Les terres en friche



  • Bonjour à tous ! Alors je vais être honnête dès le départ : j’ai des tas de projets. En friche donc. Que ce soit niveau fanfiction ou histoires originales, disons que mon cerveau s’en donne à cœur joie.
    Ah, et il aime bien sauter d’un projet à l’autre aussi, ce qui fait que je n’ai, en fait, rien de bien concret.
    Il adore aussi tartiner les forums de mots, sans savoir quand s’arrêter, donc bon… Je vais essayer d’être brève, mais je ne promet rien !

    .
    .
    .

    Côté fanfictions

    text alternatif

    • :seedling: Les Egoïstes et Les Prétextes
      Fanfiction Harry Potter. Il s’agit de la nouvelle version de ma toute première fanfic, “Le Temps des Rêves”. En deux parties.
      Ça parle de deux sorciers, Myriam et Maël, issus d’une autre école de magie, qui sont transférés à Poudlard au début de la sixième année. C’est le fun des amourettes, l’amertume des premiers cœurs brisés. Rien de bien original en soit, à part qu’il y a 10 personnages qui donnent de la voix, quelques expérimentations pour s’amuser avec des couples parfois un peu improbables (pour rire, et faire pleurer les personnages), et oui, des sujets plus sérieux, avec notamment la question de ce qu’on peut faire et doit faire, l’endoctrinement familial, ce genre de choses.
      Disons que c’est sérieux, mais que je me marre bien moi. :)

    .

    • :seedling: Reset - try again
      Fanfiction Harry Potter. Je suis pas très sûre de moi pour le titre, mais enfin.
      Le plan de Harry, ses déductions sur les trois Reliques semblaient pourtant parfaites… Mais non. Il est mort à présent, et c’est à Hermione qu’il incombe de remonter dans le passé pour trouver ce qui leur à échappé… Or, suite à une cascade de problèmes, c’est Ron qui se retrouve coincé dans le passé, accompagné par Drago Malefoy et Gregory Goyle… Une joyeuse équipé donc, qui a en plus perdu toute possibilité de revenir dans le présent.
      Cette idée est principalement née de ma frustration devant le nombre de fanfic où Hermione porte à bout de bras le destin de tous depuis le passé, et en profite pour devenir très… Intime avec Sirius. Ou Remus. Ou Rogue. Ou Jedusor - tout est possible ! Oui, mais moi j’aime Ron. Je l’adore. Je pourrais vous écrire des pages sur “pourquoi ce perso est génial” !
      Bref, j’aime beaucoup cette idée, mais j’ai à peine le prologue d’achevé, donc bon…
      (J’avais pas dit que je serai brève, moi ?)

    .

    • :seedling: La Sang-Mêlée
      Fanfiction Harry Potter, la plus à jour pour le coup. Je pense que ça pourrai, là aussi, se faire en deux parties, mais who knows?
      Ernie en personnage principal, au cours de sa sixième année, qu’est-ce que ça donne ? Un protagoniste lourd-dingue ? Un point de vue sans intérêt ? Ou peut-être une double histoire d’amitié : celle, plus forte que l’océan, avec Hannah. Et celle, bien plus improbable, avec une Serpentard ?..
      On va pas se mentir : je trouve ça hyper dur d’écrire avec Ernie. C’est un personnage que je ne maîtrise pas encore… Mais il est super intéressant ! (et c’est marrant de le chambrer) Et puis là au moins, j’ai peu ou prou deux chapitres de finis. C’est pas la panacée, mais ce n’est pas rien non plus. X’D

    .
    .
    .

