SOS profs en détresse


  • Journaliste PAen

    Coucou les Plumes !

    L’idée de ce topic me court dans la tête depuis un moment, mais je n’en ai pas encore parlé à une admine. Donc si ça vous paraît abusif, ô admines, soyez sans pitié, exterminez-moi.

    L’idée est partie d’un constat : on commence à être un certain nombre ici à toucher de très près ou d’un peu plus loin à l’enseignement. Dans différentes matières, certes, mais peu importe ! Dans ce topic, je me suis dit qu’on pourrait partager des “trucs” du métier de prof ; l’idée n’est pas vraiment de raconter ses bons et mauvais moments, il y a l’Autel et le Bûcher pour ça, mais plutôt de pouvoir discuter plus en profondeur de ce métier sur un topic qui y soit dédié (pour arrêter de flooder partout, entre autres xD) et, pourquoi pas, échanger des conseils et brasser un peu les méthodes des uns et des autres !
    Ce serait aussi ici qu’on pourrait poser des questions spécifiques, mais pas forcément à destination des seules Plumes profs ! Quand on cherche des idées de support, je pense que peu importe la matière, on apprécierait tous de pouvoir en discuter avec d’autres gens ; certes, on trouve tout sur Internet, mais Internet est un pays si vaste que, personnellement, ça m’aiderait beaucoup de pouvoir papoter de ça ici ^^ (et je suis convaincue que je ne suis pas la seule ! … mais bien sûr, si je me trompe, on pourra toujours supprimer le topic ><)

    Pour donner un exemple très concret, je me trouve actuellement dans un brainstorming personnel assez désagréable.
    En vue d’une séance d’écriture avec les 4ème que ma tutrice m’a confiés, j’essaye de trouver une image qui me permettrait peut-être de débloquer les quelques élèves qui risquent de se retrouver en panne d’inspiration. Je vais leur faire écrire de la poésie sur le thème de l’amour ; l’idée est donc de trouver une image représentant quelqu’un d’exagérément fan de quelque chose de concret et, potentiellement, d’inhabituel. Mon but serait de désacraliser l’exercice en passant par l’humour, en gros (dans la limite du raisonnable pour une salle de classe, évidemment…) ; leur montrer qu’on peut ressentir de “l’amour” au sens large pour tout et n’importe quoi et qu’après, avec un peu de travail, on peut en faire quelque chose de poétique (et de comique à la fois, ce n’est pas inconciliable).

    Foilà :flushed: J’en suis au stade où à force de réfléchir, je ne vois plus rien clairement, alors si vous avez la moindre piste, dégainez les memes ou les GIFS :’)

    Et j’invite donc toutes les Plumes qui s’intéressent de près ou de loin à l’enseignement à partager ici leurs questionnements, qu’ils soient spécifiques ou plus larges !


  • Plume d'Argent

    Bon je suis pas prof ; mais ta demande me fait penser à ça : )

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    en tout cas je pense que tu as raison de tenter de désacraliser le truc, parce que s’il y a bien un genre de thème qui me gênait vraiment quand j’étais gamine c’était bien les trucs genre “l’amour”. Je n’avais pas assez de jugeote pour détourner le sujet comme certains qui choisissaient “ma maman” ou “le chocolat”, et je me sentais très idiote après de n’avoir pas pensé à prendre le thème plus à la légère ^^"
    Donc je pense que c’est bien de leur montrer que pour chaque sujet, il y a toujours moyen de changer d’angle pour le traiter : )



  • ah ben tiens, encore des copines de l’Educ Nat.
    Je ne suis pas prof mais je veux bien participer à la discussion.
    Je trouve que Scrat est une image formidable. Il me semble que Mani développe des relations similaires avec le petit qu’il a trouvé ?
    Idem pour Bouh dans Monstre et compagnie. Toujours dans un registre “parental” Némo et Marin…
    Sinon tu as Wall E et Eve (Merci Pixar)

    Nick et Judy de Zootopie ce n’est pas tout à fait une histoire d’amour (quoique) mais l’amour commence par apprendre à s’apprivoiser, à se faire confiance et à dépasser sa peur de l’autre. C’est exactement un des propos de Zootopie.

