Projets Sillex


  • Plume d'Argent

    Coucou les Plumettes !

    Je suis tombée récemment sur Projets Sillex, un mode de publication de roman qui se veut alternatif. J’avoue que je ne connais pas trop, mais vu que la question de l’édition alternative a été soulevée il n’y a pas longtemps, je me suis dit que cela pouvait être intéressant ;)

    https://www.projets-sillex.com/

    Le principe, c’est de proposer des romans (genres de l’imaginaire) en financement participatif, exactement comme un Ulule. Il existe plusieurs paliers qui permettent d’ajouter des goodies aux livres, plusieurs montants de participation selon ce qu’on est prêt à mettre (avec à chaque fois des contreparties spécifiques), bref un Ulule classique pour ceux qui connaissent.

    Tout ça pour que l’auteur ait 30% des gains et pour favoriser le circuit court entre auteur et lecteur. J’avoue que sur le papier, pourquoi pas, je ne sais pas encore ce que ça va donner sur le long terme, là le premier projet de roman est en cours de financement et je sais que la maison recherche d’autres manuscrits (que des oneshot pour ceux que ça intéresse).

    Autant je suis fan du principe Ulule, autant là il y a un parti pris de ne vendre les livres que pendant ces campagnes, il n’y aura pas d’autres occasions d’acheter les livres, ce que je trouve un peu dommage pour l’auteur. Le premier roman est financé à 58% et il reste un moi,s donc il y a des chances pour que ça soit bon, j’avoue que je suis curieuse et que je suis donc de loin.

    Qu’est-ce que vous pensez de ce genre d’édition ? Est-ce que ça intéresse quelqu’un ? ^^


  • Plume d'Argent

    Merci pour le partage @Flammy !
    Si je termine un jour Faëries, je voudrais le proposer en auto-édition et en financement participatif (via ulule par exemple) du coup ton partage du projet sillex m’intéresse beaucoup !
    Il faudrait que je regarde un peu plus dans les conditions du site pour pouvoir répondre à ma première question :

    • Cède-t-on les droits de l’ouvrage au projet sillex ? C’est à dire qu’on ne peut plus le proposer soit à une autre ME soit en auto-édition par d’autre plateforme ?

    La couverture du livre en financement est juste ultra canon :heart:

    Je pense que le principe est pas mal lorsqu’on n’a pas de communauté et qu’on galère à communiquer sur nos projets. Si demain je me lance dans un financement participatif, je ne suis pas certaine d’atteindre l’objectif parce que les personnes qui me suivent pour mes illustrations ne sauront pas forcément intéressés par ce que j’écris. Et en dehors de ça, on n’a pas forcément tous une communauté ni les moyens ni l’envie de communiquer. Un projet qui peut être très intéressant !

    (par contre quel dommage que pour la campagne actuelle les “goodies” ne soient pas accessibles pour tout les paliers mais qu’à partir de 30€ :( )


  • Plume d'Argent

    Merci @Flamy pour ton partage, je trouve cette initiative super intéressante, même si se renseigner sur l’aspect légale de la chose est à mon sens impératif, un plateforme de financement participatif pour les romans, j’adore !! Si un jour je finis un bouquin (Si seulement xD ) et si le site n’à pas fermé et que personne ne s’est rendu compte que c’était une arnaque monstre, je m’y essayerais très certainement :D



  • Super @Flammy merci pour ce partage^^
    Comme l’a dit JDD cela mérite de se renseigner, mais l’idée de fond est super bonne !


  • Plume d'Argent

    Attention néanmoins, hors financement participatif, les livres ne sont disponibles que dans les librairies partenaires, ce qui, je présume, ne signifie pas de distribution à “grande échelle” et ils n’évoque pas non plus de démarches publicitaires.
    À mon avis, la maison d’édition est encore un peu jeune pour voir si ce système marche réellement et de manière durable.


