Petits métiers autour de l'écriture



  • Bonjour !
    L’été arrive et qui dit été quand comme moi on est étudiant dit… job d’été !
    Sauf que voilà : je m’y suis prise assez tard et j’ai surtout des problèmes de santé qui font que pas mal de métiers “d’été” me sont inaccessibles.
    Pour résumer rapidement le truc, j’ai un souci neuro-moteur à la jambe gauche qui fait que je ne peux ni marcher longtemps, ni rester debout longtemps (marcher une heure, rester debout une heure, mais tout cela génère de la fatigue. Si je peux accepter cette fatigue de temps en temps, elle ne peut pas survenir au quotidien).
    J’ai aussi beaucoup de mal à me déplacer en tenant quelque chose dans les mains, et j’ai des soucis d’équilibre (ce qui exclu un job comme serveuse, par exemple).
    Je me déplace aussi plus lentement (je dirai que je suis au maximum vers 5km/h)
    Donc ça exclut pas mal de métiers et services qui comptent justement sur la jeunesse et l’énergie des étudiants pour réaliser des tâches un peu plus coûteuses physiquement !
    Au-delà de ça, il y aussi l’aspect administratif avec la reconnaissance de travailleur handicapé, aspect sur lequel je n’ai pas envie de me pencher pour le moment, mais que je ne pourrai pas éviter indéfiniment si je travaillais pour une entreprise.

    Vous ne voyez pas le lien avec le titre du sujet ? J’y viens !

    Face à ces petits soucis, j’aimerai beaucoup trouver des idées de jobs (pour cet été mais aussi pour septembre et les mois suivants) qui me permettrait de travailler un maximum depuis chez moi et si possible ; en relation avec l’écriture ou la rédaction.

    J’ai par exemple vu que des plateformes freelance proposaient de la rédaction de contenu, de la correction de texte (orthographique et grammaticale)… Avez-vous déjà essayé ? Qu’en avez-vous pensé ?

    Avez-vous sinon d’autres idées ? J’ai vu que pas mal d’auteurs faisaient par exemple de la traduction, du conseil, des ateliers d’écriture, pour compléter leurs revenus. Avez-vous ce genre d’activités ?



  • J’ai l’impression que tu en as plus ou poins parlé, mais oui: lecteur pour une maison d’Edition, pour faire un tris dans tous les manuscrits qui arrivent? @EryBlack l’a fait, tu peux peut-être lui en parler?


  • Journaliste PAen

    Bien vu Loulou, justement j’avais repéré le topic et je voulais y passer !

    Parmi ces métiers qui tournent autour de la lecture-écriture, il y a en effet la lecture de manuscrits pour des maisons d’édition. C’est un statut un peu spécial : non seulement les procédures de candidature sont floues, mais en plus on n’est pas salarié, on est payé à la fiche de lecture selon une grille qui doit varier selon les maisons. L’idée c’est qu’on constitue une des étapes du processus de sélection des manuscrits ; a priori, plutôt la deuxième. On nous fait lire des manuscrits qui ont attiré l’oeil de membres de l’équipe éditoriale pour X raison et on doit rédiger une fiche dessus. Les miennes répondaient à un schéma strict : titre, auteur, genre, série ou one-shot, tranche d’âge lectorat, avis favorable/défavorable puis mots-clés/thèmes principaux, résumé “complet”, points positifs, points négatifs, style et avis final. Une fois la lecture faite, on rédige et on envoie la fiche lecture et on remplit notre feuille de paiement. Pour simplifier la vie des maisons d’édition, on ne se fait payer que quand on a atteint un certain nombre de manuscrits lus.

