(S)expérience littéraire



  • Ah ça c’est un topic qui est bien sympa ! C’est une vraie question que je me pose (pour l’avenir ^^) parce que dans CdE je n’ai pas eu l’occasion de vraiment m’y essayer mais dans le futur je veux vraiment y mettre le nez aussi!

    Un challenge que diable ! Bon courage à toi @Harriett-Nay en tout cas !



  • @olek J’ai la version poche. C’est dans le deuxième tome : Ellana, l’envol.
    https://livre.fnac.com/a2811395/Le-pacte-des-Marchombres-Tome-2-Ellana-l-envol-Le-Pacte-des-Marchombres-Tome-2-Pierre-Bottero?omnsearchpos=13 (petit lien pour voir la couverture. On le classe dès 9 ans, punaise, je ne ferai jamais lire ça à mes élèves ^^’ )

    @Elia Avec plaisir ! Contente de partager ce petit bijou ! Cet auteur est mon dernier coup de <3 littéraire en date.

    @Harriett-Nay :

    c’était quelque peu anatomique, sans entrer dans la pornographie non plus.

    C’est tout à fait ça :D !



  • @Lily je l’ai lu à 9 ans ! Après, j’ai lu Narnia en CE1… Ouais, ben je lisais tout le temps ! Il fallait bien remplir ma bibliothèque… Et mon grand frère était en train de le lire, alors j’ai enchainé !



  • @chalice : Merci! J’ai écrit un premier jet (insérer jeu de mot hasardeux) et je vais laisser décanter un peu avant de me relire.



  • @olek : Quand je suis revenue sur le topic, le premier mot que j’ai vu c’était “Narnia”. Il y a eu un grand bug dans mon cerveau: “Quouwa!!! Il y a des scènes de miches dans Narnia???”



  • @elia : Oui, tu as raison, je le ferai lire à une copine.



  • @harriett-nay (Psst, attention aux doubles postes, utilise la fonction éditer… ;) )
    @Olek Aaaah, si seulement tous mes élèves étaient capables/motivés pour lire autant… <3 C’est peut-être car je l’ai découvert avec des yeux d’adultes… Mais je l’aurais tout de même classé à partir de 12 ans. Rapport au thème, au vocabulaire, à l’âge des personnages, à ce qui leur arrive. :D En tout cas, vallait mieux pas laisser ce bonus dans la version àpd 9 ans :joy: !!!



  • @Isapass A douze ans, j’ai lu Le Clan des Otoris, avec pour le coup, des scènes de viols (dont un père qui essaie de violer sa fille). De mon point de vue, Ellana est vachement plus soft que ça quand même ^^ Après, oui, j’ai toujours été une très bonne lectrice, et j’ai tout dévoré très vite étant petite…

    @Chalice rien que d’imaginer une scène de ce genre dans Narnia… ^^)


  • Plume d'Argent

    @olek euh mais j’ai rien dit moi…



  • @Isapass je ne sais pas pourquoi, je t’ai confondu avec @Lily … toutes mes excuses ^^


  • Plume d'Argent

    @olek :joy: pas grave. C’est vrai que d’habitude je mets mon grain de sel partout ! D’ailleurs c’est ce que je vais faire.
    En effet, tes lectures d’ado sont surprenantes ! J’ai un neveu qui est comme ça : à 10-11 ans il a dévoré les chérub, la PM, les autodaffeurs… mais je lui ai conseillé d’attendre pour le clan des otori.
    C’est formateur mais je pense qu’il faut y revenir après.

    En ce qui concerne le sujet du topic, je ne m’y suis pas encore essayé (public trop jeune) mais maintenant que je m’adresse à des plus grands, je pense que ça va m’arriver. Et autant je me sais capable d’écrire des scènes tres crues, voire carrément érotiques, autant je suis moins sûre de parvenir à faire quelque chose de subtile… Bref, je note les exemples.
    Plus haut je parlais de Chérub, il y a des scènes de miches comme disait @Harriett-Nay entre ado… l’auteur ne s’est pas trop encombré de métaphores, mais ce n’est pas du tout cru. Plutôt de l’ordre de la découverte. J’avais trouvé ça efficace. Faudrait que je trouve dans quel tome.

