Journal de bord de Lulu !



  • Journal d’écriture de Lulu (màj 29 mai 2018)

    Bonjour à tous ! Je vais mettre dans ce journal les informations concernant le roman « La cité dans le désert », avec la petite particularité que, pour éviter tout spoiler, je mettrai à jour l’encyclopédie après la mise en ligne de chaque chapitre.

    Je ne sais pas trop comment il faut gérer un journal de bord donc… eh… une présentation ?

    Utopea 1 – La cité dans le désert
    http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2863&textsize=0&chapter=1

    Résumé (lisez-moi, lisez-moi !)

    Depuis deux siècles, l’humanité a migré sur la planète désertique Utopea où elle survit en vénérant la prophète, femme mi-humaine mi-utopeane, qui les a guidés dans les premières années de la colonisation, ainsi que chacune de ses descendantes. Minae Ceti est la dernière prophète d’Utopea. De faible constitution, elle est incapable de donner la vie et de perpétuer l’espèce utopeane. Elle est envoyée dans la cité de Lakazine, dont l’étrange gouverneur se dit capable de la guérir de sa débilité physique.

    Dans le désert qui recouvre la quasi-totalité de la planète se forme un groupe disparate dont l’apparente insignifiance pourrait amener le chaos dans l’ordre établi par la base lunaire… En cours de route, Minae et ses compagnons d’infortune affronteront les dangers de la planète Utopea, les humains sclérosés par le pouvoir et la cruauté du destin qui attend ceux qui ne sont pas prêts à prendre les armes.

    Genèse du projet (pas très important)

    Retour en arrière. Quand j’étais ado (époque qui, à mon grand dam, s’éloigne de plus en plus chaque année), j’ai essayé d’écrire autre chose que des petites histoires pour le fun, qui finissaient toutes par ressembler à Harry Potter ou à Eragon, bref, j’ai tenté d’être originale ! Le texte le plus long que j’ai écrit faisait quarante pages, c’est-à-dire que j’avais introduit le sujet et rencontré le personnage principal… en somme, je n’arrivais pas à aller plus loin, je me désintéressais, j’abandonnais… Je me suis donc focalisée sur les fanfictions pendant plusieurs années (elles m’ont permis de me réconcilier avec mon incapacité à terminer un projet). A l’université, j’ai repris contact avec ce vieux rêve de jeunesse ! Je me suis lancée dans ce qui allait s’appeler Utopea, sans plan pendant deux-trois chapitres, puis avec plan… sur plus de cinq cent pages ! - Mais Lulu, arrête de te la jouer enfin ! – Je ne me la joue pas ! C’est même hilarant, parce que j’ai abandonné tellement de trucs dans ma vie, de mes cours de guitare jusqu’à ma foi en l’humanité, que le fait de ne pas avoir abandonné ça, ça tient du miracle ! XD

    Bon. Mais c’est quoi finalement Utopea ? C’est une trilogie qui se déroule dans un futur fictif (enfin, j’espère), sur la planète Utopea, et qui mêle à cet aspect SF quelques touches de surnaturel et d’aventure (d’où la classification SF-Fantasy ou Science-Fantasy). Concernant la progression, j’ai un premier volume terminé, constitué d’un prologue et de 32 chapitres. Je compte le mettre en ligne progressivement tout en y apportant des modifications (« cent fois sur le métier remettez votre ouvrage… ») et en priant pour que ça vous plaise ! Le second volume est en cours d’écriture, j’ai les deux tiers du roman et je profite d’une ellipse dans le récit pour le mettre en pause, le temps de recalibrer son grand frère (puisque certaines modifications auront un impact sur la suite, forcément).

    Eh… je devrais ajouter que je n’ai pas très très… confiance en moi… cela fait longtemps que je n’ai plus partagé quoi que ce soit en ligne, c’est une nouvelle expérience !

    Oh, et n’hésitez pas à me rappeler de compléter cette mini-encyclopédie !

    La mini-encyclopédie d’Utopea (màj chap. 4)

    • Les personnages

    Algol : mercenaire, femme d’une trentaine d’années, blonde, caractère bien trempé, collègue de Chengkrang.

    Chengkrang : mercenaire, homme d’une trentaine d’années, n’apprécie guère l’autorité, collègue d’Algol.

    Garin Sainte-Hélène : capitaine de l’escorte de la prophète, Minae Ceti.

    Kaleb Ceti : vingt-et-un ans, frère de Minae, fils de Wirtus Priam Ceti, en charge de l’organisation du voyage.

    Lise: habitante de Sadeeki.