    Mon expérience dans ce domaine a commencé parce que ma mère travaille chez Casterman. Elle a souvent ramené des manuscrits en cours d’édition ou sur lesquels l’équipe n’avait pas encore statué pour me les faire lire, mais jusqu’à l’adolescence ça n’avait rien d’un travail. (même si un jour elle m’a fait lire un truc que j’ai trouvé pourrave, je lui ai conseillé de le dire aux éditrices, elle l’a fait, mais elles l’ont édité quand même et ça a fait un flop. Je l’avais bien dit…) Mais voilà, en 2015 j’en ai parlé avec une éditrice et elle m’a proposé ce véritable job ; évidemment, ça m’a emballée.
    Je crois que le recrutement fonctionne pas mal comme ça, soit par connaissance, soit par “repérage” par exemple les maisons d’édition emploient parfois des blogueurs pour ce genre de trucs. Les candidatures spontanées sont possibles mais je ne sais pas ce que ça donne.
    Plusieurs choses qu’il faut savoir. Déjà, ça ne rapporte pas beaucoup. À titre d’exemple, en 5 mois, j’ai gagné environ 500 euros en lisant une douzaine de manuscrits. Sachant qu’on ne sait pas quand les éditrices vont avoir besoin de nous, et que parfois les délais sont serrés.
    Ensuite, ce n’est pas aussi cool que ce que je croyais au début. Déjà, même si j’adore lire, je me retrouve parfois avec des manuscrits qui ne me plaisent pas, et même si on m’a recommandé d’arrêter ma lecture si je trouve le manuscrit bof, je dois quand même donner des arguments pour ça autres que le simple “j’aime pas” (et c’est pas si évident). D’autres fois, je rédige des fiches dithyrambiques sur des manuscrits mais on me demande ensuite “Et si tu le voyais en librairie, tu l’achèterais ?” ; on m’a expliqué qu’il faut toujours que je réfléchisse à ça en donnant mon avis. L’idée est de donner son avis, certes, mais aussi de se demander ce que serait “l’avis lambda” sur le roman.
    Après, voilà, il y a quand même des avantages non négligeables à ce job, surtout dans ta situation visiblement, CielOrage ! Ça ne doit pas être facile de trouver quelque chose qui te convient. Hélas, ce job-là je ne sais pas s’il est très accessible, mais si ça te branche vraiment tu peux essayer d’envoyer des mails à plusieurs maisons d’édition, on ne sait jamais.

    En dehors de ça, je n’ai qu’une expérience de ce type de job à partager : celle des cours de soutien scolaire. Honnêtement, je crois que j’étais pas très bonne, ça implique un investissement plus grand que ce qui peut paraître à première vue. Je me déplaçais chez les ados en question mais ça peut se faire aussi chez soi (ç’a été le cas pour une de mes élèves qui venait à mon domicile). Après ça n’a qu’un rapport lointain avec l’écriture et la lecture :’)
    Je n’ai pas d’autre idée en stock. J’espère que tu trouveras !



  • Merci @Gueule-de-Loup !
    @EryBlack un grand merci pour ce retour d’expérience ! Ça m’a l’air peut-être un peu compliqué pour ce qui est de se faire recruter, mais j’ai une ami dans l’édition, peut-être une porte d’entrée, même si pour le moment elle ne fait que des CDD.
    Pour ce qui est de la rémunération, ça ne me dérange pas d’être peu payée. Je cherche à travailler dans l’optique de soulager un peu mes parents pour mes études, 100 euros par-ci par-là, c’est déjà bien, ça couvre mon budget nourriture mensuel ^^
    En tout cas, ça me plairait sur le papier (davantage que l’option caissière en grande surface qui serait pour le coup un job adapté à mes contraintes)
    Petite question en revanche : quid de l’âge et de la qualification ? J’ai 19 ans, et j’étudie la philo après un Bac L, grande lectrice, capacité de lecture rapide (parce qu’en philo il faut en avaler, du texte) curieuse du monde du livre et présente sur les salons du livre. Bonne capacité d’analyse, donc, de synthèse, de rédaction aussi, et goût pour la littérature, mais est-ce suffisant ?

    Les cours de soutien, j’en ai donné cette année, plutôt bien payé en plus ! Le souci, c’est que mon élève n’était pas motivé, il me faisait faux-bond à quinze minutes de la séance en me disant “non c’est pas possible aujourd’hui j’ai aquaponey/mal dormi/trop de devoirs” ^^’ Et ça fait quelques semaines qu’il ne reprend plus contact pour m’indiquer ses disponibilités é_é
    Mais c’est une possibilité que je garde sous le coude, en effet !



  • Coucou ! J’ai quelques idées qui pourraient peut-être t’intéresser, en tout cas bon courage à toi :) :

    • Rédacteur Web SEO, correcteur, traducteur, etc. Il existe des tas de plateforme freelance (Scribeur, Malt, 5euros, par exemple) qui proposent de s’inscrire gratuitement et de proposer ses services (et tu peux faire pleins de chose !). C’est très facile d’utilisation et si tu aimes et sais écrire ça peut te faire gagner plutôt pas mal de pépètes !
    • Transcripteur. Regarde ici et ici.
    • Blogueur. Je pense que c’est un super moyen pour vivre de sa plume (je suis moi-même blogueuse). Sur Wordpress ou Wix tu peux facilement en créer un puis l’alimenter régulièrement. L’affiliation et la publicité permettent d’être bien rémunéré si le site est visité. Un tas d’infos ici.
    • Écrire des e-books didactiques à vendre sur Amazon. Encore un charmant lien à cliquer !

    Un excellent blog pour aider c’est Contentologue. A visiter absolument copains écrivains, en particulier cet article qui répond de manière complète à ta question ! ;)



  • @wendymelodie merci pour toutes ces informations ! tu travailles toi-même sur ce genre de site ?



  • @cielorage J’y ai travaillé oui, ce sont de très bons sites ;).


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.