SOS profs en détresse


  • Plume d'Argent

    @EryBlack Tes perles sont extraordinaires, je ne me suis jamais sentie prof dans l’âme mais en lisant ces merveilles je me dis que je suis passée à côté de quelque chose XD

    Pour ta sélection, je plussoie les autres, Artemis Fowl c’est très solide, facile à lire, drôle, haletant, en plus ça mélange le monde réel, la SF et la fantasy, bref, parfait!

    Ewilan est pile-poil dans le thème et très facile à lire.

    Un grand classique bien dans le thème: Narnia (L’Armoire Magique).

    Un peu plus dans le genre horreur/fantastique: Peggy Sue, L’heure du chien bleu.

    … Je m’aperçois en cherchant des titres de livre jeunesse que toutes mes références datent d’il y a au moins dix ans, il serait tant que je mette le nez dans des sorties plus récentes! (coucou Les Psychoagents)


  • Plume d'Argent

    Salut @EryBlack :) comme ça je pense à lois lowry avec le passeur. Je pense aussi aux secrets d’aramanth de William nicholson, le livre des étoiles c’est super <3
    Ah oui et aussi au ‘roi de la forêt des brumes’ de Michael morpurgo <3


  • Plume d'Argent

    @Zénodote je crains que Narnia ne soit trop lourd, comme La PM ou À la croisée des mondes. J’ai eu du mal à finir personnellement (bon je le suis tapée l’intégrale ça aide pas)

    @makara33 Le passeur super idée si La SF correspond bien ! C’est cool parce que c’est assez profond


  • Plume d'Argent

    En SF, j’avais beaucoup aimé lire Sigrid et les Mondes perdus de Serge Brussolo, Je crois que ça va pour petit lecteurs (environ 200 pages et je les ai lu au primaire (après j’ai lu Narnia au primaire aussi donc bon…) l’intrigue accroche bien, et il y a plusieurs tomes tous très chouettes (même si j’ai une préférence pour le premier))



  • Coucou @EryBlack !
    Ahhh les bonheurs des textes écrits par les gamins, c’est quelque chose dont on ne se lasse jamais.
    Ce que je trouve GENIAL dans ce que tu proposes, c’est qu’il me semble que tu essaies de déterminer le livre qui pourrait plaire à tes élèves selon leurs goûts, et donc, en un sens, de créer une belle rencontre. C’est une super idée.

    En revanche concernant le choix des œuvres, tout va dépendre de ce que tu vises pour tes séances.
    De mon point de vue, le rôle de l’enseignant est de confronter les enfants à des textes qui leur « résistent » (c’est pas de moi, c’est une chercheur qui s’appelle Catherine Tauveron qui a développé ce concept et dans lequel je me suis toujours retrouvée, en tant qu’enseignante)
    Pour te faire rapide cela signifie que les textes trop faciles (qui ne présentent aucune difficulté de compréhension, peu d’implicite, pas d’appel très fort à l’interprétation) n’ont pas vocation à être exploités en classe, et qu’il vaut mieux confronter les enfants avec des textes qui leur résistent, qui ne donnent pas toutes les clés directement.
    En revanche ces textes nécessitent un étayage important de l’adulte (pour la fonction d’étayage je te renvoie au chercheur Jérôme Bruner pour pas plomber PA avec de la didactique). En gros l’adulte va permettre, notamment par des débats littéraires à l’enfant de construire sa compréhension profonde et personnelle de l’œuvre.

    Mais d’après ce que tu exposes, je n’ai pas réussi à comprendre si tu vas explorer ces œuvres avec eux, ou simplement les leur donner en « lecture plaisir ».

    Car c’est là pour moi que ton projet comporte un écueil important ; en cinquième, ils sont encore petits.

    Un livre « résistant » peut complètement bloquer un enfant s’il est seul face à l’œuvre.
    Et ils ont aussi une sensibilité très différente encore de l’adulte qu’ils deviendront : si je prends mon propre exemple, j’avais lu en cinquième « sa majesté des mouches » qui m’avait TRAUMATISEE, ce livre m’avait rendue malade, laissé une impression de malaise profond pendant longtemps, jusqu’à ce que je le relise à l’âge adulte, (très adulte) et à présent c’est un de mes livres PREFERES, c’est un chef d’œuvre et j’admire Golding. Qu’est-ce qui a changé entre la petite Bambi de 12 ans et celle d’une trentaine d’années, ça reste un mystère.

