La nécessité de la description d'un personnage


  • Plume d'Argent

    Bonjour,
    Je voulais poser ici une question : pensez-vous que la description d’un personnage soir nécessaire pour le présenter, où est-ce juste superflu ? (Je parle ici de termes purement physique, comme la couleur des yeux, de la peau, des cheveux…)
    J’en avais parlé avec ma soeur il y a longtemps, à l’époque de la pièce de théâtre Harry Potter; qui avait au début subit pas mal de protestations du fait que la comédienne qui jouait Hermione était noire (alors que, effectivement, il n’a jamais été écrit qu’Hermione était blanche, par exemple).
    Pensez-vous qu’il vaut mieux donner au lecteur l’image physique qu’on se fait de son personnage ou faut-il le laisser se faire sa propre image ?


  • Plume d'Argent

    Hey,

    Alors c’est une vaste question qui n’a pas de vrai réponse je crois. CEla dépend de l’intention de son auteur, mais ceci dit, certaines histoires appellent beaucoup à la description et d’autres moins.

    Un certain nombre de gens sont visuels et se repèrent mieux entre les personnages s’ils ont une description physique. Donc dans une histoire avec beaucoup de personnages avec un scénario complexe, mieux vaut mettre de la description physique.

    Si on y est opposé, pour des raison de style d’écriture ou bien même éthique (le corps, la beauté, tout ça, c’est surfait ;) ) il faut le compenser avec des personnages aux personnalités très différentes.

    Il y a aussi des cas où il y a beaucoup de personnages mais où il n’est pas si grave de les comprendre un peu. Par exemple dans La mousse de @Seja, on rencontre moult personnages bizarres qui ont l’air d’une espèce différentes et on assiste à des échanges absurdes entre eux sans avoir réellement de réponse à ce qu’il sont ni à quoi est-ce qu’ils ressemblent.
    On est en plein dans un parti prit de l’auteur, qui marche très bien.

    Quand à savoir s’il faut laisser au lecteur de la place pour imaginer son propre personnage, c’est aussi un choix, mais cependnat, je pense qu’il faut faire ce choix au début du texte. Il n’y rien de plus rageant que de se faire une image d’un perso et d’appendre après 300 page qu’il n’est pas du tout comme ça. Pour te sortir du texte, il n’y a pas mieux.


  • Plume d'Argent

    Bon ba Loup à déjà tout dit xD Avoir des descriptions ou pas, ca dépend vraiment des auteurs, et les deux cas de figures peuvent très bien marcher. Mais dans mon cas, je pense que je préfère pas de description que des descriptions “maladroites”, où c’est juste un listing, ou au contraire un pavé de trois pages où c’est impossible de tout retenir x) Faut que les descriptions soient bien faites quoi.

    Les descriptions peuvent avoir un vrai intérêt. Pour les gens qui ne retiennent pas les noms, ils peuvent juste retenir qu’il y a un prof de potion aux cheveux gras qui est pas très gentil. Ou un détail récurrent de la description peut servir à l’intrigue. Ou ça permet d’avoir plus de diversité et de représentativité dans les textes et de casser le fait que de base, on s’imagine un perso blanc et beau (pour caricaturer). Bref, ça peut avoir des utilités pour moi. Mais faut que ça soit bien fait, et ce n’est pas obligatoire. Sej est très douée pour ne pas mettre de description, ou juste un foulard, et ça marche quand même ^^


  • Plume d'Argent

    J’approuve tout à fait les explications de Gueule de loup sur l’importance de donner les bonnes informations au lecteur pour l’aider à se représenter les personnages et ne pas les confondre. J’ajoute aussi qu’une bonne description n’est pas uniquement visuelle, il faut utiliser plusieurs sens. Le son de la voix, les odeurs, en disent beaucoup sur une personne. J’ai un personnage aveugle et c’est interessant décrire sans la vue.
    Par ailleurs, pour moi une bonne description parle du physique du personnage, mais il ne s’agit pas de détailler méthodiquement la couleur des yeux, des cheveux etc. Je préfère dire ce qui compte vraiment sur lui. Ses vêtements parlent de son origine sociale, de ses goûts, de son métier. Ses gestes sont-ils brusques, gracieux, son attitude est-elle discrète ou se pavane-t-il ? Cela nous en apprend beaucoup sur son caractère, son éducation, la pratique d’un sport, d’un etc.



  • @elikya a dit dans La nécessité de la description d'un personnage :

    Par ailleurs, pour moi une bonne description parle du physique du personnage, mais il ne s’agit pas de détailler méthodiquement la couleur des yeux, des cheveux etc. Je préfère dire ce qui compte vraiment sur lui. Ses vêtements parlent de son origine sociale, de ses goûts, de son métier. Ses gestes sont-ils brusques, gracieux, son attitude est-elle discrète ou se pavane-t-il ? Cela nous en apprend beaucoup sur son caractère, son éducation, la pratique d’un sport, d’un etc.

