Scrivener


  • Administratrice

    Titre : Scrivener

    Lien : www.literatureandlatte.com

    Description :

    Le célèbre logiciel Scrivener, auparavant disponible exclusivement pour Mac, a maintenant une version Windows !

    C’est littéralement LE logiciel qui vous permet de tout gérer sur votre histoire ! Finies les feuilles de notes volantes ou les cahiers que vous oubliez toujours quelque part, les mille versions de brouillon imprimées dans un coin, avec leurs ratures et les post-its accrochés partout sur les pages. Scrivener vous permet de compiler toutes vos infos, toutes vos recherches (même des liens internet, des vidéos ou n’importe quoi d’autre), toutes vos notes, au même endroit que votre tapuscrit, de manière claire et organisée. On est tous différents, on a tous différentes façons de faire, mais Scrivener est tellement flexible qu’il vous permet de vous organiser comme vous voulez !

    Ce que Scrivener n’est pas : un logiciel de mise en page (les fonctions basiques ok, mais pour la gestion des espaces insécables et compagnie, faites une croix dessus), un correcteur orthographique (surtout en français).

    Ce que Scrivener est : un assistant d’écriture utilisé par énormément de professionnels, romanciers, journalistes, traducteurs… (http://www.literatureandlatte.com/whousesscrivener.php) Dès que vous avez un texte long à écrire, même si c’est un mémoire plutôt qu’un roman, Scrivener peut vous aider.

    Attention :

    • Le logiciel est payant (environ trente euros), mais vous avez droit à 30 jours d’essai gratuits, et non-consécutifs.

    • L’interface est en anglais (avec des notions de base, ça reste cependant très accessible).


  • Plume d'Argent

    [Ceci est un message recopié de l’ancien forum, je me disais que ça pouvait être utile ^^]

    Coucou les Plumettes !

    Suite à la demande de plusieurs Plumes sur le PAchat, je me lance dans un petit tuto pour expliquer comment moi je me sers de Scrivener. Je ne vais pas être exhaustive et, si ça se trouve, je n’utilise pas toutes les fonctions de ce logiciel, mais c’est pour donner une idée de ce qu’on peut faire avec et de comment une pas douée de l’organisation et de la bureautique comme moi a pu survivre grâce à ce logiciel. Je précise que je ne fais pas ça pour faire de la pub et je ne touche pas d’argent pour faire ça

    Tout d’abord, il faut savoir que, quand je crée un nouveau projet, j’utilise toujours un projet “Fiction”, avec “Novel (with parts)” quand on vous demande quel type de nouveau projet vous voulez faire. Il faut savoir que je fais TOUT avec Scrivener. Je rédige ET j’organise mes notes. Si vous cliquez sur le spoiler en-dessous, vous verrez ce que moi je vois dans mon projet, que j’ai donc adapté à mes besoins :

    0_1515597083207_Scrivi.png

    Alors, pour faire simple, on peut diviser cet écran en 4 parties :
    -La bande du haut, qui est la barre de tâches.
    -La partie à gauche, qui permet en quelques clics à tous les dossiers et fichiers que vous avez créés dans votre projet.
    -La partie à droite, qui sont les notes du projet. Quand elles sont en bleues, se sont les notes générales du projet, pour moi le résumé.
    -Au milieu, c’est là où vous pouvez voir sous forme de post-it (si vous avez choisi cet affichage) et vos dossiers. L’avantage par rapport à la partie de gauche ? Vous pouvez voir vos notes, changer de place facilement vos post-it, rajouter des notes… Bref, c’est surtout sur cet écran qu’on bosse.

