(S)expérience littéraire



  • Paix et guérison sur votre peuple, amis auteurs.

    Confrontée récemment à l’écriture d’une scène, disons graphique, entre mes deux zéros, j’avoue avoir eu du mal à m’adonner à l’exercice.

    C’est pourquoi je me tourne vers vous, dans une attente vibrante et désespérée de bons conseils: et vous, comment rédigez-vous les galipettes?

    Personnellement, mon plus gros souci c’est que j’ai l’impression de rendre la scène mécanique: trop de mots au mauvais endroit. Mais je ne veux pas non plus passer ce genre de moments sous silence: j’ai toujours trouvé que de telles scènes, lorsqu’elles sont bien écrites, sont plaisantes à lire, et après tout, le sexe fait partie de la vie.

    En définitive et sacrebleu: comment s’y prend-on pour écrire un texte excitant (sans tomber dans le vulgaire ou le pornographique) ?


  • Plume d'Argent

    @Harriett-Nay : je déteste cet exercice, mais j’ai écrit les quelques scènes de galipettes de la manière suivante :

    • en me basant sur ma propre expérience. Je dois avouer que c’est un bon moyen pour écrire ce que les personnages aiment, n’aiment pas, ce qui les gênent aussi.
    • J’évite les descriptions trop mécaniques, j’essaye donc d’utiliser des métaphores et de me concentrer sur les émotions / sensations des personnages. Un peu plus pudique peut-être, mais en tant que lectrice, je préfère moi-même davantage me focaliser sur le ressenti des personnages plutôt qu’une pure description.
    • Après, on ne peut pas éviter non plus les descriptions, donc j’essaye d’en écrire un peu, mais en restant simple. Et pour ça, j’avoue utiliser comme base les scènes de galipette que je trouve moi-même bien écrite. Je les relis, je les analyse, je note les tournures qui me semblent justes, et je m’en inspire. Facile peut-être, mais moins de risque de fausses notes.
      Et une fois écrite, je les montre à des ami(e)s qui ne sont pas forcément écrivains pour leur demander leur avis. Déjà, comme ce sont des amis, leur réaction sera plus bienveillante et puis comme certains sont à l’aise avec le sujet, je peux aussi avoir des suggestions sympas aussi auxquelles je n’aurais pas pensé xD

    :)



  • @Elia : On est d’accord, c’est super dur à faire! Tu veux écrire un texte chaud comme la braise d’une île volcanique en plein mois d’août, aussi subtil que le doux murmure du vent dans les roseaux d’une poésie et tu te retrouves avec un machin anatomique et maladroit…
    Même en se focalisant sur le ressenti, j’ai l’impression d’être assez répétitive, du type, “il aimait ça”, ou “il éprouvait du plaisir”, ou “il était trop amoureux de son chéri”… J’essaie de faire les scènes assez courtes du coup, pour éviter de lasser, mais ça ne me satisfait pas vraiment non plus…


  • Plume d'Argent

    @harriett-nay pourquoi ne demandes-tu pas un(e) Bl pour ces scènes spécifiques ? Ou à quelqu’un avec qui tu te sens assez à l’aise pour les montrer ? Il pourra te dire si ça fonctionne ou non ! C’est tellement dur à écrire ces scènes, je compatis ^^



  • @Harriett-Nay Si tu ne l’as pas lu, je te conseille le deuxième tome des Chroniques du tueur de roi, La Peur du Sage de Patrick Rothfuss. Dans ce deuxième tome, le héro, Kvothe, rencontre plus ou moins la déesse de l’amour, Felurian (que les puristes ne me tapent pas dessus, je fais simple !). Et là, s’ensuivent un bon paquet de pages où s’entrecroisent scènes de vie et scènes d’amour, mais c’est écrit de manière si poétique ! Après, l’auteur à son style bien à lui. Mais pour ce qui est des scènes de galipettes, si je devais en écrire, c’est dans ce bouquin que je puiserai mon inspiration. En général, les scènes de sexe m’horripilent, mais là, c’est tellement bien mené !!



  • @elia a dit :

    J’évite les descriptions trop mécaniques, j’essaye donc d’utiliser des métaphores et de me concentrer sur les émotions / sensations des personnages. Un peu plus pudique peut-être, mais en tant que lectrice, je préfère moi-même davantage me focaliser sur le ressenti des personnages plutôt qu’une pure description.

    C’est tout à fait ainsi que je fonctionnerai le jour où je me prêterai à l’exercice (en fait, j’avoue que, perso, j’ai hâte… Curiosité de ne l’avoir pas encore fait. Bien que souvent lu. Mais j’ai déjà écrit des scènes de morts. Je trouve que la méthode est sensiblement identique.)

    Par hasard, j’ai lu il n’y a pas si longtemps un livre de P. Bottero qui terminait sur un bonus où, justement, il abordait ce sujet.