    C’est là que les livres classés plus « faciles » sont tout aussi essentiels et tout aussi importants : car c’est par eux que l’enfant, qui est un lecteur en construction, va peu à peu entrer dans la lecture tout seul, passer de beaux moments de rêve avec son livre, va de lui-même aller en chercher d’autres, aller d’ouvrages en ouvrages qui parlent directement à son cœur et lui permettent de se construire. Tous les livres plus « légers » et que l’enfant peut aborder complètement seul sont donc essentiels aussi.

    Bref, vu ton thème et ta tranche d’âge, je te fais deux propositions différentes selon ton objectif.

    • si je devais conduire une séquence avec un temps de lecture perso suivi de débats interpréatifs en classe: textes résistants
    1. Le passeur (Lois Lowry)
    2. Farenheit 451 (Bradbury)
    3. Quelques nouvelles extraites du K de Buzzati (données dans l’ordre de mes préférences : l’œuf, le veston ensorcelé, chasseur de vieux, l’ascenseur, suicide au parc, le K, jeune fille qui tombe, tombe)
    4. Le meilleur des mondes (Huxley)

    Si les élèves restent au contraire seuls avec le livre

    1. Artémis Fowl
    2. Tobie Lolness
    3. Ronya fille de brigands (Astrid Lindgren)
    4. Harry Potter ou Narnia (même s’ils connaissent les films)

    Et concernant la Passe Miroir, il fait évidemment partie des textes résistants, mais pas pour des 5ème, il correspond à un public plus âgé, à part pour quelques exceptions.

    Edit: je précise que cela n’a rien à voir avec un “classement qualitatif” des œuvres ou des auteurs, il ne s’agit pas d’un jugement. Et d’ailleurs un même auteur peut écrire des textes résistants et d’autres plus directement abordables. Dans un autre topic par exemple, je disais que j’adore Mourlevat pour les 9-12, et je citais mes deux livres préférés de lui: l’enfant océan selon moi est résistant, la rivière à l’envers est abordable seul, j’aime d’amour les deux!



  • @Bambi Farhenheit 451 en 5ème ??? Même avec étayage, ce livre est sacrément dur.
    Quand au meilleur des mondes, il est étudié au Lycée ! En seconde.

    Le passeur est pas mal, mais en lecture étayée en effet.


  • Plume d'Argent

    @Bambi le meilleur des mondes ? C’est pareil je trouve ça trop lourd, on l’a étudié en seconde. Je l’ai lu il n’y a pas longtemps mais j’ai trouvé quand même qu’il était dur à lire (notamment au début).



  • @Bambi Je confirme, même si ma période lycée est loin dernière moi, j’avais étudier ce livre en première, avec 1984 et d’autres joyeuseries dystopiques… En 5ème, je ne suis pas certaine qu’ils arrivent à le lire x:

    Dans la Fantasy pure, on peut également envisager de lire une série de Robin Hobb (L’Assassin Royal, par exemple) mais j’avoue que je ne m’y connaît pas assez en littérature jeunesse pour donner plus d’idées.

    Cependant, je trouve le projet super chouette et la thématique des cours à venir tout autant ! :D @EryBlack moi, j’aurais bien voulu t’avoir comme prof au collège !



  • @AxelleC et @Audrey-Lys bah c’est le principe du texte résistant, que ça soit difficile.
    Après, moi je donne un avis subjectif: je suis en congé parental depuis un bon moment donc peut-être un peu déconnectée des dernières directives, mais j’ai enseigné pas mal d’années en REP + et fait beaucoup de liaisons école-collège.
    Le principe était de présenter très tôt des œuvres ambitieuses aux élèves, des œuvres qu’au départ on aurait justement jugées « trop difficiles », mais tout en les accompagnant réellement.
    En élémentaire par exemple on faisait du Hugo ou du Hikmet, et c’était génial ce qui se passait en classe, ce que les élèves étaient capables de ressentir et d’exprimer sur des textes pourtant complexes même pour des adultes.
    Donc oui sans aucun doute Farenheit 451 dès la cinquième, c’est un livre qui me semble essentiel dans ces âges-là.
    Le meilleur des mondes, j’ai hésité à le mettre, à vrai dire je l’ai mis de mémoire car Ery disait manquer de SF et comme je l’avais lu moi-même au collège et qu’il m’avait marquée, mais je ne l’ai plus relu depuis, il faudrait peut-être que je le relise, peut-être que vous avez raison.
    @Soah en revanche je suis d’accord avec toi pour 1984 (je ne l’aurais pas mis) mais non pas parce qu’il est trop difficile, mais parce qu’il est vraiment trop triste et ça m’aurait trop posé problème pour leur sensibilité. Il faut selon moi la maturité émotionnelle du lycée pour aborder cette œuvre.

