Cher auteur...



  • À la base c’est une idée de livre, mais je me suis dit que ce serait sympa d’en faire un petit jeu ici.
    L’idée c’est d’écrire une lettre qu’un de vos personnages (de préférence un perso principal), vous écrit à vous, auteur.
    Voici ce que donnerai une lettre d’Elisa (l’une des héroïnes de Ma maison de fous), des années après qu’elle ait vécu ses aventures :

    Chère auteure,
    Voilà des années que nous nous sommes quittées. Je me suis souvenu dernièrement du chemin qu’on a parcouru ensemble en retrouvant au gré du hasard un de mes carnets d’adolescente. Je me suis rappelée de cet hiver, avec Mimi, où j’ai redécouvert le sens de ma vie. Aujourd’hui j’ai quitté le Chalet et tous ses habitants, mais raviver ses souvenirs m’a donné envie de savoir ce qu’ils étaient advenus. J’ai repris contacte avec Iris. Elle officie toujours au Chalet. Elle m’a confié que Cho et George y étaient toujours, mais qu’ils étaient devenus beaucoup plus supportables, ce qui m’a fait rire. En revanche Noir a repris goût à la vie, apparemment il est devenu PDG, j’ai du mal à l’imaginer, mais ça doit être très drôle. Léa a surmonté son traumatisme et est devenue puéricultrice, elle s’épanouit au milieu des enfants, cela lui permet de rester liée d’une certaine manière à sa fille. Quant à Leslie, elle vient de sortir de prison. Elle est prête à recommencer une nouvelle vie. Avoir officiellement expié ses fautes l’a soulagée du poids qu’elle portait, elle a confié une lettre à Iris pour moi, on va se voir bientôt. Et Mimi ? On a gardé contacte, on continue de se voir régulièrement. Elle n’est retourné chez ses parents que l’année dernière. Ces derniers avaient divorcés, mais ça ne la dérange pas. Elle est au lycée maintenant, le travail qu’on lui donne et les amies qu’elle a lui font oublier son passé douloureux et la rancœur qui l’habitait. Elle a même des demi-frères et soeurs qu’elle chouchoute à qui mieux mieux.
    Moi je vis ma vie, j’ai toujours quelques problèmes de mémoire, mais rien de bien handicapant. Je suis bibliothécaire, Mimi dit que ce job me correspond bien.
    Et toi, comment vas-tu ? Les péripéties du Chalet te manquent-elle ? Moi en tout cas, je suis heureuse d’avoir vécu tout ça, ça m’a permis de grandir et de surmonter ma maladie. J’espère que tu as pris plaisir en m’écrivant. Claque la bise à Dan et aux autres.
    Je t’embrasse,
    Elisa

    Je me suis permis de mettre un truc qui spolie un peu tout, mais ce livre risque d’attendre encore un ou deux ans avant d’être écrit donc ce n’est pas très grave^^


  • Plume d'Argent

    Oh, c’est une belle idée ça ! Et ta lettre est très sympa :heart: J’aime bien que ça sous-entende qu’en tant qu’auteur.e, on ne sache pas ce qu’il advient de nos personnages une fois qu’on a reposé la plume…
    Je vais peut-être tenter aussi… Enfin, il va falloir que je fasse attention au moment de choisir un personnage, parce que je pense que la plupart doivent me détester :laughing:



  • @Rimeko oui c’est pour ça que j’ai choisi Elisa, XD faut aussi choisir des héros qui sont vivants après leurs aventures… XD



  • Quelle belle idée, et quelle belle lettre ! je trouve ça super touchant, et même sans connaitre ton histoire, ça m’a émue. Le lien qu’on a avec nos persos c’est quelque chose !

    Je tente l’exercice avec Philip, mon perso principal dans Kiwi ex machina :

    Dis-donc minette, merci de m’avoir donné la vie et tout et tout, mais t’es obligée de me faire passer pour un connard comme ça ? C’est facile de faire la maligne quand on est pas dans l’histoire, mais je te jure que si tu te retrouvais dans la situation où tu m’as collé tu prendrais pas de meilleures décisions. Enfin bon, on a encore un bout de chemin à faire ensemble alors foire pas tout steuplé. Sois cool, fais moi une fin heureuse. Je l’ai mérité non ? si j’ai pas mon happy ending c’est que t’es encore plus vendue que moi.
    Et puis c’est quand que je chope Kiwi oh ? 150 pages et toujours rien, c’est une blague ? t’attend quoi purée, moi je suis chaud-bouillant depuis le chapitre 2 ! A quoi ça sert que tu te prennes la tête a écrire ton pavé si même pas je pécho Kiwi-Kawaii ? ASSUME PUTAIN ! Bon j’ai bien capté que tu voulais me caser avec Diak mais j’en veux pas de lui ! Je veux Kiwi moi, Diak il est trop chiant !
    Allez, continue a écrire, ma grande, et essaie de faire un truc bien, je sais pas, essaie de pas partir en freestyle. Et fais toi lire ! T’as honte de moi ou quoi ? Prend confiance un peu, de quoi t’as peur ? Tu joues pas ta vie, toi, contrairement à tes malheureux persos.
    La-dessus, je te laisse gérer tes névroses d’écrivain et je retourne aux emmerdes dans lesquelles tu m’as fourré. Raah, et dire que c’est moi qui te remontes le moral, après tout ce que tu m’as fait. Je suis vachement plus sympa que ce que t’écris, souviens-toi de ça la prochaine fois que tu veux me pourrir mon groove.
    FdB
    PS: Ah ouais et pas merci pour tous les noms de chiottes. T’as déconné.


