Journal d'Aranck



  • Je suis arrivée sur FPA en 2012, cherchant au petit bonheur la chance des conseils pour retravailler mon premier tome. Je n’avais aucune pratique des forums, et surtout je n’imaginais pas qu’il puisse y avoir une telle foultitude d’auteurs en herbe anonymes. :alien:
    Bref c’est en 2013 que je me suis inscrite sur PA (oui, il m’a fallu du temps pour comprendre que mon inscription sur FPA ne m’inscrivait pas d’office sur PA…) et sans même me présenter, j’ai défoncé la porte en posant tout de go la question qui me turlupinait depuis plusieurs semaines.
    Remise gentiment en place par un coup de hache et après plusieurs semaines d’enfermement à la cave, j’ai fini par trouver les consignes auxquelles je me conforme depuis.

    Pour ce qui concerne l’écriture : mis à part quelques poèmes d’adolescente et quelques nouvelles je n’avais jamais pensé à me mettre sérieusement à l’écriture. C’est suite à une « commande » (mais l’histoire est trop longue pour être développée ici) que j’ai découvert à quel point écrire était un plaisir. Je me suis donc lancée dans l’aventure et depuis, je comprends ce que le mot dépendance veut dire (les casseroles, régulièrement brûlées sur les plaques électriques, mes oreilles, imperméables aux signaux de détresse de mon entourage, les travaux que je laisse en plan pour attraper un bout de papier et me mettre à noter les idées qui m’arrivent, tout ça et bien d’autres choses encore, parlent pour moi).
    Depuis cette époque bénie où je suis arrivée sur PA, je retravaille ma fiction, bien qu’il me soit arrivé de la laisser à l’abandon à plusieurs reprises de nombreux mois (et même durant deux longues années, suite à une IRL un peu particulière, et difficile.)
    « Louis-Ohrim et le Sombre » (le titre changera peut-être encore) est donc le premier tome de type roman fantasy jeunesse d’une loooongue histoire (ce tome comporte 665 pages ou 1 132 986 caractères si mon compteur est juste, car je ne travaille pas sur Word.) Le bébé est bien trop gros pour un public jeunesse, mais il a du mal à faire un régime… Comment ôter 200 pages ? J’ai donc envisagé l’éventuelle solution de le couper en deux et d’en faire deux tomes. Le voici sur FPA : http://www.plumedargent.com/viewstory.php?sid=2696
    Deux autres tomes suivront.
    Si la magie est bien présente dans cette histoire, mon jeune héros, lui, a bien du mal à s’y faire. Mais chut, en ce moment, il est justement en pleine réflexion…
    Quant à moi, j’aime avec fougue les arbres, les animaux, le théâtre, le blues et le chocolat. Erri de Luca est l’un des auteurs qui m’a le plus touchée, je suis en admiration devant la verve de Magnan et Giono, Steinbeck, Genevoix, sont depuis longtemps dans mon cœur, on peut y ajouter en vrac et de façon non exhaustive : Wolfe, Elroy, Fournier, Baudelaire, La Fontaine, Verlaine, Perrault, Éluard, Queffelec, Pullman, Bottero, Cauwelaert, Fletcher, Paver, Tolkien et bien entendu notre Cricri nationale ! :hearts:


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ton nouveau JDB Aranck ! :slight_smile:
    J’aime bien ce nouveau forum ! Ça permet de découvrir des détails sur des plumes qu’on lit sur FPA mais pour lesquelles on n’avait pas forcément lu les JDB sur l’ancien forum… (oui, parfois la flemme est trop forte…)
    Visiblement malgré le coup de hache et les semaines d’enfermement à la cave, tu as survécu et c’est tant mieux parce que j’aime beaucoup Louis et il faudra d’ailleurs que j’aille bientôt poursuivre ma lecture !
    665 pages ? Mais comment fais-tu ? Tu t’y retrouves dans ce nombre colossal ? Moi qui suis obligée de me faire un plan pour une pauvre fiction de 35 000 mots… :astonished:

    Au plaisir de te lire et de te commenter bientôt :wink: :kissing_heart: :


  • Plume d'Argent

    Un nouveau jdb à flooder <3
    Rebienvenue Aranck !