    Minae Ceti: vingt ans, fille de Wirtus Priam Ceti, sœur cadette de Kaleb, descendante de la première prophète, Godelieve.

    Sarah (Madame): camériste de Minae.

    Wirtus Priam Ceti : la soixantaine, sénateur et homme de pouvoir, père de Minae et Kaleb.

    Andrea, Bama, Carter, Katkowski, … : membres de l’escorte du convoi.

    • Le bestiaire

    Crotale hématophage : prédateur nocturne, serpent cornu très répandu dans le désert utopean se nourrissant du sang de ses proies. Il peut faire jusqu’à trois mètres de long.

    Dragon des sables/du désert : cité, non rencontré.

    Lucanide : cité, non rencontré (sorte de scarabée).

    Lycaon cendré : sorte de chien sauvage au pelage blanc/noir/fauve, au dos et au crâne couverts d’épines. Il chasse en meute, se nourrit principalement de carcasses, mais ne rechigne pas à chasser de la viande fraîche. Comme la hyène, il émet un ricanement lugubre.

    Sauterelles rouges : cité, non rencontré.

    • Données diverses

    Planète. L’intrigue se situe sur une exoplanète du nom d’Utopea-03, plus simplement nommée Utopea, en 277 de l’ère utopeane (l’an 0 est marqué par la découverte de la planète elle-même).

    Désert. La quasi-totalité de la surface de la planète est recouverte par un immense désert, d’où sa couleur, et son surnom : « la planète rousse ».

    Lunes. Utopea possède deux lunes. Sur l’une d’elles est implanté le siège du pouvoir humain sur Utopea, la base lunaire. La seconde, la lune de verre, est détruite. Ses débris flottent toujours autour d’Utopea.

    Sadeeki, Muryat, Deon City. Les trois cités humaines les plus importantes dans les colonies, localisées dans le désert utopean.

    Palais central. Chaque cité humaine comprend un palais central, c’est l’organe du pouvoir de la ville. Le gouverneur élu et ses conseillers y siègent.

    Massif de Casoar. Plateau rocheux et accidenté où sévissent des brigands et bandes organisées.

    Aéro. Véhicule aéroporté pouvant transporter un à deux voyageurs. Il lévite à un demi-mètre du sol et fonctionne par magnétisme.

    Traité de Juneau. Traité international et interplanétaire bannissant l’utilisation des armes à feu en toute circonstance (conflit, chasse, sport…).



  • Chouette, de la Sf! Si tu mets des chapitres en ligne, je suis partante pour aller les lire 😉



  • @LG salut ! =D

    Le prologue et le premier chapitre sont dispos sur FPA:
    http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2863&warning=4

    J’espère que cette entrée en matière te plaira !


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ton journal de bord, Lulu.
    Ton projet est visiblement bien engagé et a l’air bien construit. Bravo pour ta persévérance et tes avancées.
    Cette encyclopédie est une bonne idée.


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ton jdb @Lulu-Has-A-Gun !

    Le moins que l’on puisse dire c’est que tu nous présentes superbement bien les choses ! J’adore l’idée de la mini-encyclopédie ! En as-tu une plus complète sur papier ?

    Un premier tome terminé ?! :astonished: Une belle première étape pour poursuivre sur ta lancée ! En tous les cas, je te souhaite le meilleur pour y parvenir ! Ton résumé donne déjà bien envie :slight_smile:

    Et compte sur nous pour te relancer pour compléter ta mini-encyclopédie :wink:



  • Bienvenue sur ton jdb, ma Lulu :D
    Je te fais un retour dès que j’ai un peu de temps. Ce qui veut dire pas avant la semaine prochaine, au moins. Mais je ne t’oublie pas, promis !
    C’est une bonne idée cette encyclopédie en tout cas. ^^



  • Bienvenue sur ton journal de bord ! J’espère que tu pourras en faire bon usage ^^

    J’adore ton résumé, l’ambiance qui se dégage de ton univers me plaît beaucoup ! Je sens presque les grains de sable entre mes orteils, et je suis d’autant plus curieuse de découvrir le reste de ton encyclopédie.

