L'île d'Olek



  • Voyageur de passage, bienvenu.
    Assieds-toi donc ici et laisse-toi conter…

    J’écris un peu de tout, des poèmes, des nouvelles, je m’essaie au roman, et dernièrement j’ai bouclé mon premier album. Voilà en quelques lignes mes projets :

    Éphémères : A voir comme une multitude de petits poèmes ou un seul grand. Des émotions comme des papillons attrapés sur l’instant, des mots pour les décrire.
    L’un d’entre eux a gagné une médaille de Vermeille à l’Académie des Jeux floraux catégorie Jeunes Poètes…

    Nouvelles d’ici et d’Ailleurs et À la frontière : Le premier chante de firmament, la seconde un peu perdue sur son quai de gare, la troisième, elle, a décroché la Lune…
    Recueils de nouvelles très courtes en vrac. Certaines sont des débuts d’histoires, mais la plupart se suffisent à elles-mêmes (mais si mes amis se plaignent de rester sur leur fin…). C’est pour le moment la seule chose que j’ai publié sur PA.

    Tout là-haut : Tout là-haut sur sa branche, Oizo regarde passer les saisons…
    C’est mon premier album en collaboration avec une illustratrice formidable ! Elle travaille sur les dessins et on envoie à l’édition !

    Sioltà, chroniques de la Graine-Monde : Imagine un monde recouvert d’eau et un ciel noir, reflétant le monde comme un miroir. Aux deux pôles des plaques de terre. Sur la première, au Nord, un Bassin avec dedans un joyau, c’est la Lune dans le ciel. Au Sud, un volcan qui réchauffe l’atmosphère et éclaire, voici le Soleil. Maintenant, imagine que du volcan sort de la lave. Elle coule sur ses flancs et vient agrandir la surface du continent. Ajoute enfin du vent, beaucoup de vents, qui balaient le monde et arrache au continent du Sud des bouts de terre qui s’en vont dériver sur l’océan. Bienvenu sur Sioltà…
    Ça, c’est mon gros projet ! Je découvre peu à peu mes personnages, des idées d’histoires aussi sur ce petit monde qui semble si calme.

    La Chocolatine de Madame Élise : La rue est un théâtre à ciel ouvert. Et chacun joue son rôle à la perfection. Les semaines s’y enchaînent, si semblables, et pourtant. Il y a toujours quelque chose de nouveau ici, pour qui prend le temps de regarder.
    Nouvelle brève et contemplative sur la vie d’un petit quartier.

    Enor et la Mer : Enor aimait écouter le bruit du vent dans les cordages, ce cliquetis si doux à ses oreilles. Il s’imaginait sur un navire, grand capitaine, de puissantes vagues frappant la coque, balayant le pont. Elles laissaient dans leur sillage une écume blanche et mousseuse qui séchait en croûtes de sel sur le bois.
    Petit nouvelle, plutôt contemplative elle aussi, sur la mer…

    Et aussi tout un tas de trucs en vrac comprenant d’autres nouvelles, d’autres poèmes, des débuts d’histoires, des histoires finies mais que j’aurai préféré de jamais commencer…

    Ici, je vous parlerai si vous le voulez, de mon petit monde. Dans ma tête, il me parait bien, mais quand j’en parle, j’en vois les limites et ceux qui m’écoutent ont souvent tout un tas de questions dessus pour lesquelles je n’ai pas de réponse…
    Je raconterai aussi mes pannes d’idées, mes flemmes d’écrire et souvent, mes méthodes secrètes de procrastination.



  • Bienvenu sur ce Jdb tout nouveau tout chaud, Olek !
    Tes projets sont très différents les uns des autres me semble-t-il. Et très alléchants également !



  • @Aranck Très différents, c’est sûr ! C’est complémentaire pour moi de toucher à tout. Alléchants ? Chouette !!



