VDM



  • (désolée pour le double-post)
    Parce que décidément ce n’est pas ma journée, je vais partager ici une petite anecdote qui m’a bien énervée.

    Ce midi, on a appris avec joie que notre prof de français ayant une sortie avec une autre classe, on finissait une heure plus tôt, à 16h. L’heure précédente, j’ai fait un exposé, qui, je l’espérais, me permettrai de remonter ma moyenne. Mais je me suis bêtement emmêlé dans mes parties, ce qui a fait qu’au final, sans être une mauvaise note, je ne monte pas ma moyenne, et que j’ai eu bien la honte devant toute la classe. Mais passons, c’était juste une contrariété. J’ai demandé à la fin du cours ma note à la prof, qui me l’a donnée grosso modo. J’étais déçue, mais ce n’est pas la fin du monde. Sauf que ce petit entretien m’a fait perdre quelques minutes. Je suis passée au casier en plus, alors quand je suis arrivée au portail, c’était 3 minutes après la sonnerie (le portail n’ouvre que toutes les heures). Vous commencez à comprendre ? Il était en train de se refermer. Alors j’ai couru, et j’allais réussir à passer quand une surveillante m’a barré la route en me gueulant dessus comme quoi il allait se bloquer à cause du capteur et qu’elle en avait marre d’appuyer sur le boutons de remise en marche. Donc le portail s’est fermé bieeeeen lentement sous mes yeux. Je suis allée voir la dame de l’accueil pour qu’elle m’ouvre, elle a refusé, me disant qu’il me fallait attendre la prochaine heure. J’ai avisé des profs qui allaient sortir et je leur ai demandé si je pouvais sortir avec eux. Il m’ont demandé ma classe. Je le leur ai dit. Ils (enfin l’homme en particulier) m’ont répondu avec un grand sourire que ce n’était pas possible.
    Je suis allée voir la vie scolaire, la surveillante qui m’avait bloqué le passage y était, et m’a de nouveau engueulé. J’ai dit que ce n’était pas ma faute mais rien à faire : elle ne voulait pas m’ouvrir. Le problème quand on finit à 17h, c’est que les bus sont blindés et que rester debout aussi longtemps me fait super mal au pieds à cause de ma maladie en plus d’être très désagréable. Puis merde quoi. J’ai voulu retrouver ma prof pour qu’elle me fasse passer, mais elle avait cours. J’ai finalement croisé ma prof d’SVT de l’année dernière qui m’a demandé ce qui se passait. Elle m’a emmené voir une des CPE qui a accepté de me faire sortir. Il était 16H35. Donc finalement je suis sortie. Mais j’ai encore envie d’étrangers des gens.


  • Plume d'Argent

    MAIS, t’es pas au lycée @Audrey-Lys ?? J’avais la même chose avec les portes et tout au collège, au lycée on sortait juste quand on voulait :flushed:



  • @Rimeko si je suis au lycée, mais le portail est quand même ouvert qu’au changements d’heures. Au collège on sortait pas du tout.


  • Plume d'Argent

    @Audrey-Lys c’est fou cette histoire oo Zut c’est un lycée, vous êtes des personnes responsables ou en tout cas qui apprennent à l’être. Je ne comprends pas du tout la politique de ce lycée Oo

    @JDD je reviens sur ta VDM d’il y a quelques semaines. Je trouve que ce discours qui est tenue dans les classes littéraires comme très réfractaire. Une amie qui a fait une Licence en littérature m’en parlait justement (comme quoi ce n’est pas propre à ton établissement). Elle trouvait fou qu’on dénigre des auteurs tel que Musso ou autre parce qu’ils sont aimé par la classe populaire. Et oui, tout le monde ne peut pas aimer du Zola ou du Balzac mais est-ce que cela veut dire pour autant que les auteurs de grand public sont mauvais ? Non puisqu’ils arrivent à capter à parler à des personnes qui apprécient de les lire.
    Je ne connais pas Éric-e Schmitt et je ne saurais me prononcer sur ses livres mais ce qui est sûr c’est que personne n’a le droit de décriller son travail, peu importe qu’il écrive et vend beaucoup.

    Je viens apporter ma VDM en espérant me soulager un peu.

    Aujourd’hui, je travaille mon oral pour ma soutenance de HMONP qui a lieu à la fin du mois. Pour ce faire, je reprends mon mémoire rendu il y a un mois. Je copie ma problématique et là… je me rends compte qu’il y a une faute d’accord dedans. Au dernier moment, j’avais changé le mot “enjeux” contre “la vie” et mon oeil trop habitué n’a pas fait attention.

