L'extrait mystère


  • Administratrice

    Le principe est simple :

    Pour lancer le jeu, le joueur choisit un extrait de n’importe quelle (fan)fiction de la Plume d’Argent, toutes catégories confondues. Le but est de retrouver l’auteur et l’histoire d’où est extrait le passage.

    L’extrait choisi ne devra pas comporter de noms ni de prénoms, pour ne pas faciliter la tâche, et qu’il ne devra pas être trop long. Au bout de quelques jours, des indices seront donnés, selon la difficulté de l’extrait.

    Le membre qui trouve le nom de l’histoire et l’auteur gagne soumet sa réponse sur ce sujet et a le droit de choisir l’extrait qu’il désire sur PA pour le prochain tour quand la réponse est validée. Il s’engage alors à valider la réponse lorsqu’un membre aura trouvé.

    ATTENTION AUTEUR·ES

    Si vous êtes l’auteur de la fiction d’un extrait présenté, prière de garder le secret. De plus, vous ne pouvez pas participer à ce tour jusqu’à ce qu’un autre extrait soit choisi.

    Bon jeu !


  • Plume d'Argent

    Je commence ! :)

    Elle ouvrit grand la porte, pénétra une bonne fois pour toutes dans le couloir du premier étage, et prit grand soin de la laisser suffisamment entrouverte pour pouvoir profiter, à son retour, de la vision lointaine et rassurante du dortoir. Elle effectua quelques pas, d’abord chancelants, bientôt plus assurés. Son regard s’habitua peu à peu à la noirceur des lieux. Elle distinguait, par endroits, des carrés de gris calqués sur les murs, ici immobiles et là ondulant avec force faiblesse, créant sur les murs un canevas amovible de nuances perlées. Il était même possible de discerner des formes : un escalier, avec les marches en relief et l’ombre de pas noirs, un nuage géométrisé, une couverture lourde, une vague de poussière.


  • Journaliste PAen

    @elia a dit dans L'extrait mystère :

    Elle ouvrit grand la porte, pénétra une bonne fois pour toutes dans le couloir du premier étage, et prit grand soin de la laisser suffisamment entrouverte pour pouvoir profiter, à son retour, de la vision lointaine et rassurante du dortoir. Elle effectua quelques pas, d’abord chancelants, bientôt plus assurés. Son regard s’habitua peu à peu à la noirceur des lieux. Elle distinguait, par endroits, des carrés de gris calqués sur les murs, ici immobiles et là ondulant avec force faiblesse, créant sur les murs un canevas amovible de nuances perlées. Il était même possible de discerner des formes : un escalier, avec les marches en relief et l’ombre de pas noirs, un nuage géométrisé, une couverture lourde, une vague de poussière.

    Je vais tenter une réponse dont je ne suis qu’à moitié sûre, même si certaines phrases m’ont mis la puce à l’oreille (pas taper si je me trompe xD ) : La Noirceur du Blanc, de Liné ?


  • Plume d'Argent

    Yes Léthé, bravo ! :)
    La Noirceur du blanc de Liné, chapitre 2 !


  • Journaliste PAen

    Aaaaaaah :D
    C’est la première fois que je gagneeeeee. Alors je pose mon extrait (j’espère qu’il n’est pas trop long)

    D’une main, elle ouvrit le congélateur et sortit les quelques steaks hachés et les boîtes de glace à la vanille qui y traînaient. L’animal s’agitait un peu, maintenant, sûrement peu satisfait de la manière dont on le portait. La jeune fille déglutit et le porta dans ses bras un petit moment, lui caressant la tête. Elle se trouva presque hypocrite.
    — Ça va bien se passer, finit-elle par dire.
    Elle prit une grande inspiration avant de déposer le chat dans le congélateur et d’en refermer précipitamment le couvercle.
    Pendant un instant, seuls les battements de son cœur lui parvinrent, de grosses pulsations sourdes dans ses oreilles. Puis elle commença à entendre le chat s’agiter, et avec un piaillement, elle sortit du placard et ferma la porte derrière elle avant de se réfugier dans le salon, dont elle ferma également la porte.