    Pour blablater un peu plus sur la partie de gauche :
    -> Pour moi, cette partie est très importante, elle me permet de bien tout visualiser et d’avoir une vrai vu d’ensemble, de mes chapitres et de mes trucs annexes à l’écritures, comme les notes et les sources d’inspiration.
    -> Pour vous aider à y avoir plus clair, j’ai mis un “1” à côté du symbole qui signifie dossier. Si je clique sur le dossier, l’écran du milieu sera modifié et m’affichera sous forme de post-it les dossiers et fichiers contenus dedans. Sinon, vous pouvez cliquer sur la petite flèche, cela permettra de dérouler ce qu’il y a dedans. Quand la flèche et vers la droite, c’est la version compact, quand la flèche et vers le bas, c’est la version déroulée. Vous pouvez créer autant de sous-sous-sous-sous dossier que vous voulez, j’aime bien faire ça moi ^^ Et du coup, en jouant sur les versions compact ou pas, ça permet de se concentrer sur ce qu’on veut.
    -> Le “2” correspond au symbole d’un fichier. Si vous cliquez dessus, le fichier s’ouvrira directement dans la partie du milieu. A partir de la partie de droite, on peut donc accéder rapidement à n’importe quel fichier.

    -> Moi personnellement, je travaille avec différents type de dossier :
    –> Il y a le dossier avec le texte écrits. C’est le premier dossier en haut.
    –> J’ai aussi un dossier “Personnages”. Tous les personnages ont leur fichier à leur nom. Perso, je ne suis pas très fan des fiches perso, mais je note dedans les descriptions, une fois qu’elles sont écrites dans le textes, des anecdotes, des détails, bref, tout ce que j’ai peur d’oublier sur les personnages. Je n’ai pas vraiment de recette fixe pour les fiches persos, mais vous pouvez probablement adapter votre méthode sans trop de soucis.
    –> J’ai aussi un dossier “Research”, qui est un sacré fourre tout. Je mets mes sources d’inspirations, mes idées, les mystères à résoudre que je ne dois pas oublier (je suis très douée pour ça), bref, c’est un peu les notes en vrac.
    –> J’ai aussi une partie “Pistes suites” qui concernes toutes mes idées pour les prochaines tomes, ça me permet de ne pas perdre d’idées ou de notes pour la suite, tout en concentrant l’essentiel du projet sur le tome 1.

    Voilà globalement comment je fonctionne et comment je structure mon projet dans Scrivener. C’est pas LA solution universelle, mais ça marche pour moi et si ça peut vous aider, c’est cool. Vous pouvez créer autant de dossiers que vous voulez, organisez votre partie de droite comme vous le voulez c’est extrêmement personnalisable. Vous pouvez, par exemple, changez tous les petits logos si ça vous amuse.

    A présent, Je vais vous présentez quelques fonctionnalités que j’utilise, comment je les utilise et en quoi elle m’aide. Retournons dans la catégorie personnages, pour quelque chose qui m’aide beaucoup. Certains le savent, j’aime avoir beaucoup de persos. Beaucoup trop. Du coup, Scrivener m’aide à hiérarchiser l’importance des persos. Explications :

    0_1515597127072_Scrivi1.png

    Vous avez là le contenu d’un de mes dossier perso, chaque post-it correspond à une fiche perso. Vous voyez en haut à droite de chaque post-it les petites couleurs ? C’est un code couleur qui me permet de fixer l’importance des persos, des plus importants aux moins importants. Je les rajoute en cliquant droit sur les post-it et en allant sur “label”. Avec la fonction “edit” dans label, vous pouvez créer vos propres label, en choisissant la couleur et la signification des labels. Du coup, c’est très visuel comme j’aide et je me repère très facilement. J’aime quand c’est visuel, vous avez peut-être remarqué ^^

    Autre trucs très utile pour moi, les différents niveaux de prise de notes. Vous allez voir pas moins de trois niveaux de prise de notes différents ! De la folie les amis, de la folie ! Présentation :

    0_1515597154885_Scrivi2.png

    Là, vous voyez en post-it les chapitres de ma première partie, on est donc dans le dossier de la partie I. Je n’ai sélectionné aucun post-it, à droite, on voit donc les notes prise sur le dossier, en général. J’utilise les notes de dossier pour la tramification par exemple, les trucs généraux.
    De plus, sur chaque post-it, on voit qu’il y a parfois des notes. Moi je l’utilise pour résumer à mettre une note importante, mais on peut faire ce qu’on veut. Si je sélectionne un post-it, voilà ce qu’il se passe :

    0_1515597170170_Scrivi3.png

    Le post-it sélectionné gagné une belle bordure bleue et les notes à droites ont changé. On a maintenant les notes du fichier, et non plus celle du dossier. Je vous avais promis plusieurs niveaux de notes accessibles rapidement, les voilà !