  • Merci Cliène et Elia ! Ça fait du bien de se retrouver. Floodez, floodez, tant que vous voulez, je dois m’absenter, mais je vous retrouverai avec plaisir ce soir !
    Sinon, je n’ai pas fait de plan, non, mais j’ai plein de post-it partout :blush:
    Et puis pour le premier tome ça va, mais pour le second, il va me falloir un mini canevas quand même.
    À très bientôt, j’ai de la lecture en retard, je le sais, mais je vais me rattraper ! :kissing_heart: (les anciens émoticônes me manquent :cry: )



  • Coucou Aranck, ça me fait plaisir de te revoir sur PA (oui, même si en l’occurrence, c’est moi qui m’était absentée lors de ton retour ^^°)
    J’ai vu aussi que Louis était revenu sur FPA donc je reprendrai ma lecture avec plaisir :kissing_cat: :kissing_cat: :kissing_cat: :kissing_cat:
    PS: c’était Céline avant, pour rappel lol ^^°


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans tes nouveaux quartiers, Aranck.
    665 pages pour ton roman : je suis impressionnée. Je ne l’ai pas encore lu, mais je serais tentée de croire que le diviser en 2 tomes serait une meilleure solution que de l’amputer de 200 pages.
    En tout cas, tu as l’air de bien avancer depuis ton retour parmi nous. Alors tout de bon, comme on dit en Suisse.



  • @célinours Mooooow Céline, je suis trop contente de te revoir !! Comment va le petit (henry, c’est ça ?) ?
    Oui, j’ai reposté les MN (qui vont probablement changé de titre), mais je ne suis pas certaine que j’en sois là où tu en étais (chépasij’suis claire là…). Et où en es-tu du dernier gardien ?
    @Fannie Merci Fannie (c’est trop joli Fannie !) Oui, ce tome est une grosse bête. Je n’ai guère envie de l’amputer, moi non plus, mais le couper en deux n’est pas si simple. Il y a bien un peu d’action au milieu qui pourrait accrocher le lecteur et le pousser à lire la suite, mais je ne suis pas certaine que ça soit suffisant. Tout se dénoue et se révèle dans les deux dernières parties :confused: Bref, c’est une raison supplémentaire qui me fait hésiter à faire le fameux concours (mais il y en a bien d’autres…)



  • Bienvenue sur ton nouveau journal, Aranck.
    C’est trop trop bien que tu sois de retour parmi nous; :heartpulse: :heart: :heartpulse:
    Contente de voir que tu t’es finalement remise des coups de hache de la Danette ! :grin:
    Une cure d’amaigrissement de 200 pages, ce serait rude :cry:
    Et tu aurais trouvé un endroit pour le couper en deux ? (vers le milieu, certes, mais il faut que ça tombe bien…)
    Bon courage pour tout ça, tu vaincras ! :person_lifting_weights:



  • Coucou Aranck ! Bienvenue dans ton nouveau JdB !
    Quoi ? J’apprends que toi aussi tu est fan de Giono ?! Aaaah Angelo, le beau hussard, comme il m’a fait voyager ! Et Clara aux yeux de menthe et Antonio dans Le Chant du monde, où les paysages sont si magnifiquement écrits qu’on les a devant les yeux en lisant… Un roi sans divertissement, si subtil dans la personnalité des personnages que si tu loupes une phrase dans les 10 dernières pages, tu ne comprends pas la fin… La scène du début du Grand Troupeau, avec le torrent de moutons qui traversent le village toute la journée, le vieux bélier dont les cornes sont si lourdes qu’il ne peut plus les porter, et toutes les horreurs de la première guerre mondiale…
    Bon, pardon, je m’emballe…

