La Casa de Papel


  • Journaliste PAen

    La Casa de Papel

    Bella Ciao, Bella Ciao

    text alternatif


    Synopsis :

    Huit voleurs font une prise d’otages dans la Maison royale de la Monnaie d’Espagne, tandis qu’un génie du crime manipule la police pour mettre son plan à exécution. Le but du jeu : imprimer le plus d’argent possible, puis disparaître sans laisser de trace.

    Je sais, ce synopsis peut paraître très léger, mais en dévoiler davantage relèverait du spoiler je pense. Je suis tombée sur La Casa de Papel en scrollant dans les derniers ajouts Netflix, et c’est l’image qui m’a interpellée plus que le résumé (il faut dire que les masques de Dali, c’est impressionnant) !

    Je ne suis pas fan des films et séries sur les cambriolages, c’est pas vraiment ma came, mais ça ne m’a pas empêchée de dévorer la série en quelques jours (il y a 13 épisodes d’environ 45 minutes il me semble), surtout que chaque épisode se termine en mini cliffhanger, donc c’est un appel indéniable à passer au suivant.

    Au delà de l’histoire (qui, malgré quelques simplicités, reste quand même plutôt riche en rebondissements), j’ai surtout aimé les braqueurs qui sont éloignés des clichés habituels : entre Tokyo, l’indépendante pro de la gâchette, Rio le jeune ado romantique et à l’ouest, Berlin l’inadapté social, le Professeur qui… bref, je ne vous les décris pas tous, mais rien que pour le jeu d’acteur et la diversité, ça vaut la peine d’y jeter un coup d’œil. Vraiment.
    Sachez que Denver a un rire qui va vous rester dans la tête. TOUT. LE. TEMPS. C’est le meilleur rire de toute l’histoire de la télévision, j’avais jamais entendu ça, et je suis trop heureuse que les scénaristes se soient dit qu’il fallait quelqu’un qui ait ce rire. Bref.

    Au début, vous penserez sûrement qu’il n’y a pas beaucoup de femmes dans la série mais… attendez vraiment un ou deux épisodes :*
    Il y a notamment un personnage féminin qui va aider à démolir beaucoup de clichés sexistes, puisqu’elle évolue dans un “milieu d’hommes”, qu’on lui dit quand elle s’énerve qu’elle a ses règles, alors qu’elle a pas de testostérones, mais qu’elle fait son travail à la perfection et leur rabat le caquet !

    text alternatif

    Bref, allez regarder et apprenez vous aussi les chants de révolte italiens <3


  • Plume d'Argent

    Tu m’as tenté Léthé (ça rime hahha) ! Il y a moyen de la voir en version originale ? Ça me permettrait de me remettre un peu à l’espagnol <3
    Le résumé est alléchant, je l’ajoute à ma PAL de séries !


  • Journaliste PAen

    Hahaha @Elia c’est normal, je fais souvent cet effet B)
    Sur Netflix tu as toute la saison 1 (qui est la seule sortie pour l’instant, et j’attends avec impatience la 2), que tu peux regarder bien évidemment en VO sous-titré, d’ailleurs je te conseille de ne le voir qu’en VO parce qu’il paraît que les voix françaises sont horribles. Et la VO, c’est toujours mieux :p
    Si tu n’as pas Netflix, je pense que tu le trouveras très facilement sur les sites de stream (pas bien, mais chut). L’espagnol est assez facile à comprendre, mais si tu trouves les sous-titres ce sera encore mieux x)

    Tu me diras si tu as réussi à le dégoter !


  • Plume d'Argent

    @léthé : je déteste regarder en VF. Vraiment ! Après les voix espagnoles (j’ai déjà été au cinéma voir des films en version espagnole) ne sont pas les plus agréables à entendre, mais ce sera toujours mieux que la VF ^^ je checkerai ça, merci du partage !


  • Plume d'Argent

    Pour moi, ce n’est pas la série du siècle mais les deux premières saisons font le job : j’ai vraiment passé un bon moment.

    A lire seulement si vous avez vu la saison 3 :

    J’ai trouvé que c’était un énorme plantage, cette dernière saison ! Une accumulation de clichés monstrueux (même en essayant de les prendre au second degré, c’est vraiment trop !) et de facilités scénaristiques.
    Ils ont voulu exploiter l’aspect vaguement révolutionnaire des deux premières saisons, et même ça, c’est une erreur : ça ne fonctionne pas et c’est indéfendable. Sérieux, à quel moment on peut croire que tout un peuple soutient des cambrioleurs au point d’en faire des héros, sous prétexte qu’ils n’ont tué personne ?!
    Quant au scénario, la précision du premier braquage n’est plus là. Les choix et réactions des cambrioleurs sont hallucinants et pas crédibles pour deux ronds : soient ils sont limite surhumains, soient ils font des erreurs de débutants. Quand le déroulé du plan est compliqué ou un peu difficile à justifier, hop, on a droit à une petite ellipse qui tranche la question…
    Les policiers sont des vrais cowboys, les romances dignes d’Harlequin et toutes les répliques sont vues et revues dans toutes les séries depuis la nuit des temps.
    Bref, grosse déception !


  • Journaliste PAen

    @isapass Tu regardes ça après Stranger Things aussi xD

    Les deux premières saisons je les ai beaucoup aimées, parce qu’elles sont vraiment bien rythmées surtout ! Et j’avais adoré les personnages avec des noms de ville, c’est le genre de détail qui me fait craquer très vite.

    Pour la 3 :

    Je partage ton ressenti sur certaines choses, j’ai essayé de prendre au second degré toutes les remarques machistes et pro-carnivores, mais au bout d’un moment c’était juste pas possible… Entre Denver qui dit à Monica qu’elle est maman et ne peut pas aller au braquage parce qu’elle doit materner, le gay qui dit que deux femmes ensemble ne peuvent pas baiser (quelle déception ce moment franchement, et le pire c’est que personne ne contredit), Monica qui en prend plein la gueule parce qu’elle est végétarienne ou vegan… Grosse déception là-dessus. Je pense qu’ils essayaient de montrer que les machistes sont des losers, mais ça ne marche absolument pas et ça leur donne même raison.
    Pour l’intrigue, bon, j’avoue que moi j’aime justement quand rien n’est coordonné et que c’est le bordel. En plus, ça se tient parce que dans les deux premières saisons, le Professeur a pu élaborer son plan alors que là non, du coup tout tient entre les mains des braqueurs, qui font n’importe quoi (ça c’est pas vraiment une surprise).
    Ce que j’ai préféré, c’est voir ce que sont devenus les personnages. J’aime aussi l’arrivée des nouveaux, même si je trouve ça dommage qu’on ne nous les présente à aucun moment (au début j’étais en mode « mais c’est qui ces gens ? » xD ). Je pense quand même qu’ils auraient pu mieux faire parce que là, entre Marseille l’inutile, Bogota qui veut juste se taper des meufs et Palerme qui est un énorme connard doublé d’un machiste accompli… Pitié. Encore que j’aime bien le passé de Palerme, même si je trouve qu’ils ont complètement raté le personnage.


  • Plume d'Argent

    @léthé

    Palerme, ça m’a donné l’impression qu’ils se sont mordus les doigts d’avoir tué Berlin, alors ils en ont fait une pâle copie du genre leader barré, mais autant Berlin on pouvait avoir une perception amour/haine, autant Palerme, c’est que haine, et son “histoire” par rapport à Berlin ne suffit pas à l’excuser, à mes yeux.


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.