Le bric-à-brac de Reven



  • Et c’est reparti pour un tour ! On va essayer de faire un premier post un peu plus claire que l’ancien !

    Je ne suis pas francophone de base, si vous relevez des soucis de français récurents n’hésitez pas à m’en faire part. Je me suis inscrite ici pour améliorer mon français, et reprendre la plume de manière plus régulière ! Vous pouvez par contre partir du principe que des erreurs d’accords viennent de mon inattention, le français et ses “e” et “s” muets… tout un enfer ! XD

    Je dessine aussi à mes heures perdues et je risque de vous mettre des dessins sur mes histoires !

    Mes histoires sont tous du domaine de l’imaginaire, le plus souvent de la fantasy.

    Les projets

    Le Couloir des mondes est le nom général d’un univers que j’élabore. Le but est d’avoir plusieurs histoires distinctes qui s’y déroulent. L’univers en question possède comme point central une race que j’ai créée de mes petits mains dont j’ai gardé le nom général de Kuruka, un vieux nom de quand j’avais huit-neuf ans et que j’affectionne toujours. Le nom de la race change selon les histoires qui mettent en scène des cultures et mondes différents, il serait donc illogique d’avoir un nom identique partout.

    Le Couloir des mondes comporte pour le moment deux gros projets, ainsi qu’une ribambelle d’histoires courtes .

    • La Vie morte : Saêl, un marchand d’art illégal et insensible à la magie, décide de détruire le monde qu’il connaît pour en sauver un nouveau qu’il doit encore découvrir
    • Paroles de verre : Alors qu’un ancien dieu est poussé dans la folie par les citoyens d’Oséamune, la métropole elle-même lutte pour ne pas être dévastée. À lire sur FPA !
    • La Voix des morts : histoire courte qui se déroule dans l’univers de Paroles de verre et qui se trouve sur le site de PA. Elle met en scène un personnage du nom de Gabriel qu’on rencontre dans l’histoire principale. Plusieurs personnes m’ont soufflé l’idée de garder ce texte en tant que prologue/introduction à l’histoire, donc je cogite dessus !
    • Le Néant : histoire courte écrite pendant le Nanowrimo 2017 qui montre la première rencontre d’Hylaesilith avec le Néant qui rempli l’Entre-mondes. Hylaesilith est un personnage “background” du Couloir des mondes et n’apparaît dans aucune histoire. Malgré tout, je me suis attachée. Je ne suis pas sûre que cette histoire courte vaut quoique ce soit, mais au fond de mon ordinateur, elle ne sert pas à grand chose non plus (si je veux m’améliorer, il faut que je sois lues, après tout), je l’ai donc mise sur le site PA également !

    Outre ça, j’écrit également d’autres histoires qui ne sont pas en rapport avec le Couloir des mondes ! Pour le moment, on y trouve surtout :

    Mortelles Divinités : Saa est un mage ; il est non seulement gravement malade et dépendant à la drogue qu’est la magie, mais il sera aussi une proie de choix pour la société s’il ne cache pas son talent. Dans un monde où les mages doivent continuellement se réapprovisionner en magie, Saa se retrouve à deux doigts de mourir, rongé par cette substance qui coule en lui, et il s’abandonne entre les mains d’un homme prétendant pouvoir traiter les séquelles. Mais ce dernier applique sans pitié le châtiment réservé aux mages non-déclarés : il lui vole sa liberté.
    À présent esclave, outil humain sans avenir et sans espoir, Saa tente l’impossible : sauver ce monde qu’il aime de la guerre qui fait rage, pour espérer lui redonner la lumière que la Nature a volé à l’humanité plusieurs siècles auparavant.

    Une nouvelle sans nom qui vous parlera d’Anne-Sophie qui s’est mise en tête d’atteindre le bout du monde ! Son monde n’est rien qu’une énorme mécanisme, un intérieur de machine, dont personne n’en connaît l’utilité, mais veiller à son bon fonctionnement est une question de survie. Entre engrenage et roue dentée géante, il suffit de glisser sur une flaque d’huile pour se retrouver broyé malencontreusement.

