Les synesthésies de Liné



  • A mon tour de faire peau neuve :-)
    Je suis inscrite sur PA depuis 2007… autant dire qu’il s’en ait passé des choses, en 10 ans !
    J’ai l’impression de dénoter un peu, car j’écris des fictions difficilement classifiables dans un genre ou un autre (si quelqu’un arrive à mettre un nom sur mes univers, je suis preneuse !)
    En tous les cas, je donne vie à des histoires très imagées (avec des femmes-araignées qui sortent des murs, des dagues qui se transforment en lucioles, et des infirmiers qui dansent comme des corbeaux blancs), sans date ni lieu précis, et dont les personnages se démarquent par leur matérialité.

    La Noirceur du Blanc (en cours d’écriture) à lire ici

    • Résumé : Alors que la “Lente Guerre” fait rage, Rebecca Reden rejoint les rangs des infirmiers du Locus, manoir luxueux et délabré reconverti en hôpital de fortune. Elle devra surpasser ses peurs maladives et son naturel réservé pour retrouver la trace de sa mère perdue dans la guerre. Mais le Locus, ses blessés traumatisés et Mrs. Judith, son intendante, barrent la route de la jeune femme. Peu à peu, le Locus se transforme en un théâtre d’ombres, et il se pourrait que Rebecca s’y perde…

    Les Larmes éphémères (en pause depuis plusieurs années)

    • Résumé : Beaucoup de choses ont changé. Et lorsque tu liras ces premières lignes, tu seras frappée de ce qu’elles sembleront avoir été écrites par toi-même. N’aie crainte : elles sont bien nées de ta plume. Ceci est une note à moi-même. Un ouvrage que je laisse dans l’autre monde, dans l’espoir que tu – l’ancienne moi ! – le retrouves et en prennes connaissance.
      Il s’agit de mon tout premier roman véritablement important, qui se situe dans un orphelinat, avec une jeune fille illusionniste pour héroïne. Je ne l’ai jamais achevé, mais je compte revenir dessus dans les mois qui viennent, tout en poursuivant La Noirceur du Blanc.

    Synesthésies (recueil de nouvelles)

    • Résumé : Pour caresser les sons, écouter les couleurs et savourer l’espace, il faut un petit grain de folie, comme une envie soudaine et implacable de tout raconter.
      Quelques petites nouvelles pour visiter d’autres vies et s’aérer l’esprit.

    Parce qu’il faut quand même que je dépressurise mon cerveau de temps en temps, et que j’en fasse sortir ce qui y trotte !


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton nouveau JdB, Liné.
    J’avais lu le début de la Noirceur du blanc pour les Histoires d’Or 2017 et il est sur mon impressionnante PàL…
    Ton autre projet semble prometteur.
    En parlant de corbeaux blancs, tu m’as fait penser à cette la chanson du groupe hongrois Omega intitulée


    Désolée, je n’arrive pas à mettre le lien sans que l’image apparaisse…


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ce nouveau JDB. J’en profite pour faire une ode à ta plume magnifique et envoûtante, l’une de mes favorites sans douter. <3



  • Le résumé de La Noirceur du Blanc m’a réellement happée. Rien qu’avec ces quelques lignes, tu imposes déjà un univers qui a l’air superbement riche (et les dagues qui se transforment en lucioles ont titillé mon attention). Je pense que tu vas bientôt te trouver une nouvelle lectrice :D
    Je te souhaite beaucoup d’inspiration !


  • Plume d'Argent

    Quel joli titre de JdB ^^
    Bienvenue dans ton nouveau chez-toi ! On m’a dit beaucoup de bien de La noirceur du blanc, et le résumé que tu en fais donne encore plus envie de découvrir ça <3


  • Plume d'Argent

    Hello Liné !
    Rohlala, moi aussi j’ai entendu tellement de bien de La Noirceur du blanc, cela fait un moment qu’il est en tête de PAL chez moi ! Dès que j’ai un peu de temps, j’y plonge, promis ! ♥



