Detroit : Become Human


  • Plume d'Argent

    Je compte attaquer ce jeu d’ici quelques semaines (on va me le prêter), je ne savais pas qu’il était autant détesté !

    J’ai beaucoup aimé Heavy rain (La scène du début dans le centre commercial = mon pire cauchemar :astonished: ! et j’ai même pas de gosses !), et Beyond two souls m’a laissée indifférente (au mieux). Du coup je savais pas trop à quoi m’attendre avec Detroit, vous me faites peur, c’est si bête que ça ? En plus en ce moment je suis en plein dans Deus Ex, qui aborde des thèmes un petit peu semblales de manière très intelligente (je trouve). ça va me faire une sacrée dégringolade de qualité si Detroit est comme vous dites.

    Bon, au pire, ça fera toujours un platine facile… et puis il m’intrigue, quand même !



  • @Sorryf “Autant” détesté, je sais pas, je n’ai aucune idée de la quantité de gens qui ont pensé la même chose.

    Mais si on te l’a prêté ce serait dommage de ne pas au moins tenter, tu ne risques rien surtout s’il t’intrigue ! :wink:



  • @Sorryf Aéfaë a raison il faut que tu tentes, si tu ne le prend pas sérieusement tu vivras un super moment xD


  • Plume d'Argent

    This post is deleted!

  • Plume d'Argent

    Et voilà, j’ai fini Detroit ! Et finalement je l’ai trouvé plutôt fun, c’est vrai qu’il a des mauvais cotés et qu’il est un peu bizarre, mais je me suis bien amusée dessus !

    il y a quand même quelques trucs dont j’ai pas su faire abstraction :

    • le fait de pas pouvoir courir, surtout dans les séquences chronométrées, quelle torture !! (ou alors c’est moi qui ait pas trouvé la touche ?)
    • les choix sont vraiment trop évidents. en général ce qu’on aime dans ce genre de jeu, c’est les dilemmes qui nous brisent le cœur ou alors les choix d’apparence anodine qui auront des conséquences démesurées. Là les choix sont vraiment archi basiques, je trouve :

    pacifique = bien, violence = mal.
    rester calme = tout ira bien, choisir de paniquer (qui fait ça?) = problèmes
    mec chelou tout seul dans sa maison glauque = méchant
    jolie femme accueillante dans son adorable maison = gentil

    Ça enlève toute tension liée aux choix. Heureusement les QTE sont nerveuses et les chronos stressent pas mal, c’est au moins ça.

    • le discours :
      deux choses perturbantes là-dedans : la bonne fin de Markus et les androïdes.
      Pour Markus :

    je trouve complètement immorale la “bonne” fin : rester pacifique en toutes circonstances, okay, c’est la meilleure attitude a avoir, mais quand l’approche pacifique a déjà échoué trois fois dans le sang, est-ce que vraiment il faut s’acharner alors que la cause qu’on défend mérite pourtant largement qu’on se batte pour elle ? Est-ce qu’il ne devrait pas y avoir une limite a ce qu’on peut accepter de faire subir aux notres ?
    Au final, le jeu nous dit qu’on peut gagner la justice en laissant assez de nos alliés crever sans rien faire pour que l’opinion publique soit favorable. Ce qui craint sur tellement de niveaux ! (enfin je trouve. Personnellement ça m’a un peu dérangée)
    J’ai par contre beaucoup aimé que le choix final de Markus influe sur le destin de Kara qui n’a rien demandé.

    et pour les androïdes

    ce qui m’a vraiment pas plu c’est qu’ils pleurent, qu’ils aient du sang (même si bleu)… j’ai lu dans les collectibles que les humains les ont voulus semblables à eux pour pas que ce soit perturbant, mais à ce point ? Puis qu’ils meurent d’une balle, aussi, ça m’énervait tellement ! ce sont des robots, pourquoi ils meurent d’une balle en plein cœur ? Même si la carte mère est détruite, leur mémoire devrait être stockée sur un genre de cloud, dans des serveurs a l’autre bout du monde !
    Je peux comprendre qu’ils aient fait ça pour des raisons scénaristiques, mais franchement c’est honteux. La morale du jeu est qu’on devrait tous s’accepter, humain et androïdes, malgré nos différences, mais il n’y a quasi pas de différence, alors ça n’a plus aucun sens. Comme si les développeurs pensaient que les joueurs étaient incapables de s’attacher et de faire preuve d’empathie envers des boites de conserve à conscience. N’importe quoi ! C’est exactement l’inverse de la morale qu’ils veulent défendre.

