~ Instable ~



  • Bonsoir mesdames et messieurs les conteurs d’histoire :pencil: !

    Je suis Wendy, mais pour ma présentation, rendez-vous sur la catégorie en question si vous voulez en savoir plus petits curieux :P !

    Comme je le disais là-bas, j’ai un roman ou plutôt une idée de roman qui couve en moi depuis un sacré bout de temps et que je n’arrive pas à concrétiser. J’ai beau écrire quelques pages par ci par là je ne vais pas très loin. Grrrrr ! En fait, le problème, et vous n’allez pas tarder à comprendre la problématique, c’est que je galère à finaliser mon intrigue finale. Instable est le titre de ce fameux projet littéraire. Pourquoi ? Mmmh patience jeunes padawans je vais vous expliquer :) !

    J’espère que tout le monde et tous vos projets se portent bien, j’ai d’ailleurs hâte de me rendre dans les autres topics pour découvrir tout de vous… :wink:

    Instable : L’histoire d’une jeune adulte qui cherche la stabilité dans un monde instable entourée de personnes instables et vivant des relations instables. Ouf je suis sûre que vous n’avez jamais lu autant le mot “instable” dans la même phrase :yum: ! Je ne vous en dis pas plus pour le moment, mais petit à petit soyez sûr que je vais vous saouler de questions et de conseils pour venir à bout de ce grand tissage romanesque dans lequel je me perd souvent aux points plus techniques ! Vous découvrirez tout ça au fur et à mesure les amis ! Merci d’avance pour vos retours et votre aide que je sais déjà inestimable :heart_eyes:

    J’ai vécu 19 ans (toute ma vie quoi :sweat_smile:) plutôt intenses, et je souhaite retranscrire quelques unes de mes aventures sur le papier. Dis comme ça je trouve que ça fait très prétentieux haha ! En réalité je ne veux absolument pas écrire une autobiographie, mais plutôt une sorte d’autofiction… arg même là ça fait prétentieux ! J’ai une vie à la fois insignifiante, bien sûre, et riche en rebondissements disons, où les conflits internes et externes ont toujours inspiré ma plume. Jusque là, je m’en inspirais seulement. Je pense que chacun d’entre nous s’inspire de son expérience aussi, en tout cas en parti, pour inventer ses histoires. Mais depuis peu, on m’a conseillé de faire plus que ça (concluant que mes blocages d’écriture viennent du fait que je me retiens de parler de tout ça - vivent les psys !).

    J’ai deux choses qui me motivent : le besoin omniprésent et dévorant d’écrire et de créer ainsi que celui de transmettre un petit vécu qui me brûle quand je me répète que je ne devrai pas le partager parce que bon il reste personnel et pas si intéressant que ça :writing_hand:.

    J’ai un millier d’idées bien précises et avancées pour créer un monde de zéro, des personnages, des intrigues secondaires, etc. Je veux mêler l’imagination à la trame réaliste. Par contre, je n’arrive pas à poser mes intrigues principales qui s’inspirent de faits réels du coup. Pas entièrement. Le problème est qu’UN SEUL aspect de ma vie, ou du moins de l’intrigue prise d’une expérience personnelle (oui voilà je veux seulement parler de quelques expériences intimes mais dans un contexte imaginaire - difficile à expliquer rho !), est trop particulier à retranscrire, mais il empiète sur tous les autres. Et je ne peux ni ne veux le retranscrire tel quel.

    Il s’agit de la religion. Ma vie pose une immense problématique autour de Dieu et de mon rapport avec lui et la croyance. C’est quelque chose que je souhaite sincèrement retrouver dans mon roman. Qui plus est, elle a complètement influencé toute ma vie. Il m’est impossible de passer à côté et je refuse de la décrire elle comme ça de manière véridique. Mais euh non je ne suis pas pénible c’est pas vrai :joy: ! Parce que tout simplement je ne veux pas qu’elle soit soumise à la critique, à l’incompréhension, au manque de tolérance (même si rien de tel n’arrive en fin de compte : c’est un choix personnel). J’assume ma religion, c’est mon mode de vie, le sens que je lui donne, j’en suis fière… mais je ne veux pas assumer ou porter ça dans mes écrits. Je veux maquiller cet aspect. Le saupoudrer d’imagination tout en lui laissant sa grande complexité qui fait que ma vie est elle-même complexe. Vous comprenez ? Ouaip j’avoue c’est pas facile à suivre :laughing:.

