La biblioplume d’Elikya



  • Chers ami(e)s,
    prenez place, installez-vous et mettez-vous à l’aise. Ne craignez pas de venir comme vous êtes, en smoking ou joging, kimono ou peignoir de bain, pour ma part j’adore écrire en robe de chambre.

    Servez-vous un Nesquik, un café ou toute autre boisson à votre guise, tandis que je savoure mon thé et mes carrés de chocolat noir.

    Vous trouverez ici ma biblioplume plus ou moins secrète, les histoires que j’écris, celles qui m’inspirent, celles qui tournent dans ma tête (en l’air). J’arpente en général les genres de l’imaginaire : science-fiction, fantastique, fantaisie, et mes histoires s’adressent à tous les publics, adolescents, jeunes adultes, adultes ayant gardé leur âme d’enfant. Bien que certains lecteurs me traitent d’auteur sadique, vous n’y trouverez aucune scène insoutenable pour mon petit coeur sensible (viol, torture, etc), mais des aventures, des combats et des romances.

    Je ne m’attarderai pas ici sur les nouvelles et le roman déjà publié, car ce n’est pas le bon lieu. Si cela vous intéresse, rendez-vous plutôt chez Les auteurs à l’Ouest, un site que j’ai créé avec mes amies : http://auteursalouest.com/

    Voici donc mon journal de bord des projets en cours :

    • Porcelâme - La voie du Kirin - Fantaisie Asiatique - Premier jet terminé, corrections en cours :
      Dans l’Empire des cinq animaux sacrés (dragon, phénix, tortue, tigre, kirin), chaque personne possède dès sa naissance une statuette faite d’une substance magique, la Porcelâme, qui reflète son état d’esprit tout au long de sa vie, mais aussi après sa mort.
      Tomoe exerce le métier de guide sur la Montagne sacrée, la jeune femme accompagne les voyageurs sur le dangereux chemin qui mène au Temple du Kirin, où se trouve une précieuse relique de cet animal magique.
      Kiyoshi est chargé de protéger l’expert envoyé en mission secrète par l’Empereur pour enquêter sur le mal qui ronge la Porcelâme de sa défunte fille, la Princesse Kaede. L’expert et le combattant doivent découvrir si la Porcelâme de la fille de Kaede, qui est conservée au Temple du Kirin, souffre de la même façon que celle de sa mère.
      Quand le Clan Tora recherche une criminelle dont le portrait ressemble à Tomoe, celle-ci se retrouve soudain pourchassée par les soldats qui envahissent la montagne sacrée, alors Kiyoshi se retrouve partagé entre sa mission au service de l’Empereur et son désir de la protéger.

    • Porcelâme - Le chant du Phénix - Fantaisie Asiatique - Premier jet en cours :
      Comme le dernier héritier du Phénix est mort depuis plus de cent ans, la loi sacrée permet à l’Empereur de mettre le Clan du Phénix sous tutelle et de s’emparer de ses terres.
      Chihiro, un fidèle servant du Phénix, lutte contre cette issue fatale en sillonnant l’Empire à la recherche d’un nouvel héritier.
      Désespérée par son mariage malheureux, Aï a sauté d’une falaise en entrainant son époux avec elle. Il a perdu la vie, mais pas elle.
      Lorsqu’il découvre Aï, Chihiro croit avoir trouvé l’héritier du Phénix, mais la jeune femme n’a aucune intention d’assumer ce rôle et d’affronter l’Empereur. Saura-t-elle prendre son envol et sauver le Clan du Phénix ?

    • Le Cirque Interdit : légère dystopie - Publication prévue début 2019 :
      Depuis son accession au pouvoir, le Parti Zéro Risque a réussi à améliorer la sécurité et la santé des français, mais à quel prix ?
      Solitaire et discrète, la jeune Maria décide d’infiltrer le dernier cirque de France afin de lever le voile sur les mystérieuses circonstances qui ont menées au décès de ses parents alors qu’elle était encore enfant.
      Baigné dans l’univers du cirque depuis son plus jeune âge, Mathieu ne vit que pour les lumières de la scène. Le jeune homme rêve de se démarquer au sein de sa fratrie d’acrobates, même si cela veut dire abandonner les siens au moment où ils ont peut-être le plus besoin de lui.
      Tiraillée entre son besoin de connaître la vérité et ses nouvelles affinités avec les membres du cirque, Maria se retrouve prise au piège par un conflit qui la dépasse. Mathieu quant à lui ne sait que penser de la nouvelle secrétaire de son grand-père qu’il surnomme “Miss Glaçon” et qui pourtant est loin de le laisser indifférent.


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans ton journal de bord, Elikya.
    Tu as de bien beaux projets. Cette idée de porcelâme est vraiment excellente !
    Bonne inspiration pour tout ça. :sun_with_face:



  • @fannie : merci pour ton intérêt ! Je pensais n’écrire qu’un one shot dans l’univers de Porcelâme et me voici avec une trilogie. Ma Muse n’en fait qu’à sa tête, comme d’habitude.