  • Plume d'Argent

    @sorryf Hilarant ! :joy:
    Ça donne bien envie d’aller le découvre dans son histoire, ton Philip !



  • Je plussoie Isa, @Sorryf ! XD


  • Journaliste PAen

    Hahahahaha trop parfait ce Philip @Sorryf :rofl: J’adore ! Ça me fait penser que j’ai pas commenté ton dernier chapitre, j’espère y remédier très bientôt. En tout cas il a raison ton personnage, il faut te faire lire, parce que c’est trop cool ce que t’écris <3


  • Plume d'Argent

    C’est une bonne idée, ce fil, @Audrey-Lys. Cette lettre est charmante.
    Ta lettre est sympa et amusante, @Sorryf.



  • xd C’est une chouette idée, mais franchement, j’ai un peu la trouille de leur laisser la parole et… J’ai gâté tout mes personnages principaux…



  • Elle est géniale cette idée @Audrey Lys ! @Sorryf , tu m’as fait mourir de rire, j’adore ! Il faudra trop que j’aille le découvrir, ton Philip, je me demande dans quelle galère tu l’as fourré, pour qu’il t’engueule comme ça.



  • Alors @Audrey-Lys merci, merci, merci. Cette idée est géniale! Bon d’abord ta lettre est super, elle donne envie d’aller te lire (attendre deux ans encore pour la suite!!! j’ai le temps d’aller lire le début comme ça). J’ai beaucoup aimé aussi celle de @Sorryf . Pareil, dans un tout autre style, ça donne envie de connaître ce connard Philip.
    En tout cas, cette idée m’a tout de suite plu et j’ai décidé (ou plutôt ça s’est imposé à moi) de me plier à l’exercice. En fait, ça a quelque chose de totalement thérapeutique. Et lundi, alors que j’avais vraiment autre chose à faire, j’ai reçu cette lettre d’une personne réelle, disparue, la lettre d’un personnage qui ne demandait qu’à naître visiblement. Bref. Je vous la soumets.

    Ma tout petite,

    Je suis Laure, ton arrière-arrière-grand-mère. Je sais que tu penses beaucoup à moi en ce moment, que tu tentes de m’approcher, que tu essaies de m’apprivoiser, que tu voudrais me connaître davantage mais que tu n’en as guère le temps et que cela attendra. J’attendrai. Mais en attendant, je t’écris cette lettre.
    Tu avais douze ans, je crois. On t’a donné des documents sur ta famille : certificats de naissance, actes de mariages, photographies sépia ou en noir et blanc. Des dates, des noms, des lieux, tu lisais tout cela, consciencieusement, docile écolière, pour construire ton arbre généalogique. On t’avait demandé de raconter un événement qui s’était produit dans ta famille et ce n’est pas sur moi que tu as écrit. Pourtant, en lisant l’acte de naissance de ton arrière-grand-père, mon fils, tu as déniché cette courte phrase inscrite dans la marge. Une phrase à interroger, quelques lignes qui ont fait parler ta grand-mère, quelques mots pour te dévoiler une histoire, non pas secrète, simplement tue, prête à disparaître dans l’oubli. Et des blancs de la marge, des creux laissés au cœur de cette phrase est née une histoire digne d’être écrite, sans doute digne d’être lue. Une légende familiale à prendre en charge.
    « L’enfant, C. Henri a été reconnu et légitimé par les époux G. Arthur et C. Laure. »
    Tu vas partir à ma recherche n’est-ce pas ? Tu vas interroger, de nouveau ta famille, ta grand-mère, ta mère. Tu vas parcourir les chemins de ma jeunesse, visiter les paysages modifiés par le temps. Tenter de percevoir leur empreinte, les vestiges des odeurs et des bruits qui les habitaient. Tu y trouveras sans doute une permanence, de celles qui font le lien entre les générations, qui nous lient toi et moi. Dans les miroirs, tu chercheras des ressemblances entre toi et moi, et ta mère, et ta grand-mère, et ta fille pour qui tu écris finalement. Dans tes veines, tu le chercheras lui, qui n’apparaît pas dans ton arbre généalogique, dont on n’a gardé que le souvenir de son passage, mais que vous portez toutes en vous, les descendantes d’Henri, mes toutes petites.
    Tu es une adulte maintenant, tu vas pouvoir fouiller, noter, analyser. Et tu vas raconter notre histoire. Mais sauras-tu te rappeler ce qu’est avoir 18 ans ? Sauras-tu te rappeler les émotions qui te bousculent et te renversent au point que tu ne sais jamais qui tu es ? Ce que tu fais ? Sauras-tu te rappeler ces larmes que tu retiens, qui te submergent et qui te noient ? Si tu veux me connaître, il le faudra ma toute belle.
    Pourtant, tu ne pourras me saisir, tu le sais. Tu ne connaîtras jamais cette Laure qui a existé, respiré, marché, vécu sur cette terre. Alors tu regarderas en toi pour me faire renaître autre sous ta plume. Promis, je ploierai sous tes mots, je serai docile.
    Parce que j’ai confiance en toi ma toute petite.
    Adieu,
    Laure.