    Bon après c’est enfantin comme images. Les 4eme peuvent rejeter tes propositions.
    Sans aller à leur montrer des scènes de 50 shades (même des softs) pourquoi ne pas choisir des représentations de l’amour qu’ils connaissent ? Après faut savoir ce que regarde et aime un ado de 14 ans (genre NRJ12 -_-).


  • Journaliste PAen

    Y a l’amour malsain aussi x)

    text alternatif

    (sinon, j’approuve totalement ce topic)


  • Journaliste PAen

    Hey, merci pour vos rapides réponses les filles ! <3

    @Itchane MAIS OUI MAIS VOILÀ !!! C’était exactement Scrat qui s’agitait dans un coin de ma tête, quelque part entre le loup de Tex Avery et des personnages de série avec des passions bizarres (comme Hal dans Malcolm dans certains épisodes). Merci beaucoup, c’est vraiment top ! Je vais essayer de trouver des images des moments les plus exacerbés entre Scrat et son gland (genre quand il arrive au paradis). En attendant ces GIFs feront l’affaire aussi :D
    Et alors c’est exactement pour les élèves dans ton cas que j’ai pensé à ça. De mon côté je le vivais assez bien, j’étais vraiment le genre de bonne élève qui adore montrer à quel point elle ressent des trucs profonds et styley (… ai-je déjà mentionné que la moi du collège était insupportable) donc je n’avais pas trop de problème avec ça mais je sais pertinemment que ce n’est pas le cas pour tout le monde. Merci pour ton avis en tout cas <3

    @Fabie81 Eve et Wall-E, c’est une super idée aussi ! À voir si je trouve l’extrait parfait sur Youtube. Ce sont vraiment de chouettes pistes, merci beaucoup ! ^^
    Ces 4èmes-là sont particulièrement réceptifs, sensibles et malins pour la plus grande partie ;) Du coup je pense qu’ils réagiront bien à ce genre de chose (bon ptet que ça les empêchera pas de se murmurer à quel point c’était pourri en sortant du cours, mais hé, tant que je les entends pas et qu’ils font leur boulot, pas de souci pour moi !). Par contre, je ne pense pas que je me risquerai à essayer de leur présenter des trucs qu’ils (re)connaîtront ; c’est un peu casse-gueule comme chemin, j’ai l’impression. D’abord parce que le coup de vieux n’est jamais loin, ensuite parce que personnellement, je n’ai jamais aimé avoir l’impression que les profs tentaient de s’approprier nos codes pour nous parler. J’ai toujours préféré quand ils nous faisaient découvrir leurs trucs à eux, ce qui a souvent occasionné de très belles découvertes pour moi. Donc j’ai décidé de faire de même ! :muscle:
    En tout cas merci pour ton retour, et alors mais jamais, JAMAIS on ne verra le moindre plan de 50 shits dans le moindre de mes cours xD (ou alors ce sera de la provoc puissance 90 000)

    @Eilish HAN MAIS OUI ! MAIS GRAVE !! Roh là là sérieux merci infiniment. C’est genre exactement ce que j’espérais :’) je savais bien qu’il y avait des tonnes de trucs à trouver mais à force d’y réfléchir impossible de mettre le doigt sur quoi que ce soit. Mais là avec vos propositions j’ai déjà un super stock à leur présenter au besoin.