  • Je ne sais pas encore quoi penser de Sioltâ mais te souhaite bonne chance et inspiration pour bâtir cet univers. Quant à la poésie… Nous nous sommes déjà croisés dans la catégorie des commentaires à diverses reprises, il me semble. Je suis content que tu sois finalement venue t’inscrire sur le forum (par contre, le pseudo m’avait convaincu que tu étais un garçon, pardon pour le manque d’accords du coup x) ).
    J’aime beaucoup la façon dont tu décris Éphémères.



  • @Mart Pour Sioltà, je ne sais pas toujours quoi en penser moi-même… Et oui, j’ai souvent croisé tes commentaires aussi ^^ Il semblerait qu’on lise les mêmes poètes !
    Pas de problème pour le manque d’accord (c’est un prénom masculin pour moi aussi, mais bon…) ! J’ai aussi du mal à m’y retrouver… Faut apprendre et retenir qui est qui ^^
    Merci pour les Éphémères ! Je pense commencer à les publier sur PA d’ici quelques jours/semaines, on verra.



  • @Olek n’hésite pas à m’envoyer un petit message privé ou me taguer quand tu publies des poèmes, je suis toujours content d’en lire ;)


  • Plume d'Argent

    Faisons une petite halte sur cette charmante île. Ça grouille d’idées prometteuses, par ici.
    Félicitations pour ta médaille ! :medal:



  • @Mart Promis ! Je ferai l’annonce en te taguant spécialement (enfin, je dis ça, mais avec ma tête de linotte…)
    @Fannie Merci ! Pour répondre à la question que tu avais posé sur ma présentation (et maintenant que j’ai un endroit dédié), il y a trois peuples qui se partage cette petite tête. Les Dva-Khoza, ou Change-Peau, des métamorphes animaliers qui vivent près du Soleil, des Nevidymm, qui ressemblent à des humains mais à la peau et aux yeux très pâles avec les cheveux quasi transparents qui communiquent leurs émotions par le toucher (ou plutôt par un liquide que sécrète leur peau). Ces derniers vivent au Nord, près de la Lune, dans une nuit éternelle. Et enfin, des humaines “lambda” qui peuplent les îles à la dérive. J’hésite un peu à ne donner aucunes particularités aux humains, j’ai peur qu’ils soient “lésés” !


  • Plume d'Argent

    Ah, tu as déjà des idées précises.
    Les humains se croient toujours supérieurs aux autres espèces. S’ils étaient moins avantagés, pour une fois, ça pourrait être intéressant…


  • Plume d'Argent

    Je vois que tu as déjà planté un joli décor sur ton journal-île !
    Que d’idées et de projet ! Ils sont en effet très variés, mais il me semble que le lien indéniable entre eux est la poésie. De toutes façons, même tes messages le sont, poétiques !
    Une médaille ? Bravo ? C’est quoi les jeux floraux ? (encore un nom poétique)



  • Bienvenue sur ton JdB, Olek !
    Des poèmes au roman en passant par l’album jeunesse, c’est varié tout ça, j’adore !



  • @Isapass Merci ! Je t’avouerai qu’à chaque fois que je commence à écrire quoi que ce soit (un mail par exemple), je me dis “cette fois-ci reste sérieuse” et ça dérape… Soit dans le grandiloquent, soit dans le farfelu… Mais bon, personne n’est parfait ^^
    Souvent quand je fais lire mes nouvelles à des gens, ils me disent qu’elles sont mal classées dans les nouvelles et devraient aller en poésie en prose. On les trouve aussi trop mélancolique, mais c’est un autre problème.
    Oui, une belle médaille ! Les Jeux Floraux, c’est, comme ils se présentent eux mêmes “une société savante créée en 1323 par sept troubadours qui voulaient maintenir l lyrisme courtois” et depuis cette date ils remettent tous les ans des prix de poésie (et la médaille de la vertu aussi ^^). D’ailleurs si quelqu’un est intéressé pour participer aux Jeux Floraux cette année, c’est jusqu’au 28 février (du moins pour les moins de 26 ans).
    @Elka Merci ! Oui varié ! J’aurai du mal à ne pas changer du tout au tout de temps en temps…


