Les lectures de votre enfance



  • Oui le livre est magnifique @Isapass <3

    J’utilise le film dans ma séquence sur la première guerre mondiale pour les 3ème, cela marche très bien^^. Ils sont trop en stress pour le cheval pendant tout le film !


  • Plume d'Argent

    @nana a dit dans Les lectures de votre enfance :

    Oh, et comme @Isapass j’adorais la BD Yakari ! (moi aussi je faisais du poney )

    Tu sais que mes Yakari sont toujours chez mes parents et font maintenant la joie de tous les petits-enfants ! Ils les dévorent dès qu’ils arrivent à lire seuls. Et Derib a continué à en faire : maintenant il y a genre 35 tomes !


  • Plume d'Argent

    Je ne pourrais pas dire dans quelle mesure ces livres m’ont amenée à l’écriture (comme ce sont des éditions relativement anciennes avec des illustrations de l’époque, j’en donne les références). Voici ceux qui m’ont le plus marquée :
    La biche blonde et le grand lion de Micheline Sandrel, illustrations de Paul Durand, Nathan 1968
    Trois petits ours pleins d’amour de Margaret J. Baker, illustrations de Michèle Lebas, éditions G. P. Département de presses de la cité 1968
    La reine des neiges d’Andersen, images de Philippe Degrave, édition des deux coqs d’or édition des Deux Coqs d’Or Paris 1967
    Le petit lord de Frances Hodgson Burnett, adapté de l’anglais par Eudoxie Dupuis, (je ne sais pas de qui sont les illustrations, en couleurs), Nelson éditeurs paris 1938
    Contes d’Hégésippe Moreau : Le gui de chêne et La fin du roitelet, adaptation G. Vallerey, Fernand Nathan Paris 1936
    Mémoires d’un âne, Mme la Comtesse de Ségur, illustrations H. Castelli, Hachette 1930
    Un bon petit diable par la Comtesse de Ségur née Rostopchine, illustrations de F. Lorioux, Hachette 1932
    Mouche détective d’Erica Certon ; (je l’avais emprunté à la bibliothèque de l’école)
    Peau de pêche de Gabriel Maurière, illustrations de P. Dmitrow, Nelson éditeurs Paris 1935
    Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, EDI-LIVRES NOVOCOM, probablement du début des années 1970 ; pas de date d’édition, pas d’indication du nom de l’illustrateur. C’est un tout petit peu moins grand que le format A4, 383 pages en un volume. Une édition simplifiée ?
    L’étoile de pourpre II, Les Lépreux de Serge Dalens, illustrations de Pierre Joubert, éd. Alstia Paris 1974



  • Quel joli sujet… un peu de nostalgie…
    J’ai commencé avec Oui-Oui et son ami Potiron… puis Les malheurs de Sophie, les Alice détective, les 4 filles du dr March 😍😍😍 sans oublier Jules Verne.
    J’en oublie sûrement mais ça fait plaisir de repenser à tout ça…



  • A l’école primaire, d’abord j’ai lu les clan des 7 et les clubs des 5, puis après les avoir à peu près tous lu, j’ai put commencer à lire des livres vraiment cool : d’abord de Catherine Missonier (operation calecon au ce2…), puis “Mystère au chocolat” de Didier Herlem, Évelyne Brisou-Pellen (les Garin Trousseboeuf, un si terrible secret), Paul Thies (un printemps vert panique, et les trois autres de la série ), Christian Grenier (virus Liv 3,l’ordinatueur…), Hervé Fontanières (le cadavre renvoie l’ascenseur, et à peu près tout ses roman aux éditions Cascade Policier), “Et dieu dans tout ça” de Marie Desplechin, “la chaîne de la mort” de Christopher Pike (j’ai un peu honte :$) puis après j’ai lu “les royaumes du nord” et ça a un peu terni l’éclat de tout les autres livres… (et ça explique aussi pourquoi je me souvient de si peu de lecture)
    En BD, de très très loin mes meilleurs souvenirs c’est Marion Duval et Angelot du lac (d’Yvan Pommaux)


  • Journaliste PAen

    @isapass Rolala je savais pas que ça avait continué \o/ Faudra que j’en lise quelques uns la prochaine fois que je passe à la Fnac (Petit-Tonerre <3 )



  • Ouuuuh le beau sujet !