    Problème, je bloque là-dessus. Je ne vois pas comment faire, comment parler de cette religion qui en effet rend mon histoire intéressante d’une certaine façon sans en parler. Vous avez une idée ? Peut-être que vous avez l’esprit plus rusé que le mien :thinking:. Sans cette base là, je ne peux pas avancer. Tout le reste gravite autour. J’ai besoin de vous…

    Pour le moment, je ne vous parle que de cette question là, parce qu’elle est la plus urgente. Elle va faire que je vais pouvoir me lancer, terminer de monter ma trame et donc vous en dire plus hihi ! :wrench:

    J’espère que je ne vous ai pas noyé ou ennuyé avec mes petits soucis chelous, ni que je ne vous ai perdu dans des explications manquants de clarté. N’hésitez pas à me poser vos questions, à me dire si vous trouvez tout ça chelou haha, ou si - et là je vous fais pleins de câlins !- vous avez des idées pour m’aider à avancer dans la confection de mon intrigue :grin:.

    Merci de m’avoir lu, je vais m’efforcer d’être active auprès de vos propres projets pour m’inspirer mais aussi pour vous remercier de me soutenir.

    Oh et je vous fais pleins de bisous magiques d’écrivain qui donnent des supers plumes génétiquement modifiées ! Si si ! :kissing_heart:

    Wendy Mélodie Boisnard.


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton JdB !

    Ah ben tu commences par poser une question casse-tête ;) !
    Je trouve ça très intéressant, mais il est difficile de répondre sans en savoir plus sur ton projet.
    Peut-être que c’est quelques questions te permettraient déjà d’y voir plus clair ?
    Qu’est-ce qui te pose problème dans le fait d’intégrer pleinement la religion à ton histoire ? As-tu peur d’écarter une part potentielle de lectorat qui ne s’identifierait pas ?
    Y a-t-il des éléments que tu pourrais quand même intégrer ? Genre, la part spirituelle mais pas les rites ? Ou le contraire ? Le mot “Dieu” ? Le mot “religion” ? Le nom de la religion ?
    Qu’appelles-tu “saupoudrer d’imagination” ou “maquiller” ?
    Tu en parles d’une chose qui rend ta vie complexe… en bien ou en mal ? Et dans ton histoire, tu veux que ce soit une bonne chose ou pas ?
    Pourquoi tiens-tu à restituer ça de façon cachée dans ton histoire ? Que veux-tu mettre en avant ? La complexité dont tu parles ? Un enrichissement ou un soutien ? Quelque chose qui complique la vie ? Le fait que ce soit une motivation ? Ou plutôt les règles de vie que ça impose ? Une obligation de choix ?..

    Oui je sais ça fait beaucoup de questions… mais ce sont celles qui me sont venues quand j’ai lu ton “blocage”.

    Sinon, comme ça, sans savoir, je pense à plusieurs possibilités : soit inventer une religion avec ses doctrines, ses ministres, ses rites, son histoire… (je crois qu’il y a un topic à ce propos quelque part sur le forum) ce qui te permettrait de garder une dimension “religion” en te dédouanant de celles qui existent.
    Ou alors rester plus vague et parler de “spiritualité”. Mais ça t’empêchera de donner des détails trop précis, sous peine qu’on devine très vite de quoi tu parles et que seul le nom reste secret.

    J’espère t’avoir plus aidée qu’embrouillée… en tout cas le débat est ouvert !


  • Plume d'Argent

    Sur les questions liées à la religion, je vais botter en touche… en revanche, cela ne m’empêche pas de te souhaiter la bienvenue sur ton journal, @wendymelodie :fireworks: :fireworks: :fireworks:



  • @rachael Merci à toi, tqt c’est vrai que c’est pas le genre de sujet le plus plaisant et facile :sweat_smile:.



  • Ooh un beau début de JdB ! Et avec une sacré idée . Je vais te laisser répondre à @Isapass qui a posé des questions qui m’intéressent beaucoup pour mieux voir ton idée et ce qui te bloque.