    J’ai quand même tendance à penser que, du moment qu’il y a accompagnement de l’adulte, on gagne toujours à présenter des choses complexes assez tôt aux élèves. Le monde dans lequel ils évoluent est complexe, de toutes façons. Apprendre, ce n’est pas aller du simple vers le compliqué, c’est s’approprier la complexité. Je ne dis pas que j’ai raison, je donne juste un point de vue.

    Encore une fois il ne s’agit pas de laisser les élèves seuls : il faut notamment des lectures du texte faites par l’adulte en classe lui-même. C’est pas nouveau, Daniel Pennac a fait ça des années dans sa classe, il le raconte souvent. Si le « lecteur expert » lit à haute voix des textes, même très difficiles, et permet à celui qui les reçoit de s’exprimer à leur sujet, n’importe qui peut s’en emparer et cela peut résonner en lui, quel que soit son âge, sa culture, ses difficultés.


  • Plume d'Argent

    @Bambi Ton point de vue est très intéressant et je pense que ça se défend, mais je crois que l’objectif d’Ery avec cette démarche innovante est de montrer à ses élèves que la lecture peut être un moment de plaisir et surtout d’autonomie (enfin je suis peut-être à côté de la plaque hein). De mon expérience, un livre lu et adoré seul aura toujours plus d’impact sur l’appétence pour la lecture chez un enfant qu’un roman décortiqué avec le soutien d’un adulte…

    Ery, tu pourrais faire une petite compèt entre tes cinquièmes en leur assignant une “maison” en fonction du livre qu’ils ont obtenu, et faire un test de lecture à la fin de tes cours pour voir quel groupe d’élèves a lu le plus assidûment (vive l’émulsion).

    Tu pourrais même utiliser la répartition sur Pottermore en associant un livre à chaque maison! Comme ça ceux qui n’ont pas encore lu Harry Potter se sentiront obligés de le faire (en plus du livre qu’ils auront obtenu), et toi tu n’auras pas à t’embêter à créer le test eh eh

    Tape moi si je suis casse-pied avec mes idées :grin:


  • Plume d'Argent

    Pour cette histoire de passages de seuils, il y a aussi les méga-classiques : Le magicien d’Oz, Alice au pays des merveilles, l’histoire sans fin, Peter pan… mais j’avoue à 12 ans ils ne m’auraient pas du tout attirée (maintenant non plus :x ), sauf le magicien d’Oz qui est stylé :thumbsup:

    en SF jeunesse avec un passage de seuil, c’est plus difficile :thinking:

    En tout cas je pense que Coraline est un choix excellent. Et l’idée de faire un test est trop bien, tes élèves ont de la chance !

    @bambi a dit dans SOS profs en détresse :

    j’avais lu en cinquième « sa majesté des mouches » qui m’avait TRAUMATISEE,

    Oh purée j’avais enfoui ça profondément T.T, merci Bambi d’avoir ravivé le traumatisme :rofl:


  • Journaliste PAen

    Ouah, tant de conseils !! Merci les Plumes !

    Je vous précise ce que j’avais en tête ; vous avez raison, ce n’était pas parfaitement clair. En gros, ma séquence sur les passages de seuils sera un groupement de textes extraits de différentes oeuvres, on travaillera sur des petits bouts, avec des activités d’écriture, de compréhension, etc.
    Et en parallèle, je proposerai aux élèves une lecture cursive. Pour les non-profs ici présents, il s’agit d’une lecture que l’élève mène indépendamment du cours, donc sans l’étayage dont a parlé Bambi ! Je dis “proposer” mais en fait ce sera obligatoire, ils auront un devoir dessus. Simplement, ce seront eux qui choisiront le livre qu’ils liront.