    Côté histoires originales (romans)

    text alternatif

    • :seedling: Roots
      Titre provisoire, j’ai quelques idées au pif.
      C’est une histoire assez récente, ce qui fait que je ne suis pas encore satisfaite du nom trouvé pour l’héroïne : pour le moment, c’est Laura. J’aime bien comme prénom, mais je sais pas, ça ne lui va pas. Enfin bon…
      Cette histoire, c’est celle d’une jeune fille qui essaye d’apprendre de nouveau comment vivre avec elle-même, avec ses propres moyens. Autrefois sage adolescente, elle est devenue depuis un an mythomane, s’aliène avec brio la plupart des gens qui la connaissent, même ses amis les plus proches, et se fraye un chemin brouillon à coup de “j’m’en fous”.
      Et effectivement, elle s’en fiche de devoir mentir. Parce que la vérité est effrayante et stupide. La vérité, c’est que parfois, Laura arrive à savoir à quoi pense les gens. La vérité, c’est qu’elle n’arrive plus à danser, elle qui s’y entraînait avec ardeur.
      La vérité surtout, c’est qu’elle vit un deuil. Et qu’elle le vit mal.
      Pas mal de choses à revoir, de détails à régler, mais c’est une histoire importante pour moi… ♥ Y a des trucs que j’ai laissé de côté, parce que purée ce post est déjà long !

    .

    • :seedling: Les enfants Belsort
      Comment résumer ça au juste ? Aucune idée les gars ! Alors on va faire sans subtilité. X’D
      Andrée, Octavie et Dereck s’attendaient à passer des vacances d’été pourries, à se crêper le chignon pour un rien, et à tenter de ne pas trop énerver les autres enfants du club de vacances où ils logent pour deux semaines. Problème : Dereck disparaît, les parents deviennent dangereux pour leurs enfants, et tout le groupe se rend peu-à-peu compte qu’ils ont réveillés une ancienne malédiction qui régnait sur le lieu… Comment ? Pourquoi ? C’est ce qu’ils vont vouloir savoir. C’est ce qu’ils doivent savoir. S’ils ne veulent pas mourir en tous cas.
      Ce qui est génial avec cette histoire, c’est qu’à la base c’était sensé être un projet fun, léger, et au final ça doit être ce que j’ai créé de plus sombre. Parce que pour le coup, c’est l’histoire où mes héros ont le moins de possibilité de faire face à ce qui les attend. Ajoutez à ça que mon héroïne, Andrée, est hyperactive, a un caractère ABOMINABLE, et ne sait communiquer qu’avec la violence… On est bien parti, quoi. ^^’

    .

    • :seedling: C’est l’histoire la plus ancienne, mais qui n’a pas de titre quand même
      Ok, alors encore une fois, je n’ai aucune idée de comment je suis sensée résumer ce pachyderme. Tant pis…
      Meryl est une jeune fille normale. N’est-ce pas ? Elle ne peut qu’être normale. Elle doit être normale. C’est en tout cas la croyance à laquelle elle tente tant bien que mal de se raccrocher chaque jour. Seulement, tout bascule lorsque Judi, la fille la plus fouineuse du collège, va l’embarquer dans les affaires d’un lycéen, et rompre l’équilibre précaire que Meryl avait installé dans sa vie. Elle qui tente par tous les moyens de se rendre le plus invisible possible, que ce soit en jouant la cruche ou en simulant un intérêt pour Alex, le garçon que toutes les autres filles admirent, la voici au porte d’un univers qu’elle aurait voulu ignorer par-dessus tout.
      Car comment accepter que l’on est une créature fantastique, quand on sait déjà à quel point la force et le pouvoir peuvent être destructeur ? Surtout que dans ce royaume où les fées et les démons semblent chacun aussi monstrueux, la vie de Meryl semble n’avoir qu’un nombre limité de chemins possibles. Pour quelle raison voudrait-elle s’intégrer dans un monde où ses choix se résument à fuir en traître, à mourir sous l’assaut d’un pouvoir qu’elle ne peut contrôler, ou sacrifier sa liberté pour un peuple pour lequel elle n’a aucune sympathie ?
      La jeune fille veut tout oublier, tout effacer, faire machine arrière. Malheureusement, elle n’est pas la seule à avoir entrouvert les portes. Il y a Judi, quel lien elle partage avec ce monde. Il y a Ambre, qui ferait tout pour échapper à la réalité insupportable de son quotidien de souffre douleur. Peu-à-peu dans ce qu’elle être son monde d’origine, les masques tombent, et le royaume du Val devient de plus en plus palpable. Et bientôt il est trop tard.
      Meryl croit peut-être être la seule concernée, mais ce bref aperçu de son cauchemar personnel a des répercussions sur son entourage. C’est son frère et sa sœur qui sont touchés, puis ses amis, puis sa classe… Ils sont Zhen et Alex, Jeshua et Aubin, Matthieu et Djalil, Margaux et Vince… Ils sont le lycée entier, puis les professeurs, et les familles de chacun. Et bientôt, c’est toute une partie de la ville qui est touchée, tandis que l’impossible s’engouffre dans la brèche ouverte et s’empresse d’envahir la réalité.