    Si je ne m’abuse, @Cricri a fait un bel exemple de “je vous laisse comprendre, moi j’ai rien dit”. Si j’ai bonne mémoire c’était très très réussi car ça preservait complétement l’ambiance de la PM et la personnalité plus spirituelle que physique des persos.



  • Bon j’arrive un peu après le train, mais en scène de galipettes poétique et superbement rédigée entre deux hommes, tu as A la pointe de l’épée, d’Helen Kushner, et la trilogie Prince Captif (qui te fais un gros éventail de toutes les scènes de sexe possibles, du doux au trash en passant par l’amoureux, le viol, etc).

    Après pour ce qui est de l’écriture en elle-même, t’as déjà pas mal eu de très bons conseils donc je ne vais pas trop trop m’étendre (en vrai je risque de faire un pavé, mes excuses !), mais d’expérience, quand je dois en écrire une (surtout entre deux mecs), je prend le temps d’abord de

    1. lister les attitudes et attente de chacun des protagonistes. Est-ce que y’en a un plus timide que l’autre ? Est-ce qu’au contraire le timide est débridé dans le cas du sexe ? Quelles seraient les réactions face à telle ou telle situation ? Et surtout, comment je veux la terminer : discussion, dodo douceur, débrief en mode “mais c’était pourrade !” ou autre, histoire de donner un peu le ton. C’est assez rare qu’on s’endorme après une seule cession, sauf si cette dernière a duré 4h =D
    2. voir quel ton/ambiance je veux donner à cette scène. Sauvage ? Douce ? Désespérée ? Découverte ? Qu’est ce que je veux montrer / écrire ? Qu’est ce que vont ressentir tes personnages ? De Quel point de vue tu te place ? Personnellement je fais très souvent le parallèle entre musique et écriture, du coup faut trouver la “mélodie” de ce que tu veux transmettre. En ce moment je suis sur un texte BL dont la première scène de galipette est une scène de sexe contraint (vampire, drogue vampirique, tout ça) la scène en elle même fait un paragraphe de 5 lignes. Mais t’as trois pages de montée de tension sexuelle avant lors du combat vampire/chasseur, ce qui fait qu’au moment de la scène de viol, appelons un chat un chat, le lecteur doit se sentir un peu mal à l’aise : à la fois titillé parce qu’il vient de se passer entre les deux et positionné du côté de la victime tout en détestant son agresseur.
    3. de réfléchir du coup à comment je veux amener et les choses et qu’est ce que je veux amener, aussi bien chez le lecteur que chez les personnages : c’est du sexe rapide ? C’était très attendu ? Je veux faire dans l’érotique ou dans le cru qui tâche ? C’est placé de quel point de vue ? Sur quoi je me centre ? Le son, l’odeur, le touché, l’évoqué, le décris ? Etc.
    4. de vérifier que tout ce qui est décris est anatomiquement possible (coucou les corps qui sont pas si souples que ça ! =D)
    5. de vérifier que j’utilise bien l’arme magique du lecteur : son imagination. Pas besoin de tout décrire, l’esprit humain remplis très bien les vides tout seuls =D par exemple : ATTENTION LES ÂMES SENSIBLES (oui je sais pas mettre les spoileurs sur le nouveau forum…)

    Le bruit, discret, de chaînes sur lesquelles on tire.
    Les halètements, rauques, de l’humain.
    La sensation chaude de ses chairs vivantes autour de son membre…
    Les dents d’Armand plongèrent délicatement dans la gorge de Shekil, y rouvrant la blessure pour boire quelques gorgées de sang tandis que ses griffes se plantaient dans la chair des fesses en train de se mouvoir sur ses hanches, l’obligeant à venir plus près, tout contre son torse glacé. Protégés par des entraves de cuir, les poignets du chasseur étaient liés au dessus de sa tête, lui permettant tout juste de poser ses coudes sur les épaules du vampire, voire parfois son front, quand le plaisir était trop fort. Ses lèvres entrouvertes laissaient échapper une respiration saccadée que son compagnon ne se lassait pas de sentir sur son visage et son cou tout en regrettant de ne jamais l’entendre gémir. Oh il avait essayé hein… il avait réussi à le faire crier et hurler, généralement de douleur, mais jamais gémir…
    Sur lui, l’Aria accélérait sa cadence, plus proche de la jouissance qu’il ne voulait bien l’admettre, et Armand se permit un sourire qui découvrit l’intégralité de ses crocs tandis que ses mains venaient se placer sur les reins de l’humain, le pressant un peu plus contre lui. Il entendait rugir son sang à ses oreilles, battre son corps de plus en plus vite, comme affolé, et l’odeur… l’odeur si particulière de la sueur mélangée au plaisir…
    Maintenant.
    Ses dents plongèrent profondément dans la chair brûlante, accompagnant l’orgasme de sa proie de sa propre montée au ciel à mesure que le sang saturé d’hormone se déversait dans son organisme achevant d’épuiser le jeune homme qui se laissa aller dans ses bras, le corps encore parcourus de spasmes et de frissons.