    • Ce n’est qu’une petite ébauche dans ma tête pour le moment, mais elle me donne bien envie, j’admets ! XD

    Voilà, je pense que c’est un peu plus claire ! <3


  • Plume d'Argent

    C’est très clair, Reven ! Et ça donne envie d’aller lire tout ça !

    Ceci étant dit, je suis très admirative. Écrire tant de choses en même temps … est-ce que tu as une technique, un calendrier qui te dit quel jour avancer quelle histoire, ou quelque chose du genre ?

    Au fait, bienvenue sur ton nouveau JdB !


  • Plume d'Argent

    Je plussoie Mily : comment fais-tu pour écrire plusieurs histoires en parallèle ?! Je m’astreins de mon côté à en finir une avant d’en commencer une autre, sinon je me connais, comme je fonctionne à l’affect, je me mettrais immanquablement à en favoriser une !
    Bravo !


  • Plume d'Argent

    Tes projets donnent envie Reven ! J’aimerais être capable d’écrire dans une langue qui n’est pas ma langue maternelle ^^
    Bon, je t’ajoute dans a PAL !


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ton JDB Reven !

    Comme Mily et Isapass, je suis admirative que tu puisses mener autant de projets de front ! :scream_cat:

    Tu n’es pas francophone de base mais depuis combien de temps pratiques-tu le français ? Pour ma part, je trouve que tu t’en sors très bien ! :first_place: Notre langue n’est vraiment pas évidente à maîtriser et je peux te dire que bien des francophones ne le font pas aussi bien que toi !



  • Bienvenue dans ce journal tout neuf Reven !
    Tes projets sont passionnants et je suis toute aussi impressionnée que les autres plumes face à ta capacité à mener tout ça de front, qui plus est dans une langue qui n’est pas ta langue maternelle. :slight_smile:



  • Merci pour vos réponses ! <3

    Concernant le français, je pense que je me suis résignée à l’apprendre plus sérieusement vers 14/15 ans, jusque là je freinais des deux pieds comme je pouvais car je détestais la langue ! XD Au Luxembourg, le français est une langue obligatoire sur le programme scolaire dès la 2ième année primaire.

    Alors, je n’écris pas plusieurs projets en même temps, parce que je n’y arrive pas, je vous assure !

    Il ne faut pas oublier que le Couloir des mondes est un univers qui a fêté ses 20 ans en 2017 (oui l’âge de Harry Potter XD ) ça laisse largement le temps de peaufiner et d’écrire (pour la poubelle surtout).
    Aussi, comme la plupart de mes histoires se déroulent dans le même univers, travailler sur une signifie donc travailler sur l’autre par procuration/indirectement. Par exemple, La Voix des morts est une histoire courte de 1500 mots environ qui met ne scène un personnage de Paroles de verre, et me permet donc de mieux le situer/saisir pour l’histoire principale (ce qui était à la base le but de la nouvelle). Paroles de verre met en scène des personnages qui réapparaissent dans la Vie morte qui se déroule chronologiquement après, et elle pose les bases de certaines problématiques de la Vie morte.
    Mes nouvelles découlent très souvent de l’envie de clarifier / élaborer un aspect soit de la Vie morte, soit de Paroles de verre en fait, d’une certaine façon, il s’agit donc toujours du même projet ! Les histoires sont embriquées de manière à qu’elles fonctionnent ensemble tout en pouvant être lues indépendamment.

    Je galère pas mal aussi ! Pour La Vie morte cela fait bien une dizaine d’années que j’essaie d’en fait quelque chose. Il s’agit de ce genre de projets trop vieux qui entassent pas mal de parasites et de mauvaise idées, de changement de goût, etc. Ce n’est que depuis très peu de temps que je suis arrivée à la purger de manière efficace et je me retrouve avec un squelette vraiment très maigre.