    Autre fonctionnalité intéressante. Sur les deux dernières captures d’écran, vous avez pu voir des annotations en travers des post-it. Il s’agit de Status. En cliquant droit sur vos post-it, vous pouvez ajouter des statut et même les personnaliser. Perso, cela me permet de voir où j’en suis. Si la rédaction est commencée/finie, où j’en suis des corrections, etc. Pareil que tout à l’heure, c’est visuel, je suis contente.

    Descendons encore d’un niveau et allons voir la tête des fichiers.

    0_1515597186082_Scrivi4.png

    Voilà à quoi ça ressemble. A droite, on peut toujours voir les notes. Fonction intéressante pour moi qui est du mal à gérer la taille de mes chapitres, on peut voir en bas (encadré en rouge) le nombre de mots et de caractères du fichier (classique), mais on peut aussi se fixer un objectif taille qui se retrouver affiché là, ainsi qu’une belle barre visuelle pour savoir où on en est de l’objectif. Pour les gens comme moi qui ont tendance à trop s’étaler, c’est visualisation est pratique.

    0_1515597197621_Scrivi5.png

    En allant dans format, on peut ajouter des commentaires. Ce sont des commentaires spécifiques d’un textes sélectionnés, je m’en sers donc pour les notes fines. Sur le côté droit, on peut voir que les notes ont été remplacées par les commentaires. Quand vous cliquer sur un commentaire, cela vous redirige immédiatement sur le bout texte concerné par le commentaire, bout de texte qui clignote pour les bigleux comme moi. Dans l’encadré rouge, vous pouvez voir des petites icônes. C’est ce qui permet de modifier la partie de droite. On a donc accès aux commentaires, aux notes, mais aussi aux méta-données, aux notes de bas de pages et à des trucs dont j’ai aucune idée à quoi ils servent. Personne n’est parfait, pas même le Chaton-Garou.

    Dernier truc auquel je pense actuellement. Si vous tapez sur “Ctrl” et “,” en même temps, une petite fenêtre va s’ouvrir :

    0_1515597210819_Scrivi6.png

    Il s’agit des cibles du projets. La partie de haut permet de définir quel taille on veut pour le texte final et de suivre la progression. En bidouillant un peu, on peut intégrer dans ce décompte que les fichiers du texte et pas les fichiers de notes. En dessous, on peut voir la cible de la session d’écrire. Je suis en Constance, j’écris donc tous les jours 500 mots et grâce à ça, je peut suivre ma progression sans savants calculs. Je peux vous dire que je l’ouvre souvent cette fenêtre

    Voili voilou tout ce à quoi j’ai pu pensé comme ça. Bien sûr, je n’utilise pas toutes les fonctionnalités de Scrivener, et j’ai pi oublié des trucs dont je me sers. Mais si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Pareil, si certains trucs sont pas clairs, faut pas hésiter ^^ C’est pas le tuto du siècle, mas ça vous permet de vous donner une idée de comment moi je m’en sers et de quels outils peuvent être utiles pour organiser un peu tout ce qu’on a dans la tête ^^



  • @cricri a dit dans Scrivener :

    L’interface est en anglais (avec des notions de base, ça reste cependant très accessible).

    à mon grand damn l’interface c’est changé en français pour moi dès que j’ai dit à Scrivener que mon projet est français, mais tout c’est remis en anglais avec sa nouvelle version, donc je suis très perturbée (après j’ai relativement souvent des problème de langue avec les ordinateurs qui cherchent à s’adapter à la langue du pays où je me trouve, mais manque de pot, c’est rarement la bonne. :joy: )

    Pour ma part je suis tombée amoureuse de leur nouvelle version qui vient pré-installé avec plusieurs layouts dont je me serts avant tout d’un que je trouve parfait et que je n’aime d’amour !

    0_1515598049979_Screen Shot 2018-01-10 at 16.26.38.png
    Celui là que je trouve très pratique, car je peux à la fois travailler sur le premier jet (la grande partie de texte au milieu(, faire des notes, commentaire, lier des document etc (tout à droite) et j’ai une partie partie qui me permet de facilement naviguer entre les différentes informations du roman (background, fiche de perso, etc) qui sont juste coincés entre les deux. Cliquer sur un ficher dans la partie supérieur affiche son contenu en bas, très pratique !