    Bon, voilà pour un résumé un peu plus consistant que le précédant !
    Cette histoire est un vrai défi, parce que comme vous pouvez le voir, j’ai des tas de personnages, de détails sur le monde que j’ai créé, sur les fées… Ce qui me fait des thèmes à foison, des intrigues secondaires à n’en plus pouvoir, etc. L’une des raisons majeures à cela, c’est que j’ai commencé à créer cette histoire quand j’avais 12 ans (j’ai d’ailleurs écrit un premier tome de 144 pages, attention ! Je le relis des fois, quand j’ai besoin de rire un coup). Ce qui fait qu’il s’agissait d’un cliché d’histoire fantastique, avec une fille qui découvre que, ô magie, elle est l’élue d’un autre monde ! Et tout ce qui va avec. Ajoutez à cela une tonne d’incohérences, parce que je préférais cacher les problèmes de cette histoire que les résoudre, et voilà comment est-ce qu’on aboutit à un sac de nœud.
    Cette histoire, je n’y ai pas touché pendant toutes mes années de lycée. Et puis un jour j’ai eut un déclic qui m’a permis de résoudre l’une des plus grosses incohérences, et voilà, j’étais partie pour tout remodeler, ajouter des personnages, redéfinir ce qu’étaient mes fées, leur race, comment fonctionnent leurs pouvoirs, etc. L’un de ses aspects les plus importants pour moi maintenant, c’est que même s’il y a des tas de créatures fantastiques, l’histoire est centrée autour des humains et du monde réel, de notre monde. Tout tourne autour des humains, de leur raison d’être, de leurs choix.
    Mais j’ai beau avoir quelque chose de bien plus abouti, il y a toujours de gros soucis dans le scénario, notamment au niveau de la fin. Donc soyons franc : avec mon niveau d’écriture actuel, je ne peux pas tout régler, ni commencer à l’écrire. C’est pourquoi je me penche pour le moment sur mes autres histoires : j’espère ainsi gagner assez d’expérience pour arriver, un jour, à coucher l’histoire de Meryl sur papier.

    .
    .
    .

    Côté nouvelles

    text alternatif

    • :seedling: Quelque part
      Il y a quelques temps (à peu près 7 ou 8 ans je crois… AH OUI QUAND MÊME), j’avais écrit une nouvelle pour le concours des jeunes écrivains. Et c’était vraiment super à faire, quoique super dur parce que il y avait un nombre de pages très limitées. Et je me dit que ça pourrait être cool de la réécrire pour la poster en deux ou trois courts chapitre sur FPA ? :)
      Résumé :
      Antonin Mandel, collégien de 14 ans, est en train de décrocher du système scolaire. D’une part, il y a cette apathie qui l’envahit et le pousse à la négligence. De l’autre, une mère autoritaire pleine d’attente, et sa sœur aînée auréolée de succès. Prit en étau entre ces deux forces opposées, Antonin s’énerve et choisit de fuir. Il ne pensait alors qu’à grignoter quelques heures de sursis supplémentaire… Mais suite à un accident, le jeune homme se retrouve plongé dans le coma. C’est l’inconscient qui prend alors les rênes, le menant dans un lieu qu’il a depuis trop longtemps négligé.

    .
    .
    .

    Et je vais m’arrêter là. Pour être honnête, j’ai pas mal d’autres idées et projets, mais je ne voulais pas trop en mettre non plus, j’ai décidé de faire avec ce qui me semblait le plus pertinent.
    A part ça, j’ai au moins trois autres idées de fanfictions, et deux projets personnels différents. :D Je suis dingue, voilà. Et croyez-le ou pas, mais des fois, toutes ces idées me filent des maux de tête fort sympathiques.

