Sharp Objects


  • Administratrice

    text alternatif

    Camille Preaker, journaliste spécialisée dans les affaires criminelles récemment libérée d’un hôpital psychiatrique après des années d’automutilation, retourne dans sa ville natale de Wind Gap, au Missouri, pour enquêter sur les meurtres de deux jeunes filles auxquelles elle s’identifie énormément, ce qui la ramène à la maison de son enfance sous l’œil critique de sa mère.

    Il s’agit une mini-série en 8 épisodes dont 3 sont sortis pour l’instant. Pas de saison 2 prévue, apparemment.

    Je me suis lancée dès que j’ai vu Jean-Marc Vallée à la réalisation (Dallas Buyers Club, Wild, Demolition et plus récemment en série (que je recommande ultra chaudement aussi) Big Little Lies). D’ailleurs, Sharp Objects ressemble un peu à cette dernière : c’est avant tout une histoire de femmes et de filles, dans ce qu’elles peuvent avoir de très sombre et sauvage et sale en même temps que délicat (tout un programme pouétique). Par plein d’autres aspects, on y trouve aussi un petit goût de True Detective avec ces meurtres sur fond de petite ville renfermée et une atmosphère pesante.

    L’ambiance est complètement envoûtante, la photographie superbe et les choix de montage aussi surprenants qu’efficaces. Les heures passent comme des minutes pendant qu’on avance dans l’enquête comme dans le passé et les tourments de Camille. Amy Adams est vraiment incroyable, comme toutes les autres actrices d’ailleurs (y a la Beverly de Ça, ou la Eden de The Handmaid’s Tale, entre autres, parmi les secondaires).

    J’ai volontairement combiné deux résumés pour alerter sur le sujet de l’automutilation, qui est traité de façon assez frontale et qui peut être remuant. Cela dit, la violence de certaines scènes fait aussi la force de la série.

    Avis aux amateurs de vieille Amérique qui colle !


  • Plume d'Argent

    @Dan bin zut je m’étais enfin désintoxiquée des séries, là je sens que ma vieille addiction va revenir me hanter! Il suffit de me dire True Detective et je fonce :grin: Il faut que je regarde Big Little Lies aussi, on me l’a tellement recommandée.



  • C’est pas tiré d’un roman ? Le résumé me fait pensé à un roman que j’ai lu.


  • Administratrice

    Si, @Nascana, un roman d’une certaine Gillian Flynn qui est d’ailleurs co-productrice de la série il me semble. Le titre en français c’est Sur ma peau ;)
    @Zénodote cède, cède ♥



  • Bon alors, je passe mon tour. J’ai pas aimé le roman.


  • Plume d'Argent

    J’ai croisé cette série et elle me faisait bien envie, encore plus du coup avec ta présentation ^^ je vais trouver un moment pour m’y mettre !


  • Administratrice

    Je ne connais pas le roman mais en tout cas ce serait dommage de se priver de la série, je pense. Cela dit je ne connais pas la fin étou, je ne peux pas juger de l’adaptation, mais la série en elle-même est vraiment intéressante ! Tu me diras ce que t’en penses, @Jamreo !



  • C’est pas l’histoire en elle-même qui m’a gênée mais le personnage principale. Après à voir s’il est traité comme dans le roman.


  • Plume d'Argent

    amatrice de vieille Amérique qui colle (et particulièrement de Suuuud) ainsi que de plein d’autres trucs présents dans la série, j’ai beaucoup beaucoup aimé les deux premiers épisodes ♥ et puis, Amy Adams est magnifique dans ce rôle.

    C’est tout bête, mais il y a un choix de montage que je trouve très efficace : la musique qui règne dans l’habitacle de la voiture de Camille, dont on oublie qu’elle sort de son autoradio, et qui s’arrête brutalement quand elle ferme la portière. Enfin, ce n’est qu’un des petits détails qui m’ont beaucoup plu. Le fait de mêler passé et présent, aussi, est particulièrement efficace.
    Il y a effectivement des choses un peu dures et brutales, traitées de manière assez directe, mais c’est justement très intéressant !

    Bref, j’aime ce personnage, j’aime ce début d’enquête, j’aime la façon dont c’est filmé. Vivement la suite ^^


  • Plume d'Argent

    J’ai vu le dernier épisode de Sharp Objects hier, et j’attendais justement la conclusion pour décider si j’avais aimé ou non cette série : après un milieu de saison un peu creux et lent, les derniers épisodes m’ont beaucoup mieux plu. Au final, c’est une très bonne série, qui nous plonge dans l’ambiance collante et pesante d’une petite ville du Sud, d’une ancienne grande maison de plantation (symbole culturel du vieux Sud), d’une famille totalement tordue. Et la fin est quasi-parfaite ♥

    Spoilers concernant le dernier épisode :

    je partais comme Camille dans l’idée qu’Adora était la meurtrière, et pourtant il y avait quelques détails qui ne collaient pas : les meurtres d’Ann et Natalie étaient sauvages et violents, surtout le dernier. Je veux dire, pour arracher toutes les dents de sa victime, il faut avoir une sacrée rage et une sacrée haine en soi. Or, Adora, c’est pas vraiment ce qui la motive. Ce qui la motive plutôt, c’est d’être vue en train de s’occuper de personnes malades et vulnérables, de les empoisonner à petit feu et ensuite de simuler le chagrin après leur mort. Encore mieux s’il peut s’agir de ses propres filles.
    Donc oui, Adora a bien tué Marian, ça fait quasi aucun doute, mais elle n’a pas tué Ann et Natalie. Et c’est tellement logique quand on y réfléchit. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’Amma soit la tueuse, et pourtant, c’est un personnage que je trouvais très bizarre depuis un moment, et quand on recoupe certaines petits détails ça prend tout son sens. C’est tellement tordu et inattendu, j’adore j’adore j’adore ♥ la seule chose que je reprocherais à ce final, c’est que ça va un peu vite justement. J’aurais aimé avoir plus de temps pour bien réaliser et bien comprendre.
    Je vais probablement tout re-regarder en faisant beaucoup plus attention à Amma, à toutes les petites choses disséminées ici et là !

    ♥♥♥


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.