    Et du coup, j’essaye de déterminer quelles oeuvres je vais leur proposer. Il n’est pas essentiel qu’on puisse y associer l’idée du passage de seuil pour moi, ce que je veux c’est leur mettre des images dans la tête et les faire kiffer ! Avec des bouquins de qualité (selon mon jugement assez arbitraire xD) qui font voyager dans des mondes imaginaires.
    Pour les guider dans leur choix, j’ai l’intention de préparer un petit test de personnalité style “Quelle qualité apprécies-tu le plus chez tes amis ? Quel défaut t’énerve le plus ? Parmi ces lieux, lequel voudrais-tu visiter ? Te considères-tu comme grand lecteur, moyen lecteur, petit lecteur ?”, avec des réponses en lien avec les personnages, lieux, intrigues des bouquins concernés. Une fois le test terminé, ils recevraient un conseil personnalisé. Et ensuite ils feraient leur choix (sans être obligé de prendre celui que le test leur indique).
    Après, ils seront seuls face au livre. Mais je prévoirai des rendez-vous de lecture avec des consignes un peu différentes chaque semaine pour pouvoir les accompagner un minimum, même de loin.

    Voilà pour moi :)

    Du coup, je note vos recommandations mais j’avoue que pour le moment, ce serait plutôt PM + Ewilan + Larispem + Livre des étoiles. Je ne me sens pas à l’aise à l’idée de leur faire lire des trucs que je ne connais pas. Concernant la PM, j’ai pas mal de collègues qui m’ont dit que les collégiens adorent, 5èmes y compris. Pour certains élèves, c’est clairement trop ambitieux, mais j’en vois bien plusieurs qui pourraient s’éclater (d’ailleurs j’ai un élève qui l’a déjà lu <3).
    Cela dit, Artemis Fowl serait cool… Il faudrait que je me replonge dedans. Merci à celles qui l’ont proposé, je n’y avais pas pensé ! Et le Passeur, pas mal non plus mais le côté découverte d’un monde imaginaire est moins présent, je trouve… Mais sinon, pour la SF, comme vous j’ai du mal à voir beaucoup d’oeuvres jeunesse qui conviennent (la prof-doc de mon collège n’a pas encore trouvé non plus), peut-être que je laisserai tomber. Il y a d’autres thèmes en 4ème-3ème qui seront propices à en parler.
    Bref, je réfléchis encore ^^ Je vous montrerai le test quand je l’aurai bouclé !

    @Bambi Un merci tout particulier pour ton message très développé ! Je suis d’accord avec toi sur la nécessité de présenter des textes qui résistent lorsqu’on travaille dessus en classe. Je leur répète d’ailleurs depuis le début de l’année “Mais oui, c’est normal que ce soit difficile, c’est fait exprès !”. Pour le coup, comme je l’explique plus haut, je cherche plus une lecture-plaisir et j’ai envie de leur faire découvrir des choses que j’aime, qui m’ont plu à leur âge. Je suis catastrophée quand je vois que l’imagination de certains d’entre eux est comme “atrophiée”, comme s’ils n’avaient rien pour la nourrir. Lundi, pour apporter un coup de pouce sur un exercice, j’ai demandé à quelques élèves s’ils n’avaient pas vu des films qui pourraient leur donner des idées pendant les vacances. Plusieurs m’ont répondu “non”, et franchement ça m’affole. J’ai envie de les bombarder d’images, d’idées, de mots, de mondes inconnus, qu’ils se nourrissent et qu’ils puisent dans tout ça, quoi !
    Ça va évidemment s’accompagner de lectures offertes à la Pennac, parce que <3 J’adore leur attitude quand je lis (sauf ceux qui bavardent, bon, c’est rare), ils ont l’air vachement plus jeunes d’un seul coup.

    @Zénodote J’adore ton idée des maisons, si tu savais comme j’ai envie de le fairrrre depuis le début de l’année je cherche où je pourrais glisser du HP xD Je ne pense pas que c’est le bon moment, peut-être même pas la bonne année, mais c’est sûr que je tenterai le coup à un moment.