    Bref, merci d’avoir eut le courage d’avoir lu jusque-là ! Vraiment, vous êtes supers !

    .
    .
    .

    Publié sur les Fictions Plume d’Argent

    • :seedling: Atteindre ces sommets enneigés
      Une petite nouvelle sans aucune action bien plus dirigée sur l’introspection du personnage, mais qui m’avait fait du bien quand je l’avais sortie de mon esprit.

  • Plume d'Argent

    Waouh, tous ces projets ! C’est dingue ! D’habitude, je ne suis pas hyper-fan de fanfictions, mais ce que tu proposes là est vraiment très tentant et risque de me faire renouer avec le genre (et pourtant je suis entêtée)… Ton truc sombre dans le camp de vacances me fait vraiment de l’œil. Bref, je suis impatiente d’en savoir plus !



  • @Mouette Oh, ben merci, vraiment ! * - *
    Ça me fait super plaisir, parce que je suis une quiche pour faire des résumés, et que ça me semble toujours pas vraiment original…

    Pour les fanfictions, j’avoue que perso je vois ça comme un grand terrain de jeu. On a déjà le monde, une intrigue de base, et une flopée de personnages que l’on aime. Que vouloir de plus pour s’entraîner tranquillement ?

    Contente aussi que l’histoire de mes enfants Belsort te plaise !
    C’est le seul résumé de mes histoires originales dont je sois plutôt satisfaite, le premier, mouais, et le deuxième… Je savais pas quoi faire. T-T Je reviendrai dessus je pense.
    Pour en revenir à mes enfants donc, j’ajouterai que j’ai parfois du mal à faire des histoires sombres, mais disons que je veux au moins essayer de faire un truc… Glauque quoi. X’D Qui sens la terreur de gosses qui n’ont rien demandés.



  • Bienvenue sur ton JdB ! Tant de projets ! Tu mènes tout ça en parallèle ?



  • Wahouuuuu ! :ghost: Je suis très emballée par le résumé de Reset - try again, et j’ai trouvé le titre aguichant, prends-ça comme tu veux.

    Je suis ravie de te voir l’esprit sautillant en tous sens ! Plein de bonnes idées, d’expérimentations, et ton style tout frais comme du sirop de bouleau glacé dans un verre à limo :milk:


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ta nouvelle chambre capitonnée, @AlbeVallon !
    Et à part ça, que dire ? Au boulot ! :wink:
    Que l’inspiration soit avec toi. :sparkles:


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton JdB !
    On sent que ça carbure, là-haut ! :laughing:



  • Bienvenue sur ton JdB !

    Que de projets, c’est impressionnant ! Que la motivation soit avec toi pour en venir à bout de ton imagination pétillante ! ;)


  • Plume d'Argent

    Bah mince, tant d’idées, plein plein d’idées ! Trop génial : )
    J’ai l’impression que dans tes projets, tu donnes une grande importance à la psychologie de tes personnages, comme si, même dans les projets les plus fantastiques, on allait tout de même avoir un sentiment de roman “tranche de vie”, et je trouve ça vraiment génial. Tes personnages vivent déjà, ils me semblent bien campés, tout en forces et en faiblesses et alors même que je n’ai encore rien lu ! Ça commence donc très bien tout ça : )



  • @cielorage Merci ! Alors pour te répondre, non, j’ai des ordres de priorité on va dire (je ne suis pas encore complètement dingue) X’D Pour le moment par exemple, c’est La Sang-Mêlée dans les fanfictions, et Roots pour les projets personnels.
    Déjà, je prévois que chacun d’entre eux soient assez courts (enfin “court” chez moi, ça veut tout et rien dire après X’D). Ils ont un scénario assez simple tous les deux.
    Ensuite, très important, je prévois de les “utiliser” pour m’améliorer dans la structure de roman, tout bonnement parce que c’est un point qui me manque beaucoup ! De plus, je profite du fait que l’histoire reste simple pour explorer des personnages que j’ai un peu de mal à maîtriser. Ernie MacMillan, THE personnage à la fois arrogant et honnête, obnubilé par son nombril et qui pourtant fait attention aux autres, d’un égoïsme rare dans sa façon d’être désintéressé… Et Laura donc, une mythomane qui doit faire face à un deuil.
    J’ajoute aussi que pour ma dernière histoire évoquée, je n’ai pour le moment pas assez de talent, d’expérience, etc, pour l’écrire et la mener comme elle le mérite. Voilà :)