    La fameuse problématique :
    Quelle influence un architecte, implanté à la campagne, peut-il avoir à travers l’exercice de sa profession sur la vie économique, culturelle et sociale des villages ?

    Le bon côté est que je m’en rends compte maintenant et que ma réponse est toute préparée si le jury me fait la remarque. Il n’empêche que j’ai envie d’aller me rouler en boule dans un coin de mon appartement.



  • @Flowrale oui je suis d’accord, ils sont vraiment penibles
    Et pour ta VDM, comme je te comprends ! Je te souhaite bon courage pour ton oral


  • Plume d'Argent

    Ouch, @Flowrale, c’est la surprise pas très sympa du jour ça :confounded:



  • J’ai failli le mettre sur le bûcher mais au final ça me fait tellement rire que je le mets ici.
    Hier soir je rentrai tranquillou chez moi après une soirée géniale (c’est important de le préciser, j’étais beaucoup plus indulgente huhu). Il était 23h30 et j’avais une envie : me doucher et me piauter. Il y a un ptit raccourci dans le noir que j’ai emprunté et le mec qui marchait devant moi avait une lampe torche et m’a sympathiquement attendue pour m’éclairer le chemin (très sympa, ce brave monsieur). Il m’a direct tapé la discute… et m’a tenu la jambe pendant dix minutes au pied de mon immeuble en me faisant des leçons de vie. VDM (Plus de détails en spoiler)

    Le mec m’a demandé ce que je faisais, alors je lui ai donné le nom de ma licence et tout, et il est parti dans un délire de “tu vas voir , il y a une grande différence entre la théorie et le terrain”, “tu vas te prendre des murs”, “les gens vont t’étiquetter”, “je me suis pris des murs mais t’as pas idée”, bref, moi je connais la vie et pas toi, “y a ceux qui disent qui ont vécu et ceux qui ont vécu mais qui te le diront pas”. Il arrêtait pas de me dire “mais tu vois, c’est à partir de ce que tu me dis que les gens vont t’étiquetter, je ne fais que reprendre ce que tu as dis”. Sachant que j’ai dis deux trucs, globalement : je suis dans telle licence, j’ai un truc à défendre. Et lui s’est concentré sur l’une de mes licences alors que j’en fais deux et a aussitôt pensé que je défendais une cause politique. Qui c’est qui étiquette, maintenant, hein ? Bref. ça m’énerve et me fait rire tellement c’était ridicule. Ah, et aussi, “90% de mon travail je l’apprendrai par moi-même”. Et c’est pas la première fois que ça m’arrive, il a confondu ma tronche de blasée avec de la surprise, comme si ce qu’il disait était révolutionnaire. Là encore, j’avais pas envie de lui dire, mais j’avais bien envie de lui rétorquer qu’en tant qu’aspirante écrivain, sa leçon de vie, je la connais depuis que j’ai huit ans, j’avais pas attendu d’être prise en otage au pied de mon immeuble pour apprendre de la vie. Enfin bon. ça m’a un peu pourri ma soirée de tomber sur ce petit monsieur pédant qui m’a direct posé tout un tas d’étiquette, la plus grosse étant “jeune qui a une cuillère dans la bouche qui croit que tout tombe du ciel”. Mais c’était aussi très drôle de le voir aussi satisfait de me prodiguer ces “conseils”. Au final j’ai piétiné ma peur d’être malpolie pour partir, sinon j’y serai encore :smile:


  • Plume d'Argent

    Oh, @Tac, c’est clair que c’est le genre de rencontre qui nous fait rire après coup, mais sur le moment moyen :laughing:



  • @Tac y a vraiment des gens qui doutent de rien XD



  • @Tac C’est mignon, même si ça a dû être dur au bout d’un moment xD


  • Plume d'Argent

    @tac on aime les gros lourds !


  • Plume d'Argent

    C’est peut-être un monsieur un peu seul qui a eu besoin de parler à quelqu’un d’autre que lui-même, ou de quelqu’un qui a tellement lassé son entourage avec ses discours qu’il doit les servir à des inconnu(e)s.


  • Journaliste PAen

    xD @Tac Olala, les gens qui te tiennent la jambe comme ça, c’est relouuuu \o/


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.