    Tu sais que je suis fan des MN, alors je ne saurais que le conseiller à toutes les plumes !
    Je ne vis que pour avoir la suite !
    Installe-toi bien ici ;) :kissing_heart:


  • Administratrice

    @rachael a dit dans Journal d'Aranck :

    Contente de voir que tu t’es finalement remise des coups de hache de la Danette ! :grin:

    Des coups de hache à Aranck, moi ?? Je n’oserais jamais !
    Bienvenue sur ton nouveau JdB, Aranck !
    Ah c’est vrai que supprimer 200 pages ça paraît compliqué… Mais si tu as une idée d’endroit pour couper, c’est une bonne solution ! Les deux tomes suivants promettent d’être de la même taille que le premier ?



  • @Rachael Merci Rach’ ! :hearts: oui, 200 pages, ça me semble impossible. Je pense couper à la fin de la troisième partie. Toi qui a lu le premier jet, ça ne te dis peut-être rien, mais je ne peux pas trop spolier [spoiler=Spoiler] (c’est la partie qui comporte l’événement de l’arboretum et qui fait que Louis prend une décision)[/spoiler]. Ça me ferait deux tomes d’environ 330 pages, mais je ne sais pas si découpé de la sorte, ce premier tome est suffisamment accrocheur pour qu’on ait envie d’aller voir le second. :confused:
    Je me demande aussi si je ne peux pas couper au début de la cinquième, ce qui m’ôterait 89 pages et me ferait un tome de 575 pages, mais c’est encore beaucoup…
    @Dan Noooon, tu n’oserais pas, noooooo, bien sûr :grin:
    Je pense (et j’espère) que les deux autres tomes devraient plutôt avoisiner les 400 pages, mais c’est peut-être un voeux pieux de ma part…
    @Isapass : Oui Giono est un sacré bonhomme, mais j’ai eu un peu plus de mal avec Un roi sans divertissement (en même temps, celui-là, j’avais 16 ans quand je l’ai lu, il faudrait peut-être que je le redécouvre)
    Et Merciiii pour de cette ardeur pour les MN :heartbeat: (qui vont peut-être changer de titre…)
    Je risque de revenir à un titre ancien, mais c’est pénible ce manque de spoiler… Je fais comme si …[spoiler=Spoiler] Louis Erhyn’ (pour Merrhyn’) et les Profanateurs [/spoiler] (Je sais, je sais, quand on s’est habitué à un prénom et à un titre, le changement est difficile, mais je trouve que c’est plus parlant que les Capes Blanches, pardon les Manteaux-Noirs :blush:

    Et y a t-il quelqu’un ici qui saurait comment faire un joli spoiler (j’ai repris la syntaxe du vieux PA, mon CET en a trouvé d’autres correspondants au BB code), mais ça ne marche point…:cry:

    Edit : Punaise de punaise, je viens de passer une heure et demie à essayer de poster un nouveau chapitre sur FPA. Pfiou ! Je n’ai jamais galéré autant (plein de r02; r01; se sont collés partout sur mon texte, sans compter les chépakoi tinyMCE qui m’ont cassé les pieds à faire n’importe quoi ! Une horreur !!! :angry:
    Bref, je viens de poster la suite des MN (je n’ai pas encore officiellement changé le titre) et donc le chapitre 2 de la troisième partie) : Le grand-père.
    Du coup, je suis en retard sur tout ce que j’avais prévu de faire :calendar: , alors je file !


  • Plume d'Argent

    Oh Aranck, j’ai beaucoup aimé le récit de ton arrivée sur PA :laughing: Les débuts ne sont pas toujours glorieux (le mien ne l’est pas non plus)
    J’adore le titre de ton histoire et j’ai envie de m’y plonger depuis un certain temps. Je vais redire ce que plein de gens ont répété pendant cette avalanche d’ouverture de journaux de bord : trop d’histoires et pas assez de temps !