    :star: :star: :star:

    Bon et sinon, perle du jour… “Alors, est-ce que vous savez qui est le poète français qui a écrit Le Lac ? - (M., sortant brusquement de sa torpeur) Ah oui je vois ! C’est le lac du Conemara !” La classe et moi : :rofl:
    J’ai aussi survécu à mon premier appel téléphonique à un parent d’élève. Pfiouh ! J’ai eu la chance de commencer par une maman à l’écoute, compréhensive et en qui je peux avoir confiance pour discuter sérieusement avec son fils. :muscle:


  • Plume d'Argent

    @EryBlack Tu peux aussi t’appuyer, même s’il est un peu lourd, et qu’il est pour le cycle 3 sur la liste de référence : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Litterature/58/2/La_litterature_a_l_ecole_liste_de_reference_C3_110323_171582.pdf
    et collège : http://eduscol.education.fr/cid105688/selection-2016-litterature-pour-les-collegiens.html

    pour les moins bons lecteurs ça peut être intéressant de piocher dedans. Sinon il y aussi les roald Dahl ( Charlie et la chocolaterie par exemple).

    Sinon, dans ma classe je fonctionne en maisons depuis le début de l’année, et les élèves accrochent beaucoup.


  • Journaliste PAen

    @eryblack En SF, j’en ai lu beaucoup en primaire et au collège, et y en a un que j’ai vraiment adoré, parce que le héro avait mon âge, c’est Niourk, de Stefan Wul. Je l’avais dans une édition jeunesse, donc c’est sûr que c’est adapté. C’est vraiment un bouquin qui m’a beaucoup marqué, et alors là on part vraiment loin dans l’imaginaire, même si ça reste très SF et post-apo. Si tu connais pas, lis-le, ça se dévore très vite ! :*


  • Plume d'Argent

    @sorryf Alors Alice aux pays des Merveilles je l’ai lu petite et j’ai tellement aimé que je le relis une fois par an xD Mais il faut aussi un peu d’explications parce que l’humour absurde et les jeux de mots de Lewis Carroll ne sont pas forcément accessibles du premier coup… Mais ils sont en 5è, tout dépend de leur maturité… Ils peuvent le comprendre très bien tout seuls aussi (arrêtons de prendre les enfants de 12 ans pour des débiles) (je ne critique personne hein !)
    Pour Le meilleur des mondes j’étais en 3è avec un gars qui adorait et on a eu des débats super intéressants, mais je ne l’ai jamais lu, le début m’inspirait pas. Et on était tous les deux de (très) bons lecteurs.


  • Plume d'Argent

    @EryBlack Hey ! Je me permets d’intervenir complètement à l’improviste : Tobie Lolness c’est vraiment bien et carrément engagé du point de vue de l’écologie. C’est facile à lire mais il y a de la profondeur pour les affamés. Ça commence à dater un tout petit peu, donc il ne l’auront sans doute pas lu. Et il y a des franchissement de seuils tout le temps, puisque les livres traitent de l’initiation et du passage à l’âge adulte qui ne se finit jamais (puisqu’on pourrit sur pied sinon). C’est carrément cool. Velà.



  • @zénodote a dit dans SOS profs en détresse :

    @Bambi De mon expérience, un livre lu et adoré seul aura toujours plus d’impact sur l’appétence pour la lecture chez un enfant qu’un roman décortiqué avec le soutien d’un adulte…

    Zéno, étayer c’est justement le contraire de « décortiquer » 😊
    Et je ne serai pas aussi catégorique sur la supériorité d’un moyen sur l’autre, il me semble que ce sont deux voies complémentaires de permettre la rencontre entre l’élève et le texte.
    Ton point de vue fonctionne effectivement très bien, mais pour ceux qui savent déjà lire seuls.
    Mais Ery aura aussi dans sa classe des enfants qui ont de lourdes difficultés, des dyslexies, des problèmes importants de vocabulaire, et ceux-là risquent d’être laissés sur la route si on les laisse totalement seuls face à une œuvre entière.
    Si l’adulte lit à haute voix une œuvre et laisse ensuite la parole, tout le monde accède directement au sens. Et par l’émotion procurée par le texte, l’enfant prend peu à peu conscience que, dans les livres, il accède à quelque chose qu’il ne trouvera pas ailleurs.
    Cela lui donne une force qui fait qu’il dépasse ensuite ses difficultés, quelles qu’elle soient, pour accéder seul au sens, à ces messages, à ces émotions, et peu à peu, il ira vers les livres.
    Et (c’est là que je deviens subjective) : selon moi, certains textes contiennent une puissance telle, un message si nouveau et si fort, un style qui parle directement au cœur des gens, qu’on a plus de chances en proposant ces textes de permettre une telle rencontre entre l’enfant et l’écrit, de créer cette motivation.
    Désolée @EryBlack pour le flood, trois messages d’affilée ça m’était jamais arrivé, mais c’est un sujet passionnant que tu as soulevé, et celui-là me tient particulièrement à cœur. En tout cas l’éventail des dispositifs que tu prévoies est vraiment au top !
    PS @Mouette “sinon on pourrit sur pied” MDR j’ADORE!
    @Sorryf ahh on se serait déjà entendu au même âge. Bon, OK, on a pas eu le même âge au même moment.


