La Foire aux mots


  • Administratrice

    Aux amoureux de la langue française et de ses subtilités, aux plumes qui souhaitent enrichir leur palette de vocabulaire, à tous ceux qui veulent partager les plus belles perles du dictionnaire, ce topic est pour vous. Nous proposons ici les mots rares, méconnus, incongrus tombés dans l’oubli. Bien entendu, chaque Plume argentée qui voudra apporter sa contribution et déposer ici ses coups de coeur du dictionnaire ne devra pas hésiter à le faire. La seule chose que je vous demanderai, afin de rendre la consultation de cette rubrique agréable pour quiconque voudra y faire sa cueillette, est de ne pas verser dans le hors-sujet . Merci d’avance !

    Le premier mot que je vous propose, pour rester dans le ton de cette ouverture, est Turlupinade (nom féminin, s’emploie surtout au pluriel) : jeu de mots. On parle également de turlupin (nom masculin et adjectif) pour évoquer celui qui fait de mauvais jeux de mots, qui glisse des allusions à voix basse, etc.

    Exemple : "Flammy nous embrouille avec ses incessantes turlupinades, mais elle est si drôle qu’on en rit plus qu’on ne s’en vexe. "

    Dictionnaire des mots perdus : l’obsolète de Duchesne et Leguay. Sauf pour l’exemple.

    Démêlure (nom féminin, généralement au plurieur) : cheveux qui tombent du démêloir quand on se peigne.

    Exemple : Cristal répand ses démêlures de cheveux partout où elle passe.

    Le Trésor de la Langue Française Informatisé (http://atilf.atilf.fr/) Sauf pour l’exemple.

    Pisser contre le vent : faire quelque chose dont les effets sont néfastes à celui qui agit.

    Dictionnaire des expressions et locutions de Ray et Chantreau

    • Le chasse-cousin (nom masculin, invariable) porte bien son nom. Il s’agit d’un très mauvais vin, de ceux qu’on sert à sa table si on veut être sûr de ne plus attirer la famille chez soi.

    • Le galope-chopine (nom masculin, invariable) est un ivrogne qui court de bar en bar.

    • Avoir un nez de betterave est une expression imagée pour désigner celui qui, à en juger par l’aspect de son appendice nasal, a manifestement trop abusé du vin.

    • Gobelotter : boire, mais attention, ce verbe peut prendre deux sens différents. Il peut signifier déguster (le fin gourmet gobelotte un bon verre de vin) et se saoûler (le soiffard gobelotte à l’excès).

    • Plumer le perroquet : boire de l’absinthe.

    Bonne dégustation !

    Et merci à monsieur Daniel Lacotte et à sa Petite Anthologie des mots rares et charmants.

    Allez, quelques jolis mots sortis de “Dictionnaire des mots perdus” de Duchesne et Leguay :

    Bisbille (n. f.) : petite querelle sur des objets futiles. Exemple : Clo et Flammy sont toujours en bisbille !

    Comprenette (n. f.) : intelligence, faculté de comprendre. Exemple : Cricri n’a pas la comprenette facile, elle pige rapidement mais faut lui expliquer longtemps.

    Fantastiquer : imaginer selon sa fantaisie. Exemple : les plumes argentées se plaisent à fantastiquer, coude sur la table, yeux perdus dans le vague.

    Oeillader : lancer des oeillades à quelqu’un. Exemple : Clo oeillade Gaspard Uriel dans Jacqou le Croquant.

    Procrastination (n. f.) : remise au lendemain. Exemple : ne cédons pas à la procrastination, écrivons dès maintenant !

    __

    Julia E. Harrington a écrit :

    Obérer, v. trans. Accabler de dettes || S’obérer v. pron. s’endetter.

    Ichor n. masc. Myth. gr. Chez Homère, le liquide qui coule dans les veines des dieux et leur tient lieu de sang. || Méd. Sérosité de certaines plaies et ulcères.

    Définitions extraites du Dictionnaire des mots rares et précieux, collection Domaine français dirigée par Jean-Claude Zylberstein, Ed. 10/18

    Perso, je suis plutôt la partie Charente de Poitou-Charente Mr. Green et on le dit par ici. Pour rester dans la région, il y a aussi :

    Sincer (orthographe approximative ) passer la serpillière.

    Débaucher Quitter son travail.

    Si, si dans mon coin de Charente, on dit “Je débauche à 16h.” pour “Je finis/quitte à 16h.”

    Maintenant voyageons un peu, genre aux antipodes.

    Fiu : Mot tahitien, prononcez “fiou”

    1°) Etre rassasié.
    2°) Etre fatigué, las. ‘Ua fiu roa vau i te tātā’" i teie tāpū matie = Je suis las de réparer cette tondeuse. 'Ua fiu roa vau ia 'oe = J’en ai assez de toi.
    S’ennuyer. 'Ua fiu roa vau i te fa’aea noa = Je m’ennuie de ne rien faire.