    • et dernier truc, Alice

    j’ai pas du tout compris l’intérêt de faire de la petite une androïde. Quelle émotion ou réflexion c’est censé nous apporter ? Au contraire, ça annule toute la piste du thème amitié humain/robot. Je trouve que d’une manière générale, ce jeu manque d’humains, tout comme Harry Potter manquait de moldus.

    voila pour les critiques, j’espère que mes balises de spoil vont passer j’ai eu un mal fou a trouver comment faire ! Malgré ces quelques reproches, me suis quand même bien amusée et je l’ai fait d’une traite, j’y ai repensé après coup, j’ai envie d’y retourner pour faire les autres embranchements ou de regarder le let’s play de Bob Lennon dont vous avez parlé pour voir quelle fin il a eu.

    La mienne, que j’ai préféré a la “bonne” fin que jai fait ensuite : Après avoir perdu plein de monde en restant pacifique, Markus décide de prendre les armes, viva la revolucion ! il parvient a sauver les siens mais c’est la guerre. Kara se fait tuer au poste de frontière du Canada. Connor s’allie a Markus. (bon j’avoue j’ai raté la QTE en vrai il lui tire une balle dans le dos en plein discours, mais ça compte pas ! CA COMPTE PAS OKAY ?)

    Vous l’avez comparé a Life is strange, personnellement j’ai Laaaaaaargement préféré Detroit, je trouve que Life is strange était encore plus bourré de clichés gnangnans et de grosses ficelles… non ?

    un jeu narratif non telltale qui n’a pas été cité mais que je trouve au-dessus des autres, c’est until dawn, lui aussi plein de clichés (peut-on y échapper ?) mais tellement plus spontané !

    pour moi, Detroit est un brave 14/20.
    Je suis curieuse de connaitre la fin que vous avez eu ?


  • Journaliste PAen

    @sorryf a dit dans Detroit : Become Human :

    Vous l’avez comparé a Life is strange, personnellement j’ai Laaaaaaargement préféré Detroit, je trouve que Life is strange était encore plus bourré de clichés gnangnans et de grosses ficelles… non ?

    DDDDDD:
    J’ai pas joué à Detroit donc je vais parler dans le vent, mais Life is Strange était pas tant bourré de clichés que ça ! Ou alors c’est moi qui ne m’attendait pas à ce qui s’est passé ? xD

    (D’ailleurs, je conseille le deuxième volet de LiS qui vient de sortir et qui débute extrêmement bien, allez tous l’acheter)(non j’ai pas honte de venir faire la promo sur le topic de Detroit)(j’ouvrirai un topic LiS quand j’aurai le temps)


  • Plume d'Argent

    Perso j’ai aussi bien kiffé Life is strange. On vera si j’ai l’occasion de jouer à Détroit un jour :p



  • @gueule-de-loup Je remonte ce sujet XD car je viens juste de finir Life is Strange (le premier opus). J’ai beaucoup aimé les trois premiers épisodes mais les deux derniers moins… on m’a dit que Detroit become human est beaucoup mieux…
    J’étais assez “surprise” par l’impact que Life is Strange a eu sur les “ados”. J’ai lu plein de commentaires comme “je suis dépressif et life is strange m’a changé la vie”. C’est le premier jeu vidéo que j’ai vraiment fini (pardon de parler de ça alors qu’on est dans Detroit et j’ai vraiment envie de joué à Detroit mais je n’ai pas de PS4) et je ne pensais que cela pouvait avoir cet impact psychologique sur les gens.