    En soi, l’extrait n’est pas trop dur vu que c’est un passage très marquant d’une fiction qui a été assez lue je pense :p


  • Plume d'Argent

    Ce serait pas Parhélie de Alive Arsenic? <3


  • Journaliste PAen

    C’est Parhéliiiie ♡♡♡


  • Journaliste PAen

    Hahahaha JE SAVAIS QUE CE SERAIT FACILE.
    C’était évidemment Parhélie, à toi @Gueule-de-Loup <3


  • Plume d'Argent

    Au suivant!

    D’ailleurs, que puis-je attendre de lui ? Et s’il est d’une espèce incontrôlable ? Le genre avec des dents, comme Rebe, mais en pire ?
    Hedi remonte à la surface des pensées. Comme Rebe, en plus sympathique. Hafsa, Maelinne, Odelle et Elira sont elles aussi diablement adorables. La plus inoffensive que je connaisse, c’est Siobhan. Est-ce ma malchance qui me pousse vers les espèces les plus effrayantes ou est-ce statistiquement inévitable ? Quel est le pourcentage de chance de trouver une espèce inoffensive ici ?


  • Journaliste PAen

    C’est La garache, de @Tac \o/ 😊


  • Plume d'Argent

    Rhaaaa je l’avais aussi !


  • Plume d'Argent

    Ouiiiiiiii! A toi Nana <3


  • Plume d'Argent

    Aaah, j’adore ce jeu <3 J’avais les deux premiers !
    (Arg celui de Parhélie il est horrible)


  • Plume d'Argent

    J’ai lu la Garache et j’ai même pas tilté, alors qu’à la lecture des prénoms, c’était évident ! SHAME.


  • Journaliste PAen

    J’avais pas reconnu ni rien, je connaissais même pas, shame on me D:
    @Nana à toi ma poule, tu as gagnéééééé \o/



  • D’où on cite mon texte :astonished: (non mais c’était facile avec tous les noms aussi :P )


  • Journaliste PAen

    Bon ben je suis bien contente d’avoir gagné, mais impossible de choisir un nouvel extrait : je suis à Hong Kong (oui, c’est classe :sunglasses: ) (je me la pète un peu au passage :grin: ) et FPA ne marche paaaaaaas \o/
    Donc si quelqu’un d’autre veut bien se dévouer ? Je dirai peut-être @Isapass comme elle avait trouvé aussi et qu’elle a répondu juste après moi ? Qu’est-ce t’en dis, Isa ?


  • Plume d'Argent

    Ouiiiiii ! Je prends !
    Voici l’extrait :

    "Ils faisaient toujours leur tournée aux aurores, si bien que presque personne n’en avait vu en uniforme, et quel uniforme ! Orange, des pieds à la tête. La casquette frappée des armoiries de la Centrale Postale, la chemise, le pantalon, les chaussures et même les mitaines. Tout. Louise – radoucie l’espace d’un instant par ce spectacle cocasse - se mordit les lèvres pour ne pas lui rire au nez : on aurait dit une citrouille géante.
    — Un courrier spécial pour vous, mam’zelle ! J’ai pas pu m’empêcher de vous la r’mettre en mains propres, c’pas tous les jours qu’on r’çoit une lettre du Conseil !
    La première pensée qui traversa Louise était que l’expression employée par le Préposé ne pouvait être plus malvenue : ses mains étaient sales, en témoignait la coloration noire de ses ongles. "



  • @isapass
    easy! La recenseuse des monde de Praline!
    Voici le prochain défi:
    Cette passagère semblait si frêle. Pas maigre, juste frêle, une fleur trop délicate pour être cueillie mais suffisamment vaillante pour résister aux assauts du vent. Elle était assise en plein centre de son siège, ne gênant ni son voisin de gauche, ni sa voisine de droite. Elle avait pris soin de lisser les pans de son imperméable sur ses genoux avant d’y poser son sac de cuir vert pomme. Ses cheveux blancs étaient rassemblés en un chignon lâche dont s’échappaient quelques mèches sur sa nuque. On ne voyait pas grand-chose de son visage : la tête baissée, elle lisait.
    Pour la première fois depuis qu’elle se prêtait à ce jeu silencieux, un détail piqua sa curiosité. L’ouvrage que tenait la passagère était recouvert de ce papier kraft au marron si distinctif. Impossible d’en deviner le titre, l’auteur ou la collection, tout était dissimulé.


  • Plume d'Argent

    Ce ne serait pas À juste titre de Cliene ? :angel:


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.