    VOUS GÉREZ TROP :heartpulse: :heartpulse: :heartpulse: :heartpulse:



  • Dis donc, ta tutrice, elle ne t’aurait pas refilé la patate chaude ?
    Ces séances sur l’intime sont toujours compliquées mais peuvent aboutir à de belles choses et surprises. Te lisant devant animer ceci me fait m’interroger : est-ce mieux de bien connaître sa classe pour cela ou, au contraire, avoir quelqu’un d’inconnu (et non sa prof) pour oser davantage et se sentir plus libre ?
    Scrat est une excellente image. Et une seule peut suffire à débloquer. Ce qui peut aider aussi c’est que toi aussi tu te livres à l’exercice. Par exemple en déclamant en impro (ou fausse impro) quelques vers sur Scrat, plein d’emphase et de lyrisme et sonc de burlesque pour leur prouver qu’il peuvent se lâcher, s’amuser sans avoir peur du ridicule. ( avant, le thème était le lyrisme et j’avais écrit des quatrains en alexandrins à la gloire de mon bureau ou du videoprojecteur)
    Autre idée qui les rassure, c’est le pastiche : écrire à la manière de… Un poème qu’ils auraient étudié et comprendraient ? De même, pourquoi pas faire avec eux le premier vers.
    Je travaille également sur l’amour avec les 4e en ce moment, mais je n’ai pas encore fait cet atelier d’écriture. Je ne suis pas un exemple, ne fait pas partie des “super profs” ou même des “bons” et suis donc très mal placées pour donner des conseils. Toutefois, je crois qu’il faut y aller détendu, sans attente, sans les brusquer et, qu’en fait, il vaut mieux se faire confiance, ne pas avoir trop préparé pour être prêt à se laisser porter là où ils nous mèneront. Quand on a conçu une super séance dont on est très fier, on veut, même inconsciemment, à tout prix que les élèves entrent dans le moule qu’on avait prévu, on les guide trop, les contraint à rentrer dans les cases ou on en ressort frustré.
    Mais tout ça, tu le sais déjà. Tu devrais te faire confiance. Tu es armée pour cette séance. Tu en connais bien plus sur l’écriture, sur l’acte d’écriture que moi. Fais-toi confiance. Accepte que certains bloquent, que certains aient le besoin d’écrire à deux ( même si c’est un exercice très personnel, le besoin de la bande rassurante pour les ados). Des exercices d’écriture automatique pour les décoincer. Certains ne se décoinceront peut-être qu’à la fin. Une fois, un élève n’avait rien fait mais m’avait dit que, là, il ne pouvait pas mais le ferait chez lui, promis. Il est revenu au cours d’après avec un magnifique texte sur Port au Prince, là où il vivait encore quelques mois auparavant.
    Voilà, pour le bavardage de l’EN. ça, c’est une vraie déformation professionnelle, méfie-toi.
    Désolée de ne pas pouvoir te donner de solution miracle et rassurante, je suis pire que l’Espe.


  • Journaliste PAen

    @asphodèle a dit dans SOS profs en détresse :

    Désolée de ne pas pouvoir te donner de solution miracle et rassurante, je suis pire que l’Espe.

    Haha ! Dans ces moments-là, on se dit qu’au final on y tape bien sur l’IUFM/ESPE (moi même je le fais), mais on réalise qu’on est dans un métier qui n’est pas compatible avec les techniques en A+B sûres à 100% (qu’est-ce que j’aimerais des fois !).

    Je suis encore remplaçante mais j’ai tellement hâte d’avoir enfin une classe fixe, et de grands ! Je pense que l’écriture d’invention sera vraiment un de mes chevaux de bataille, et ce que tu dis Aspho à propos de l’élève qui savait que l’inspiration viendrait chez lui, je trouve ça super. Ça rappelle que si nous-même on a parfois du mal à se forcer, alors les enfants d’autant plus, pour certains !

    A ma petite échelle, avec des CE1, pour les rassurer lorsqu’il est question de “grosse” écriture d’invention, je leur propose de se mettre en trio. J’ai commencé cette semaine, et ça fait juste plaisir de les voir discuter frénétiquement de leurs idées, avant même d’avoir du papier ! Bref, ça peut aussi être une idée @EryBlack : si certains bloquent et n’assument pas d’écrire quelque chose qui leur est propre (en mode “mais moi j’sais pas écrire”), alors peut-être qu’ils se sentiraient plus en sécurité s’ils écrivaient à deux (en espérant que l’un ne parasite pas trop l’autre).