  • Journaliste PAen

    J’AI ENFIN ACHETÉ DÉTROIT \o/ et j’ai fini en deux jours (enfin, juste une partie parmi tant d’autres, donc peut-on vraiment dire que je l’ai fini ?)

    Je vais enfin pouvoir apporter une réponse constructive au débat !

    Déjà, je vais vous parler de la fin que j’ai obtenu et, sur ça, je suis totalement d’accord avec @Sorryf :

    J’aurais voulu des choix qui aient d’autres répercussions que celles auxquelles je m’attendais. J’ai eu une fin 100% pacifiste avec tous les personnages vivants et dans des situations idéales (Markus est avec sa meuf et les androïdes ont gagné avec une manifestation pacifique - Luther, Kara et Alice sont au Canada, sains et saufs - Connor est un déviant libre, il n’a pas tué Markus lors de la finale).
    Pour avoir cette fin, comme tout le monde s’en doute, j’ai opté pour tous les choix gentils… (à part une ou deux fois où j’ai appuyé sur le mauvais bouton sans faire exprès :joy: )

    Et même si ça ne me semblait pas TROP tiré par les cheveux question scénario, je suis juste triste que ça ait été aussi facile. Je n’ai pas versé une larme, je n’ai mis sur pause que deux ou trois fois pour vraiment réfléchir à mes choix, le scénario en soi ne m’a pas fait réfléchir.

    Les clichés et les stéréotypes m’ont un peu déçue aussi…

    L’androïde femme qui s’occupe de la petite fille, au secours (j’aurais mille fois préféré que Kara soit un homme et Markus une femme) ! L’androïde blanc policier et l’androïde typé qui se rebelle, voilà voilà, c’était attendu on va dire.
    Ce qui m’a le plus consternée, ce sont les humains… Sérieusement, quand Kara va chez Zlatko je me suis dit « allez, ils ont déjà foutu tous les méchants qu’ils pouvaient là, ils vont pas nous en rajouter un ici, ce serait nul », et bah si ! J’étais trop déçue.
    Entre le fils (Leo) qui vole à son père, le père de famille drogué et violent qui tape sa fille, le policier aigri qui a perdu son fils à cause d’un robot, les civils qui tabassent les androïdes au pif parce qu’ils leur ont « volé leur taf », le flic qui est juste un con et tape sur Connor parce que… Parce que les flics aiment l’intolérance et frapper les bizuts, c’est bien connu enfin ! Et même chez les androïdes : la vieille androïde d’une humaine décédée construite pour servir de « mentor », mais pitiééééé :rofl: :joy: :rofl:
    En un seul jeu ils ont réussi à nous mettre absolument tous les clichés des films/séries/jeux US ! Même les donuts sur la table du policier !

    Sur Alice :

    Là encore, je trouve que le plot twist « EN FAIT C’EST UN ROBOT LOL » ne sert à rien du tout… Ce qu’il y avait d’intéressant, c’était effectivement le lien humain-robot qui était mis en avant ici (et qui n’est pas exploité dans le reste du récit), mais ça tombe à l’eau du coup. En fait, arrivée à un certain point de l’histoire, je croyais qu’Alice PENSAIT être une androïde alors que non, c’est une humaine, et je trouvais ça tellement bien ! Qu’elle veuille ressembler à un androïde parce qu’à ses yeux les humains sont cruels et violents, je trouvais ça génial et ça aurait soulevé un tas de reproches/questions sur l’humanité et la moralité de nos comportements.
    Mais pas du tout :rofl:

    Sur les relations humains-robots :

