Journal d'un éternel insatisfait



  • Bonjour à tous,
    dans le post de ma présentation, on m’a conseillé d’écrire mon journal de bord.
    J’espère y trouver conseil et bienveillance pour mes écrits, et y puiser un peu de force pour réussir à continuer à écrire au quotidien.
    Pour mes projets en cours, actuellement, j’ai une nouvelle en cours d’écriture, appelé (provisoirement, jusqu’à ce que je trouve un titre qui aille mieux) La tour du mal. .
    Comme j’ai beaucoup de mal à finir les projets d’écriture dans lesquels je me lance, le but de cette nouvelle était de m’entrainer à tenir un projet de bout en bout, tout en évitant de partir dans quelque chose de trop compliqué. Je m’étais lancé le défi de l’écrire de bout en bout sur une semaine de vacances, de façon à me forcer à rester sur quelque chose de pas trop long.
    Pour le moment c’est un échec complet. il m’a fallu une journée complète pour écrire une première version de synopsis d’une page, puis deux jours pour arriver à faire une deuxième version du synopsis qui fait cette fois çi presque six pages, et ensuite, au bout d’une journée, j’ai finalement écrit une première version des quatres premières pages de la nouvelle, et je vois que je m’éloigne de plus en plus de mon synopsis et j’ai la sensation que l’écrit va s’allonger progressivement.
    A la base, je voulais une histoire assez simple, ou les objectifs du personnages principal sont clairs, et ou chaque action est directement lié à la trame principal, et finalement, en relisant mon synopsis, je trouve la trame confuse et je sent que j’ai du mal à la rendre plus limpide en passant à la vrai phase d’écriture. De plus, j’ai l’impression que mon personnage principal a une tendance naturelle à subir le scénario plutôt qu’à faire des choix, ce qui fait que ses réactions semblent toujours logique, mais qui donnent l’impression qu’il n’a pas de personnalité, et il dégage du coup peu d’empathie. (Globalement, ce sont les mêmes problèmes que je rencontre à chaque fois que j’écrit :s J’ai souvent la sensation de savoir ce qui ne va pas dans mon écrit, mais je sais rarement comment améliorer les choses)

    La nouvelle se passe dans un univers d’anticipation ou la plupart des hommes travaillent pour quelques rares sociétés qui ont petit à petit pris la place des états, et ou ceux qui ont refusé de faire ce choix vivent en marge de la société dans des quartiers désaffectés. la nouvelle raconte l’histoire d’un jeune adolescent vivant au milieu d’un groupe de marginaux qui choisi de rejoindre une entreprise pour gagner suffisamment d’argent pour aider les personnes avec qui il a partagé sa vie jusque la.
    Je la partagerait dès que j’aurai une version suffisamment bien construite. (D’ailleurs, quelle est la bonne procédure? Dois-on publier le texte sur FPA directement, même si il est encore en cours de modification, ou dois-on le partager ailleurs d’abord si on veut partager une version “en cours”, puis poster uniquement une version finale sur FPA?)

    Une fois que j’aurai terminé cette nouvelle, j’essaierai de me lancer dans un projet d’une envergure un peu plus grosse (probablement une autre nouvelle ou je serait plus exigent avec moi même, mais rien n’est encore sur.)


  • Plume d'Argent

    Salut, déjà, bienvenue sur FPA :)

    Je ne comprends pas pourquoi tu parles d’échec sur un projet en cours… Pour moi, l’échec se juge à posteriori, pas à priori… Le besoin de simplifier est une bonne idée, mais ne te l’impose pas comme le but ultime. Tu tiens, à mon humble avis, dans ta description un synopsis sympa, ambitieux et prometteur.

    En tous cas, j’ai hâte de pouvoir te lire.


  • Plume d'Argent

    Hello @Dworkin. Tout d’abord, bienvenue sur ton journal !
    Pour ta publication sur FPA, tu fais totalement comme tu veux : un texte en cours ne pose aucun problème, tant que tu soignes l’orthographe et la mise en page pour que ce soit agréable à lire. Si tu préfères attendre d’avoir une version plus “finie” c’est à toi de décider. Ca peut être intéressant de poster une première version pour avoir des retours et des conseils. :smiley_cat:

    @dworkin a dit dans Journal d'un éternel insatisfait :

    j’ai l’impression que mon personnage principal a une tendance naturelle à subir le scénario plutôt qu’à faire des choix, ce qui fait que ses réactions semblent toujours logique, mais qui donnent l’impression qu’il n’a pas de personnalité, et il dégage du coup peu d’empathie.

    Concernant ce souci, en te lisant j’ai l’impression que tu pars beaucoup du scénario (ben, euh, normal pour quelqu’un qui écrit des scénarios) et peut-être pas assez du personnage lui-même. Est-ce que tu connais assez bien ton personnage ? Sa personnalité, ses réactions ? Est-ce qu’en bâtissant ton scénario, tu t’inquiètes assez des réactions humaines de ton personnage (il serait logique qu’il fasse tel truc, mais comme il est jaloux/frustré/autre il réagit d’une autre façon ?). Peut-être faut-il que tu écrive une fiche pour ton personnage qui le décrive plus précisément, avec ses besoins et ses motivations, si tu ne l’as pas fait ?