  • Waouh, @Elga , juste :cry: . C’est magnifique. Tu m’as mis les frissons et les larmes aux yeux. J’ai hâte de lire cette histoire. Ton envie et ton émotion pour écrire cette histoire sont manifestes !



  • Très jolie lettre, @Elga. C’est vraiment touchant.



  • @Elga ta lettre est magnifique, c’est vrai que ce thème se prête parfaitement bien à ce genre de récit. Je ne peux que te soutenir dans ce projet

    @elga a dit dans Cher auteur... :

    Bon d’abord ta lettre est super, elle donne envie d’aller te lire (attendre deux ans encore pour la suite!!! j’ai le temps d’aller lire le début comme ça)
    Merci^^, mais Ma maison de fous est un one-shot, je n’ai pas écrit le début. C’est une autre histoire, le Secret de la Veuve Noire, qui est publié sur PA



  • woaa la lettre de Philip a eu du succès je m’y attendais pas ! merci :laughing: !!
    @Elga la tienne m’a tellement touchée ! elle est super belle ! ton projet est magnifique !


  • Journaliste PAen

    Wow Elga c’est vraiment très beau et touchant ! Incroyable cette histoire… Ça me remue beaucoup car ça m’évoque des “secrets” de ma propre famille. Hélas, pour nous, aucune trace écrite (la guerre est passée par là). Je trouve ça formidable que tu t’inspires de cela pour écrire, j’espère que tu auras bientôt du temps à consacrer à ce projet ! Merci d’avoir partagé ça en tout cas <3

    Hier, mon amoureux m’a dit que j’avais l’air tristounette en ce moment et qu’il ne m’a pas vue écrire ou parler de ce que j’écris depuis des semaines. Toute mon énergie créatrice est occupée par l’enseignement en ce moment et il a raison, ça m’épuise et ça m’éteint :( Donc j’essaye de combattre ce triste destin en me pliant à l’exercice de la lettre !

    Hé, ma grande,
    Qu’est-ce que tu fabriques ? C’est comme qui dirait un peu mort par chez nous, ces derniers temps. Ça va, t’as pas un peu l’impression de nous laisser dans la mouise ? Personne ne va bien, là, entre Andrev qui est moins vif qu’une plante verte, Endrin que t’as embarquée avec l’autre type chelou et qu’est toujours en train de se demander comment elle doit réagir, les Sudistes qui s’agitent sans rien piger à ce qui se passe et moi qui attends comme un con - ça devient fichtrement gavant. Tu nous aurais laissés y a quelques temps, je dis pas : on avait trouvé une certaine stabilité, y’avait la fin du tome, tout ça. Mais là tout de suite c’est le bordel, c’est pas du tout le moment de te tirer. T’as des trucs à résoudre, ma grande ! Eh oui, quand on se crée des problèmes, on les résout soi-même, et avec panache, s’te plaît ! Alors un de ces quatre, hein, quand ça t’arrachera pas les ongles des doigts, tu vas me faire le plaisir de reprendre ta machine infernale et de taper la suite de cette foutue histoire. Et tu vas les amener au bout, les gamins, hein, faut pas déconner, t’as fait miroiter trop de bouleversements pour que cette histoire se finisse juste bien gentiment comme ça. Va falloir que ça pète, que ça soit coloré, va falloir un peu de vie dans tout ça.
    Au cas où tu te demandes si t’en es capable, je t’arrête de suite : on s’en branle. T’as commencé, tu finis, point. Et si t’as d’autres sujets de préoccupation, bah ça se comprend, mais t’as pas intérêt à nous laisser mariner trop longtemps, j’te préviens. Pense à nous un peu de temps en temps, gribouille des idées. Ce sera toujours ça. Nous on t’attendra, tu sais bien.
    Allez, retourne bosser et à la revoyure.
    Gil Nilssen


  • Plume d'Argent

    @eryblack oh ! Ça fait du bien de lire Gil :heart_eyes:



  • @EryBlack super lettre ! Moi j’ai du mal à faire parler des perso qui m’aiment pas



  • @EryBlack, tes personnages savent se faire entendre ^^. Bon courage pour écrire la suite.


  • Plume d'Argent

    Haha, il sait se faire entendre, en effet :laughing:
    Et @Elga, elle est super belle ta lettre, elle m’a mis les larmes aux yeux à moi aussi… Alors ça promet d’être un superbe projet ! Merci du partage :heart:


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.