    Je vais finir là-dessus, car pour moi c’est le plus gros point noir du scénario. Je pense que j’aurais pu trouvé le jeu excellent si le scénariste avait vraiment travaillé sur ça. Pendant toute l’histoire, on ne nous livre que des points de vue d’androïdes qui se battent contre des humains. Il n’y a que deux exceptions dans ma partie : le vieux peintre qu’on voit genre 10 minutes et Rose, la femme qui les recueille un peu avant la fin.
    Mais… Je veux dire, ils sont juste deux sur TOUTE LA POPULATION AMÉRICAINE ?! J’ai surtout été étonnée qu’il n’y ait pas un couple humain-robot, qui serait tombé amoureux l’un de l’autre et aurait trouvé asile sur Jericho par exemple. C’est un exemple parmi des centaines et des centaines possibles !
    Le jeu nous livre une vision complètement débile de l’humanité : rien qu’à l’heure d’aujourd’hui, la plupart d’entre nous prenons soin de nos ordinateurs, ne serait-ce que parce que ça coûte une blinde… Et on aime nos animaux aussi, alors que c’est une toute autre espèce (et, pour certains, nous n’arrivons pas à prouver qu’ils peuvent faire preuve de sensibilité). Vous n’allez pas me faire croire qu’on serait complètement dénué.e.s d’empathie pour des androïdes qui sont nos quasi-semblables !
    Je comprends l’idée de peur qui s’installe dans la population à cause des robots et de leur intelligence, mais pour moi le scénario pèche parce qu’à côté de cette peur, il n’y a aucune opinion positive des androïdes. Ils sont battus, torturés, utilisés pour des taches ingrates ou pour du sexe… Mais rassurez-moi, il y a encore des personnes dotées d’une conscience qui, même s’ils ne considèrent pas les robots comme leurs égaux, ne les abîment pas ?! Non parce que là c’est l’enfer xDDD

    Et juste un dernier truc, parce que je n’ai pas vraiment compris cette histoire (spoiler North) :

    Quand on voit North (avec Markus), un des dialogues débloqué permet de comprendre qu’elle est l’androïde qui a étranglé le mort de l’Eden Bar… Or, j’ai arrêté cette androïde, qui était en fait en couple avec une autre androïde, et je les ai laissé s’échapper (avec Connor). Donc si North est l’une d’elle… Où est l’autre ?! Et pourquoi elle est à fond sur Markus si elle aime une femme ?? J’ai pas compris.

    Voilà. Pour ceux qui n’ont pas encore joué et qui ne souhaitent pas ouvrir les spoils : j’ai vraiment aimé le jeu, mais avec du recul je me rends compte qu’il y a beaucoup de facilités dans le scénario et dans les personnages. Le jeu soulève peu de questions, mais il est très sympa à jouer et j’avais hâte de connaître ma fin !
    Pour reprendre le parallèle avec Life is Strange qui a été évoqué… Eh bien, je pense que je préfère LiS (au moins le 2, avec les frères en cavale), car j’ai ressenti des émotions bien plus fortes en jouant et j’avais l’impression que mes choix étaient moins orientés « bon vs méchant »

    Mon arc préféré est celui de Kara (je suis tombée sous le charme de son histoire et de la famille qu’elle se construit pas à pas, dans ma partie).

    J’accorderais, malgré touuuus ces défauts, un chouette 15/20 au jeu. Il faut reconnaître qu’il est très très beau et très plaisant à jouer.


  • Plume d'Argent

    @Léthé bravo pour la bonne fin !! je suis d’accord avec toi sur a peu près tout. Il y aurait tellement eu a développer sur les relations entre humains et IA ! pfff.

    Mais le cliché qui m’a achevée je crois que c’est

    Markus qui se retrouve avec un oeil vert et un oeil bleu :rofl:

    Pour North je peux pa t’aider, elle me détestait tellement elle ne m’a rien raconté du tout xD

    Je radote comme une monomaniaque, mais pour ceux qui s’intéressent à la thématique de la cohabitation entre humains et humains++, je conseille les Deus ex, “Human revolution” et “Mankind Divided” (j’ai pas fait le premier), que je trouve excellents là-dessus.



  • Ah ce jeu :’)

    J’en garde plutôt une bonne expérience mine de rien. Je l’ai retourné dans tous ses choix possibles je crois. Il y a de très bonnes choses dedans, rien qu’au niveau de la qualité graphique qui est énorme avec plein de détails et d’easter eggs si on cherche bien.