  • Plume d'Argent

    @JDD Ah ba pour moi, le but avoué, c’est de faire des grosses ventes lors du financement participatif, et pas de gérer une promotion classique. Donc de vraiment concentrer les ventes sur 1/2 mois. C’est un pari pris quoi ^^"

    Pour l’aspect légal des droits d’utilisation du texte après et tout, aucune idée, si quelqu’un les trouve qu’il hésite pas à les partager :p


  • Plume d'Argent

    @Flammy j’ai regardé leur dossier de presse mais je n’ai pas trouvé l’info. Il est juste stipulé que si le financement ne se fait pas, l’auteur récupère tous ces droits sur le livre.

    Je suppose qu’ils gardent les droits du livre et qu’il est donc impossible de le vendre sous d’autre forme.



  • Ils disent qu’ils sont une ME à compte éditeur donc à priori la cession des droits doit être la même


  • Plume d'Argent

    Mais si la campagne participative ne marche pas les droits sont rendus à l’auteur


  • Plume d'Argent

    Intéressant, ce concept ! Un peu limité côté diffusion, quand même…

    Je me pose quand même des questions sur les aspects contrat : en principe, un éditeur ne peut conserver durablement les droits d’un livre que s’il l’exploite commercialement (le rend disponible à la vente, donc…), sinon, l’auteur, au bout d’un certain temps, peut “reprendre ses billes” (ses droits). Ici, ils ne prévoient d’éditer le livre que pendant la campagne participative. Donc, bah… que se passe-t-il après ?
    Ce serait intéressant de voir quelle va être la vie du livre qu’il sont en train de pousser en avant.
    edit : finalement la curiosité a eu raison de moi et je leur ai envoyé un mail sur la question des droits. Je vous dirai si j’ai une réponse.

    re-edit : dingue ! Ces gens là répondent (aimablement et de manière carrée) dans l’heure à 23h00 !
    Donc ils répondent que la session des droits est pour une durée maximale de 1 an pour pouvoir vendre dans les salons et auprès des libraires partenaires, et que la poursuite de la vente en numérique ne se fait pas sans l’accord de l’auteur et sur la même durée. Voilou !


  • Plume d'Argent

    Si les auteurs peuvent encore proposer à une “vraie” maison d’édition par derrière, ça me paraît une bonne idée :smiley: (En plus un bon financement sur ce projet représenterait une garantie pour un éventuel éditeur…)


  • Plume d'Argent

    @rachael a dit dans Projets Sillex :

    Donc ils répondent que la session des droits est pour une durée maximale de 1 an pour pouvoir vendre dans les salons et auprès des libraires partenaires, et que la poursuite de la vente en numérique ne se fait pas sans l’accord de l’auteur et sur la même durée. Voilou !

    Oh ba c’est plutôt cool du coup =o Vu que c’était le gros point qui posait question ^^ Vu que les droits sont récupérés au bout d’un an, doit y avoir moyen d’envoyer à une ME plus classique après ^^

    Après, je sais pas si ça intéressera vraiment une autre ME, vu qu’il y aura déjà eu pas mal de vente qui ne seront pas refaite, mais ça permet de continuer en AE après un financement qui a pu donner un bon coup de pouce niveau comm’ ^^


  • Plume d'Argent

    @flammy a dit dans Projets Sillex :

    Après, je sais pas si ça intéressera vraiment une autre ME, vu qu’il y aura déjà eu pas mal de vente qui ne seront pas refaite, mais ça permet de continuer en AE après un financement qui a pu donner un bon coup de pouce niveau comm’ ^^

    Bah, je ne raisonnerais pas comme ça Flammy : si un roman trouve sa voie avec sillex, c’est qu’il a quand même attiré l’oeil de sillex, et ensuite de ceux qui l’ont financé. Donc une ME plus classique pourrait considérer qu’il a un bon potentiel sur une durée de vente plus longue…
    Mais l’AE est une voie tout aussi valable dans la perspective d’une meilleure rétribution des auteurs.



  • @Rachael effectivement c’est surprenant qu’ils répondent aussi vite ! Et merci d’avoir demandé^^
    Je plussoie Flammy et Rimeko, ça me plait je vais peut-être participer. Si je fais les corrections de ClockGirl rapidement ça pourrait le faire


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.