    Sinon, je travaille en alternant les projets à leur différents stades. De manière générale j’aime avoir un premier jet et l’élaboration d’un projet en cours. Ca me permet d’écrire quand j’ai envie d’écrire et ça me permet de planifier quand j’ai envie de planifier, sans que l’un soit mis de côté. Quand je me heurte à un soucis scénaristique dans mes planifications, je peux facilement retourner écrire un premier jet le temps de cogiter. J’aime aussi laisser reposer ce que j’ai écrit pour avoir un peu de distance (surtout comme ce n’est pas ma langue maternelle), donc je m’occupe avec autre chose le temps que ça mûrisse. Le but est surtout de ne pas perdre du temps inutilement, en me forçant à avancer un premier jet alors que je bloque à fond dessus pour une raison Y et X. Mais de me changer les idées le temps de mettre au claire les raison Y et X. Ou d’éviter de me tourner les pouces en mode “j’ai envie de faire ceci, mais je dois impérativement finir ça avant”. Ou me forcer à relire/peaufiner alors que ma santé ne me permet pas de distinguer un sûr d’un sur ! :D

    Souvent je me limite dans le temps aussi. Pour l’élaboration des projets, je travaille par année. Par exemple, j’établi à chaque début d’année quel projet sera mon projet de planification principal (et ces dernières années, cela a toujours été Paroles de verre). Dans le cas de Mortelles Divinités, vu qu’il s’agit d’éditer et de récrire/retravailler un premier jet, je me suis donnée 4-5 mois. Ce sont des deadline grossières mais qui me permettent de mettre au point des priorités. J’ai également commencé à noter mes occupations journalière, ce qui me permet de mieux voir combien de temps je prends pour ceci ou cela, et d’adapter en conséquence.

    Quand j’en ai vraiment marre du Couloir des mondes (travailler que sur le même univers est fatiguant, sisi), j’ai me penche sur une histoire qui n’a rien à voir, c’est une petite pause bien mérité d’un univers bien prise de tête ! Pour ces histoires j’ai souvent une idée précise en tête de ce que je veux, dès lors j’arrive à bouclier un stade de projet rapidement si je m’y mets. Mortelles Divinités m’a pris 2-3 semaines à mes souvenirs pour le planifier et l’écriture du premier jet (environ 60.000 mots) m’a pris 7 mois au doigt mouillé. J’avais commencé en octobre 2012 ou 2013 pour finir en été l’année prochaine.

    Voilà, voilà, j’espère que c’est plus au moins claire, car en soit je fonctionne de manière assez bordélique, je pense xD



  • Bienvenue dans ton journal de bord Reven!

    Waou, quels projets! J’espère que tu ne t’y perds pas trop, c’est très impressionnant! C’est dans ma PaL :)


  • Plume d'Argent

    Bienvenue sur ton nouveau journal, Reven !
    Franchement, on ne remarque pas du tout que tu n’es pas francophone. Ca va être dur de t’aider à t’améliorer !:dizzy_face:
    Bon vent à tous tes projets !



  • Bienvenue dans ton bric-à-brac Reven! Que de projets qui m’ont l’air bien chouettes, bonne écriture sur tout ça et plein d’inspiration à toi



  • Bienvenue dans ton JdB, Reven !

    Comme mes camarades, je suis admirative de ta maîtrise de la langue française.
    Tes projets d’écriture m’intéresse grandement aussi. C’est pile le genre d’histoires que j’adore. Je vais me pencher de plus près sur ton travail.

    A bientôt !



