Uchronie et steampunk



  • Bonjour à toutes les Plumes !

    Je ne sais pas si je suis au bon endroit pour un tel sujet, mais c’est parti je me lance. :heart: Comme vous le savez (car j’en parle partout :laughing: ), j’ai assisté à mes premières Imaginales cette année, et donc à plusieurs conférences, discussions et débats littéraires avec des auteurs et des éditeurs. Les anti-héros, les révoltes et guerres de libération dans la fantasy, les trucs d’écrivains, les minorités visibles, conseils aux jeunes auteurs de Stéphane Marsan… *hum La liste est large, et je me disais que vu la vingtaine de pages de notes que j’avais, en partager une synthèse avec les Plumes serait pas mal. Je prépare notamment un sujet (ou plusieurs ?) sur la Masterclass écriture à laquelle j’ai eu la chance d’assister…

    Mais d’abord, j’aimerais revenir sur trois débats sur l’uchronie et ses dérivés.

    “The Empire Writes Back”, colloque universitaire sur le steampunk postcolonial.
    “Mondes rétro-futuristes”, conférence des Imaginales 2018.
    “Scénariser l’Histoire pour capter le public”, Masterclass avec le studio Points de repères.

    L’uchronie, et en particulier le mouvement steampunk, c’est un genre littéraire qui consiste à anticiper le futur dans un passé historique. Que serait-il arrivé si, dans notre passé, le futur était venu plus tôt ? Si au temps de la vapeur, nous avions construits les robots, les ordinateurs… ? Une certaine idée que, en changeant un détail de l’Histoire, même infime, les variations sont infinies. Une sorte de voyage dans le temps, sans aucune autre conséquence que celle que vous décidez d’y mettre.

    L’esthétique de cette “nouvelle révolution industrielle”, c’est souvent le laiton, le cuivre, le cuir, l’abîmé, l’usé, les machines qui s’usent, dans un esprit de nostalgie. Le steampunk, c’est le fait de dire qu’il n’est pas incompatible d’avoir de la magie (fantasy) et de la science (S.-F.) au même endroit. La fantasy urbaine est un genre voisin, sauf qu’elle mélange le monde contemporain et la mythologie / le folklore. Le tout est de devenir crédible, de donner envie d’y croire.

    L’uchronie, c’est aussi cette sorte de vertige temporel : on fantasme sur la possibilité de changer le passé, il y a un plaisir réel à manipuler les grandes figures, les grands noms illustres, autant que les petites gens. L’idée est de déplacer les pions sur la carte de l’Histoire et imaginer… En quoi sont-ils différents à présent ? Cela reste un jeu. La question du “Et si…”, sans les paradoxes temporels soulevés par la science-fiction, aller visiter ces années passées sans avoir besoin de précautions. On ne craint rien, on réinvente simplement.

    Les conférenciers parlaient aussi d’une “idée de l’époque” : de 1880 à 1930, il y a une certaine vision. La Belle époque aussi par exemple. Des variantes existent, comme le Diesel punk situé dans les années 30. Au 19e, la période est poreuse entre les métiers, on pouvait être mathématicien et astrologue par exemple, les cases sont moindres et les possibilités drôles. 17e siècle, antiquité, conquête de l’ouest, renaissance, moyen-âge… Tout est à explorer. L’uchronie, c’est l’attrait de périodes historiques pour les possibilités de transformations qu’elles offrent.

    Voilà, une synthèse de ce qui a été débattu :smile: N’hésitez pas à donner votre propre avis sur le genre et la question.

    P.S. : petite anecdote sympa d’une autrice pendant ses recherches pour son roman steampunk. Apparemment, autrefois, quand on repêchait des cadavres dans la Seine, la morgue de Paris laissait un temps pour que les gens viennent les voir et les identifier. Mais cette procédure est devenue une véritable attraction, les gens venaient de tous les coins pour voir les morts dans les vitrines… Jusqu’à ce qu’ils soient contraints de fermer pour cette raison. Elle a glissé cette “jolie” trouvaille dans son uchronie !



  • Hello Pamiel ! Je n’ai pas spécialement de quoi débattre sur ce sujet, mais je voulais te remercier de partager ces connaissances avec nous ! Je trouve ça hyper intéressant et je guette les prochains compte-rendus, puisque j’ai cru comprendre que tu avais encore des notes sous le coude !



  • Merci Pamiel, c’est super intéressant et surtout méga sympa de partager ces infos avec nous!

    Je vais au festival de SF européen à Amien le 21 juillet (juste le samedi, mais il dure 4 jours je crois) et je m’engage à vous faire un topo des choses que j’aurai glanées 🤓💁



  • Je trouve ça bizarre d’associer steampunk et fantasy.
    J’ai lu plusieurs BD que je qualifierait de Steampunk (le réseau bombyce, le chateau des étoiles), mais qui ne contiennent aucun élément se rapportant à la magie.
    Pour moi le steampunk c’est un monde ou on est encore au début de la révolution industrielle post-invention du moteur à vapeur, ou de nouvelles inventions ont eu lieu sans pour autant réussir à tout industrialiser, ce qui fait que l’artisanat garde une place très importante dans la société.
    Pour le reste, je suis d’accord, le but est de conserver une vision particulière de la société de cette époque, ou science dur et sciene molle n’étaient pas séparés, et ou la prouesse technologique était la pour faire rêver, et nourrissait l’imagination des écrivains. (Comme par exemple Jules Verne).
    Après, je ne sait pas si il y a une définition “officielle” du terme, du coup ma définition n’est pas forcément plus juste que la tienne.