    Y’a guère besoin de plus pour savoir qu’ils sont en train de coucher en position amazone, que l’humain est en train de s’empaler bien salement sur le vampire parce que c’est bon, mais qu’en même temps il se retient parce que y’a quelque chose qui cloche (il est attaché, on est en train de le bouffer, tout ça…), on se concentre d’abord sur les sons pour donner un ton à la scène, puis sur le détail parce que c’est presque la fin.


    Bon, elle sort quand cette scène d’ailleurs ? èoé non parce que le poste il a au moins un mois et y’a toujours rien sur Enfances Bafouées °sort°



  • @vava-omete C’est malin, j’ai bavé sur mon clavier. Et je sens que je vais aller me relire Prince Captif.
    J’ai traversé une grosse période de déprime non créative. J’en sors un peu, mais c’est pas la joie, du coup j’ai du mal à écrire. J’espère me remettre à Enfances bafouées cet été, en attendant, je sors le Voyage des Morts, pour décompresser (et en écrivant ça, je me rends compte que sur ce que j’ai publié jusqu’à maintenant y’a au moins un personnage qui meurt - ou pas - par chapitre. Faut que je revoie ma définition de “décompresser” XD)
    Et je vais être obligée d’aller lire ta si sexy fiction vampirique, vilaine!
    Sinon, merci pour les conseils! C’était que du bon, et c’est toujours un plaisir^^.

    EDIT: Je sortirai la suite d’EB quand tu auras publié ton histoire de vampires, HA HA HA!!!



  • ^o^/ Si ça t’as fait baver, alors tu fais mon bonheur !

    Oh mince >.< j’espère que ça ira rapidement mieux tout de même é.è °envoi plein de yaoi et de pensées positives°
    Ehéhé tu es comme certain grands auteurs dont j’ai coutume de dire “heureusement qu’ils sont auteurs et pas sociopathes !” :D ça fait du bien de tuer des gens de temps en temps.

    >////< J’espère qu’elle te plaira !

    OoO je viens de voir l’édit.
    Je je… vile cruelle ! Voilà ce que tu es !
    èoé on fait un deal ? Un chapitre de mon histoire, un chapitre de la tienne ? :angel:


  • Administratrice

    Merci de déplacer ce genre de troc vers les chambres capitonnées :p


  • Plume d'Argent

    J’arrive comme un cheveu sur la soupe, mais je me suis aussi prêté à deux reprises (mais pas dans le même projet…) à cet exercices des galipettes. j’ai tenté deux approches différentes :
    -Ma 1ere scène unissait une vampire et un humain (mais là @Vava-Omete , c’était consenti ! ) où je parle joyeusement de “seins, sexe, fesses” en essayant néanmoins de garder une certaine distance (je vous jure, c’est bien moins classé X que ça en a l’air… ;))
    -Et une autre avec cette fois deux humains dont c’est la première fois où là, je me suis concentré sur les ressentis et sensations.
    J’ai volontairement choisi ces 2 approches différentes pour coller au style de mon roman. Le premier est censé être plus sombre et plus violent que l’autre.



  • @sidmizar Merci!^^



  • J’arrive aussi après la bataille mais si je pouvais donner un conseile c’est: écrit le pire truc que tu pourrais jamais écrire.
    Et après réécris-le. De toute façon, ca ne pourra pas être plus craignos que ce que tu as écrit juste avant B).

    Et si tu as l’impression que la scène manque de passion et d’originalité, élude-là. Ca ne traumatisera personne (sauf moi qui adore les scènes de Q :’( )



  • Tien @Harriett-Nay, j’ai retrouvé une page internet qui est pas mal concernant les scènes de sexe gay =D


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.