  • Merci les plumes ! :two_hearts:
    @Fannie : je ne connaissais pas ce groupe (en même temps, contrairement à toi je crois, ma connaissance de la culture hongroise est très limitée !). Merci pour tes encouragements et, si tu reprends La Noirceur, j’espère que l’histoire te plaira :slight_smile:
    @Elia : Rolala, je cherche le smiley qui rougit écarlate, mais je m’en sors pas encore tout à fait sur ce nouveau fofo ! :) On n’a pas fini de se croiser entre nos écrits mutuels et les messages plus persos (D’ailleurs, encore une fois, no panic pour ton permis… Ce n’est qu’un bout de papier rose bizarre pour faire du bruit dans une boîte en métal qui crache de la fumée polluante. Et vu comme ça… Tu n’as aucun sentiment de nullité à avoir ! ;-) )
    @Primrose : Ha, Avril et le monde truqué <3 Tu sais que j’ai le poster dans mon salon ? Pardon, c’était pas le sujet ! Merci pour ton enthousiasme, et à très vite sur ce nouveau fofo !
    @Jamreo et @Itchane : Merci beaucoup ! J’espère que les chapitres postés vous plairont autant que le résumé, et seront à la hauteur de vos attentes :slight_smile: Et oui, synesthésies parce qu’il y a plein de couleurs et de personnalités imagées dans ma tête. Ca me correspond bien !



  • Il serait pas possible de te piquer ton poster, par hasard ? :p



  • @primrose a dit dans Les synesthésies de Liné :

    Il serait pas possible de te piquer ton poster, par hasard ? :p

    Alors pas besoin de me le piquer, parce que j’en ai DEUX ! :stuck_out_tongue: Des suites d’une projection dans un ciné art et essai qui en distribuait (les joies de la vie parisienne)
    Après, je ne sais pas… moyennant mon poids en pépites de chocolat, ça se négocie… Héhééé



  • @liné Huuuum… C’est une offre tentante, très tentante ! Ma soeur va peut-être m’en vouloir d’avoir vidé ses stocks de chocolat, mais je lui expliquerai que c’est pour la bonne cause :p



  • Liné. :heart:
    C’est un peu difficile d’être parfaitement objective, avec toi, tu as été mon coup de cœur de petit duvet, sur l’ancien PA…
    Si je devais choisir un terme pour définir La Noirceur du blanc, ce serait “mystérieux”. Ou “majestueux”. C’est un grand brouillard clair avec plein de jolies choses dedans.
    Et alors, pardon, mais tu as intérêt à reprendre Les larmes éphémères rapidement, parce que mon impatience naturelle risque de se manifester… Tu me fais miroiter des trucs, avec ton orphelinat et ton illusionniste ! (Et c’est fou comme ça ne fait rêver que ceux qui écrivent, les vieux orphelinats / pensionnats.)
    Bref, un :heart: pour commencer, donc un :heart: pour finir.



  • @liné a dit dans Les synesthésies de Liné :

    avec des femmes-araignées qui sortent des murs, des dagues qui se transforment en lucioles, et des infirmiers qui dansent comme des corbeaux blancs

    Tu m’as eu avec ces mots pfiou ça fait si envie! Et bienvenue sur ton jdb tout neuf Liné, j’espère passer bientôt sur la Noirceur du Blanc parce que ça a l’air sacrément bien :eyes:


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton nouveau journal, Liné ! Tu sais que je suis fan de la noirceur, et j’espère que tu continueras cette histoire et que tu la mèneras à son terme :heartpulse: :heartpulse:
    Je me réjouis que tu reprennes les larmes éphémères, j’avais lu ce que tu as posté, et vraiment aimé aussi !


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ton nouveau journal, Liné.
    Comme pour d’autres, sa création m’a permis de lire ta présentation et m’a donné envie de lire la Noirceur du Blanc, qui a l’air bien mystérieux, et dont tout le monde parle en très bien.
    Je profite aussi de mon passage pour te remercier du commentaire très élogieux que tu m’as laissé pour Prune !


  • Journaliste PAen

    Coucou Liné, c’est ta BL la plus inutile de la terre qui te parle <3
    Je suis contente de voir que la Noirceur du Blanc continue son petit bonhomme de chemin, je n’ai lu que les premiers chapitres pour l’instant, mais j’aime beaucoup ton style.
    Pour les Larmes éphémères, pourquoi tu avais arrêté ? Panne d’inspiration ?

    Léthé installe une petite paillasse pour séjourner ici en tant que BL inutile



  • @Primrose : Un stock de chocolat, ça se vide et ça se remplit en un rien de temps, ta sœur n’y verra que du feu :p

    @Fauchelevent : Ce que tu écris me touche beaucoup ! Je n’avais pas forcément conscience que La Noirceur pouvait être décrite de la sorte, ça me plait vraiment comme comparaison <3 Si c’est bel et bien l’effet que je laisse aux lecteurs, j’en suis satisfaite !

