Radio



  • Ce petit média qui s’est fait dépasser par le cinéma et la TV mérite malgré tout une petite place parmi nous, non ? :radio: (vroooum !)
    Je voudrais partager avec vous une émission de radio (pas la seule que j’écoute, juste la 1ère dans mon top 2 XD ) :

    :radio_button: Ça peut pas faire de mal de Guillaume Galienne
    France inter | chaque samedi de 18 à 19h | dispo en podcasts !!

    Le nom complet de cette émission est Un peu de lecture, ça ne peut pas faire de mal. Le concept : Guillaume lit des extraits d’un livre différent à chaque fois pour nous donner un condensé de l 'œuvre, avec l’impression de l’avoir lu en entier, et surtout, une analyse critique des éléments les plus importants du livre, mais de façon allusive, saupoudrée avec pile la bonne quantité pour que ça reste de la lecture plaisir… de la lecture-plaisir éclairée en fait.

    Parfois c’est une lecture d’extraits de plusieurs œuvres d’un auteur auquel on rend hommage, ou un florilège de poèmes pour la Semaine de la Poésie, de romans pour la rentrée littéraire…

    Je ne peux pas omettre le fait que Guillaume Galienne est un comédien de la Comédie Française que j’ai vu jouer en vrai (une femme et un homme dans Un Fil à la patte de Feydeau) et je l’ai a-do-ré :heart: moment fangirl :heart:. Ensuite il a sorti un film extraordinaire (Les Garçons et Guillaume à table) et j’adore avoir ma dose hebdomadaire de Guillaume en gouttes dans les oreilles (clin d’œil à l’addiction de Chip pour Jean-Sol Partre dans l’Écume des jours de Boris Vian (je n’ai aimé que les 5 premières minutes du film et la première partie du livre)).

    :trophy: Voici mon top :five: des épisodes 2017-2018 :
    (dur d’en choisir que cinq, critère de sélection : l’avoir écouté 3 fois d’admiration, de rire, de peur…)

    :one: Le pastiche : des écrivains (dont Anna Gavalda) et des comédiens lisent des pastiches que d’autres écrivains ont écrit pour rendre hommage (et se moquer un peu) à des auteurs classiques de la littérature. Mon préféré : le pastiche de Marcel Proust. Il me fait hurler de rire. C’est un comble pour du Proust !!

    :two: Porterhouse Blue : traduction d’un vieux bouquin satirique anglais dont je n’avais jamais entendu parler. C’est l’histoire d’un thésard à Oxford dans les années 80 qui, enfermé avec des garçons, a du mal à trouver l’amour et à se trouver lui-même dans l’univers universitaire décrit au vitriol et avec beaucoup d’humour.

    :three: Le commissaire San Antonio : je ne connaissais pas San Antonio, je dois être trop jeune, mais le mal est fait : j’adore le style de Dard dans ce premier tome (apparemment la fin de la série est devenue louche et lourde). J’ai adoré les scènes de bagarre, qui sont décrites avec poésie, désinvolture, percutant et argot (tout ça à la fois, quel talent !). Le personnage de San Antonio est sympa, on ne s’ennuie pas dans sa tête.

    :four: Chagrin d’école : J’adore Pennac pour sa série des Malaussènes, et j’avais adoré lire son livre Chagrin d’école en papier. J’ai aimé redécouvrir le livre avec des extraits d’interviews, et surtout, Pennac aime l’un des paroliers que j’adore : Thomas Fersen :heart: encore un moment fangirl :heart:

    J’ai par ailleurs trouvé des parallèles entre le style de Daniel Pennac et celui de Dard ET j’ai trouvé une interview où Pennac dit avoir été inspiré par Dard : inceptiooooooon littéraire. Fierté du détective des inspirations littéraires après avoir confirmé une piste ! :heart: trop de fangirlisme pour un seul être, sauvez-moi ! :heart:

    :five: Alice au pays des merveilles : un classique jeunesse pas tellement jeunesse, il faut un certain recul historique et une bonne dose de courage littéraire pour comprendre les délires persos de Carroll. De fait, la progression thématique et chronologique de l’épisode, et les petits points « analyse de l’œuvre » m’ont donné un regard tout neuf, émerveillé et impressionné sur ces réflexions philosophiques et sociologiques que Carroll a enterrées sous les pas d’Alice.

    Et vous, très chères plumes, avez-vous une émission de radio favorite ? Pire : connaissez-vous Ça peut pas faire de mal ?? À vous les studios !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.