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton journal de bord, @Dworkin.

    Ce n’est pas facile de te donner des conseils sans connaître ta manière d’écrire.
    Je pense qu’il faut choisir une méthode pour élaborer ton récit.

    Tu peux construire un univers, une histoire, et placer des personnages dedans. Les personnages doivent alors se plier au scénario ou carrément être inventés en fonction. Le risque est qu’ils changent à un moment de l’histoire ou qu’il aient une personnalité assez peu développée. Ils peuvent également correspondre à des archétypes. Si l’histoire est très prenante et si le but des personnages est clair, ça peut très bien fonctionner.
    Si ton personnage principal subit sa vie plus qu’autre chose, ça peut aussi être intéressant. À ce moment, pourquoi la subit-il ? Par manque de volonté ? Par sens du devoir ? Parce qu’il se pose peu de questions et suit une voir toute tracée ? Qu’est-ce qu’il ressent par rapport à ça ? Est-il frustré ou se contente-t-il de ce qui se présente ? A-t-il des rêves ?

    Une autre méthode consiste à partir du personnage. Dans ce cas, il faut déjà imaginer dans quelle famille et dans quel milieu social il a grandi pour essayer de comprendre comment il est devenu ce qu’il est aujourd’hui (globalement heureux ou malheureux, sûr de lui ou non, plutôt équilibré ou non, etc.). D’où viennent ses failles ? D’une famille dysfonctionnelle, d’un traumatisme, d’échecs répétés dans le domaine professionnel ou relationnel ? Quel est son mode de vie ? Comment se sent-il dans son travail, dans sa famille dans son cercle d’amis s’il en a ? Comment est-il considéré par les autres en général ?
    Si les personnages ont une personnalité bien développée et bien marquée, ils ne vont plus se plier docilement à n’importe quel scénario : il y aura des choses qu’il ne conviendra pas qu’ils fassent ou des situations dans lesquelles il ne conviendra pas de les placer. Leur personnalité va donc influencer l’histoire.

    Si tu es entre deux, ça pourrait expliquer ton insatisfaction et ton impression de ne pas maîtriser ton histoire.

    Bon, je crois que je vais m’arrêter là. J’espère que cette tartine peut t’être utile, au moins un petit peu…



  • Coucou @Dworkin , bienvenue dans ton journal de bord !

    Pour avoir le même avis que @touratiy , pourquoi parler d’échec alors que tu as à peine commencé ? Une semaine de vacances ça me semble tellement court !
    Je me reconnais aussi en ce que tu dis, tenter de partir d’un truc simple pour faire compliqué…et se perdre un peu.
    Je n’ai pas de recette n’étant pas vraiment rodée en écriture, mais je te souhaite en tout cas plein de courage pour ton projet ! Ça va venir, petit à petit ! :cat:


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton JdB !

    Mais je trouve ça bien les persos qui suivent le scénario! Parce que les miens ont parfois tendance à faire ce qui n’était pas prévu au départ ou à vouloir prendre de l’importance quand ils n’étaient là que pour débloquer une situation. Ils s’incrustent, quoi !

    Plus sérieusement, je plussoie les conseils au-dessus : peut-être que la personnalité de ton héros n’est pas encore assez affirmée. Demande-toi comment tu le vois, éventuellement en t’inspirant d’un personnage réel si ça peut aider. Et ensuite, quand tu te demanderas “comment réagit-il dans cette situation ?”, la réponse viendra toute seule.



  • hé hé, tu as l’air d’être insatisfait de ce que tu fais… (défaut que je porte aussi… alors je comprends bien) c’est bien d’être exigeant, mais un peu de lâcher prise peut parfois débloquer des situations. ;) Cela aide aussi à prendre confiance en soi. Se fixer des objectifs atteignables évite le sentiment d’échec aussi… maintenant que tu as eu cette première expérience, donne toi plus de temps pour aboutir ton écrit, tu en seras sans doute récompensé ! la maturation a du bon parfois.

    Comme dit, par d’autres, se poser des questions du genre, qu’aurait fait mon personnage ? que ressent-il ? comment vit-il cet événement ? pourrait probablement te permettre de mieux cerner la personnalité de ton “héros”, lui donner du relief et enlever cette sensation de vide et creux que tu ressens.

    Peut-être qu’il te manque un peu de recul, et dans ce cas, n’hésite pas à publier les prémices de ta nouvelle sur les Fictions PA ?! les retours des lecteurs pourraient t’apporter matière à réfléchir.