    @Lyrou : Merci ! J’espère que tu t’y plairas. J’ai une tendance à l’exploration gratuite (quoique je me soigne, j’essaye de recentrer les actions de mes personnages autour d’une intrigue plus organique). C’est certainement pour ça que Mandarines m’a autant attirée !

    @Rachael : Eh bien pourtant, je suis loin d’être satisfaite des Larmes éphémères tels que postées actuellement… Tant mieux si ça t’a plu, dans ce cas ! Quant à La Noirceur, c’est ma grande résolution 2018 : au vu du plan et de mes avancées, je compte achever ce roman d’ici la fin de l’année… (et puisque je le dis ici, je suis obligée de m’y tenir :-D )

    @Isapass : Ah, Prune, il faut vraiment que tu saches que ce 1er chapitre a été mon dernier gros coup de cœur PA ! Faudra que tu t’habitues aux compliments ;-) Si tu te lances dans La Noirceur, j’espère que l’univers te plaira ! Il est assez éloigné des tiens (des ambiances pas vraiment pour les enfants, on va dire…).

    @Léthé : Haha, tu m’as fait rire ! :-D Je t’en prie, séjourne, séjourne ! <3
    donne une couette à Léthé

    Ça ne me dérange pas du tout que tu ne m’aies pas fait de retour. Au contraire, je compte modifier en profondeur les 2 premiers chapitres de La Noirceur, notamment en les raccourcissant et en resserrant un peu mieux autour de l’intrigue principale (tâcher de supprimer quelques passages “d’ambiances” pas forcément utiles, et souvent répétitifs). Bref. Tes avis seront toujours les bienvenus, mais ne t’affole pas pour la BL au sens strict ! J’en redemanderai certainement une dans l’année, en temps voulu ^^

    Pour ce qui est des Larmes éphémères, il s’agit d’un projet écrit au lycée. Les petits (gros) tracas de la vie m’ont éloignée de l’écriture autour de mes 18-20 ans, et lorsque j’ai repris la plume en 2013, j’ai voulu écrire d’autres ambiances et ai donc commencé La Noirceur du Blanc.
    Mais Les Larmes restent très importantes pour moi, parce qu’elles s’inspirent directement de mon enfance (sans que ce soit autobio, hein). Il me faudrait là encore faire de gros efforts autour de l’intrigue. Et en revisitant les chapitres postés sur PA, je me suis rendue compte que le dénouement n’était pas si loin que cela ! Voilà ^^


  • Plume d'Argent

    @liné : ah, ah, on viendra te tirer de ton lit par les pieds si tu ne tiens pas tes engagements :laughing:


  • Journaliste PAen

    @Liné : Je séjourne avec grand plaisir :D
    se blottit sous sa couette

    J’aimais beaucoup ton premier chapitre, je crois que j’avais noté quelques détails, mais vraiment ça relevait de la broutille. J’avais adoré la première scène (celle chez l’antiquaire - ou c’était un horloger ? Je ne me souviens plus) et la chute <3

    Ton personnage m’avait impressionnée direct :rofl:
    J’espère que tu trouveras le temps de rattaquer les Larmes, surtout que ça a dû avoir le temps de macérer dans ta tête depuis le lycée !



  • Coucou @Liné ! Je peux me poser un peu sur ton nuage noir et blanc ? Je prends pas beaucoup de place, promis, je me ferai toute pitite. <3
    Le résumé de La Noirceur du Blanc m’a happé dès les premières lignes. Les infirmiers du Locus ? Oh I’m in ! Sans compter le théâtre d’ombres, les dagues, les lucioles, les corbeaux blancs, bref que du bonheur dans lequel j’ai hâte de me plonger. J’ai vu que tu avais 7 chapitres sur FPA, je vais savourer tout ça bien tranquillement, j’aime beaucoup l’inventivité des titres que tu as choisi pour chacun, ça donne tout de suite une ambiance, un ton, un univers. Le début du premier chapitre est splendide. J’irai de mon commentaire lorsque j’aurai un moment, mais en tout cas, je voulais te faire savoir que ton écriture est réellement belle :slight_smile: à bientôt au détour des lignes.



  • Oh Liné mais ce résumé de La Noirceur du Blanc ! Tu sais tellement donner envie ! J’avais juste lu le début pour les histoires d’or, il faudra que je reprenne avec plus de temps et de sérieux.
    Et puis tes deux autres projets ont l’air trop bien aussi. Bon courage pour la suite !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.