    Indéniablement, Harry Potter a joué, mais j’étais déjà une grosse lectrice à ce moment-là - à 8 ans j’avais torché les Roald Dahl, Jules Verne, et autres.
    En suite il y a eu Le Clan des Otori qui a vraiment été un pilier de mon adolescence.
    À 15 ans j’ai pris la claque de ma vie avec Le retour du professeur de danse (Henning Mankell) où je me suis dit “Bon Dieu, la littérature, ça peut aussi être ça!” . J’ai toujours adoré le polar :)
    Adulte, je dirai qu’il y a eu Le seigneur des anneaux que j’ai complètement redécouverts, avec toute l’histoire de la Terre du Milieu, même si par moments c’est indigeste.
    Enfin, la dernière trouvaille il y a quelques années a été Une année à la campagne qui m’a ouvert les portes du Nature Writing américain.

    En fait, j’ai vraiment passé ma vie à bouquiner. :smile:


  • Plume d'Argent

    @Mary Comment j’ai pu oublier les Jules Verne !


  • Plume d'Argent

    @Isapass @makara33 Tiens des fans de poney, Bienvenue au Club ! (Sylvie Overnoy, hilarant, personne n’a jamais réussi à décrire les chevaux aussi bien qu’elle ;) ) Du coup mes lectures de jeunesse ont été bien marquées par mon amour des poneys aussi (Black Beauty, tous les Étalons Noirs, Crin-Blanc etc).

    Avant ça j’avais eu ma période littérature canine, avec Cabot-Caboche (un petit bijou de Daniel Pennac), L’Appel de la Forêt et Croc-Blanc, et j’en passe.

    Puis, après les poneys et les cabots, ça a été la fantasy: Harry Potter évidemment (la drogue), Narnia, Les Royaumes du Nord, Artemis Fowl, Silverwing (Kenneth Oppel)

    Et quelques autres en vrac:
    Les contes du chat perché (Marcel Aymé), Tistou les pouces verts (Maurice Druon), Rocambole (Michel Honaker) Le Petit Prince (personne ne l’a encore cité je crois).

    @touratiy Marcel Pagnol aussi pour moi! J’avais tellement l’impression d’être en vacances avec lui quand je lisais ses souvenirs d’enfance.

    @Mary Je suis justement en train de relire Le Clan des Otori :D


  • Plume d'Argent

    @Zénodote, tu viens de me rappeler un livre auquel je ne pensais plus : Tistou les pouces verts. Quant au Petit prince, j’y ai bien pensé, mais je dois avouer que je ne l’ai vraiment apprécié que tardivement.


  • Plume d'Argent

    Prisonnière des mongols, de Evelyne Brisou Pellen, m’a accompagnée toute ma vie et je le relis encore avec plaisir. De même pour les Abymes d’Outremer de Danielle Martinigol, qui m’ont transportée. Je n’oublie pas non plus L’Oeil des dieux, de Ange, quand j’étais enfant, je m’imaginais dans cette bulle avec les héros.



  • Quel sujet appétissant ! :yum: Je suis retournée il y a deux ans dans la médiathèque de mon enfance pour discuter de nos lectures d’enfance avec deux amies. J’ai donc déjà révisé la question, voici ceux qui me faisaient, déjà à l’époque, griffonner des romans interminables et clairement inspirés :

    :books: La saga Harry Potter, L’École des sorciers a été mon premier livre, je le traînais partout à l’école, la maîtresse a même appelé mes parents parce que je n’en sortais pas le nez aux récréations (y avait de quoi avec un tel phénomène littéraire, non ?)
    :books: La saga Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian, au collège j’écrivais un roman interminable et non-planifié où j’avais repris les éléments-clefs de cette saga : une fille qui apprend qu’elle est une princesse, un méchant blessé, un monde fantasy avec plein de créatures mythologiques et créées de toutes pièces…
    :books: Le Jardin secret et Le petit Lord Fountleroy de Frances H. Burnett, c’est là où j’ai acquis mes valeurs : la naïveté, la gentillesse et l’idéalisme. Damned. Le Jardin secret est mon préféré, c’est une belle histoire morale avec des personnages très attachants.
    :books: Stravaganza de Mary Hoffman, un garçon à la santé fragile vit dans deux mondes : la triste réalité pleine d’examens médicaux, et un monde parallèle qui se situe dans la Venise classique. Des décors à tomber par terre, un scénario super, beaucoup d’humanité, j’avais adoré.
    En lien avec le sujet sur les couvertures dégueu, voici la couverture à l’époque, que je trouve vachement plus belle que la nouvelle.
    Stravaganza

    :books: Justin Time de Peter Schwindt, découverte de la SF !! Un gamin qui voyage dans le temps, à la recherche de ses parents. Je me souviens de retournements de situation incroyables, le scénario était ficelé, et on allait aussi en Italie, mais voir une papesse dans le futur, ou dans un passé alternatif…
    :books: La saga du Grimoire au rubis de Béatrice Bottet (prof d’histoire), est une saga qui traverse les périodes historiques de la France du XIème siècle au XIXème siècle. On suit un grimoire aux pouvoirs remarquables qui disparaît et réapparaît au fil du temps, apportant avec lui son lot d’aventures. Chaque trilogie (y en a 3) suit un personnage qui découvre le grimoire. Ma trilogie favorite est celle qui se passe au XIXème siècle, avec les tables de oui-ja, les faux médiums et les vrais fantômes…

    Connaissez-vous ces livres-là ?