    Quoiqu’on l’utilise plus souvent pour dire “je suis fatigué”. De toutes manières, quand un tahitien vous dit “je suis fiu”, il ne faut rien lui demander de plus car il ne le fera pas.

    Fare : mot tahitien, prononcez “Falé”, le “r” en tahitien est à mi-chemin entre le “L” et le “R” roulé (comme dans le japonais)

    Maison, case, bâtiment. 'Ua ho’i mai rāua i te fare = Ils sont revenus à la maison. Avec un qualificatif, désigne toutes sortes d’édifices.

    Cent-pieds : Scolopendre dont la piqure est venimeuse (et douloureuse, j’en témoigne T_T).

    Vini : Nonnette, petite perruche bleue dont l’espèce ne survit que dans quelques atolls des Tuamotu.
    C’est aussi la marque d’une compagnie de téléphonie mobile à Tahiti parce que le vini est petit, les portables aussi

    Source pour les termes tahitiens : Site en ligne de l’Académie Tahitienne, http://www.farevanaa.pf/

    Pour finir, on revient en Europe en passant par la Suisse :

    Cuissettes, n.f. pl. Short de sport

    Embardoufler, v.t. fam. Couvrir de peinture, de crème, de boue, etc.

    Source : Le petit Larousse illustré 2006

    __

    Keina a écrit :

    Pandiculation (n.f.) Étirement généralisé des muscles qui consiste à porter les bras en l’air et à renverser la tête en arrière tout en allongeant les jambes au maximum. En général l’action s’accompagne de bâillements. Elle se produit au réveil, dans la journée en cas de fatigue ou lorsqu’on est près de céder au sommeil. Elle a lieu aussi bien chez l’homme que chez les animaux. Du latin pandere, étendre, déployer.

    PS - Cricri : j’ai essayé d’en copier-coller plusieurs depuis l’ancien fofo mais impossible pour moi de tous les récupérer, n’hésitez pas à reposter vos contributions ^_^



  • En une phrase.

    Alors que je me rendais chez l’apothicaire, j’ai fait un détour à l’estaminet où une gourgandine s’acoquinait avec un maraud.


  • Plume d'Argent

    Sot-l’y-laisse : meilleur morceau d’une volaille !



  • j’ai un amour immodéré pour les poche-a-douille, les gargotes, et autres pigeonneaux


  • Plume d'Argent

    Mon cœur penche plutôt pour écouvillon et vinculum, tous deux masculins.
    Le premier désigne la petite brosse circulaire en forme de tube utilisée pour nettoyer les bouteilles, et le second est simplement le nom de ce que nous avons appelé durant toutes nos années de lycée “la barre de fraction”.



  • Je viens de réentendre le verbe “boutiquer”, que je n’avais pas entendu depuis des lustres. En gros, veut dire “faire”. “Je sais pas ce j’ai boutiqué, mais ça a marché”.



  • pétaudière (n.f.) :
    assemblée et groupe où règnent la confusion et le désordre, faute de discipline.
    Crachiner (v. intr. défectif) :
    tomber du crachin.
    broue (n.f.) :
    (régional) amas naturel de fines gouttelettes en suspension dans l’air.
    brouillasse (n.f.) :
    (familier) petite brume.
    brumasser (v. intr. défectif) :
    être légèrement brumeux (pour le temps).


  • Plume d'Argent

    Je déterre la Foire aux mots !
    Je n’ai pas forcément des mots tombés dans l’oubli à vous proposer, mais juste de mots que j’aime bien :

    Dubitatif : qui exprime le doute
    Exacerber : pousser un sentiment, un état à très haut degré, à son paroxysme : Exacerber la colère.

    Volubile : qui parle avec abondance, rapidité
    Loquace : qui parle beaucoup

    Hamartia : faute, erreur, péché. Qui provoque la chute du héro
    Bélligérant : qui prend part à une guerre


  • Plume d'Argent

    Un petit coup de cœur pour un mot appris en cours de latin (comme quoi on a l’autorisation de cuire à l’étouffée dans un bain de clous et d’acide sulfurique tous ceux qui disent que ça ne sert à rien) : édicule, qui désigne un petit édifice.



  • Merci pour ce ‘’ hamartia ‘’ que je ne connaissais pas @Flowrale !


  • Plume d'Argent

    @olga-la-banshee Je l’ai découvert en regardant le film nos étoiles contraires , je l’ai trouvé très bien employé !

    Je dépose un petit mot découvert au cours de la lecture de @Reven
    Étatique : qui concerne l’État.