  • Merci beaucoup eauderose, Rachael et Lyrou ! <3

    Bienvenue sur ton nouveau journal, Reven !
    Franchement, on ne remarque pas du tout que tu n’es pas francophone. Ca va être dur de t’aider à t’améliorer !:dizzy_face:

    Je suis toute émue face à ce compliment, merci, merci ! :blush: Je pense que j’ai encore pas mal de lacunes en soit, il y a pas mal de finesse, nuances et de subtilités qui me font défaut ! Aussi, je vous parle de votre concordance des temps et de votre subjectif ? :joy:


    Je me perds pas dans tous mes projets, par contre je me perds terriblement dans Paroles de verre ! Donc je vais un peu blablater, en espérant que cela va me donner miraculeusement une illumination (aujourd’hui, c’est le jour planification de l’histoire après tout, dans mon planning !)

    On peut dire que le Leitmotiv de l’histoire est l’expression “l’enfer est pavé de bonnes attentions”. À savoir que j’aimerai donc raconter cette histoire par le biais de plusieurs citoyens d’une métropole qui cherchent à se dépatouiller dans leur vie de tous les jours tout, ce qui crée des “vagues” de partout, un peu un effet papillon, ou boule de neige. Il faut donc mettre un nombre conséquent de personnages pour rendre cet effet de ville qui héberge différentes aventures qui s’influencent les unes les autres, mais pas assez pour perdre le lecteur, le tout avec une narration qui les introduit de manière intelligente (je ne vais jamais introduire un nouveau personnage sans qu’on en ait parlé auparavant par exemple)

    La construction de l’histoire se fait donc en changeant de vie de citoyen régulièrement, et je cherche à avoir plusieurs niveaux de lecture. J’aimerai proposer au lecteur une sorte d’ “enquête” à mener pour qu’il soit à l’affût des subtilités d’écriture pour “percer à jour” ce qui se cache sous l’intrigue. D’où aussi l’idée de ne jamais introduire quelque chose sans en avoir parlé auparavant d’une manière ou d’une autre, pour donner assez d’occasions au lecteur à saisir qu’il y a peut-être plus à découvrir.

    L’histoire elle-même est racontée par quelqu’un à quelqu’un d’autre, et le but serait de trouver qui quoi comment pourquoi. Le différentes vies (aka chapitres) seront entrecoupées par des sortes d’interludes (ainsi qu’une prélude / un achèvement) où ce “conteur” prend un peu plus directement la parole (par exemple pour prévenir une fois qu’il y a un retour en arrière dans la chronologie de l’histoire et qu’il ne se fera pas la peine de prévenir à chaque fois car ça serait ennuyeux, c’est beaucoup plus fun de laisser pédaler le lecteur dans la semoule, allons !), ou où il profite pour laisser parler les personnages de l’histoire en mettant leur message de réseaux sociaux, lettres, extrait de journal intime, etc. Le soucis de la vie privée est une thématique de l’histoire qui sera régulièrement soulevé, donc je pensais ça pertinent. Les interludes se seraient de plus en plus rares aussi (surtout ceux ou le conteur parle lui-même), et laisseraient place à plusieurs lapsus et de réflexions du conteur au seins des chapitres eux-même.

    Avec La Voix des morts, un bon nombre de personnes m’ont dit que cela fonctionne très bien en introduction à Paroles de verre, donc je cogite comment rendre ça viable. Cette histoire courte et écrite d’un point de vue entièrement subjective, on se trouve carrément dans la tête de Gabriel, j’ai donc peur de perdre trop le lecteur si je la mets au début. On risque de ne pas comprendre ce côté “histoire racontée par quelqu’un à quelqu’un” ou de confondre le conteur avec Gabriel. Bref, j’ai peur que cela ne soit pas assez claire et trop confus (alors que je pense que le début doit justement être très claire pour poser les bases). Donc l’idée m’a traversé de placer la chose plus loin, dans l’idée que le conteur “viole” de plus en plus la vie privée des gens. Entre messages privées, extraits de journaux intimes, et hop, carrément dans la tête d’un personnage, sauf que je ne suis pas sûre que cela soit très heureuse comme emplacement pour la Voix des morts, car trop tard (le contenu de l’histoire courte est déjà dévoilée, elle n’apportera plus grand chose, en introduction, elle a tout à y gagner par contre).