  • Truc rigolo, les trois premiers romans steampunk :

    • Les Portes d’Anubis (Tim Powers)
    • Homunculus (Blaylock)
    • Morlock’s Night (KJ Jeters)

    N’approchent que de très loin l’esthétique actuelle du steampunk =D

    Sinon en passant comme ça, y’a deux excellents bouquins à lire pour en apprendre un peu plus sur le steam (et ils sont facile a lire ^^) et découvrir l’évolution de ce genre/style/façon de vivre/art/etc :

    • Steampunk ! (chez les Moutons Electriques)
    • Le Guide Steampunk (chez ActuSF)

    Et pour ses évolutions récentes : Les deux tomes de la Bible Steampunk chez Bragelonne.



  • Je dépoussière ce sujet parce que je l’ai trouvé très intéressant ! Je me suis rendue compte que je ne connaissais pas les différentes variations du steampunk, ni sa ressemblance avec l’uchronie (j’en étais restée au scénario de base : et si Hitler avait fait de la peinture ?).
    Et ça tombe à pic, parce que je suis en train de réfléchir à une future histoire, et j’hésitais entre le 19e siècle à Paris et le jazz des années 30. Je suis donc sur la piste du dieselpunk, à voir où ça m’emmènera… ! :D



  • Merci pour le retour !
    Une uchronie que j’ai lue récemment : “Le maître du haut château” de P.K. Dick (“Total recall”, “Blade runner”, “Minority report” … un type plutôt doué ^^). Et si l’Axe avait gagné la guerre ?! Je recommande


  • Plume d'Argent

    @Pandore Amazon l’a adapté en série d’ailleurs, la première saison est plutôt cool

    @Pamiel Merci pour ces explications, c’est fort intéressant! Est-ce que tu as déjà entendu parler de romans steampunk antiques? Je me suis toujours dit que l’avancée technologique des civilisations antiques n’avait été limitée que par le fait qu’elles ne maîtrisaient pas l’électricité, je me demande si quelqu’un s’est lancé là-dedans :thinking:



  • @zénodote je doute qu’on puisse faire des romans steampunk “antique” puisque l’une des conditions requises pour le steampunk c’est… le steam. La vapeur. Il faut donc que la civilisation en question soit déjà entrée dans l’âge de la vapeur et du charbon '.'
    Après on peut effectivement réfléchir à une uchronie où Rome ou Athène ne sont jamais tombées et ont atteins l’ère de l’industrialisation :thinking:



  • @Zénodote @Vava-Omete : Il est vrai que le steampunk originel ne concerne que la vapeur, (et normalement, ça se passe à un moment ou l’artisanat est important, donc l’industrialisation n’est pas tout à fait gagné) parce que c’est la technologie de l’époque concerné, et qu’elle à l’avantage à l’époque d’être à la fois simple et mystérieuse.
    Mais à l’époque antique, il y avait aussi plein de constructions artisanales simples et mysterieuses. Un des exemples les plus intéressant est sans doute la machine mystère d’Anticythère : https://docseven.fr/culture/sciences-et-technologies/la-machine-mystere-danticythere/ mais il y en a plein d’autres : Les civilisations antiques avaient déjà des prototypes de moulins, ils commençaient à industrialiser la construction de leurs bateaux mais la plupart devaient encore être fabriqué un peu comme des pièces uniques.
    On retrouve finalement un peu toutes les caractéristiques du monde steampunk : Une connaissance et des technologies en constante évolution qui tend à la fois vers l’indfustrialisation et vers de nombreuses expérimentations, des guerres imminentes… et quelques clichés : des pirates, de grands savants mythiques…
    Bref, je pense qu’on peut très bien faire du steampunk like antique sans avoir à trop modifier l’ambiance de l’époque.



  • @Dworkin du coup je vais chipoter, mais pour moi on serait plutôt dans le rétro-futurisme que dans le steampunk. Dire qu’on fait du steampunk sans le côté steam, pour moi, c’est un peu comme dire qu’on fait un roman à l’eau de rose parce que y’a un bisou entre les personnages au milieu du roman d’aventure =D
    Le steampunk à en plus un esthétisme qui lui est propre (chrome, cuivre, charbon, cuir) ainsi que des codes de personnages et de sociétés qui sont assez définis.
    J’aurai la curiosité d’aller voir du “steampunk antique” mais franchement je reste très dubitatif sur la question.



  • @Vava-Omete : j’ai bien dit “steampunk like”, pour bien préciser que ça pouvait y ressembler mais que ça n’en était pas vraiment, parce que je suis d’accord, c’est pas du vrai steampunk vu qu’il n’y a pas de machine à vapeur. (je suis habitué à dire “truc like”, mais en fait c’est un anglicisme pas très beau et ça n’est peut être pas très commun comme expression, j’aurai plutôt du dire “pseudo steampunk”)



  • @Dworkin Aaaaaah !
    Oui en effet XD
    Honnêtement, j’ai cru que le “like” c’était un smiley que le forum n’avait pas reconnu °se marre° pardon pardon ^w^


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.