    Sinon, je te comprends quand tu dis que tu n’as pas très confiance en toi et en tes capacités d’écriture… mais le fait que tu aies déjà partagé une partie de tes écrits en ligne est un grand pas je pense, il faut du courage pour faire ça ! Et puis, étant donné cette mise en bouche, je ne doute pas que le reste de ton travail sera tout aussi qualitatif :smile: Je tâcherai de lire ton prologue et ton premier chapitre dans les jours qui viennent et de te faire un retour dessus (dès que je me serai inscrite sur FPA en fait haha). Je compte bien suivre ta progression de très près ! :blush:



  • Oh, ça a l’air génial tout ça ! J’irai voir à l’occasion (j’ai tellement de trucs à lire ^^’)



  • Bienvenue sur ton JdB !
    Ton résumé est très clair et donne bien envie. Bravo !
    Et l’histoire est originale.

    Quand à la mini-encyclopédie, non seulement elle est bien faite, mais elle constitue un excellent teasing en plus de ton résumé ! ;)



  • Un JDB qui commence bien, complet et qui donne envie de lire ! que demander de plus ? du temps pour lire tout ce qu’il y a dans ma PAL ;) j’espère te faire un retour prochainement !
    J’aime beaucoup le concept en tous cas, bonne continuation pour la relecture et l’écriture de la suite :)



  • Ooh chouette, j’adore la sf et j’adore les déserts, Utopea commence bien pour me plaire : p Le résumé en lui-même est pas mal intriguant et ça donne envie d’en savoir plus, bonne poursuite à toi sur ce projet!



  • Je viens d’inaugurer ta section de commentaires, @Lulu-Has-A-Gun ;)



  • Hiiiii, merci pour vos encouragements ! Ca me motive pour travailler sur mon manuscrit !

    @Cliène oui, j’ai bien une encyclopédie archi-complète à côté, c’est un must pour bosser quand on essaye de développer un contexte conséquent… au début, je n’en avais pas… puis j’ai appris la leçon haha…

    @Freagwen merci ! Les membres de PA sont tellement accueillants que j’ai pris mon courage à deux mains pour poster mon texte. J’espère avoir l’occasion de te lire bientôt.

    @Mart mes deux premiers commentaires ! Merci =D .



  • Bienvenue sur ton journal, @Lulu-Has-A-Gun ! Oh, j’aime beaucoup ton résumé ! Je mets ton histoire dans ma PAL (fort longue, mais j’avance…)



  • Hello Lulu! J’ai lu le prologue; ça commence très bien dis-donc! Je lis la suite demain et je te fais un petit retour. Bonne nuit !



  • Bonne installation dans ton journal de bord Lulu ! :D

    Et bravo pour ce projet ! J’aime beaucoup lire les genèses personnellement ^^ Ton résumé est également très accrocheur. C’est chouette que tu aies franchi le pas de la publication sur FPA. J’y ferai certainement un tour dès que possible ;)



  • Salut ! Merci à vous !

    Je travaille déjà sur les corrections des chapitres suivants ^^.



  • Maintenant que le concours Gallimard est passé, je retrouve Utopea !

    Le chapitre deux est maintenant en ligne et la mini-encyclopédie a été mise à jour (attention, spoilers =P ).

    Je vais essayer d’écrire un chapitre par semaine à partir de maintenant.



  • Bonjour @Lulu-Has-A-Gun ! Bienvenue (en retard, désolé) sur ton Journal de Bord ! Content que tu te plaises ici.

    Chouette, de la SF ! J’adore le planet-opera, qui plus est ^^ Le prologue était fort intéressant, je t’ai laissé un commentaire et je suis tout à fait ouvert à discuter plus longuement sur ces sujets.

    Je vais tenter de trouver du temps pour lire la suite très prochainement. En tout cas, cette idée de prologue est une excellente idée. :bouquet:



  • Bonjour @Ritsuka et merci pour ton commentaire !

    Pour rebondir sur celui-ci, effectivement, Pierre Bottero a beaucoup influencé mon écriture (et ma manière d’organiser le texte sur la page). Je crois qu’au tout début de mes scribouillages, quand j’avais du mal à écrire une scène, à organiser une action ou un dialogue, je retournais souvent dans les romans de Bottero pour voir comment il s’y prenait. Pendant longtemps, et cela même si je ne l’ai jamais rencontré, il a été un vrai professeur. Aujourd’hui, j’ai beaucoup plus de lectures derrière moi et j’ai trouvé (enfin je crois) ma propre façon de faire. Mais son influence dans mes jeunes années a laissé un patte très identifiable dans ma façon de raconter des histoires.

    Même si, aujourd’hui, avec un regard d’adulte, je ne trouve plus ses oeuvres aussi parfaites et extraordinaires que par le passé, elles conserveront toujours à mes yeux cette petite touche de magie et de bonheur, ainsi qu’une place parmi les textes qui ont changé beaucoup de choses dans ma petite vie en fait.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.