  • @laure Hello Laure ! Ravie de te voir par ici ! Installe-toi et prends tes aises.
    Si tu savais à quel point je comprends ce manque de temps, moi qui avance à la vitesse d’un escargot dans le désert !
    J’ai commencé Astel d’ailleurs, mais je n’ai pas encore pris le temps de commenter… Toujours ce fameux temps qui te glisse entre les pattes !
    Cela-dit, je ne désespère pas. En ce moment l’IRL est chargée, mais d’ici deux ou trois semaines, je devrai mieux voir le jour et réussir enfin à m’organiser. Ma PAL prête (bien qu’elle ne cesse de s’allonger…) À bientôt donc, que ce soit chez toi, ou chez moi :blush:



  • Mazette, j’ai vu que tu me suivais ! J’avoue que je ne sais pas trop ce que ça veut dire (tu es prévenue quand je poste un truc ? ), mais je me sens à la fois flattée et épiée. :sweat_smile:
    Il est bien ce nouveau forum, on peut faire de nouveaux trucs !
    Tu as vu qu’on peut taper deux points (:) et avoir directement les smileys en tapant leur début? par exemple si je tape :smi, ça me fait apparaître les smileys qui sourient (essaye !), et si je tape :heart, j’ai des coeurs.



  • @rachael Oui, je te suis de près :smile: Tu ne t’échappera pas !
    Alors, j’ai tenté (:)smi, et en effet ça maaarche ! :smiley: (mais je n’ai que 5 smileys et impossible de faire défiler le reste. :angry: Et puis je n’arrive pas à faire le deuil des anciens smiley, snifou.
    Sinon, oui, je suis abonnée à pas mal de monde, (et il a fallu que je me retienne d’en ajouter) et j’essaie de manipuler au mieux ce forum, de me repérer, tec. mais en ce moment je jongle avec un emploi du temps pas top (IRL s’entend) donc, je viens quand je peux et je perds un peu le fil des discussions.
    Il faut aussi que je reprenne mes lectures, dont le vieux Marp, mais ça ce sera pas avant la semaine prochaine, j’ai encore pas mal d’examens (non, pas scolaires :-) ) à passer dans les jours qui viennent, et ce, jusqu’à la fin de février…:disappointed:



  • Double post Sej, je sais, je sais, mais je ne voulais pas tout mélanger (entre réponse à Rach’ et annonce sur les MN)
    Donc voilà :100:
    “Louis-Ohrim et les Manteaux-Noirs” devient dorénavant “Louis-Ohrim et les Profanateurs” parce que les Manteaux-Noirs n’évoquent pas la réalité de ce qu’ils sont vraiment.
    Là au moins c’est clair. (Et c’est comme ça qu’ils s’appelaient lorsque j’ai démarré cette fiction):blush: )

    Et pendant que j’y suis, voici le nouveau résumé (plus long que l’ancien au final) sur lequel j’ai planché. Il n’est pas encore parfait, mais tout de même plus proche de ce que je veux dire.

    "Mis à part une impulsivité légendaire et une légère obsession pour sa taille, rien ne semble différencier Louis des autres adolescents. Il passe la plupart de son temps avec ses amis, Charles, Momo et Naïm et se destine à devenir botaniste ou arboriculteur.
    Mais un jour, cette vie tranquille est troublée par l’apparition d’un personnage déroutant, immédiatement baptisé par le petit groupe : la « Grosse Dame ». Fascinés par son extravagance, les garçons guettent chaque soir sa venue quotidienne et, sans grande charité, s’amusent à ses dépens.