  • @Fabie81 “scrat et son gland” ? :joy:
    Pour Zootopie, la façon ton vous en avez parlé ça m’a fait penser au petit prince, avec le principe d’apprivoiser les autres… je ne sais pas si ça t’inspire de parler du pitit prince et de sa rose, mais voilà.
    Je ne sais pas quoi donner comme conseil pour débloquer l’écriture… en rédaction perso je me suis toujours lâchée… après tu peux puet-être leur faire essayer des petits exercices d’écriture loufoque, en mode surréaliste, à la queneau…


  • Journaliste PAen

    @Asphodèle Elle m’a refilé une patate chaude, ça c’est sûr, mais s’il y a une prof sur cette planète qui peut être considérée comme au-dessus de tout soupçon de paresse, c’est bien elle ! ^^ Et il faut savoir qu’elle est présente à chaque étape pour revoir ce que j’ai prévu, répondre à mes interrogations, me donner des conseils ou des méthodes… Franchement, elle assure ! Quand je pense que mes camarades de promo n’auront pour la plupart assuré qu’une ou deux séances, souvent conçues par leur tuteur lui-même, je me dis qu’ils risquent de morfler l’an prochain ; je morflerai aussi, c’est clair, mais je suis tout de même super reconnaissante à ma tutrice de m’avoir donné l’opportunité de m’exercer aussi concrètement et sur la durée.
    Donc effectivement c’est difficile et je ne sais pas ce que ça va donner. Je vous ferai un retour ;)
    Merci pour les conseils Aspho ! Je vais essayer de préparer un ou deux vers rigolos sur Scrat et j’aimerais bien avoir le temps aussi de me plier moi-même à l’exercice (c’est pas certain vu que je devrais surveiller en même temps). Ça devait être super drôle tes alexandrins :rofl: Et pour ceux qui bloquent, oui, j’envisage aussi de leur remettre sous le nez le Je vis, j meurs de Louise Labé qu’on vient d’étudier et de leur dire ok, si tu veux tu calques tout sur ce qu’elle écrit, mais tu m’écris un truc à toi et qui a du sens pour toi.
    Niveau attentes, ma tutrice m’a donné un conseil plutôt à l’opposé (mais hé, différents profs, différentes approches, c’est normal), qui est de savoir très précisément ce que moi j’attends de cet exercice, tant au niveau de la forme que du fond ; ainsi, quand on fera une petite reprise en milieu d’heure, je saurai mieux comment orienter les élèves. Dans l’absolu je suis tout à fait d’accord avec toi, il faut savoir s’adapter ; je me dis que tout de même, je m’adapterai plus facilement si j’ai clairement formulé mes attentes, même juste pour moi.
    Quant à la confiance, HAHA. C’est LE point sur lequel ma tutrice me dit de faire le plus attention - nan, sans blague, ça se voit que j’ai plein d’insécurités ? Quelle étonnance :rolling_eyes: Enfin, ça viendra. Pour l’heure j’avoue que je serai soulagée quand le stage sera fini, c’est vraiment très prenant physiquement et moralement.
    On a prévu un truc qui ressemble à de l’écriture automatique : c’est un “jogging scriptural”. L’idée c’est de donner une consigne ou un thème et de lancer un chronomètre : pendant 3 minutes, les élèves doivent écrire non-stop. (ce qu’ils veulent : des phrases ou juste des groupes de mots, des idées… c’est très libre, faut juste pas s’arrêter) On va commencer par ça jeudi !
    Bon t’inquiète, niveau bavardage, c’est pareil pour moi xD Mais c’est très enrichissant de te lire à ce sujet ! Je me réjouis d’avoir ce topic pour échanger là-dessus, justement :D