    Je le trouve aussi parfait pour retravailler le premier jet, où j’affiche donc la nouvelle version dans la grande partie, et que l’autre est réservé au premier jet et permet une navigation et une lecture facile (j’aime bien mettre le plus d’informations sur le moins d’espace)

    0_1515598465508_Screen Shot 2018-01-10 at 16.32.47.png

    j’avais déjà retravaillé mortelles divinités sur un document word que j’ai importé récémment dans scrivener, donc on ne voit pas de différence flagrante sur le screen XD


  • Plume d'Argent

    Hello,

    je m’intéresse à Scrivener depuis quelques jours et il est fort possible que je saute le pas, mais j’aurai tout de même une question.
    Toutes les notes, chapitres, fiches persos, etc. sont en fait enregistrés où et sous quels formats sur l’ordinateur ? Je veux dire, est-il possible de les consulter séparément par la suite sans ouvrir le fichier Scrivener ?

    Exemple : je télécharge la version gratuite et imaginons (on ne sait jamais), que je ne sois finalement pas convaincue… tout ce qui a été écrit, je le retrouve comment une fois les 30 jours passés si je décide de ne pas poursuivre avec le logiciel ?

    Autre exemple : j’ai acheté le logiciel, mais je souhaite emmener avec moi le texte principal et mes notes en vacances sur une clef, pour les travailler sur un autre ordinateur sur lequel Scrivener n’est pas installé, est-ce que je peux les ouvrir et les modifier sans le logiciel ?



  • @itchane Je peux te répondre, car testé. ;)
    J’ai téléchargé la version gratuite début janvier. Honte à moi, je n’ai pas coupé et fait redémarrer mon pc depuis, je me contente de le mettre en veille (oui, je sais, pâââs bien… Cette semaine je vais caser un moment pour m’occuper de ce ptit chou câblé et – enfin – payer le programme, car je l’aime beaucoup). Du coup, Scrivener est aussi resté ouvert depuis (je n’ai jamais fermé le programme), et je suis toujours sous la version d’essai. Le logo et le programme se sont retirés/désactivés de mon pc – impossible, par exemple, d’ouvrir une 2ème fenêtre Scrivener, bien que la fenêtre restée ouverte fonctionne très bien… Mis à part quelques fonctions que je n’emploie pas (j’adore cette incohérence !).
    Soit.
    En tout cas, pour répondre à ta question, oui, tous les fichiers sont accessibles. Ils s’ouvrent avec les programmes de base de ton pc. Mais ça fait un énooooorme paquet de mini fichiers, ce n’est vraiment pas du tout pratique. Mais toujours accessible.
    J’espère que mon retour est compréhensible ^^’ …



  • @itchane J’avais téléchargé la version d’essai spécial Nanowrimo. J’ai trouvé le programme assez utile, mais j’arrive très bien à m’en passer. Par contre, je viens de me rendre compte que tout ce que j’y avais écrit m’est à présent inaccessible… Et ça, c’est très ennuyeux vu toutes les fiches que j’y avais créées mon monde fantasy…


  • Plume d'Argent

    Hmmm, deux expériences différentes donc ^^"
    Toi @Lily tu peux consulter tes fichiers à part, mais il se trouve que ton Scrivener est toujours ouvert, de ton côté @Mart tu n’as plus Scrivener du tout et ne peux plus ouvrir tes fichiers…

    Ils sont en quels formats tous ces mini-fichiers ? Ce sont des .txt / .doc, ou un format spécifique au logiciel ?