    Ce petit jeu aurait pu durer très longtemps, si Naïm ne s’était pas, une fois de plus, moqué de Louis. Excédé, Louis décide de prouver à son ami que la bravoure se situe bien au-delà de l’aspect physique. C’est ainsi qu’il se lance sans réfléchir dans un pari insensé : suivre la « Grosse Dame » dans la cour où elle disparaît chaque soir avec un air mystérieux.
    Or, Louis ne s’est jamais demandé pourquoi cette personne était subitement apparue dans le quartier, si bien que lorsqu’il s’engage derrière l’énorme postérieur sous le nez de ses copains hilares, il ne se doute pas à quel point ce défi stupide fera basculer sa vie de façon définitive. Entraîné malgré lui vers un destin époustouflant, il découvrira des mondes insoupçonnés où, depuis des siècles, des êtres travaillent dans l’ombre à la protection du monde.

    (Ancien résumé pour mémoire : Malgré un caractère emporté, Louis est un garçon agréable qui possède un sens profond de l’amitié. À bientôt treize ans, il partage sa vie entre le collège et ses amis, Naïm, Momo et Charles, avec lesquels il lui arrive d’avoir des passe-temps un peu surprenants. Le dernier en date consiste à se moquer de l’énorme dame qui se promène depuis quelques jours dans le quartier des écoles.
    Louis sait pourtant ce qu’il en coûte d’être le sujet de sarcasmes perpétuels : bien plus petit que ses camarades, il est obsédé par cette différence et en devient même si susceptible que Naïm ne peut résister au plaisir de le faire enrager dès que l’occasion se présente. Jusqu’au jour où, excédé par ces sempiternelles railleries, Louis décide d’y mettre un terme. C’est alors qu’il se lance la tête la première dans un pari insensé : suivre la grosse dame jusque dans la cour dans laquelle elle disparaît chaque soir d’un air on ne peut plus mystérieux.
    Mais, dans sa hâte de prouver sa bravoure, Louis ne s’est jamais demandé pourquoi cette personne était subitement apparue dans le quartier, si bien que lorsqu’il se s’engage derrière l’énorme postérieur sous le nez de ses copains hilares, il ne se doute pas à quel point ce défi stupide fera basculer sa vie de façon aussi abrupte que définitive


  • Plume d'Argent

    En effet, je le trouve plus convaincant que le premier.
    Il y a juste le “destin époustouflant” qui me chicane ; peut-être parce que l’adjectif “époustouflant” est plutôt familier, peut-être parce qu’il donne l’impression que tu en fais un peu trop…


  • Plume d'Argent

    Je préfère aussi celui-là, il me semble plus équilibré et accrocheur que celui que tu avais posté précédemment. Peut être un peu trop de détails pour la partie avec les amis de Louis, mais ça va :)



  • Finalement, tu as remis la grosse dame ! La façon dont tu l’introduis est bien, c’est vivant et accrocheur. Mais je trouve toujours que des éléments manquent dans ce résumé.
    Si je résume façon “checklist”

    • il y a bien l’ancrage dans notre monde avec les copains, l’âge de Louis (à peu près, puisque tu dis ado, mais je pense que ça suffit), son caractère (impulsif, fier, obsédé par sa taille), et puis la mention d’un destin exceptionnel (époustouflant je ne suis pas fan non plus, c’est un peu trop familier par rapport au reste, à mon avis)
    • il me semble manquer le côté familial (sa mère , et ce qu’il va découvrir c’est aussi sa famille), et le côté magique (mondes insoupçonnés, ou destin époustouflant, ça ne veut pas dire magique), ce qui est ennuyeux parce qu’on ne sait pas finalement qu’on est dans de la fantasy.


  • Merci Fannie et Elia ! :heart_decoration:
    @fannie Oui, j’y avais pensé moi aussi, c’était pour éviter “extraordinaire” ou “fantastique”, mais je vais peut-être revenir à autre chose, en effet.
    @Elia C’est juste, mais c’est vraiment difficile de réduire encore si on veut y comprendre quelque chose…
    Merci à vous deux en tous cas, :tulip: :hibiscus: ça fait du bien d’avoir des conseils ! Et puis ça me rassure aussi. Ces résumés, quel casse-tête !


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.