    Par contre, oui, dieu que c’est manichéen bordel. C’est vraiment tout le monde est gentil ou tout le monde est méchant, il y a pas de demi-mesures et c’est lourd par moment. Il y a aussi des choix problématiques (genre North, soit elle t’aime pas si tu vas pas dans son sens, soit elle veut te mettre dans son lit alors qu’elle te connaît depuis quelque chose comme 2h si tu prononces le mot “tuer”. Cette relation amoureuse tellement saine :’) )

    Le jeu vaut surtout le coup d’être joué pour la relation entre Hank et Connor, qui est plutôt complexe pour le coup et dont les choix ont de l’influence (par exemple si vous faites mourir Connor trop souvent, il y a des dialogues très drôles), et leur duo est plutôt touchant, même si l’histoire de Hank vous la voyez venir à des kilomètres. Le retournement de la fin dans la campagne pacifique pour Connor est excellent, mais pas assez assumé.

    C’est globalement ce qui en ressort : c’est bien mais pas assumé. Le développement des personnages est un peu trop prévisible et ça gâche l’histoire.

    Malgré tout, ça reste un très bon jeu et qui a offert de la visibilité à Bryan Dechart qui est un gars absolument adorable et très bienveillant. Allez voir ses lives sur Twitch, il est trop drôle.



  • Je remonte le sujet. Car mon frère, ma sœur et moi, on l’a terminé hier. Mon frère tenait la manette et nous, on lui disait quels choix prendre, haha ^^. Ma mère aussi y participait.

    En gros, on a passé un agréable moment. Pour ma part, il y a des points qui m’ont plu, d’autres que j’ai pas aimés ou que j’ai trouvé même ridicules… Dans l’ensemble, tout était cliché mais certains clichés passaient mieux que d’autres.

    Bon, pour mettre mes idées en place, je vais séparer ma critique en quatre grandes étapes.

    L’ambiance, les choix en général :

    Je ne connais pas les autres fins possibles. Pour tout vous dire, notre partie s’est terminée ainsi : Markus a mené une révolution pacifiste, Connor est devenu déviant et Kara est arrivée saine et sauve avec tout le monde au Canada. Bref, tout est bien qui finit bien. Certains persos m’ont plu, d’autres, je les ai trouvés fades. Mais j’y reviendrai plus tard. Commençons par le contexte : déjà, je trouvais que le jeu se la jouait “han t’as vu ! Ça peut être notre turfuuuuu !”, mais non, il y a plein de trucs qui n’allaient pas : les humains sont beaucoup trop diabolisés, les exceptions sont peu nombreuses et je trouvais ça dommage. La situation des androïdes aura pu être plus crédible : pourquoi il n’y a pas d’associations, de rassemblements d’humains pour protéger et/ou aider les androïdes, par exemple ? Pourquoi n’ai-je pas vu une seule relation amoureuse humain.e/androïde ? C’était vraiment dommage, on était vraiment dans un manichéisme que j’appelle “classiste” (les méchants appartiennent à telle classe/ethnie/genre/…, les gentils à l’opposé). Par moment, cette discrimination en devenait ridicule : la ségrégation, les camps où on détruit les androïdes,… Moi j’étais là : tiens donc, les humains n’ont rien retenu de leur Histoire ? Nan, c’était pas crédible, ils en faisaient trop. On rencontrait beaucoup trop d’humains qui haïssaient les androïdes. Point positif, j’ai pas eu une illusion de choix comme dans certains jeux. C’est-à-dire, dans des jeux tels que Life is Strange ou The Walking Dead, tu sauves tel perso ou tu le laisses mourir. Mais au final, si tu le sauves, ben il crève quand même plus tard dans l’histoire (nan mais en vrai, j’ai bien aimé ces jeux-là, hein ! Il y a juste quelques trucs qui m’ont dérangée, mais c’était de bonnes expériences riches en émotions). Comme je l’ai dit plus haut, je ne connais pas les autres fins, mais j’ai pas eu l’impression qu’on me prenait pour une débile à faire “han t’as vu ! On te donne des choix à faire… mais en fait, ça change rien lol”, bon, peut-être au niveau des persos qui deviennent déviants ou non, mais ça m’a pas dérangée plus que ça. Bon, après, on a rigolé parce que c’était David Cage : le nombre de fois où on a dit : “Tu vois, lui ? Il est moche, ben c’est forcément un méchant”. Et qu’est-ce qu’il s’est passé ? Ben oui, c’était un méchant XD Sinon, la bande son est cool. Les facultés des androïdes sont sympas. Mais bon, c’est pas un jeu qui m’a fait réfléchir : le thème a été abordé tellement de fois et m’a laissé indifférente. Autre chose aussi : dommage qu’ils peuvent pleurer. J’ai pas trouvé ça crédible, du coup : on veut pas qu’ils éprouvent de l’empathie, mais ils sont dotés de larmes. Bref, c’était bizarre, pour moi ^^’