  • Plume d'Argent

    @olek : bienvenue sur ton île (joli nom !). Je vois que tu y as planté toute sorte de buissons :smile_cat:
    Je ne vais pas poser de questions embarrassantes, alors, si tu n’as pas toujours de réponses. :smirk:
    Je suis bien intéressée par tes méthodes secrètes de proscrastination, je suis pas mal dans la procrastination en ce moment… :confused:



  • Elle est déjà bien peuplé cette ile ^^
    C’est beau ce monde où le ciel est un reflet.



  • @Rachael Oui, pas mal d’arbre à Jouy aussi ! C’est verdoyant et tout et tout !
    C’est justement les questions embarrassantes qui font avancer ! Ça oblige à se creuser la cervelle, à réfléchir à la chose en profondeur…
    Pour les techniques de procrastination, ma préférée reste le bide à l’air de mon chat “fais moi des câlins humaine !” et là on peut pas refuser, il faut abandonner son projet d’écriture mon grattouiller un cou fourré…

    @Toluene Merci ! J’avais peur que ce soit un peu trop “fermé”, mais bon…


  • Plume d'Argent

    @olek : Mince, ça va pas marcher alors, je n’ai pas de chat… je peux essayer avec mon chéri, mais je ne suis pas sûre que le résultat soit le même… :laughing:



  • @Rachael je suis pas sûre aussi qu’il accepte les papouilles de la même manière… Ni les croquettes au petit déjeuner ^^



  • @Olek dis m’en plus sur les jeux floraux! Il y a dix jours, je rendais encore un travail sur les troubadours et le lyrisme courtois!
    Et je trouve ça une belle qualité, d’immanquablement en revenir à de la poésie. J’ai un ami qui est juste incapable d’écrire deux phrases sans y glisser une image pas toujours compréhensible de premier abord ^^.



  • @Mart Je ne saurai pas vraiment quoi te dire de plus sur les Jeux Floraux… Enfin, si ça s’appelle les Jeux FLORAUX, c’est parce que les prix donnés sont des trophées en forme de fleurs vachement belles, en or, argent ou autre. Pour les Prix des Jeunes Poètes, c’est juste une médaille frappée à la monnaie de Paris (mais on va pas s’en plaindre hein ^^)
    Après, tu peux aller visiter leur site internet pour mieux en apprendre !
    Si tu veux, voilà ici les deux poèmes que j’ai écris et qui ont été récompensés :

    Pluie

    Il avait plu sur la ville
    L’eau sur les toits scintillait dans la nuit
    On voyait le reflet de la lune dans la rue
    La chaleur du pavé n’était qu’un souvenir
    Les nuages au loin s’en étaient allés
    Cet orage d’été apportait le repos
    Les hommes dans leurs lits pourraient bientôt rêver
    Et garder à l’oreille la chanson de la pluie.

    Découvrir
    par hasard
    dans le flot de la foule
    d’un geste
    un regard
    à apprivoiser.

    Je pense que le plus drôle c’est à la remise des prix, les membres de l’Académie se rassemble (ils sont tous couvert d’un tas d’étoffes colorées, de fourrures, de rubans, je trouve ça un poil ridicule), et te disent que tes poèmes sont “à la lisière de l’Arte povera et du prosaïsme charmant”. Sur le coup tu sais pas si tu dois rire parce que tu n’es rien pigé à ce dont ils viennent de te traiter (surtout que c’était pas ton but de faire de l’Arte povera, quoi que ce soit), ou être vachement fière parce que c’est la classe de pouvoir s’en gargariser par la suite ^^


  • Plume d'Argent

    Proposition numéro 2, bien sûr. :laughing:
    J’aime particulièrement le premier poème.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.