    @schneevickchen Pfiou, bah merci pour ce projet ! X’D
    L’esprit sautillant c’est bien, mais des fois ça me file de ces migraines… X’D Et, euh, merci pour le compliment sur mon style… :confounded: C’est trop ! o///o

    @Fannie , @Isapass et @Reven : Merci ! Je ferai de mon mieux… :D

    @itchane Wow, tu peux pas imaginer à quel point tu viens de me faire plaisir, là. Je considère en effet que les personnages sont le moteur, la structure de l’histoire. C’est eux qui mettent tout en mouvement, qui décident de leurs futures actions, etc. C’est pour ça que, lorsque j’ai une ébauche de scénario, je me penche avant tout sur les personnages, qui ils sont, leur motivation et tout… Ils amènent une bonne part du reste avec eux.
    Les héros bourrés de faiblesses, ce sont mes préférés ! :heart:

    Sinon je précise juste que j’ai refait le résumé de la dernière histoire… C’est un grooos pavé, mais voilà, je ne pouvais pas laisser ça comme ça. X’D Merci à tous !


  • Plume d'Argent

    @albevallon Oh ben je l’aimais bien ton résumé décalé moi :smile: Mais le nouveau est pas mal aussi, ça fait envie ! Que de beaux projets en tout cas, j’ai hâte d’y jeter un œil (voire les deux) à l’occasion ! :cookie:



  • @Eresia Aaaah, désolée ! Mais je voulais vraiment que ce soit plus détaillé, donc bon…

    • :seedling: Petit update pour ma fanfiction avec Ernie ! :) Je suis allée fouiller sur le forum pour améliorer la structure de mes textes, et sur quoi suis-je tombée ? Sur ça : Avoir une feuille de route. Ni une ni deux, je l’ai étudiée, et c’est vraiment tout bête, tout simple, mais je n’avais jamais pris le temps de remplir quoique ce soit de ce genre pour mes histoires… honte à moi
      Breeef, mon erreur est à présent réparée, et j’ai commencé à remplir les blancs. Eh bien en effet, l’histoire vient de se remplumer d’un coup, c’est beaucoup plus consistant là ! X’D
      En effet, je me suis aperçue, que, euuuh… Ernie n’avait pas de plan. ._. Donc maintenant il en a un. Et il ne vise pas léger !

    Voilà, c’est tout pour le moment, bisous à vous ! ^^



  • @albevallon Moi sans mon plan je suis perdue. C’est vrai que ça aide énormément. Le truc, c’est que quand tu dois tout reprendre depuis le début, pour quelque raison que ce soit, c’est très pratique d’avoir une vue d’ensemble. J’ai plusieurs timeline dans mon carnet, soit datée (ben oui, roman historique hein) soit en trames narratives (qu’est ce qu’il se passe à quel moment). Mon roman est divisé en 4 grandes parties, de 6 ou 7 chapitres chacune, et pareil, je refais un plan de chaque partie quand j’attaque.
    Tu équilibres chaque chapitre entre moments-clés ou idées cruciales, et après tu peux organiser la place pour tes petites intrigues parallèles ou des scènes plus funs.

    Tu rencontres avec Ernie le même problème que j’ai eu avec Alban, je crois. À un moment du récit, il manquait de corps, il n’avait pas de but à lui, pas à long terme en tous cas. C’est pour ça que je disais que j’avais du tout retravailler en profondeur. Finalement, Alban est beaucoup plus abouti qu’avant, plus sombre aussi, mais il trouve une réelle présence physique.

