Aeon timeline 2


  • Administratrice

    Titre : Aeon Timeline 2

    Adresse du site : http://www.aeontimeline.com/

    Description :

    Flammy a écrit :

    C’est un logiciel pour faire des frises chronologiques qui est très très très bien fait. Alors, je vais être franco dès le départ, c’est un logiciel payant. Il coûte 50 dollars (environs 45 euros), je le trouve donc personnellement cher, et même si je le trouve super, clairement, je ne le recommande qu’aux Plumes qui ont un vrai besoin de frises chronologiques complexes. Ou qui ont de l’argent à jeter par la fenêtre. Après, il y a une période d’essai gratuit de 20 jours, si vous voulez tenter gratos.

    Une fois cette mise au point faite, passons à l’essentiel. Qu’est-ce que ce logiciel a de génialissime ?

    Alors, il est très facile à prendre en main. Personnellement, je ne suis pas douée en informatique, j’ai mis des mois à comprendre comment me servir de scrivener alors que j’utilise que les fonctions de base. Là, une demi-journée et je pense avoir tout saisi. Il y a aussi des aides (que je n’ai naturellement pas lu), mais honnêtement, même si le début se fait assez au joyeux pifomètre, on comprend vite comment ça marche, on prend vite ses marques et c’est très pratique. C’est vraiment un logiciel intuitif qui permet une utilisation rapide et sans prise de tête, avec un résultat visible de suite. Bon, il y a quand même un point négatif, c’est en anglais. Mais la quiche que je suis survis, donc ça va.

    Alors, entrons dans le vif du sujet maintenant. A quoi ça ressemble ? A ça :

    0_1512748430231_aeon-1-50be2ef.png

    Il s’agit ici du premier mode de visualisation des événements, sous forme d’une frise classique (Correspond à l’icône 0). Donc en haut, on visualise les dates (ici le niveau de précision c’est l’année). Les événements sont visualisés par des points (s’il s’agit d’événements ponctuel, comme l’adoption de Rudy) ou par des barres s’il s’agit d’un événement qui dure dans le temps (comme l’écriture du dernier livre d’Astée). Tous les événements représentés sur ma frise sont numérotés du plus anciens au plus récent. On peut aussi constater qu’il y a plusieurs couleurs pour les événements. De base, tous les événements sont de la même couleur, mais j’ai choisi de donner un sens à ces couleurs, une couleur par livre. Le vert clair correspond au livre “Le dernier livre d’Astée”, le vert foncé à ce qui se passe en BG (donc hors livre), le jaune à CE, le mauve à Mnémésis… Bref, ça permet d’avoir quelque chose de très visuel.

    En bas, au niveau du rectangle 1, on peut voir un “résumé” de la frise. C’est la frise très dézoomée, qui permet d’avoir une vision plus globale. Ce qu’on voit dans la majeure partie de l’écran c’est ce qui correspond au rectangle transparent, qu’on peut bouger de droite à gauche pour bouger dans la frise.

    Autre truc très important quand on a une chronologie très éclatée, ce sont les flèches tout en bas à gauche et à droite, dans le rectangle 2. Imaginons à tout hasard que mon premier événement se situe en -2000. Qui a envie de se taper toute la frise à remonter avec sa ptite souris ? Personne hein. Ba grâce aux flèches, on saute directement d’un événement à l’autre, ce qui permet de zapper joyeusement les périodes de vide et donc de naviguer plus facilement dans sa frise.

    Alors là, vous vous dites, elle est bien gentille la petite dame, mais moi une chronologie sur 4000 ans, rien à faire, ce qui m’intéresse c’est une chronologie sur quelques semaines. Eh bien, grâce à la loupe dans le rectangle 3, il suffit de zoomer ou de dézoomer pour avoir quelque chose de plus ou moins précis. Un exemple ?

    0_1512748469131_aeon-2-50be3ca.png

    Ici, on est à l’échelle du jour. Il y a une grande gamme d’échelle, donc ça peut vraiment s’adapter au besoin. Sans compter que, pour une partie de la frise, on peut s’en servir à l’échelle des années, puis pour une autre, à l’échelle des jours, il suffit de zoomer pour que cela soit plus lisible. Bref, cette notion de zoom et de dézoom est vraiment très pratique, et très dynamique, suffit d’appuyer sur un bouton pour que ça bouge et on peut voir ses petits événements bouger en direct.

    Après, le bouton 4 correspond à la création “d’entité”. Kézaco ? En gros, il y a trois types d’entité. Les personnages, les arcs, et les localisations. Pour la localisation, je ne vais pas vous faire de dessin, il s’agit des différents endroits de vos histoires, moi j’ai choisi de ne prendre que trois localisations, pour mes trois mondes. Pour les persos, vous pouvez leur renseigner une couleur pour les repérer, mais aussi une date de naissance ! Et croyez moi, la date de naissance est TRES utile. C’est un peu fastidieux à renseigner au début, mais c’est ultra génial. Et ensuite, il y a les arcs, personnellement pour le moment, c’est redondant pour moi avec les couleurs des événements dont je parlais au-dessus, une couleur = un arc = un livre. Donc le bouton 4 permet de créer de nouvelles entités, et le boutons 5 permet de les modifier après. Il suffit de cliquer sur le bouton 5 et toutes la listes des entités, classer par type, apparaît, avec à côté la fenêtre de modifications. C’est très simple de créer et de modifier, on ne vous demande pas beaucoup d’infos à chaque fois donc ça va très vite.