    J’ai aussi songé à un système comme Damasio avec sa Horde du Contrevent, mais j’avoue que lire avec un marque page de côté pour toujours me rappeler qui est qui (j’ai une très mauvaise mémoire de noms et de symboles) n’est pas une expérience que j’ai envie de donner à mes lecteurs :joy:

    Enfin, je ne sais pas si je suis très claire (le soucis quand ce n’est pas la langue maternelle, on doute toujours si on s’exprime bien !), mais j’aimerai vraiment donner à Paroles de verre une écriture qui reflète le fond, et c’est dur :flushed: C’est plus facile en BD pour le coup, mais je pense qu’une version roman puisse beaucoup amener si je réussi à résoudre ce casse-tête !



  • Je pense que je te l’ai déjà dit, Reven, mais tes projets sont très inspirants !
    Et ta maîtrise du français l’est tout autant. Ich hoffe, ich kann mein Deutsch verbessern, (et là j’aimerais ajouter pour qu’il soit aussi bien que ton français, mais ce sera pas beau, mais allez, j’essaie quand même) damit es ist genauso gut wie dein Französisch.
    Je rentre en Allemagne demain en plus :flag_de:
    Bon courage et bon succès dans tes projets !


  • Plume d'Argent

    Bienvenue dans tes nouveaux quartiers, Reven, avec tes nombreux projets et tes beaux dessins.
    Je trouve qu’il faut du courage pour écrire dans une langue autre que ta langue maternelle.
    Je te souhaite d’avoir le temps et l’inspiration qu’il te faudra pour mener à bien tes projets.



  • @Laure : merci beaucoup, c’est un très beau compliment :blush: Ton allemand est bien, tu as juste placé le verbe au mauvais endroit : damit es genauso gut wie dein Französisch ist.
    Je te souhaite bon voyage ! <3

    @Fannie : Merci beaucoup ! Il est vrai que je dois encore mettre quelques dessins ici, j’ai pas encore rattrapé ça !

    Aller zou je vous en met un ou deux !

    Thokou, un personnage récurent du Couloir des mondes, qui apparaît autant dans Paroles de verre que dans La Vie morte !

    Thokou, le mat

    Et un peu de couleur dans ce monde de brut ! Je veux en faire 7 en tout, je suis pas sortie de l’auberge :joy:

    text alternatif



  • Waouh, ça semble très ambitieux comme projet ! Je comprends que tu t’y perdes un peu. Il va falloir être rigoureux sur ton plan, ta prise de notes etc !
    Et ta maîtrise du français est impressionnante ! Je crois qu’on est tous bluffés ici !


  • Plume d'Argent

    @reven : pour ton projet de nouvelle avec Anne-Sophie et le monde mécanique, il faut absolument que tu lises (si ce n’est déjà fait) la très très jolie BD de Florence Magnin et Rodolphe : L’autre Monde (en 2 tomes chez Dargaud).
    J’adoooooore tes dessins ! :heart:



  • @Reven mince, ces verbes m’agacent ! Mais merci beaucoup ! Par contre si tu me voyais essayer de comprendre les gens quand ils parlent… mon problème, c’est que je connais très peu de mots, c’est terrible. J’espère que j’arriverai à remédier à ça en 2018. J’ai dit à qui voulait l’entendre que je serais parfaitement fluide en allemand en juin prochain, lol.
    Tes dessins sont juste magnifiques :sparkling_heart:


  • Plume d'Argent

    Quels beaux dessins ! Le deuxième est tellement lumineux qu’on dirait presque un vitrail.



  • Ils sont super cools tes dessins! J’aime tout particulièrement celui de Thokou avec ses reliefs tout en petits traits. On sent que tu as un style bien à toi, au plaisir d’en voir d’autres!


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.