  • @dworkin a dit dans Les lectures de votre enfance :

    Évelyne Brisou-Pellen ( un si terrible secret)

    –> J’avais A-DO-RE ce livre!!!

    Autrement, quand j’étais gosse, j’adorais mes “j’aime lire” Je les ai lu et relu des milliers de fois (comme tous mes livres d’ailleurs car à l’époque je n’en avais pas énormément, non pas que je n’étais pas gâtée mais je n’en avais pas assez donc je les relisais)

    Le premier Harry Potter est sorti quand j’avais déjà 13 ans et je crois que c’est mon petit frère qui l’avait eu à son anniversaire un ou deux ans après. Donc je ne dirais pas qu’ils ont fait partie de mon enfance, ni même de mon adolescence mais plutôt de ma vie de jeune adulte.

    Mais j’ai lu les “Alice” de Caroline Quine, les bibliothèque bleue et rose à pois blanc… Les Astérix, Gaston Lagaffe, Tintin, Lucky Luke, Rahan… Le journal de Mickey ! J’ai été abonnée des années et je les lis encore! Dans la même veine, les Picsou et Donald… Quoi d’autres… ? Oh, J’étais en 6ème mais je pense que ça compte en enfance, j’avais adoré “Le fantôme de Canterville” d’Oscar Wilde.

    J’adorais aussi, mais beaucoup plus jeune**, les fables de la fontaine**, j’avais une version illustrée que j’ai recopiée des centaines de fois. Dans le même style, j’avais une version audio de "Hansel et Gretel" que j’écoutais en boucle…

    J’en oublie encore surement…. :D


  • Plume d'Argent

    Moi aussi je faisais du poney !
    Et résultat sans surprise :

    • Les séries Mon ami Flicka ainsi que Black l’étalon noir :horse: (alors même que le monde des courses aujourd’hui me débecte…)
    • ouiiiiii Yakariiiiiiiiiiiiiiii moi aussi @Isapass :horse: (❤ Petit Tonnerre ❤ )

    et sinon :

    • c’est marrant j’ai un souvenir encore plus poignant de la marque laissée par La Croisée des mondes de Pullman que de Harry Potter (même si j’ai adoré les deux). Pullman a vraiment changé ma vie et m’a donné envie d’écrire des histoires… et pourtant la première chose que j’ai écrite c’est une fanfic HP, haha, ça me faisait moins peur de m’y confronter alors que La Croisée, cela aurait été genre blasphème à mes yeux d’oser y toucher ^^"
    • je garde un souvenir ému et très fort d’une aventure préhistorique dont j’ai du rechercher le nom sur internet pour en parler ici Les Cavernes de la rivière rouge de Claude Cénac. J’avais été vraiment transportée, rien que d’y repenser là, une grande vague de nostalgie me traverse.
    • et enfin, assise par terre avec mon frère au supermarché pendant que mes parents faisaient les courses, nous dévorions les Dragon Ball ❤ qui ont été le début d’une grande aventure entre moi, le manga, puis la BD en général. A la source de mes études artistiques et de ma passion pour le dessin, on trouve donc sept boules de cristal et un petit nuage magique : P

  • Journaliste PAen

    C’est bien, je vois qu’on se retrouve tous sur Harry Potter (sans trop de surprise xD) ! Bon, moi, je ne vais pas citer les J’aime Lire et autres Mondes d’Ewilan, car même s’ils m’ont fait adoré la lecture, je crois que je ne garde de la fin de mon enfance / début d’adolescence qu’un grand et profond souvenir pour un livre tout particulier :

    Oh, boy ! de Marie-Aude Murail
    C’est celui que je lisais à ma petite sœur quand mes parents ont divorcé. Parfois, leurs disputes continuaient dans la nuit et ma mère partait pour dormir dans la voiture. Alex venait dans ma chambre en pleurs et, pour la réconforter, je lui lisais l’histoire de cette famille différente, en miettes, qui trouvait le bonheur malgré les épreuves de la vie.
    Je me suis aussi rendue compte en le relisant récemment que c’était mon tout premier livre avec un personnage LGBT : que demander de plus ? <3



