voilà, je recommence, parce que ce bouquin a été une sacré claque, et que je le trouve magnifique et horriblement triste.

    text alternatif

    Résumé : Bruno a tout juste 9 ans lorsque son père, un officier nazi remarqué par le Führer, se voit confier le commandement du camp de concentration d’Auschwitz. Le petit garçon n’apprécie guère de devoir quitter la belle et grande maison de Berlin pour se retrouver dans une demeure isolée et triste. De sa chambre, il aperçoit des hommes, des femmes et des enfants tous vêtus de pyjamas rayés. Personne ne lui explique qui ils sont, mais l’innocence aidant, il va se lier d’amitié avec un enfant juif…


  • Plume d'Argent

    °cours dans tous les sens°
    Hiiiii mais comment organiser ça ? O___O Je je…

    Bon.
    Euh.
    Je vais faire par section XD et j’éditerai ce post si y’a personne qui met des livres après moi. C’est trop dur de choisir T.T

    Romans adultes :
    1. Le Bâtard de Kosigan - Cérutti - Langue Française - Folio / Mnémos
    14e siècle. Pierre Cordwain de Kosigan, bâtard de son état, mercenaire assassin, travaillant pour les français, les anglais, les champenois, les bouguignons et surtout pour lui même, se rend en Champagne pour prêter main forte à la dernière duchesse Elfique face à l’inquisition qui élimine les créatures surnaturelles…
    Début du 19e siècle. Kergaël de Kosigan, orphelin, pupille d’état, ancien escroc et voleur de haut vol entre en possession de son héritage : les chroniques d’un obscure parent, ayant vécu au 14e siècle, et parlant d’Orc, d’Elfes, de magie démoniaque… hors il n’y a aucunes traces de cela dans l’Histoire officielle !
    Cependant, les preuves s’accumulent… et si notre Histoire n’était pas vraie ?

    Une tuerie, dans tous les sens du terme =D on alterne entre 14e siècle et 19e siècle, sur fond de tournois de chevaliers, faits historiques avérés, magie, surnaturel, vol à la tire, mafia et intrigues… le tout manié avec une plume vive directement en langue française et avec une fin qui m’a fais envoyer un tit mail à l’auteur pour lui dire que je le “détestais” (on se connait un peu XD)

    2. Le Sentier des Astres - Plateau - Langue Française - J’ai lu / Les Montons Electriques
    Mon coup de coeur toutes catégories pour le niveau de langue et la finesse de la plume…
    8 hommes sur deux barges remontant le fleuve sacré Framar à la recherche du Roi Cornu, qui pourrait leur donner l’artefact permettant à leur camp de gagner la guerre civile…
    1 homme à la dérive, les jambes brisées, repêché dans les remous du fleuve…
    2 histoires. L’une contée par le Barde, dans un monde où la magie passe par les Mots, et l’autre contée par Manesh, mi homme, mi faé…
    1 seule issue…

    Alors. Conseil : ne pas lire dans un transport en commun. J’ai raté trois fois mon arrêt de train à cause de ce livre. La plume de Stéphan Plateau vous embarque presque immédiatement dans son univers, au point qu’on entend plus rien alentours, juste le bruit du fleuve et du vent dans les bois. Très dur à lâcher, bourré de références mythologiques qui passent toutes seules si on ne les connait pas et font sourire si on les connait, et avec une maîtrise du scénario à tomber par terre.
    Un bonheur !

    3. Les dossiers Thémis - Neuvel - Traduction - Livre de poche / Hachette
    Dakota du sud. Une fillette de 12 ans tombe dans un trou de plusieurs mètres carrés. Au centre de ce trou, une main de presque 4 mètres composée du métal le plus rare et le plus dense de la planète. Sa date de création ? 5000 avant JC…
    20 ans plus tard, la même jeune femme se retrouve recrutée pour le Dossier Thémis, l’assemblage de ce qui semblerait bien être un robot venu d’un autre monde…

    C’est la façon de raconter qui m’a particulièrement plu dans ce roman en fait… il n’y a aucunes descriptions ou presque, puisque toute l’histoire est vue au travers des rapports d’experts, d’interviews, d’enregistrement radios, d’extraits de journaux intimes ou carnets de bords etc. ça change des récits habituels, et la plume est suffisamment maîtrisée pour que ça passe tout seul sans aucun soucis pour imaginer les personnages ou les actions.