    Pour le moment, et donc de l’extérieur, tout ce que je peux te dire c’est que parfois soupoudrer veut dire sous-entendre et tout en finesse intégrer cette foi dans les personnages en l’acceptant comme tel et uniquement ainsi. L’intrigue ne se basant alors plus dessus, la foi devient un élément de l’univers en quelque sorte. Bref, je pense qu’on pourra te proposer d’autre chose une fois qu’on en saura plus ;) parce que vraiment, tout dépend de ce que tu veux dire et raconter.


  • Plume d'Argent

    @wendymelodie J’ai tout lu… Enfin j’ai essayé :angel: :D

    Mais je me disais, vu tes contradictions et les questions que tu te poses, ne peux tu pas prendre le pli inverse, et au lieu de saupoudrer de religion et de dieu, en faire un personnage de ton roman. Qu’il soit là, qu’il intervienne, qu’il donne son avis. En tant que personnage coexistant avec les autres, ou alors en tant qu’observateur actif, ou bien même en tant que personnage où le lecteur sait qui il est mais pas les personnages du roman…



  • @isapass

    Ooooh extra merci beaucoupo pour ton commentaire super complet ! Tu poses les bonnes questions (celles dont j’ai zappé le développement dans mon topic haha) donc c’est parfait ! :smile: Et en effet déjà ça m’aide…

    Au fait rien à voir comment je fais pour mettre à jour mon journal de bord ?

    Alors préparez-vous à un pavé :sweat_smile: :

    Oui en effet d’une part je ne veux pas intégrer pleinement ma religion pour un problème d’identification et de compréhension du lectorat, mais aussi comme je l’ai dit pour des raisons plus consciencieuses, j’ai peur de la réaction du lectorat auquel je ne veux pas exposer cet aspect de ma vie qui ne me concerne pas moi seulement. Dans les autres aspects, je m’engage moi, ma réputation etc, dans ce cas, d’autres personnes et choses rentrent en jeu. Tout comme je ne vais pas citer le nom de personnes réelles et le changer par soucis de préservation.

    Ensuite, bien sûre il y a beaucoup d’éléments que je veux intégrer. Par exemple, le côté relation avec Dieu, être seul à y croire (ou ne pas tous y croire), avoir des règles, des principes, le côté faire des efforts pour, changer pour, chercher un sens à sa vie, vouloir s’y impliquer, prophéties, spiritualité, communauté, le mal, enjeux vie et mort, questions existentielles, etc. J’aime carrément dans Star Wars cette problématique avec la force et le côté obscur. Ce n’est pas tant le mot religion ou Dieu qui me pose problème. Plutôt le concept que j’aimerai transposer (comme dans Star Wars).

    Maquiller la religion, je pense à de la fantasy. Peut être comme un petit être qui suit partout le personnage principal j’en sais rien. Qui l’accompagne, le soutient, devient son ami, et à côté lui impose une conduite pour le rester. Un truc dans le genre ? C’est vague dans mon esprit, mais j’y réfléchi. En tout cas utiliser la fantasy pour faire une métaphore de la religion ou de la conscience du bien et du mal quoi.

    Ah justement c’est ça qui est complexe. La religion apporte BEAUCOUP de mal ET de bien à titre individuel ou global. C’est hyper philosophique comme question et c’est en parti sur ça que je veux construire. Le protagoniste se pose constamment la question, est-ce qu’il est prisonnier ou au contraire libre ? Est-ce qu’il est contraint et plus malheureux ou au contraire plus heureux et centrée sur les bonnes choses ? Enfin vous avez compris. La religion peut être à la fois une motivation et une complication, une obligation ou un choix, clairement. Ce sont toutes ces contradictions, ces concepts, que je veux explorer. Le fait que la religion donne des règles et que les suivre par amour pour un Dieu qu’on ne voit pas est très intéressant, le fait qu’on renonce à certaines choses pour lui. Et quand on enfreint ces règles ? La culpabilité ou alors la liberté ? Récompenses, bénédictions, punition, discipline… Bref c’est super dur à transposer hors de son cadre originel, la religion. Peut être impossible je ne sais pas, je pose le débat tout à fait !

    Pourquoi je souhaite ne pas en parler clairement ? Parce que déjà je souhaite écrire un roman de fantasy. Que tous ces éléments personnels qui forment mes intrigues basées sur le réel je les maquille eux aussi. Je veux que ce soit fictionnel et plus poétique, métaphorique, que autobiographique. Je veux faire passer des messages, partager une expérience, peut être une sorte de “morale” avec de grosses guillemets comme le ferait un conte.