  • Toute petite (vers 6ans), j’ai adoré la Petite Poucette, Le haricot magique, Les habits neufs de l’Empereur (tout ça d’Andersen), Jack et le haricot magique ainsi que les Oui-oui et Les fables de La Fontaine (et oui…), mais les deux livres qui ont incontestablement déclenché mon amour de la lecture sont : Chien perdu sans collier de Gilbert Cesbron (sur les enfants défavorisés) et Jody et le faon de Marjorie Kinnan Rawllings (l’histoire d’un enfant qui recueille un faon dont il devra se séparer plus tard car il mange les récoltes de son père :sob: )



  • Je ne peux pas ne pas citer Narnia qui m’a poussé à apprendre à lire. Quand j’étais en grande section, ma maman m’a lu Le neveu du Magicien, et une fois terminé, quand j’ai voulu la suite, sa réponse a été “Apprends à lire et continue toute seule !” Mes lectures d’enfance commencent avec la série de Lulu Vroumette de Daniel Picouly et Frédéric Pillot. C’est avec ces albums poétiques que j’ai appris à lire. Après ça, j’ai enfin pu continuer Narnia, que j’ai dégusté petit à petit, à raison d’un tome par an, pour en avoir encore un peu pour plus tard.
    Mon grand amour de primaire va aux livres de Odile Weulersse. Je les ai tous lu je pense, entre le cp et le ce2, dans la cour de récréation.
    J’ai un super souvenir d’un été où j’ai lu A la recherche du rat-trompette dans la salle de bain de la maison de vacances de mes grands-parents près de la mer, pendant que tout le monde faisait la sieste…
    Et puis bien sûr les contes ! J’aime toujours autant ! Je les lis dans les vieilles éditions Gründ (qui fait des livres récents aussi, mais les vieux livres de contes sont mieux !). Dès que je vais chez un bouquiniste, je regarde s’il n’en a pas… et j’étoffe ma collection ! Les illustrations sont magnifiques en plus !
    Évidemment, il y a Harry Potter. Ma grande-sœur les lisait à mon grand-frère quand j’étais petite. Je me suis jointe à eux à la moitié du premier tome, et c’est à moi que ma grande-sœur les a fini, mon frère ayant entre temps atteint l’adolescence
    Et puis avec l’entrée au collège, il y a eu Ewilan, Amos Daragon, Le Clan des Otoris. La grande époque du trafic de livre avec mon super ami-presque-frère… On en a brassé !



  • Je me souviens de ce que je lisais quand j’étais petite, c’était niais mais j’adorais à l’époque xD Il y avait comme @Loki les J’aime lire, de l’époque de ma soeur, je les aimais beaucoup ceux-là xD J’ai beaucoup lu les Tara Duncan aussi, qui m’ont donné le goût de la fantasy ^^ Les Lily de Holly Webb m’ont beaucoup marquée aussi, avec les jolies couvertures et les enfants pleines de magie !
    Mes parents disent que quand j’étais petite et que j’apprenais à lire, ils commençaient à me lire *La Belle et la Bête et je finissais les phrases, apparemment je le connaissais par coeur. Je sais que cette histoire m’a beaucoup marquée. Avec Blanche-Neige, le vieux livre de Disney de l’époque de ma mère, que j’ai encore dans ma bibliothèque et que je lis de temps en temps, je pense que c’est ce qui m’a donné le goût de la lecture étant toute petite.
    Et puis, pour le goût de l’écriture, j’avais neuf ou dix ans quand j’ai lu Nos Etoiles Contraires pour la première fois, et j’ai eu envie de donner autant de sentiments aux gens que John Green le faisait (je sais, ce n’est pas vraiment un livre pour enfants xD).
    J’en ai lu beaucoup d’autres, mais c’est surtout ceux-là qui m’ont marquée ! Oh, et puis ceux de je-ne-sais-quelle-édition, avec Le Vilain Petit Canard et Boucles d’Or, je les lisais tout le temps quand j’étais enfant !


  • Plume d'Argent

    @olek a dit dans Les lectures de votre enfance :

    Mon grand amour de primaire va aux livres de Odile Weulersse.

    Ce n’est pas elle qui a écrit Le serment des catacombes ? Je crois que c’est la première fois que j’ai pleuré (mais vraiment, à gros sanglots) en lisant un roman.



  • Si c’est de elle @Isapass ! Il est magnifiquement triste ce bouquin !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.