    @Eilish Ah non mais tapons tous joyeusement sur l’espe et plus joyeusement encore sur l’EN au sens large, hein ! C’est tellement mal fichu ! Heureusement que c’est le plus beau métier du monde parce que sinon, hein :rolling_eyes: :smirk:
    Lilish, tiens, ce que tu dis sur ton “cheval de bataille” me fait penser à un bouquin qu’une amie enseignante en primaire m’a filé : la vitamine P, de Jean-Pierre Siméon. C’est très intéressant, ça parle de pourquoi et comment faire écrire de la poésie à des enfants ; il y a un accent mis sur l’importance de la régularité de l’exercice et plein d’autres idées très chouettes. Je ne l’ai pas lu en entier mais voilà :)
    L’idée des groupes est très cool et je pense y avoir recours dans certaines occasions, c’est clair, mais sans doute pas pour une séquence sur la poésie et l’amour. Mon but est qu’ils parviennent à exprimer quelque chose de personnel de façon personnelle, du coup si je les groupais, on perdrait cette intimité. Pour d’autres séquences en revanche, ça me paraîtrait carrément pertinent ! Tu m’étonnes que ça doit être trop chouette de les entendre discuter de leurs idées :D
    Pour ceux qui bloquent, j’avoue que ça va être dur, va falloir y aller au cas par cas…

    @Tac … oui non, clairement, devant les élèves je parlerai plutôt de noisette :rofl: (mais c’est un gland, en vrai, non… ?)
    Merci pour l’idée ! J’aurais pu parler du Petit Prince, oui, pourquoi pas :blush: Peut-être pas pour des 4èmes, tout de même - enfin, pas ceux que j’ai en tout cas, pour la plupart ils ont clairement dépassé le stade de maturité “Petit Prince”.
    Moi aussi je me suis toujours lâchée en rédac, c’est bien pour ça que je réfléchis très sérieusement à comment réagir face aux blocages : c’est un truc que je ne connais pas. Et les exos de ce type, ah mais grave, bien sûr que je leur en ferai - là encore, pour d’autres séquences tout de même !! ^^


  • Journaliste PAen

    @EryBlack Je vais essayer de trouver ce livre dont tu parles parce que la poésie m’a toujours paru trop difficile à enseigner… et pourtant il le faut ! En tout cas, j’ai vraiment l’impression que toutes les conditions sont réunies pour que ta séquence soit, au mieux géniale, au pire, respectable !



  • @EryBlack . Oui, ta tutrice a raison, je me suis sans doute mal exprimée, il te faut connaître tes attentes sur le fond et la forme. C’est-à-dire, quel est ton objectif sur ce travail, que veux-tu leur faire comprendre, aquérir… L’expression des sentiments, ce qu’on a au fond de soi, ou une utilisation de vocabulaire, la maîtrise de la versification… Blablabla. Et en effet, selon l’objectif, tu ne t’y prendras pas de la même manière, ne proposeras pas les mêmes activités. Simplement, garder à l’esprit d’être destressée (plus facile à dire qu’à faire, surtout durant un stage où on t’observe) pour garder la souplesse nécessaire et accepter de s’adapter à l’élève, le suivre sur un chemin détourné et, au final, arriver au but fixé. Être prof, c’est entre autre être très sournois, c’est amener les élèves là où tu voulais qu’ils aillent en leur donnant l’impression que cela vient d’eux.
    Bon, et puis, concrètement, le passage en force, ça fonctionne aussi. Et, selon les jours, c’est très bien.
    Le “jogging scriptural” est une excellente idée et devrait être un excellent échauffement. Tu as tout ce qu’il faut pour réussir (ta tutrice balise tout avec toi, alors fais-toi confiance. Si si, je t’assure !)
    Quant à “Je vis, je meurs”… Nous l’avons étudié il y a peu et beaucoup l’ont choisi comme récitation. Voici une anecdote toute fraiche sur la signification d’ une métaphore du poème : “Louise Labé se transforme en bonhomme Cetelem”. Voui, c’était pour de vrai, la classe dont je suis PP. Ces jeunes gens ont beaucoup d’humour, certes affligeant… mais, ça, je crains d’avoir ma part de responsabilité. Je vous laisse trouver le vers en question. Depuis le poème a un sous-titre…