    Vous allez me demander, c’est bien gentil de renseigner tout ça, mais ça sert à quoi ? Eh bien, ça sert lorsque l’on clique sur le bouton 6 et qu’on créé un nouvel événement. Là, cette fenêtre apparaît :

    0_1512748617951_aeon-3-50be3f4.png

    C’est la fenêtre de création d’événements, où on demande pas mal de trucs. Un nom bien sûr, une couleur, mais aussi une date de début et de fin. Si on ne modifie pas la date de fin, elle affiche la même chose que la date de début et on obtient un événement ponctuel. Pour la durée, elle se complète automatiquement quand ya besoin. On a ensuite l’arc à renseigner, ainsi que les “observer” et les “participant”. Les observer correspond aux personnages qui sont présents, mais avec un rôle mineur. Les participant, les personnages importants de l’événements. La location, c’est le lieu. Je vous conseil VRAIMENT de compléter tout ça à chaque fois, même si c’est long et relou. C’est très très très utile pour la suite. Vous avez valider et vous avez oublié des infos ? Pas de soucis. Il suffit de sélectionner un événement et de cliquer sur l’icone 7, une fenêtre s’ouvre à droite pour compléter les informations de l’événement.

    0_1512748626435_aeon-4-50be41f.png

    Voilà ce que ça donne. D’ailleurs, vous pouvez noter dès maintenant pourquoi c’est très utile de noter la date de naissance de ses persos. Ca permet d’avoir en direct, et pour chaque événement, l’âge des persos qui y participent. Moi, personnellement, j’adore, c’est mon petit délire avec ce logiciel, comme quoi, il n’en faut pas beaucoup pour m’amuser.

    Les plus attentifs auront pu remarquer que j’ai passé sous silence une des informations à renseigner dans les événements. “Parent”, mais qu’est-ce que c’est ? C’est la vie mes enfants. (Et non non, je vous jure, je ne suis pas payée pour faire ce post.) C’est une fonction qui vous permet d’imbriquer des événements les uns dans les autres. En gros, vous aurez un événement “parent”, qui sera forcément dans la durée, et dedans vous pourrez caser d’autres événements. L’intérêt ? Ca permet de garder ensemble tous les événements qui ont un lien entre eux. Imaginez que vous ayez plusieurs sous intrigues dans votre histoire. Cela vous permet de créer un événement parent “Sous intrigue numéro 1” et de garder dans cet événement parent tous les événements qui ponctuent votre sous intrigue. Un exemple ?

    0_1512748638478_aeon-5-50be491.png

    Alors, voici ce que ça donne quand on a des événements parents. En 1, c’est lorsqu’on a un événement parent “réduit”, c’est à dire on voit que le strict minimum. Moi je m’en sert pour mes sous intrigue, d’où les noms assez vagues. Quand on appuie su le bouton 2, on “ouvre” l’événement parent et on soit alors tous les événements “enfants”, comme on le voit en 3. Cela permet d’avoir une bonne visibilité sans pour autant toujours tout surcharger et voir tous les événements. Mine de rien, quand on a 36000 événements, pouvoir les réunir comme ça et les mettre dans une joli boite, ça permet de mieux s’y retrouver et de mieux structurer.

    Autre truc très pratique. Imaginez que votre événement parent se termine en 2016 et que, par étourderie, vous rajoutez un événement enfant en 2017. Ba les dates de l’événement parent vont automatiquement se modifier pour englober l’événement enfant rajouté. Du coup, c’est très pratique, ça s’adapte à ce que vous faites, même quand vous faites des erreurs ! Donc voilà, je vous confirme pour l’avoir découvert en l’utilisant, ce logiciel est boulet-proof.

    Vous pensez que j’en fais trop ? Eh bien pourtant, je n’ai pas fini !

    Imaginez que vous ayez deux événements où ya forcément un jour de distance entre les deux. C’est bloqué, archi bloqué, ya pas le choix. Vous avez la flemme à l’avance de devoir changer la date des deux événements dès qu’il y en a un qui bouge ? Il y a THE solution.

    0_1512748649796_aeon-6-50be4ec.png

    Alors, dans le rectangle à droite, il y a dans le rectangle une information sur les événements dont je n’ai pas encore parlé “based on”. Le principe ? Vous sélectionnez un autre événement, une durée, s’il se passe avant et après, et ensuite vous valider et vous avez vos deux événements liés, ce qui est symbolisé par un fil jaune (cf flèche). Le principe ? Si vous changez la date de l’un, la date de l’autre changera automatiquement pour garder la contrainte de temps entre les deux événements. Et bien sûr, vous pouvez lier plusieurs événements comme ça à la suite, ce qui permet d’avoir des blocs qui bougent tous ensemble. Pratique lorsqu’on modifie certaines dates et qu’on tâtonne encore. Vous pouvez aussi lier des événements enfants à des événements hors de l’événements parents, bref, c’est assez libre et ça permet de bidouiller pas mal.