    Vous voyez plus où je veux en venir ? :grin:



  • @resume Merci hihi j’espère :)
    Oui tout à fait c’est très intéressant ce que tu dis, et c’est ce rapport entre les personnages et la foi que je souhaite exploiter, moi-même l’exploitant dans mon quotidien. En effet, un élément de l’univers… mmmh ça fait réfléchir… merci pour ces quelques pistes de réflexions ;).



  • @touratiy Haha t’es courageux merci xD
    Ah oui carrément c’est une très bonne idée… et c’est ce que je dis dans ma grosse réponse ci-dessus, peut être un personnage qui accompagne le protagoniste. Ca me plaît bien… A creuser… C’est vraiment super intéressant ce que tu dis, tu parles d’observateur actif ou coexistant, comment tu vois ça ? Après les personnages ou du moins certains doivent être conscients de cette entité. C’est ça qui pose tous les enjeux et problématiques en eux et entre eux (j’expliquerai plus en parlant des autres intrigues autour de ça).
    Merci beaucoup pour ton commentaire !


  • Plume d'Argent

    @wendymelodie je n’ai pas d’idée précise, mais j’aime bien l’idée que dieu se fasse passer pour quelqu’un d’autre pour pouvoir juger ou aider

    un peu, totalement à l’inverse évidemment, le personnage de al Pacino dans l’associé du diable. Il manipule (ici dans un but négatif), on sait ou on devine qui il est, mais les personnages ne le connaissent pas



  • @touratiy Oui je vois ce que tu veux dire. En l’occurrence ici j’aimerai que certains croient en son existence et d’autre pas, comme avec 'a religion. Pour établir ce rapport individu et foi, et bien et mal. Aussi une relation amitié ou inversement rébellion contre l’entité. Mais j’aime bien l’idée aussi. C’est vrai que ‘Dieu’ fait parfois des choses dans le dos ça c’est cool à montrer aussi ! Merci !


  • Plume d'Argent

    @wendymelodie Justement, le fait qu’il prenne la forme d’un personnage de l’histoire renforce cette ambivalence. Si certain ne croient pas en lui, pas grave, puisqu’il est en face d’aux sous un “déguisement” pour pouvoir observer, contribuer, aider… Il aurait même tendance à aider des personnes en colère, qui ne croit pas, ou plus en lui. Et pour moi, il ne doit pas leur dire qui il est…



  • @touratiy Ah oui bien sûr, ça peut en faire partie. Après il veut que certains le suivent quoi et donc reconnaissent son existence. Si c pas le cas il aide (ou agit en tout cas) mais il laisse des indices pour qu’on est foi en lui. (Genre dans la religion on dirait la Bible ou le Coran etc) Dans ma façon de voir le concept en l’occurrence je vois un être qui tout de même rentre en contact (qu’il y est une relation, même s’il répond pas vraiment) avec certain tout en ayant cet aspect lointain, est-ce qu’il existe vraiment ? Donc ton idée est à creuser… Psq c à la fois ça et pas tout à fait… Galère 😅


  • Plume d'Argent

    Juste une petite parenthèse dans cette discussion pour te souhaiter la bienvenue dans ta nouvelle chambre capitonnée.
    J’espère que tu y trouveras l’inspiration et l’idée qui t’aidera à construire ton récit. :hibiscus:


  • Administratrice

    @wendymelodie bienvenue sur ton journal (et sur PA) ! Désolée de jouer les enquiquineuses d’entrée de jeu mais fais attention à l’usage du langage SMS, c’est interdit par notre règlement ;)

    Évite aussi de poster plusieurs messages à la suite : tu peux citer tous tes interlocuteurs dans le même post (avec @) ou l’éditer si quelqu’un a répondu entretemps, en cliquant sur les trois petits points en bas à droite du message !



  • Vous avez de belles idées @wendymelodie et @touratiy ! Je me demandais : pourquoi partir du principe que le dieu de ton histoire s’est incarné. Pourquoi ne pas faire que le personnage présent aux côtés des protagonistes est un prophète/un chamane ? De cette façon tu gagnes en souplesse pour les signes, la foi et la division des opinions. Après, peut-être que c’est un peu trop spécifique ?