    J’avoue que dans le cas d’un logiciel qui créerait des fichiers lisibles uniquement par lui-même, je ne serai tout à coup plus si intéressée que cela ^^"



  • @itchane Oui, désolée, j’ai vu que nos retours étaient contradictoires… Quelqu’un apportera peut-être un 3ème avis ?
    Tu es sûr, @Mart, que tu ne peux pas ouvrir ces mini-fichiers ? Tu dois creuser à l’intérieur des dossiers.
    Perso, ces mini-fichiers s’ouvrent avec le bloc-note, le programme de photos basique, et certains avec word.
    J’ai acheté Scrivener hier, finalement… ;)



  • De même que Lily, mes fichiers s’ouvrent très bien en dehors de Scrivener. Je n’ai pas mon PC sous la main mais il me semble que ce sont des .txt. Par contre les fichiers ne sont pas nommés par les titres que tu as pu leur donner sous Scrivener. A la place ce sont des nombres. Du coup ça peut être un peu compliqué de retrouver ses billes, mais elles sont bien là. ^^


  • Plume d'Argent

    Ok, merci @Lily et @Dragonwing, je vais voir, j’attends encore un peu que mes idées soient mieux en place, et quand viendra le moment d’écrire des choses, peut-être que je prendrai la version d’essai au moins pour tenter ^^



  • @flammy petite question bête: comment fait-on pour publier un texte sur FPA à partir de scrivener stp?



  • @apo Yep !
    [Je passe par hasard à partir de ton profil suite au message laissé sur mon jdb ^^ ]
    Perso, je clique sur compiler et je choisis document word. Je me garde une copie word et depuis ce programme-là, je fais " enregistrer sous " et je choisis (dans type) page web, filtrée.
    Sur ce type de document, tu ne peux rien modifier. Mais ce qui est chouette, c’est que sur FPA, toute ta mise en page est conservée (ça ajoute juste une interligne partout, mais bon, ça aère la lecture sur écran). Si tu veux que je détaille plus, n’hésite pas à me questionner en MP. Je suis loin de maitriser Scrivener, mais je chipote dessus depuis janvier. :blush:
    (Du coup, pour passer direct de Scrivener à FPA, je me dis que tu peux tester de compiler en choisissant le type .html (page web). Je pense que ça devrait revenir au même.)



  • @lily merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. Je vais essayer ta méthode.



  • @apo Autrement, de mon côté, (bon je ne suis pas un pro, vous l’aurez compris ;)) je fais un copier-coller… Et ça marche.



  • @loki Quand je fais ça, ma mise en page bouge : les espaces, les mots en italique, en gras, les mots écrits à droite ou centrés… Tout disparait. Avec ma méthode, tout reste tel que sur Scrivener et word. :blush:



  • @loki Merci!



  • Est ce que quelqu’un a essayé Scrivener version 3? Pour savoir si ça vaut la peine d’upgrader…



  • Je suis sur la version 3 de Scrivener. Je suis d’avis que cela vaut toujours la peine d’upgrader (tôt ou tard on sera obligé de tout évidence). Les screens que j’ai posté en début de topic viennent de la V3. Je la trouve plus agréable de manière générale, et j’aime bien les différents layout préfaits de la v3

    La chose la plus importante à savoir, du moins sur mac, c’est que la V3 ne fonctionne qu’à partir de Sierra et High Sierra, et demande une reconversion des fichiers pour un format adapté à la V3 (il va les convertir automatiquement à l’ouverture) ce qui va rendre impossible de les ouvrir avec une version antérieure. Je me suis fait avoir car mon ordinateur de travail tournait encore sur El Capitain et plus moyen d’ouvrir un fichier avec. (À moins qu’ils ont changé depuis le temps)

    Ils ont également changé le fonctionnement des compilations pour les rendre plus efficace (tu peux faire du format kindle, je pense, mais je suis pas sûre) si je m’abuse. L’interface est plus agréable. Enfin, c’est avant toute l’organisation qui change, donc si tu n’as jamais vraiment utilisé tout ce qui touche les notes de projets, la compilation etc de manière générale, la mise à jour est probablement pas urgente.



  • @reven merci pour ton retour et tes précisions utiles, notamment en ce qui concerne la conversion automatique des fichiers et l’impossibilité de revenir en arrière (je pensais télécharger la version démo pour voir si ça me convient, mais j’ai intérêt à faire attention…).

    Pour info je viens de trouver une traduction française du guide d’utilisation Scrivener v3 (je n’ai pas encore eu le temps de tout lire donc je ne sais pas ce qu’elle vaut, mais il me semble que ça peut aider) https://mathieunicolas.net/2018/04/08/tutofr/


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.