    Le contexte de ta nouvelle est très intéressant en tout cas, il me fait de l’œil !
    Belle écriture, force et courage ! :)



  • Merci à tous pour votre soutiens, ça fait très plaisir :-)
    Je n’ai pas systématiquement pris le temps de répondre ici ces derniers jours, mais je continue un petit peu à écrire, et je réfléchis à vos conseils. Vos réflexions sur la façon de penser un personnages sont de précieux conseils.
    @touratiy : Je sais qu’il ne faut pas simplifier à l’extrême, mais si je ne garde pas l’idée de quelque chose de simple en ligne de mir, je fini toujours par quelque chose de brouillon qui part dans tout les sens et dont la ligne directrice est dilué dans un amas d’autres idées.
    @Rachael : Quand j’ai lu ton commentaire, je me suis dit “ben non, je l’ai pas mise à l’écrit ma feuille de personnage, mais vu que je le connais bien pas besoin”. Puis finalement, je me suis forcé à faire une feuille un peu propre, et le fait de poser les choses m’a bien aidé. Mon personnage a gagné en profondeur. C’est encore très loin d’être parfait, mais ça a clairement fait du bien à mon début de récit.
    @Fannie : C’est compliqué. En fait j’ai déjà testé les deux méthodes. Quand j’étais au lycée, j’écrivais beaucoup de scénario de jeux de rôle, et je voulais laisser mes joueurs les plus libres possibles. Du coup je créais plein de personnages, un contexte de départ, et je laissait les choses évoluer entre les personnages que j’avais créé et ceux des joueurs. (C’était des expériences très agréable, le jeu de rôle en tant que système de création collective me manque pas mal ces derniers temps). Et du coup, quand j’ai écrit mon premier “vrai” scénario de film, j’ai appliqué globalement la même méthode. Ca marchait pas trop mal dans le sens ou l’histoire se suivait bien, les personnages étaient intéressants (bien qu’ils manquaient clairement de finesse), mais j’avais l’impression que cette méthode avait des limites que je voulais dépasser (après, j’avais tourné le film, et la réalisation était catastrophique, mais c’est un autre problème :s). Ensuite, j’ai essayé de faire des histoires “à thème” (sur la manipulation, la rumeur, les interactions sociales dans la société…). Du coup j’ai changé de méthode, et me suis concentré sur l’histoire plutôt que les personnages. J’arrivais bien à écrire une histoire avec un vrai début et une vrai fin, un thème, une logique, un message, mais mes personnages avaient perdus en force, j’avais l’impression qu’ils s’étaient transformé en coquilles vide, juste la pour faire avancer l’histoire. Au bout de quelques années à progresser petit à petit en essayant de prendre le meilleur de chaque méthode, j’ai commencé à stagner. Pour essayer de continuer à progresser, je me suis mis à lire des livres sur l’écriture, ça m’a aidé sur beaucoup de choses, mais je n’ai pas réussi à redonner de vrai force de caractère à mes personnages tout en conservant des histoires efficaces. (Et oui, éternel insatisfait, c’est écrit dans le titre ^^")
    @Aalea : j’aime me donner des objectifs, celui là était surement naïf, mais bon, tant qu’on a pas essayé on ne sait pas. C’est compliqué pour moi d’écrire hors de mes périodes de vacances (j’ai un travail qui me prend énormément de temps, et j’ai une petite fille de 3 ans, ce qui laisse peu de temps écrire, et surtout, peu de moment avec plusieurs heures consécutive pour me plonger vraiment dans l’écriture), du coup, je sait maintenant que je vais beaucoup piétiner avant de réussir à terminer ma nouvelle.
    @Isapass : Peut être que je regrette un peu le temps ou mes personnages prenaient des décisions à ma place. Mon histoire avait moins de cohérence (et était peut être moins intéressante d’un point de vue extérieur), mais je crois que je prenais plus de plaisir à écrire. En tout cas, j’étais plus rapide, les choses venaient plus naturellement.
    @MLdlG : Je publierait dès que j’aurais quelque chose de lisible, pour l’instant, on est vraiment trop loin de quelque chose de montrable :s



  • Coucou @Dworkin ! Je passe sur ton jdb après avoir fait ma lecture (oui j’aime bien me lancer dans une histoire sans rien savoir, ça m’évite d’avoir des préjugés)
    D’une, j’avais complètement oublié que tu écrivais des scénarios et en effet, ça se ressent dans ton texte car tu es très visuel. En fait, peut-être qu’il faudrait mieux pour toi que imagines que ton personnage est ton acteur. Ce que je veux dire par là, c’est que par exemple si on reprend la scène du début, on voit clairement Baal, je comprends tout ce qui se passe, tout est extrêment clair et bien décrit. Je sais où se trouve chaque chose sans aucun soucis. Mais ton acteur, il est stressé par cette situation n’est-ce pas ?C’est sont travail d’acteur de faire passer les émotions, là c’est à toi de dire à ton personnage comment il doit réagir, de la même manière qu’un réalisateur donne des consignes à son acteur. Dans un film, on le voit à l’écran ce qu’il ressent, un genou qui tressaute, un œil vif, une lèvre mordue, des ongles rongés… A l’écrit tout ceci ne se voit pas. Je pense avec du recul que c’est ce qui manque le plus à ton histoire. Le reste, il n’y a pas de soucis, on voit bien tout (justement!) l’histoire est sympa et suscite l’intérêt,. En tous cas, moi ça m’a donné envie de savoir la suite! Je pense vraiment que si tu gardes ça à l’esprit, tu pourras nous “pondre” quelque chose de vraiment très bien !

    Redis-moi si besoin ;)


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.