    4. L’intégralité des romans de John Scalzi - Traduction - Atalante / Bragelonne poche
    De l’obligation d’avoir plus de 65 ans et de s’engager dans l’armée pour partir dans l’espace, aux extra-terrestre ressemblant à des Maincoon en passant par des patients enfermés dans leur propre corps mais pilotant des robots par la pensée et tout un florilège de personnages à l’humour plus noir et plus pince sans rire les un que les autres… les ouvrages de Scalzi sont un bonheur pour la tête et pour les yeux : on se détend, on rit, on grince des dents, on s’amuse, on regarde avec plaisir les héros filer des migraines à leurs supérieurs, et les drôles de chat dominer la planète… je pense que Scalzi vient de devenir un de mes nouveaux auteurs favoris !

    4. Au Service Surnaturel de sa Majesté - O’Malley - Traduction – Pocket
    Imaginez vous réveiller. Dans un parc. Sans souvenir. Couvertes de bleues après vous être faite passer à tabac. Et entourée de gens avec des gants en latex au mains mais raides morts.
    Dans votre poche de manteau, une lettre adressée à « Toi. »
    Dedans, le fait que vous avez perdu la mémoire, que vous ne savez pas pourquoi, et que vous avez le choix… devenir quelqu’un d’autre, ou endosser votre ancienne identité… dans le service secret des affaires surnaturelles de sa Majesté la Reine d’Angleterre !

    J’adore xD
    L’humour, déjà (oui je suis très humour cette année =D), mais aussi la cohérence interne du bouquin : si on peut reprocher à Myfawny de pas être très logique des fois, sa personnalité et ce qui se passe justifie pleinement le fait qu’elle mette de côté des infos grosses comme des néons pour ensuite se les prendre dans le nez en mode « O_O mais comment j’ai pu oublier ça ? Ah. Oui. On tentait de me buter à ce moment là. Super. ».
    L’histoire est super bien pensée.

    5. Les Chroniques de St Mary - Taylor - Traduction -
    Imaginez qu’on puisse voyager dans le temps…
    Mais que l’Histoire se protège de telle sorte que si vous tentez de la modifier, même de façon infime, vous vous fassiez tuer…
    Imaginez appartenir à un institut dont le rôle est de rapporter des preuves de grands faits historiques, comme les derniers instants de la bibliothèque d’Alexandrie, ou le fait que non, les dinosaures n’ont pas de plumes…
    Imaginez que cet institut soit plein d’historiens et de techniciens névrosés en overdose de thé ?…
    Bienvenue à St Mary !

    Des barres de rire sur ce roman qui est tout en finesse et en humour décalé. Et surtout avec un SUPER PERSONNAGE PRINCIPAL FEMINIIIIIIIIIN ! qui donne de grands coups de pieds dans les stéréotypes en étant juste… elle-même. Elle aime le thé, le cul, est complètement névrosée, pas sûre d’elle sur beaucoup de points et carrément un rouleau compresseur dans d’autres, n’a aucun instinct de survie et un humour délicieux. Vivement le 2e tome =D


  • Plume d'Argent

    @Keina tu m’as donné trop envie de lire “Rat et les animaux moches”, il a l’air super ! vive les animaux moches !