    Sinon, la nouvelle du jour c’est qu’un éditeur a eu un bon rapport de lecture pour Le cirque interdit. Ça ne signifie rien pour une publication, sinon que j’ai une bonne chance que l’éditeur en question le lise, mais cela signifie au moins que ce roman a “le niveau”. Maintenant, je vais m’empresser de ne plus y penser pour ne pas trop stresser.



  • Oh tous ces projets m’ont l’air alléchants ! Déjà, je vais me procurer ton roman chez Voyel, il m’avait déjà fait de l’oeil mais je m’étais concentrée sur les histoires de fantasy au moment de mes achats… mais je vais réparer très vite cet oubli et t’en donner des nouvelles ! :)



  • @keina : un grand merci à toi, ça me fait très plaisir ! Voudrais-tu que je t’envoie une dédicace à glisser dans le bouquin papier ou à ranger près de ta tablette ?



  • Bon, je me réponds à moi-même pour noter que j’ai tenu mon objectif hier, j’ai mis le prologue de Porcelâme - Les ailes du Phénix sur FPA. J’espère ne pas avoir fait de bêtise et je me mets le lien ici pour mémoire : http://www.plumedargent.com/viewstory.php?sid=2768



  • Bienvenue sur ton JdB, Elikya ! :slight_smile:


  • Plume d'Argent

    :rainbow: Bienvenue sur ton JDB Elikya !
    Que de beaux projets en perspective, je te souhaite le meilleur ! :smiley:



  • @liné Merci beaucoup !

    @Cliène Merci beaucoup aussi !

    J’ai de petites questions relatives à FPA : 🧐

    • savez-vous à quoi correspond le compteur de lecture ?
    • en général, les auteurs ajoutent un nouveau chapitre a quel rythme ? Faut-il attendre d’avoir des commentaires sur le précédent ?

  • Plume d'Argent

    • Je crois que le compteur de lecture correspond au nombre de fois où quelqu’un a ouvert une page (un chapitre) de ton histoire, ce qui ne garantit pas qu’il l’ait vraiment lu. À confirmer.
    • Tu n’as pas besoin d’attendre les commentaires avant de publier les chapitres suivants.
    • Le rythme de publication dépend des plumes : je vais en laisser d’autres répondre plus précisément à cette question.

  • Plume d'Argent

    @elikya : alors comme @Fannie l’a dit, il s’agit du nombre de fois où quelqu’un a cliqué sur la page menant à ton chapitre. Fais attention parce que si tu cliques aussi dessus, ce sera compté dans le compteur !
    Et non, tu publies quand tu veux, une fois par semaine, jour, mois, tu fais comme tu le sens. La condition je crois est de veiller aussi à lire également des fictions et d’avoir le même nombre de commentaires laissés à d’autres plumes que de chapitres publiés (pour toi)



  • @fannie a dit dans La biblioplume d’Elikya :

    • Je crois que le compteur de lecture correspond au nombre de fois où quelqu’un a ouvert une page (un chapitre) de ton histoire, ce qui ne garantit pas qu’il l’ait vraiment lu. À confirmer.
    • Tu n’as pas besoin d’attendre les commentaires avant de publier les chapitres suivants.
    • Le rythme de publication dépend des plumes : je vais en laisser d’autres répondre plus précisément à cette question.

    Merci pour tes explications, Fannie. Du coup, je ne me fierai pas trop, au nombre de lectures, mais plutôt aux commentaires qui reflètent mieux l’intérêt des lecteurs.
    Je vais bientôt enchainer avec le chapitre 1, je pense, car le prologue est très court.

    @elia : merci pour tes explications, qui me donnent encore moins envie de guetter le compteur.
    Je vais donc publier mes chapitres à mon rythme de tortue, je n’écris pas vite, mais je suis persévérante.


  • Plume d'Argent

    @elikya le compteur ne signifie pas grand en chose en fait. Ce qui compte (en tout cas pour moi, c’est mon avis) c’est les commentaires que tu reçois ! Et puis prend le temps que tu veux pour écrire :) il n’y a pas de contraintes et chacun son rythme !



  • @elia : tu as bien raison, merci pour tes conseils. Je vais aller lire les commentaires et corriger mon texte dès que possible. 😄



  • J’ai corrigé le prologue en fonction des premiers commentaires et j’ai mis un nouveau chapitre en ligne. C’est parti pour une nouvelle semaine !



  • Bienvenue sur ton JdB ! (Le compteur est en effet faussé par tes propres allées et venues sur ta fiction, si tu postes, puis recorrige, par exemple etc. Et puis parfois il explose sans que tu saches bien pourquoi et sans ajout de commentaires, ce n’est donc qu’indicatif)



  • Me revoici sur Plume d’Argent après des mois de silence, non par désintérêt, mais par cruel manque de temps. Je n’arrive tout simplement pas à fournir de tous les côtés.