  • @Asphodèle je ne connais pas assez bien les pubs cetelem pour pouvoir répondre, j’ai en t^te les plus anciennes… mais j’adore cette métaphore xD
    L’idée du jogging scripturale est super !
    @EryBlack oui c’est un gland (enfin je crois). J’étais fan du petit prince en CM2 (je suis même l’une des rares personnes qui connaissent l’existence de la comédie musicale dessus, et je connaissais presque toutes les chansons. D’ailleurs je les connais toujours et je les chante parfois en faisant la vaisselle quand y a personne dans la maison.) alors je connaissais bien l’histoire. Mais en fait c’est bien plus tard que j’ai vraiment capté la double-lecture, ce que signifiaient les choses… Je les avais comprises intellectuellement, hypothétiquement, mais ce n’est qu’au début du lycée que j’ai vraiment compris… donc je suis pas d’accord, ça peut être intéressant pour des collégiens. Mais faut bien l’amener (un peu comme tout en fait), après les collégiens sont peut être justement ceux auxquels tu ne peux pas en parler parce qu’ils vont dire que c’est pour les gamins sans prendre le temps de comprendre pourquoi c’est toujours pertinent à 14 ans.



  • Et des scènes de Roméo et Juliette de Baz Lurhman ? Je l’ai vu j’avais 16 ans et j’ai passé une demi année à lire tout Shakespeare grâce à ce film/// Il est DINGUE. Les costumes, la folie, les décors… Je me suis mise à collectionner les anges comme Juliette… bref
    Il y a de très jolies scènes comme celle de l’aquarium, quand ils tombent dans la piscine, quand ils se réveillent au matin, le moment où Leo boit boit le poison et voit Claire Danes en vie, Le plan incroyable où Juliette se tire une balle ( si si ) Sa robe blanche, les cercles concentriques de bougie autour d’elle, le plan en plongé,
    son regard sur la caméra… Moi à 13 ans cela m’aurait inspirée.



  • Il fut un temps ou mes collègues faisait une étude comparative du film et de la pièce. Les élèves appréciaient beaucoup!


  • Plume d'Argent

    Je remonte juste ce topic pour tenir au courant ceux à qui j’en avais parlé à l’IRL ;)

    Ce fut une semaine chargée pour prof Flammy :p J’ai donc la semaine dernière, après le dernier bilan, été responsable de :
    -1 exclusion de cours ;
    -5 mots dans le carnet ;
    -40h de colles ;
    -1 exclusion temporaire.

    Sinon ça va, c’est bonne ambiance dans mon lycée :D

    Et une petite anecdote pour la route, parce que mes terminales ont quand même mignons. Une fille est venue me voir pour savoir s’il fallait la blouse pour le prochain TP. Je signale que non, mais qu’il faut penser à mettre un pantalon large, il faudra montrer ses mollets pour une expérience. Je vous dis pas son visage décomposé, on lisait dans ses yeux “Mais on est en hiver, on est pas épilé !”. Et du coup, le cours suivant, la prof m’a raconté qu’ils étaient en train de se mettre d’accord sur qui allait montrer ses mollets au prochain TP.

    Même si le diktat sur l’épilation est triste, j’ai trouvé leur réaction très mignonne <3


  • Journaliste PAen

    Mais que diable fais-tu à leurs mollets ? xD


  • Plume d'Argent

    On va mesurer le courant électrique dans les neurones lorsqu’il y a un réflexe myotatique dans le mollet ^^ On va donc coller des électrodes sur leurs mollets, frapper sur le tendon d’Achille avec un marteau et voir ce que ça donne :p


  • Plume d'Argent

    C’est à la fois triste, touchant et marrant ! J’imagine tout à fait l’instant de panique chez ton élève :laughing:
    Et j’aurais certainement ressentie la même…


  • Journaliste PAen

    Ce que j’imagine:

    text alternatif



  • Je me souviens de cette expérience… C’est sur moi (pas le moins du monde épilée (j’ai pas que ça à faire)) qu’on tapait… Et comme mon pote tapait “pas assez fort” c’est la prof qui était venue le remplacer… RIP mon tendon d’achille, martyre de la science !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.