    La trame de Connor

    (Désolée, j’écris toujours “Connard” sans faire exprès XD). Bref, sans doute ma préférée : elle est remplie d’actions et j’ai aimé la relation entre Connor et Hank. Ils m’ont fait souvent rire. Connor a une évolution intéressante, plus intéressante que les deux autres personnages. On nous donne vraiment le choix de ce qu’il va devenir. J’avais soupiré quand j’ai vu que Hank était un énième humain qui détestait les androïdes, mais son évolution rattrape le tout. Connor est badass, il a la classe ! Je le trouvais un peu lisse au début, mais plus le jeu avançait, plus il devenait attachant. Je souhaitais vraiment qu’il renforce ses liens avec Hank (il me faisait rire, sérieux XD J’aime son attitude). Le déroulement des enquêtes était agréable à suivre, à pister aussi grâce aux facultés d’androïde de Connor. Bref, vous avez compris, pour moi, c’est la meilleure trame.

    La trame de Markus

    Bien que prévisible au début (sérieux, j’savais pas qu’il allait devenir le leader de Jericho, hanlala :o ), elle m’avait également plu : J’ai bien aimé le personnage de Carl et j’étais heureuse de le revoir vers la fin. Bon, le fils… tiens ! Encore un connard qui déteste les androïdes ! Bon, je ne vais pas m’attarder là-dessus. On a suivi une voix pacifique. Ça me semblait logique : tu veux la liberté de ton peuple, qui est craint par les humains à cause des déviants, alors pourquoi être violet ? J’ai aimé les scènes de rébellion, certaines étaient franchement bien réalisées et j’ai ressenti pas mal d’émotions. Mais vers la fin, je me détachais de Markus. Des choses m’ont un peu dérangée : à un moment, Kara vient le voir pour demander des passe-ports et lui fait savoir qu’elle est accompagnée d’une petit fille. Markus lui demande pourquoi elle s’attache à une humaine. Euh… mec, tu as toi-même une attache avec un humain. A North, tu lui as même dit que tu le considérais comme un père. Ah, North, venons-en : on a choisi la fin pacifique jusqu’au bout, mais sinon, ça va, elle a suivi Markus. Leur relation me faisait ni chaud, ni froid mais on les a fait tomber amoureux pour le fun. Par contre, cette fin… Markus et ses fidèles amis sont encerclés par les humains, ils s’attendent à mourir. On a choisi que Markus et North s’embrassent pour une dernière fois. Mais non, ça a touché Madame la Présidente qui a demandé à ce qu’on arrête tout. Bref, c’était niais, sur le coup…