    2018 a pas été une super année de leccture pour moi. J’ai pas lu énormément, et je ne suis pas tombée sur un chef d’oeuvre. Mais j’ai quand même eu un petit coup de coeur :

    La plage (Alex Garland)
    text alternatif
    Richard est un routard d’aujourd’hui, en quête de solitude et de sensations fortes, fasciné par l’Asie. A Bangkok, dans une guesthouse minable, il entend parler d’une île interdite aux touristes, bordée par une plage paradisiaque où l’on peut vivre de riz, de poisson et de marijuana.
    Parvenu en ce lieu mystérieux en compagnie d’un couple de Français, il s’assimile aisément à la petite communauté “baba cool” qui y mène une existence rêveuse de soleil, de couleurs et de drogue. Mais ce bonheur est trompeur et le groupe va se trouver peu à peu confronté à l’horreur et à la violence.

    Le roman duquel a été adapté le film du même nom, avec Leo. J’ai beaucoup aimé le film même s’il a eu des critiques plutôt mauvaises, et j’ai complètement adoré le livre ! Il est très différent.
    ça parle :

    • des dégâts causés par le tourisme
    • de la folie
    • de ce qu’on est prêt a sacrifier, en échange du paradis

    Le tout avec un ton fun, sinistrement fun, qui va a 100 à l’heure, pas mal violent, limite horrifique parfois, et dans tout ce bordel : plus d’humanité qu’on croit, et pas là ou on l’attend.

    un petit extrait qui résume bien le héros et l’ambiance, je trouve :

    "En haut de la falaise, j’aperçus Jed qui me regardait les mains sur les hanches. Il ne dit rien, mais je savais qu’il désapprouvait. Un peu plus tard, il me parla sèchement lorsque nous fûmes sur le chemin du camp, même si son irritation devait être due à la comptine que je chantonnais.
    C’était : “Une souris verte, qui courait dans l’herbe, je l’attrape par la queue…”
    “Putain Richard ! dit-il alors que je chantonnais l’air et reprenais le refrain. Qu’est-ce qui te prend, là ?
    -Ben je chante, répondis-je légèrement.
    -Je sais bien que tu chantes. Ferme-là !
    -Tu connais pas cette comptine ?
    -Non.
    -Tu dois bien la connaitre. Elle est vachement connue.
    -C’est la comptine la plus conne que j’aie jamais entendue.“
    Je haussai les épaules. C’est vrai que c’est une comptine conne, je ne pouvais pas dire le contraire.
    Il marcha en silence pendant quelques minutes alors que je retournais l’air dans ma tête et que je le fredonnais tout bas, puis il dit :
    ” Tu sais, faut que tu fasses gaffe, Richard !” Je ne savais pas ce qu’il voulait dire alors je me tus, et quelques secondes plus tard il ajouta : "Tu tripes.
    -Je tripe ?
    -La dope. Défoncé, quoi.
    -Je n’ai pas fumé depuis hier soir.
    -Précisément, dit-il en appuyant sur ce mot.
    -Tu veux dire qu’il faut que j’y aille mollo avec la dope ?
    -Je veux dire que la dope n’a rien a voir là-dedans."
    Une branche nous barrait le passage et il la tint pour me laisser passer, puis la laissa retomber avec un claquement derrière lui. “C’est pour ça qu’il faut que tu fasses gaffe.”



  • Hummm, difficile de faire un choix. Mais je dirais…

    La trilogie des Soeurs Carmine de Ariel Holz chez Naos

    text alternatif
    Une série décalée avec des personnages hyper-intéressants et un humour noir bien sympa. J’ai aussi aimé les intrigues et l’ambiance à la Tim Burton.

    Sauveur & Fils - Saison 1 de Marie-Aude Murail chez l’Ecole des Loisirs

    text alternatif

    Les personnages sont attachants, l’histoire intéressante, j’ai passé un super moment.

    La voix des Oracles - Tome 1 de Estelle Faye chez Scrinéo

    text alternatif

    J’aime beaucoup la plume de l’autrice, l’univers, les personnages et l’intrigue sans temps mort.