  • Oh mais c’est absolument formidable comme topic !
    @Mouette, un édicule ! MAIS C’EST ADORABLE xd
    @Flowrale, j’adooore le mot “bélligérant” - surtout que quand on étudie un peu d’histoire, on l’entend très très souvent (les profs doivent également apprécier ce terme, tout comme celui de banqueroute d’ailleurs XD) (j’ai l’impression qu’ils font parfois des concours entre eux pour prononcer ces deux mots le plus possible dans un cours)

    Le livre dont parle Cricri est clairement une des fiertés de ma bibliothèque (et de mon étagère de dictionnaires), et en plus des perles qu’elle a déjà citées (turlupin et turlupinades <3 ), j’ajoute :
    Une ribaudaille : un ramassis de vauriens - et dans le même genre on a la badaudaille (qui est, de manière très surprenante, une assemblée de badauds xD)
    Icastique : naturel, sans embellissement
    Un croque-lardon : parasite, personne qui cherche des invitations à diner
    Pour rejoindre l’édicule de Mouette, j’ajoute un mot pour désigner une petite croûte, j’ai nommé la croustille
    Bonace : état de la mer quand elle est calme (c’est très drôle à employer comme mot)

    Et puis mes petits chouchous qui sont ribouldingue, une partie de plaisir, et brindezingue, autrement dit, totalement ivre :D


  • Plume d'Argent

    @Quine Merci…


  • Plume d'Argent

    Chouette topic!

    Trois adjectifs:
    égrillard: Qui se complaît dans des propos ou des sous-entendus licencieux.
    tudesque: Qui se rapporte aux anciens Germains; qui leur est propre.
    albugineux: Qui est blanchâtre.

    Deux mots de patois normand:
    effoutrailler: effrayer, faire peur (“le renard il a effoutraillé les poules ce con”).
    digonner: agiter en fouillant (par exemple les braises d’un feu pour lui rendre vigueur).

    Et deux expressions truculentes héritées de ma grand-mère fermière :grin:
    T’es pas grasse de lécher les murs!” (rapport aux vaches qui passent l’hiver à lécher les murs de l’étable).
    Elle est pas facile à traire, celle-là!” (souvent utilisé pour qualifier la belle-soeur/belle-fille/belle-mère)


  • Plume d'Argent

    “Tomber dans les vignes du Seigneur” (être ivre) me plaît toujours beaucoup :grin:



  • mirifique (adjectif) : synonyme de « époustouflant ». Longtemps j’ai cherché un adjectif pour dire que quelque chose m’émerveille (émerveillant ? ah ça existe… mais y a bien que Gide et Châteaubriant pour l’utiliser). Mirifique vient de mirus : étonnant, merveilleux, et facere : faire. Littéralement : qui provoque l’étonnement ou l’émerveillement. Un petit mot à croquer !

    exemple : Cette soirée disco était mirifique !
    source : CNRTL ( sauf l’exemple, on s’en doutait xD)


  • Plume d'Argent

    @Rimeko j’adore cette expression ! Merci pour la découverte.
    @schneevickchen merci pour le mot, je le trouve mirifique :D

    Ânonner : Lire, parler, réciter d’une manière pénible et hésitante



  • Oh le chouette topic ! :heart:
    (Il y a des années, pour des concours, j’étais contrainte (faux : j’adorais ça) de chercher les définitions de tout un tas de mots anciens, rares, et d’en faire des listes prêtes à apprendre. J’en ai gardés quelques uns dans mes tiroirs, parce que je les aime trop.)

    Aphélie : Point de la trajectoire de l’orbite d’un objet céleste (une planète, une étoile…) le plus éloigné du soleil. L’inverse est une périhélie.
    Encyclie : Nom des ronds créés à la surface de l’eau lorsqu’on y laisse tomber quelque chose.
    Brimborion : Objet qui a peu de valeur, de pacotille (d’ailleurs j’adore le mot Pacotille).
    Impedimenta : Bagage trop lourd, encombrant, qui empêche d’avancer.
    Virevoltant : Ce bout de plante en forme de boule qui roule au gré du vent, dans le désert, et que l’on voit dans les westerns. (En anglais, le terme est Tumbleweed.)
    Murmuration : Nuage d’oiseaux (et par extension, la drôle de chorégraphie qu’ils font avant la migration).
    Et mon petit préféré, que je garde pour l’une de mes histoires : Pétrichor : Odeur que prend la terre après la pluie.


  • Plume d'Argent

    @Fauchelevent Whaouh quelle liste magnifique! Le mot petrichor est une véritable révélation pour moi (j’adore cette odeur)


  • Plume d'Argent

    @fauchelevent Waw :heart_eyes: Merci du partage !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.