    Après tout le monde ne fais pas de plan, et ça marche très bien - juste pas pour moi XD



  • @mary Wow, tu m’as encore plus convaincue d’écrire avec un plan à côté !
    J’avoue, j’ai longtemps mis de côté l’étude de la structure au sein de l’écriture, notamment parce que quand j’étais jeune, j’écrivais sans réfléchir. Globalement, quand j’écrivais, j’allais du point A au point E en sachant que je passerais par les points B, C et D. Ce qui manquait, je le comblais sur le tas, en écrivant. X’D
    Je crois que j’ai pris cette mauvaise habitude parce que je ne faisais jamais de brouillon pour mes expressions écrites… Tout simplement parce que :

    1. J’étais, et je suis toujours, d’une lenteur terrible pour écrire… T-T Du coup si je passais pas l’étape brouillon, je n’étais pas sûre d’avoir le temps de finir.
    2. Je préférais avoir le plus de temps possible pour peaufiner mon récit, au lieu de le passer à recopier ce que j’avais déjà créé. X’D

    Bref, malheureusement, les habitudes ont la vie dure, et c’est seulement maintenant que j’essaye de changer ça. Mais mieux vaut tard que jamais !

    Sinon pour Ernie, je ne sais pas si c’est vraiment qu’il n’a pas de corps… Même s’il n’apparaît pas forcément dans les livres de J.K. Rowling, il a un caractère très marquant je trouve. X’D Simplement, j’ai eût beaucoup de mal à me “l’approprier”. J’essaye toujours de rester le plus proche possible du personnage original, mais j’avoue qu’avec sa façon de parler et ses manières ampoulées… Qui passent pourtant super bien dans le livre, c’est dur pour moi de le cerner. Ce qui fait que je ne savais pas forcément quels étaient ses objectifs…
    Maintenant ça va un peu mieux (bien sûr, j’ai dû l’interpréter un peu à ma sauce, mais je fais de mon mieux !)

    .
    .
    .

    • :seedling: Sinon mes chers Plumeaux, j’ai une question toute simple : qu’est-ce que je dois mettre exactement dans mon JdB ? O-O
      Je sais que c’est un peu propre à chacun, c’est juste que j’ai toujours tendance à rester très… Évasive sur mes histoires (sauf avec ma sœur X’D), à ne jamais rien dévoiler. Mais d’un autre côté, je me dis que pour progresser, il faut forcément s’exposer, n’est-ce pas ? Du coup, quels seraient vos conseils ? :) Merci d’avance !

  • Journaliste PAen

    Albe, je ne t’ai pas encore souhaité la bienvenue sur ton JdB alors voici un :bouquet: et du :cake: et du :tea: pour t’installer confortablement \o/

    Le JdB est un lieu de non-droit et de tous les droits, ça peut être une vitrine contrôlée ou une marée de flood, ça peut s’en tenir à l’écriture ou devenir un journal intime (malgré moi, je suis tombée dans la deuxième tendance, mais heureusement, on ne m’en tient pas rigueur), ça peut parler autant de difficultés que de réussites, d’inspiration que de construction ; bref : tu écris ce que tu veux, quand tu veux ! ;)

    Ce n’est que moi, mais je te conseillerai d’y résumer tes histoires, de peut-être signaler quand tu publies quelque chose ? (mais pas forcément à chaque fois, certains ne le font que de temps en temps ou pas du tout), éventuellement de parler de là où tu en es, autant en quantité d’écriture qu’en cheminement scribouillesque ?



  • @eilish Oh, du gâteau ! Miam ! :heart_eyes:
    Merci beaucoup pour tes conseils, je suis passée sur ton JdB-journal intime… Il faut que je le commente maintenant. :3
    Bon pour le moment je ne sais pas trop ce que je ferait… Je suppose que ça se débloquera au fil du temps, et que commencer à poster des histoires m’aidera peut-être.