    La trame de Kara

    Bon… Kara est fade comme personnage, elle ne m’a pas touchée. Certains passages étaient un peu chiants et il y avait plein de trucs qui sont tombés à plat. Déjà, le twist concernant Alice que j’ai vraiment trouvé décevant : pourquoi en faire une androïde ? J’aimais bien cette relation petite fille/androïde, quoi ! Et puis, vers la fin, quand elle doit franchir la frontière mais qu’elle sait qu’elle sera contrôlée malgré tout pour vérifier si elle est une androïde ou non… Sérieux, c’était ridicule ! “Eh, il y a un mec-là, que j’ai sauvé il y a quelques minutes plus tôt… Ben on va le sacrifier pour qu’on puisse passer !” C’est con, franchement, j’aurais aimé qu’on ait vraiment pas le choix pour sacrifier un de nos persos et non pas un parfait inconnu ! Concernant le début, je l’ai trouvé assez dur : Alice qui se fait battre par son père, ça a serré mon petit cœur :o ! C’était une des rares fois où j’ai ressenti des émotions face à la trame de Kara. Dommage que le jeu se termine sur elle, d’ailleurs. La fin aurait été meilleure si ça se terminait avec Markus (qui a vraiment changé le monde).

    Bon, voilà. Je suis peut-être dure mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti : le jeu s’est avéré agréable, même s’il y avait des défauts qui m’ont dérangée. J’ai fait d’autres jeux de David Cage avec mon frère, j’ignore si c’est celui que j’ai préféré entre Beyond Two Souls (dont j’avais bien aimé la chronologie des événements, la relation entre l’héroïne et l’âme qui l’habite, toutes ces histoires autour des âmes et les scènes qui m’ont touchée) et Heavy Rain (euh… enfin, ça a été vite fait : on ne l’a jamais terminé. Même si je voulais quand même connaître la fin, mon frère n’avait pas accroché. Ah, aussi, on avait bien rigolé au début : le mec qui se retrouve divorcé après avoir perdu un de ses fils. On était flingués, mon frère et moi, quand on a remarqué un truc : le gars s’asseyait à côté de son deuxième gamin et il y avait toujours cette musique triste qui se jouait ! On arrêtait pas de s’asseoir à côté du gamin pour rire XD (je rassure, c’est pas un spoil, c’est le tout début du jeu.

    Voilà, voilà. Énorme pavé. Comme vous vous en doutez, j’ai la flemme de me relire XD


  • Journaliste PAen

    Ah j’étais justement de parler de Detroit avec un pote hier, j’arrivais pas à lui dire si j’avais vraiment aimé ou pas xD Les graphismes, les enquêtes, oui, mais comme tu l’as dit (et comme l’a dit tout le monde), les choix sont quand même très manichéens, tout comme la notion de bien et mal (soit t’es gentil et tu vis, soit t’es méchant et tu crèves)(dans la vraie vie, ça ne marche pas comme ça xD)

    @DraikoPinpix Concernant Connor / Markus / Kara

    Perso la trame que j’ai moins aimé c’est celle de Markus, pour moi c’était clairement la plus clichée : un androïde qui se fait mettre HS après avoir voulu défendre son gentil proprio, finit à la casse et devient le leader d’une résistance. Oui bon on a tous vu i.robot, merci :rofl: Et puis North me sortait par tous les trous. Ça me dérangeait pas qu’elle soit énervée mais parfois j’avais juste envie de lui dire de réfléchir deux secondes.
    J’ai adoré la trame de Connor, et le plus intéressant c’est que j’ai vraiment hésité à le rendre déviant ou non. Je pense que quand on arrive à hésiter dans ses choix, c’est que le jeu devient bon. Et c’est à peu près l’une des seules fois où j’ai hésité XD
    J’ai vraiment beaucouuuup aimé la trame de Kara, surtout parce que : LUTHER <3 je me prends vite d’affection pour les nounours géants :rofl: et comme toi @DraikoPinpix j’aimais beaucoup la relation petite fille/androïde, jusqu’à cette révélation de merde T_T clairement, ils voulaient juste mettre une révélation pour mettre une révélation, parce que ça apporte zéro élément à l’histoire (ça enfonce encore plus le truc humains VS robots)

    Dans l’ensemble, je trouve que c’est quand même un bon jeu, mais pour moi c’est pas un jeu que t’as envie de refaire : si tu l’as fini une fois avec globalement les bons choix, beh t’as pas envie d’y revenir :/



  • @Léthé Oui, voilà. Si je veux connaître les autres choix, je regarde des cinématiques.

    Mais c’est clair que le twist était juste là pour faire un twist : ça apporte rien.


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.