    "Dans le livre que vous venez (peut être) de lire, vous avez trouvé à la page 165 une scène dans laquelle * et * vivent un intense moment de passion charnelle. Lors de l’écriture de cette scène, mon travail a consisté à laisser deviner plus qu’à expliquer, à offrir une place à l’imagination de chacun en fonction de son âge et de son expérience, ce qui donne, au final, une scène que certains d’entre vous ont peut-être trouvée trop sage, trop elliptique, voire un poil frustrante…
    Preuve que la frontière est tenue entre littérature jeunesse et littérature adulte, si j’avais écrit directement et uniquement pour des adultes, cette scène aurait sans doute été la seule à être différente.
    Voilà ce qu’elle aurait pu devenir […]

    La scène qu’il écrivait ensuite était digne d’un bon passage érotique à la Anne Rice. (petite parenthèse : comme bien des femmes (hommes, connais pas !) j’ai lu le 1er tome de monsieur Grey, par curiosité. Et le 2ème tome, par défi – mais seulement deux ou trois ans plus tard, car le 1er tome m’avait clairement saturée, et j’ai été incapable de lire le 3ème… Tout ça pour dire… Les fameux passages érotiques d’Anne Rice sont vachement plus hot ! ^^’ Soit.)
    Dans ce bonus offert par Bottero, les mots tétons et tout et tout étaient cités.
    Je pense aussi que le public cible fait beaucoup dans la manière de décrire ces scènes. Leur longueur, le vocabulaire utilisé, les sensations décrites. etc. ^^



  • @Olek : Je ne connais pas du tout, j’y jetterai un œil si j’ai l’occasion^^! (au sens métaphorique)



  • @lily Je vois tout à fait de quel passage de Bottero tu parles, une amie me l’avait prêté à l’époque! J’avais trouvé qu’il sonnait hyper naturel, comme un prolongement normal de l’histoire des personnages. Et oui, maintenant que j’y pense, c’était quelque peu anatomique, sans entrer dans la pornographie non plus.


  • Plume d'Argent

    @lily je trouve ce bonus très intéressant, je ne connaissais pas :) merci de la découverte !



  • @Lily J’étais au courant de l’existence d’un tel bonus, mais je n’ai jamais trouvé le livre dans lequel il était. Apparemment c’est le Pacte des Marchombres, mais j’ai l’intégrale et le bonus n’y est pas… Saurais-tu nous dire où le trouver ? Je crois que ça dépend aussi petit/grand format…



  • Ah ça c’est un topic qui est bien sympa ! C’est une vraie question que je me pose (pour l’avenir ^^) parce que dans CdE je n’ai pas eu l’occasion de vraiment m’y essayer mais dans le futur je veux vraiment y mettre le nez aussi!

    Un challenge que diable ! Bon courage à toi @Harriett-Nay en tout cas !



  • @olek J’ai la version poche. C’est dans le deuxième tome : Ellana, l’envol.
    https://livre.fnac.com/a2811395/Le-pacte-des-Marchombres-Tome-2-Ellana-l-envol-Le-Pacte-des-Marchombres-Tome-2-Pierre-Bottero?omnsearchpos=13 (petit lien pour voir la couverture. On le classe dès 9 ans, punaise, je ne ferai jamais lire ça à mes élèves ^^’ )

    @Elia Avec plaisir ! Contente de partager ce petit bijou ! Cet auteur est mon dernier coup de <3 littéraire en date.

    @Harriett-Nay :

    c’était quelque peu anatomique, sans entrer dans la pornographie non plus.

    C’est tout à fait ça :D !



  • @Lily je l’ai lu à 9 ans ! Après, j’ai lu Narnia en CE1… Ouais, ben je lisais tout le temps ! Il fallait bien remplir ma bibliothèque… Et mon grand frère était en train de le lire, alors j’ai enchainé !



  • @chalice : Merci! J’ai écrit un premier jet (insérer jeu de mot hasardeux) et je vais laisser décanter un peu avant de me relire.



  • @olek : Quand je suis revenue sur le topic, le premier mot que j’ai vu c’était “Narnia”. Il y a eu un grand bug dans mon cerveau: “Quouwa!!! Il y a des scènes de miches dans Narnia???”



  • @elia : Oui, tu as raison, je le ferai lire à une copine.



  • @harriett-nay (Psst, attention aux doubles postes, utilise la fonction éditer… ;) )
    @Olek Aaaah, si seulement tous mes élèves étaient capables/motivés pour lire autant… <3 C’est peut-être car je l’ai découvert avec des yeux d’adultes… Mais je l’aurais tout de même classé à partir de 12 ans. Rapport au thème, au vocabulaire, à l’âge des personnages, à ce qui leur arrive. :D En tout cas, vallait mieux pas laisser ce bonus dans la version àpd 9 ans :joy: !!!



  • @Isapass A douze ans, j’ai lu Le Clan des Otoris, avec pour le coup, des scènes de viols (dont un père qui essaie de violer sa fille). De mon point de vue, Ellana est vachement plus soft que ça quand même ^^ Après, oui, j’ai toujours été une très bonne lectrice, et j’ai tout dévoré très vite étant petite…

    @Chalice rien que d’imaginer une scène de ce genre dans Narnia… ^^)


  • Plume d'Argent

    @olek euh mais j’ai rien dit moi…



  • @Isapass je ne sais pas pourquoi, je t’ai confondu avec @Lily … toutes mes excuses ^^


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.