    Pour le moment, je suis juste très contente, parce que, toujours en bossant sur ma fanfiction avec ce cher Ernie, j’ai réglé l’un de mes plus gros soucis avec cette histoire : l’antagoniste et son but.
    Maintenant je peux le dire vu que j’ai tout changé, mais avant je suivais de beaucoup trop près l’intrigue du sixième tome de Harry Potter. C’est-à-dire que ce que Ernie devait découvrir, c’était le fait que Malefoy tentait de réparer l’Armoire à Disparaître pour les ramener à Poudlard.
    Wow.
    SUSPENSE.
    Bien sûr c’était très creux, très vide, parce que bah… :upside_down: Si le lecteur a lu les HP (et normalement quand on lit une fanfic HP, c’est le cas X’D), on le sait déjà tout ça. Donc c’est comme un soufflé qui retombe.

    Heureusement, je suis arrivée à trouver/créer un personnage fort sympathique, avec de belles qualité d’antagoniste. :D OK, je me jette des fleurs, mais c’est parce que je suis vraiment très fière de ce méchant, qui doit être le méchant le plus consistant et intéressant que j’ai créé jusque-là.
    (Je suis juste un peu deg’, parce que c’est pour une fanfiction. Mais c’est pas grave. X’D)

    A part ceci…

    .
    .
    .

    • :seedling: Quelque part
      Il y a quelques temps (à peu près 7 ou 8 ans je crois… AH OUI QUAND MÊME), j’avais écrit une nouvelle pour le concours des jeunes écrivains. Et c’était vraiment super à faire, quoique super dur parce que il y avait un nombre de pages très limitées. Et je me dit que ça pourrait être cool de la réécrire pour la poster en deux ou trois courts chapitre sur FPA ? :)
      Résumé :
      Antonin Mandel, collégien de 14 ans, est en train de décrocher du système scolaire. D’une part, il y a cette apathie qui l’envahit et le pousse à la négligence. De l’autre, une mère autoritaire pleine d’attente, et sa sœur aînée auréolée de succès. Prit en étau entre ces deux forces opposées, Antonin s’énerve et choisit de fuir. Il ne pensait alors qu’à grignoter quelques heures de sursis supplémentaire… Mais suite à un accident, le jeune homme se retrouve plongé dans le coma. C’est l’inconscient qui prend alors les rênes, le menant dans un lieu qu’il a depuis trop longtemps négligé.

    .

    Je n’en dis pas plus, surtout que je me rends-compte que je vais avoir besoin de refaire des recherches sur le coma. X’D Mais voilà, j’ai juste envie de donner une nouvelle peau à ce récit.

    C’est tout pour aujourd’hui ! :heart:



  • @albevallon a dit dans Les terres en friche :

    Heureusement, je suis arrivée à trouver/créer un personnage fort sympathique, avec de belles qualité d’antagoniste. OK, je me jette des fleurs, mais c’est parce que je suis vraiment très fière de ce méchant, qui doit être le méchant le plus consistant et intéressant que j’ai créé jusque-là.

    Victoire du jour ! Envoie-toi des fleurs, parce que retravailler son perso est quelque chose de parfois très difficile à faire, il faut tout remettre en question. Même si après, on est tellement ravi(e)(s) qu’on en sauterait au plafond, c’est vraiment pas un exercice facile.

    Plein de pétales de fleurs sur toi !
    :bouquet: :sunflower: :bouquet: :sunflower: :bouquet: :sunflower: :bouquet: :sunflower: :bouquet: :sunflower: :bouquet: :sunflower:



  • @mary Aaaaaw, merci ! :blush: :tulip:
    Honnêtement j’ai eut de la chance, tout m’est venu pendant que je mangeais en un bloc, c’était super ! J’en ai parlé à ma sœur, elle m’a dit qu’elle aimait bien, donc maintenant, y a plus qu’à peaufiner les détails !
    (Et écrire… Accessoirement. X’D)

    Yes, une pluie de pétales ! :sparkles:



  • @albevallon Ca m’a fait pareil, tout est venu d’un coup, ou presque. J’avais l’impression que c’était pourtant tellement évident, je me suis maudite de pas y avoir pensé plus tôt !



  • @mary Oui, des fois il y a des trucs sur lesquels on bloque pendant super longtemps, et un jour, il suffit d’un rien pour que la lumière s’allume dans notre cerveau. X’D Moi j’ai renoncé à comprendre, je suis juste contente quand ça arrive !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.