  • Je pense que la religion est un sujet super intéressant. Pour moi la question à se poser lorsqu’on veut s’inspirer d’un morceau de son vécut pour écrire quelque chose est “qu’est ce qu’il y a d’universel dans ce que je vis?”, et “comment en faire une histoire” (et appliquer le principe “show don’t tell” sur lequel je viens d’ouvrir une session ici ).
    Pour le religion, je pense qu’il faut traiter deux points séparément : la foi, et les rites. (On peut être croyant non pratiquant, parce qu’on ne se reconnait par dans les pratiques, mais qu’on a la foi, ou pratiquant non croyant, parce qu’on apprécie les pratique par habitude ou tradition, mais qu’on a pas/plus la foi).
    Je pense que transposer les rites dans un univers de Fantasy n’est pas trop difficile : Dans beaucoup d’univers de Fantasy, on va pouvoir retrouver un ou plusieurs peuples qui ont des tradition parfois proches de rites religieux (sur la façon de célébrer les choses, de se comporter avec d’autres peuples…). Le concept de foi est plus floue : Les univers de Fantasy ont de temps en temps des panthéons, mais le thème de la foi n’y est pas forcément exploité.
    Mais l’idée de faire des choix qui vont à l’encontre des règles et traditions est quelque chose de courant en Fantasy (Alliance entre un nain et un elf, toucher le Dæmon d’un autre, remonter le temps pour modifier le passé…).
    Ce qui est intéressant avec la religion, c’est qu’elle peut avoir plusieurs interprétations, du coup on peut par exemple avoir un personnage très croyant qui fait des actes contraire à son dogme parce qu’ils considèrent qu’ils sont plus proche de ce que demanderait son dieu.
    Si je devais faire un roman de Fantasy parlant de religion, je pense que j’essaierai de partir sur une base de croyance d’indien d’Amérique ou des aborigènes d’australie. Après, donner à tes personnage une religion, et les soumettre à des dilemes autour de leur foi ne me semble pas infaisable. :-)
    En tout cas, question très intéressante :-)



  • Bienvenue sur ton JdB ! La question que tu poses est très intéressante, tout comme les pistes apportées par les autres plumes. Il me semble qu’il y a un sujet sur la religion dans un monde de fantasy, tu pourrais exposer ton point de vue là bas ! Pour ma part je sèche sur le sujet ^^’



  • @Fannie Merci beaucoup c’est très gentil de ta part :)

    @Dan Ah non mais tu as raison de me prévenir pardon, je ne suis pas du tout habituée au fonctionnement des forums, je vais faire attention à tout ça merci :sweat_smile: !! Au fait tu peux m’aider ? Comment je peux mettre à jour mon journal de bord s’il te plaît ?

    @Resume Oui c’est possible, en fait j’aimerai que le ‘Dieu’ ne soit pas vraiment accessible ni visible, que des prophètes par exemple parlent pour lui, mais il n’empêche qu’on peut s’approcher de lui, le ‘prier’, lui demander de l’aide, et ensuite croire qu’il intervient et existe vraiment ou pas. Le fait de voir physiquement un dieu incarné ne correspond pas trop… Après pour illustrer la foi, je ne vois pas trop comment faire différemment. En tout cas tu as raison, merci pour ton idée.

    @Dworkin Ah complètement je suis d’accord. Qu’est-ce qu’il y a d’universel dans ce que je vis ou ais vécu ? Comment en faire une histoire ? Pourquoi je veux raconter ces événements aux autres ? Qu’est-ce que je veux partager ? C’est justement ce qui m’a emmené à vouloir écrire là-dessus. Et c’est au point religieux que je bloque pour l’instant grrr !
    Cool, je vais aller voir ta session tout de suite merci ! :wink:
    Oui tu as raison pour la foi et les rites. La façon aussi dont chacun interprète la volonté du dieu. C’est pour ça, le Fantasy me paraît parfait pour développer ce sujet. Merci pour tout ton commentaire qui ouvre un peu plus mon esprit sur le sujet, je vais me renseigner d’avantage sur les croyances des indiens d’Amérique et des aborigènes d’Australie :).

    @ClaireDeLune Merci beaucoup pour ton message hihi ! Super ! Je viens de le trouver merci ! J’y go ! :relaxed:


  • Plume d'Argent

    bienvenue sur ton jdb @wendymelodie :) et bien, je dois dire que tu sais raconter les choses ! Bon courage et bonne inspiration en tout cas !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.