    The Hate U give de Angie Thomas chez Nathan

    text alternatif

    Un roman coup de poing qui m’a marquée cette année.

    En manga :
    Gros coup de coeur pour Kusuriya no Hitorigoto

    text alternatif

    J’aime énormément l’héroïne qui est sacrément originale, très loin des shojos habituels. Le design est superbe.

    Et pour Koushaku Reijou no Tashinami

    text alternatif
    L’intrigue est chouette, l’héroïne top, les dessins superbes.



  • Mmmh je dirais que l’année 2018 fut marquée par au moins deux lectures géniales :

    Silo de Hugh Howey
    je sais qu’il ne fait pas l’unanimité, mais je me suis prise une claque avec cette trilogie :)
    Dans un monde post-apocalyptique, des humains vivent dans un silo, une sorte de gigantesque bunker tubulaire. Que ce soit l’origine de sa strate, inférieures ou supérieures, tous ont une place, un rôle, une fonction : maintenir la survie de l’espèce. Comme il l’est sermonné à tous, la vie est impossible à l’extérieur. Le shérif, lui, en doute.

    et

    L’Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet de Reif Larsen.
    J’avais vu le film de Jean-Pierre Jeunet sans me douter le moins du monde qu’il y avait un livre. Cet été, dans une bouquinerie je tombe dessus. Je me demande même si le livre ne m’a pas appelé ;). J’avais beaucoup aimé le film et ce livre est un véritable coup de cœur ! Je comprends pourquoi Jeunet a voulu l’adapter, il était presque écrit pour lui. Le livre est bourré de dessins, annotations, commentaires plus merveilleux les uns que les autres, je trouve que le regard de cet enfant sur le monde adulte, sur les secrets et les non-dits, sur la vie tout simplement est superbe.
    TS Spivet, un garçon de 12 ans vivant dans le Montana, passionné de cartographie, est contacté pour recevoir un prix prestigieux. Sans rien dire à sa famille qui ne semble pas le comprendre, il entreprend le voyage seul, en train jusqu’à Washington.
    NB : Par contre, la lecture de ce livre nécessite une gymnastique constante entre le récit et les illustrations qui amènent à une certaine digression. ;) [du coup, j’ai trouvé ça exquis :heartpulse: ] Et pour ceux qui auraient vu le film uniquement, c’est très bien adapté, mais il y a des différences notables qui pour moi méritent que l’on s’attarde sur la lecture.



  • Je crois que je me démarque pas mal de l’ensemble des plumes, avec mes lectures “sérieuses/engagées/les drames avec des personnages qui souffrent dans notre monde contemporain en perdition”.

    Les livres qui m’ont marquée, cette année, sont Chanson douce de Leïla Slimani (avec cette phrase d’intro “Le bébé est mort”. Voilà), La prochaine fois, le feu de James Baldwin (un essai sur le racisme et la tolérance - de toute façon, dès que James Baldwin parle ou écrit, je suis subjuguée), du Nancy Huston (Lignes de faille en tête), L’ordre du jour d’Eric Vuillard (malgré le titre qui ne m’attirait pas trop, une claque de mémoire autour des responsables du nazisme), des nouvelles pêle-mêle d’Alice Munro. Et puis aussi la sage L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante, toujours un bonheur !


  • Plume d'Argent

    C’est parti pour mes lectures fétiches de 2018:

    text alternatif

    Il y a des siècles de cela, du temps où la magie existait encore en Angleterre, le plus grand magicien de tous était le roi Corbeau. Enfant d’homme élevé par des fées, le roi Corbeau mêla sagesse féerique et humaine raison pour fonder la magie anglaise. En 1806, année où commence le roman, il n’est plus guère qu’une légende. L’Angleterre est gouvernée par un roi fou, Lord Byron bouleverse les mœurs autant qu’il révolutionne la poésie, les guerres napoléoniennes ravagent le pays… et plus personne ne croit à la pratique de la magie. Or voici que Mr Norrell, le reclus de l’abbaye de Hurtfew, lance un défi aux magiciens théoriciens qui pullulent dans le pays : il prouvera qu’il est le seul véritable magicien du pays. Dans une scène éblouissante, il prête parole et mouvement aux statues de la cathédrale d’York. La nouvelle du retour de la magie en Angleterre se répand jusque dans les frivoles salons londoniens. Pédant, prétentieux, Mr Norrell devient pourtant la coqueluche de la noblesse londonienne. Mais lui veut davantage : aider le gouvernement dans sa guerre contre Napoléon. Il bloque les Français en rade de Brest grâce à une immense flotte anglaise composée de navires nés de la pluie, et dote les côtes britanniques de charmes protecteurs.
    Aider le royaume d’Angleterre n’est pas l’unique obsession de Mr Norrell. Car il veut aussi, et surtout, éliminer tout rival possible. C’est compter sans la prophétie : Deux magiciens paraîtront en Angleterre. Le premier me craindra ; le second de me voir brûlera. Et bientôt il croise sur son chemin un brillant jeune magicien, Jonathan Strange. Ce dernier est charmant, riche, un brin arrogant, mais imaginatif et courageux. Mr Norrell, séduit, le prend pour élève. Ensemble, ils éblouissent le pays de leurs exploits. Mais leur association tourne vite à la rivalité…

    Désolé pour ce très long résumé. C’est de la fantasy écrit comme du Jane Austen. Et rien que ça s’est suffisant pour que ce soit très cool. (Et très gros)
    De plus c’est de la féérie bien poétique à l’anglaise et miam. Et en plus, nous les français, on se prend de bonne roustes et des fois ça fait du bien (en fait non :’( )

    text alternatif

    La série des “Troubles” dont le premier a été traduit en français sous le nom “Le jour où j’ai rencontré Digby”

    “Evidemment, la première fois que j’ai rencontré Digby, je ne l’ai pas du tout aimé. Mais il produit le même effet chez tout le monde. Il est désagréable, n’en fait qu’à sa tête y compris quand vous lui dites non, et se comporte avec vous comme si vous étiez un livre qu’il a déjà lu et dont il connaît la fin, même si vous-même n’avez aucune idée du dénouement final. Alors si comme moi vous êtes une banale ado de seize ans, il ne faut pas vous étonner si vous avez du mal à encaisser ce qu’il vous balance. Comme Digby le dit lui-même : la vérité est presque toujours décevante.”

    Attention, ceci est une série “FEEL GOOD” B)
    Alors cette série “young adult” surfe sur la mode des héros suprêmement intelligent et un peu inadapté socialement, mais en plus c’est très drôle, les persos sont hyper attachants et il y a de la romance cohérente (P**** merci) entre des gens pas parfaits et merci à nouveau.
    Bref, j’ai lu cette série 4 fois, sauf le dernier tome qui est sorti cette année et je la recommande à tout ceux qui ont envie de rigoler un coup et d’avoir des papillons dans le ventre sans se prendre le chou.

    Bon allez il y en a d’autres, mais si on présente trop de truc, personne ne va rien retenir :p


  • Plume d'Argent

    J’ai bien envie de faire remonter ce topic pour ceux qui ont loupé sa création ! Je suis sûr qu’il y a encore des top à découvrir. À vos plumes !


  • Plume d'Argent

    J’ai déjà posté mon top, mais je profite du up pour signaler à @Keina que j’ai lu Rat et les animaux moches suite à sa présentation ici, et j’ai adoré ! c’est à mourir de rire et en même temps très touchant, et ça m’a fait découvrir ce bestiau que je connaissais pas et qui est pas du tout moche, l’ibijau

    text alternatif

    D’ailleurs ça me rappelle que j’ai prêté le livre et qu’on me l’a toujours pas rendu :angry:
    Merci Keina pour cette découverte, je pense qu’il sera dans mon top 2019 !


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.