  • Journaliste PAen

    Merci encore pour vos nombreuses réactions sur le sujet, les Plumes :) Et du coup, je voulais vous montrer le résultat final de ce projet. Je vais donner le test à mes élèves demain après-midi :blush: Ça fonctionne comme un test de personnalité “classique”. Quand ils l’auront fini, je leur donnerai le conseil de lecture qui correspond à leurs réponses, mais je distribuerai aussi les résumés des quatre livres, et c’est eux qui auront le dernier mot sur ce qu’ils choisissent.
    Je vous pose le test là, si ça vous amuse de le faire :p Réponses à la fin !

    Parmi ces couleurs, quelle est ta préférée ?

    • Ω Bleu
      Δ Gris
      Π Rouge
      Φ Violet

    Ta saison préférée ?

    • Δ L’été
      Φ Le printemps
      Ω L’hiver
      Π L’automne

    Ton passe-temps préféré ?

    • Φ Dessiner
      Δ Faire du sport
      Π Cuisiner (et manger)
      Ω Lire

    Quelle qualité admires-tu le plus chez tes amis ?

    • Φ Leur imagination
      Π Leur audace
      Δ Leur gentillesse
      Ω Leur honnêteté

    On t’offre une semaine de vacances : où choisis-tu d’aller ?

    • Π Paris, pour voir les grands immeubles.
      Φ Pas question de rester à un seul endroit ! Tu veux voir plein d’endroits différents.
      Δ Une île bretonne, pour te promener sur la lande, à la plage et dans la forêt.
      Ω Une cité volante pleine de tours, de ruelles et de secrets à découvrir.

    Ton pire cauchemar ?

    • Δ Ne jamais pouvoir réaliser ton rêve, mais voir ton meilleur ami le réaliser à ta place…
      Ω Devoir te marier à quelqu’un que tu détestes
      Φ Apprendre que tes parents ont été kidnappés
      Π Découvrir que ta ville est menacée par un vaste complot

    La période historique qui t’intéresse le plus ?

    • Ω Toutes ! Le passé, c’est passionnant.
      Π La Révolution Industrielle au 19ème siècle, l’époque des grandes inventions (électricité, train, téléphone…)
      Δ Le Moyen Âge, les chevaliers, les châteaux forts, les combats à l’épée…
      Φ L’époque des grandes découvertes, l’exploration de nouveaux continents, grands voyages à travers le monde…

    Ce qui te fait le plus saliver ?

    • Π Un bon morceau de viande
      Δ Une tartine de Nutella
      Ω Une orange bien mûre
      Φ Les nourritures étrangères ! Tu aimes les nouvelles expériences.

    Tu dois te déguiser pour le carnaval. Tu choisis :

    • Π Un costume de boucher, avec des couteaux et du sang !
      Δ Un costume de magicien, avec un grand manteau et un bâton magique !
      Φ Un costume d’aventurier, style moyenâgeux : bottes de cuir, large chapeau, avec un arc et des flèches !
      Ω Un costume de roi ou de reine, style Versailles, histoire d’en mettre plein la vue aux copains !

    Te considères-tu comme…

    • Un lecteur à l’aise ?
    • Un lecteur moyen ?
    • Un lecteur en difficulté ?

    (Cette dernière question étant bien sûre déterminante, pour ne pas leur donner la PM si c’est au-dessus de leurs moyens, par exemple.)

    Solutions :

    Plus de Π = Lis les Mystères de Larispem !
    Plus de Δ = Lis le Livre des Étoiles !
    Plus de Ω = Lis la Passe-Miroir !
    Plus de Φ = Lis La quête d’Ewilan !


  • Plume d'Argent

    Excellent <3 @EryBlack


  • Plume d'Argent

    J’ai fait le test : je dois lire Le livre des Etoiles (ça tombe bien, je l’ai pas lu) ET la PM (génial : je vais le relire !). J’ai autant de Δ que de Ω :)

    Ils vont adorer !


Log in to reply
 

Looks like your connection to Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.