    Cela dit, il c’est passé de bonnes choses pendant ces derniers mois :

    • Porcelâme - La voie du Kirin : j’ai terminé mes corrections et envoyé le roman à mon agent, qui m’a fait de très bons retours. Il faut toutefois que j’étoffe l’univers, que je mette de l’huile dans les rouages, et je n’en ai pas encore trouvé le courage.

    • Porcelâme – Le chant du Phénix : je n’ai pas avancé d’un iota sur le premier jet, c’est pas grave, j’ai fait d’autres choses à la place.

    • Le Cirque Interdit : c’est la grande bonne nouvelle de ces derniers mois : j’ai signé un contrat pour une publication début 2019 ! Il faut que je me concentre sur les corrections de ce roman, qui doit-être bouclé d’ici fin août.

    Elikya remonte ses manches


  • Plume d'Argent

    Ah ben dis donc, c’est du lourd tes nouvelles ! Bravo !

    Tu as un agent ? Rhooo comment ça pète “mon agent” :laughing: Ça fait rêver !



  • Eh bien dis donc, @elikya, pour une plume qui ne trouve pas le temps, tu as énormément avancé ! Un ENORME poutou de félicitations !! :astonished: C’est génial ! Tu vas publier chez qui, alors ?

    Et puis, je rebondis sur la question d’Isapass : qu’est-ce que ça “fait”, d’avoir un agent ? Comment vous fonctionnez ?



  • @isapass a dit dans La biblioplume d’Elikya :

    Ah ben dis donc, c’est du lourd tes nouvelles ! Bravo !

    Tu as un agent ? Rhooo comment ça pète “mon agent” :laughing: Ça fait rêver

    Coucou Isapass, coucou Liné,
    Oui, j’ai un agent, et je vous avoue que c’est un rêve pour moi. Je vais essayer d’expliquer au mieux comment ça se passe, mais n’hésitez pas à me poser des questions, car les agents sont rares en France, alors que c’est une étape obligatoire dans les pays anglo-saxons.

    1 ) Comment trouver un agent ?
    Normalement, il faut faire un dossier de soumission auprès d’un agent ou d’une agence, en respectant ce qu’ils demandent. Après, il vaut mieux procéder par réseau et être recommandé par un auteur qui est déjà suivi par l’agent en question.

    De mon côté, j’ai eu beaucoup de chance : j’ai participé au concours Blackmoon avec mon roman numéro 7 (Anergique) et j’ai fini parmi les 5 finalistes. J’ai retravaillé le roman avec une éditrice pendant des mois, mais finalement sa Directrice de collection n’a pas voulu le publier, car ils ont resserré leur ligne éditoriale et que le roman ne rentrait plus dedans. Toutefois, cette éditrice m’a gentiment recommandée auprès d’un agent anglo-saxon (Roxane Edouard de chez Curtis Brown), qui recherchait des auteurs français à représenter. Roxane a aimé Anergique, elle a proposé de me représenter et j’ai sauté sur cette opportunité, ce dont je suis absolument ravie.

    2) Quel est le travail de l’agent ?
    – L’agent relit les manuscrits de son auteur et les aide à les améliorer. Il est donc essentiel que l’agent et l’auteur soient sur la même longueur d’onde. De mon côté, c’est un bonheur de travailler avec Roxane, ses retours sont super constructifs.
    – L’agent se charge de défendre les manuscrits aux éditeurs : Roxane se charge de repérer les éditeurs potentiellement intéressés, de préparer les envois (résumé, présentation diverses) et de suivre les envois (les relances). Pour moi, c’est un rêve. Pas besoin de me soucier des envois, ni de préparer un résumé (je hais cet exercice), ni de prendre mon courage à deux mains pour relancer… et Roxane a un carnet d’adresse tellement plus grand que le mien, car c’est son job.
    – L’agent se charge de négocier le contrat : Roxane négocie l’avance, les droits d’auteur, les droits étrangers… C’est à nouveau le rêve, car je ne suis pas douée en négociation. Pourtant, c’est le nerf de la guerre. Je suis tellement dégoutée de voir plein de jeunes auteurs se faire arnaquer avec des pourcentages de misère.
    – L’agent peut aider à communiquer sur le livre si besoin.

    3) Comment se rémunère un agent ?
    Un agent se rémunère en prenant une part des droits d’auteur (entre 10 et 20%). L’inconvénient, c’est bien sûr que l’auteur en touche moins. L’avantage, c’est que l’agent ne touche des sous que lorsque son auteur est publié, pas avant (ne signez pas si un agent vous demande de payer quoi que ce soit avant la publication). De plus, si votre agent a bien négocié le contrat, vous n’y perdez pas.

    N’hésitez pas si je n’ai pas été assez claire ! Je me dis que ce sujet pourrait peut-être intéresser d’autres personnes. Pensez-vous que je devrais ouvrir un fil de discussion ?


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.