    Là, jusqu’à maintenant, je vous ai montré le mode où on voyait tous les événements affiché. Mais, il existe d’autres modes :

    0_1512748659774_aeon-7-50be50f.png

    Lorsque vous cliquez sur l’icône encadré en haut à droite, vous avez 4 choix qui s’offrent à vous. Le mode “none”, où tous les événements sont affichés de manière indifférente, et ensuite les modes “arc”, “Character” et “Location”. Le principe c’est qu’en fonction de ce que vous sélectionnez, les événements vont s’afficher ou pas. Là, j’ai sélectionné personnage. On a donc pour chaque personnage les événements auxquels il participe. S’il ne participe pas, il n’y a rien, et on voit ça pour tous les personnages, il suffit de faire jouer la molette sur le côté. D’ailleurs, vous pouvez voir que la bande de défilement sur le côté est fractionnée. Pourquoi ? Chaque fraction correspond à un personnage. Ce qui permet donc d’avoir une idée très visuelle de si tel personnage a beaucoup d’événement ou pas. Et bien sûr, si vous voulez pas voir un personnage, vous pouvez réduire sa frise.

    Ce genre de découpage existe aussi pour les arcs et pour les localisations, bref, pour toutes les entités définies au début. C’est pour ça que c’est important de bien les définir et de bien les renseigner ensuite. Vous pouvez ensuite avoir une frise avec que les événements de tel monde ou de tel personnage, c’est très pratique !

    Bon, ne vous inquiétez pas, j’ai presque fini. Au début, je vous parlais du mode de visualisation en mode frise. Il existe un autre moyen de visualiser les choses, le voilà :

    0_1512748668825_aeon-8-50be570.png

    Pour avoir ce mode, il suffit de cliquer sur l’icône 1. On a donc quelque chose qui s’affiche sous forme d’un tableau, avec à gauche la liste des événements et dans le reste du tableau, les différentes entités, divisées en arc, personnages et localisation. A quoi correspondent les point ? Eh bien, ça permet d’avoir des infos sur les événements. Si l’événement 1 a un point dans l’arc CE, c’est qu’il appartient à CE. S’il y a un point dans la colonne Felozis, c’est ce que ce personnage apparaît dans l’événement, etc. Dans le cas des personnages, il y a aussi l’âge des personnages.

    L’icône 2 permet de de décider quelles colonnes vous affichez ou non. Vous pouvez décider de n’afficher que les personnages, et même sélectionner les personnages que vous voulez voir, histoire de rendre les choses plus claires.

    Les icônes 3 permettent de de modifier l’affichage des événements à gauche. On peut décider de montrer les “événements enfants” ou non. Ce qu’on voit dans le rectangle 4, c’est le temps entre deux événements. On peut décider de faire apparaître ou non ces durées.

    Dans les colonnes des personnages, vous pouvez parfois voir des cercles vides (Rectangle 5). Cela correspond à la distinction entre “observer” et “participant” quand vous complétez un événement. Un cercle pleins correspond à un personnage important de l’événement, le cercle vide à un personnage peu important pour cet événement.

    Donc voilà ! Je pourrais continuer à en parler encore pour être honnête. Ce logiciel est compatible avec Scrivener et on peut lier les deux logiciel. On peut aussi prendre pas mal de notes, sur les entités ou les événements, et aussi mettre en pièce jointe des liens URL sur les événements. Bref, on peut faire beaucoup de choses, mais là ça commence vraiment à faire long xD

    Quels sont les points fort de ce logiciel ? Il est facile à prendre en main, très dynamique, on peut vraiment bien trifouiller sa frise et la regarder dans tous les sens, et en plus c’est boulet proof ! Après, j’ai présenter la manière dont MOI je comptais l’utiliser, mais il y a sûrement plusieurs moyens de le faire, je ne suis pas la parole sainte ! C’était juste pour vous donner une idée de ce qu’on peut faire avec, mais je ne sais sûrement pas tout ^^

    Le gros soucis ? Le prix, clairement. J’aime beaucoup ce logiciel (je pense que vous l’aurez compris), mais je le trouve cher et je doute que ça vaille le coup pour beaucoup de Plumes. Mais je tenais à en parler, depuis le temps que certains cherchais un bon logiciel pour faire des frises Okay Celui-ci est très bien, mais faut être prêt à investir pas mal, et donc en avoir une réelle utilité, pas juste pour faire mumuse. Je pense aussi que, si on veut bien faire les choses, ça peut être très chronophage de rentrer toutes les entités et les événements, mais au moins, ça permet d’avoir un truc très complet.

    Bref. Un logiciel utile, mais il fut VRAIMENT en avoir l’utilité, et pas juste le prendre pour faire joli.

    Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas

    Merci à Flammy pour ce véritable tutoriel !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.