    Oui. :heart_eyes:

    Sinon de manière générale je plussoie ce qui a été dit avant moi.

    J’adore décrire quand j’écris, mais quand je lis je me fais souvent ma propre image des personnages, quand bien même ça ne correspond pas à sa description. Du coup j’ai beau savoir que ce personnage est brun, rien à y faire je vais l’imaginer blond ; à moins que le détail ait une vraie importance. Donc je pense que la description sert seulement si ce que tu décris a un véritable impact.



  • Je suis assez d’accord avec ce qui a été dit précédemment: c’est selon, mais le choix doit être fait tôt et il faut s’y tenir. Pour ma part, et c’est purement personnel, je n’aime pas les pavés descriptif mais j’apprécie quand même de pouvoir me faire une idée du personnage. Le compromis consistant parfois à donner une ou deux petites indications par-ci par-là, de façon naturelle (ex: “Face à la lumière cru du jour levant, elle mit sa main en visière pour protéger ses yeux clairs.” puis plus loin " Le vent lui rabattit un paquet de cheveux châtains devant le visage…").
    Ensuite cela dépend des personnages. Par exemple, j’ai un personnage plutôt passe-partout, d’allure assez discrète, que je décris juste grossièrement parce que je préfère laisser au lecteur le soin de l’imaginer. Et j’en ai un autre, très froid, distant et tranchant, dont j’aime bien parler du regard d’un bleu glacé parce que… ça fait partit de son physique, mais aussi de son caractère. Enfin, il y a des personnages qui font partis du décor et que je décris comme tels, juste parce que leur physique est un moyen de “démarquer” le monde que j’écris (quand ils ont des cornes, des yeux cerclés de plusieurs couleurs, des écailles, des cristaux ou des feuilles qui poussent sur le visage, … ce genre de chose, quoi!).


  • Plume d'Argent

    Je suis assez d’accord avec ce qui s’est dit avant moi mais je rajouterais un petit quelque chose. Déjà pour moi le physique (et la voix etc… ) font partie d’un personnage. Parfois ils sont aussi importants que sa personnalité. Le physique est la vitrine de la personnalité, bien souvent ça permet de caractériser un perso (surtout si on inclut l’attitude, la manière de parler etc… ). Pour moi, sauf parti pris, une bonne description permet toujours de mieux se situer. Et j’insiste sur “bonne” parce qu’évidemment une liste n’est pas intéressante. Ça dépend aussi beaucoup du personnage. Parfois j’ai envie que le lecteur ait une image précise de tel perso donc je vais le décrire, notamment parce que ça apporte quelque chose, parfois au contraire, on en a rien à fiche de à quoi il ressemble, donc je vais pas forcément le décrire, ou très peu. Et puis, combien de fois j’ai lu un bouquin et, malgré, les rappels de l’auteur, je n’ai pas imaginé le perso comme il le décrivait ? Si on décrit le héros au début, libre au lecteur d’essayer de coller à la description ou pas. Donc je suis plutôt team description, même si je ne préconise pas les tartines de deux pages.


  • Plume d'Argent

    @Gueule-de-Loup C’est ce que je m’étais dit, dans les grandes lignes (particulièrement la réflexion “wat, il est pas du tout comme ça en fait ?”
    @Flammy Oooh, mes descriptions sont… soit pas mal, soit vraiment pas ouf, dont je prendrais garde à ce niveau là ! Ce qui m’embête, c’est que je n’aime pas justement, ce réflexe de l’esprit à imaginer les personnages comme “blancs”, rien que de base (en tout cas, quand ça m’arrive, ça m’énerve automatiquement ‘-’ (contre moi-même))
    @elikya MMMh, tu viens de me donner des idées pour décrire mon p’tit Azraël :3
    @Litchie C’est sûr que si Joffrey Baratheon du Trône de Fer avait été brun, le monde aurait peut-être été un poil plus beau (snif)
    @Moje Je me posais cette question parce que moi aussi, les pavés descriptifs, c’est pas trop mon truc. Je préfère ajouter les éléments un peu en soum soum, discrètement… sauf quand c’est particulier. Je reprends son exemple mais j’ai un personnage, Azraël, qui a physique qui raconte beaucoup sur lui, et qui en même temps n’est pas anodin de base (une partie de ses cheveux est blanche, l’autre noire, ses deux yeux ne sont pas de la même couleur, il possède quelques cicatrices assez voyantes sur son visage…) Et tout ça est important sur lui, mais j’ai un peu peur d’insister dessus ^^’
    @Audrey-Lys Donc une bonne description n’est jamais de trop, globalement ?



  • Pour ma part j’aime bien avoir un peu de description, plutôt des caractéristiques qui sortent de l’ordinaire ce qui m’aide à visualiser un personnage plus précisément. Après s’il y a des blancs dans la description je laisse mon imagination les combler.

    J’ai du mal avec les représentations très subjectives comme “il est incroyablement beau” ou “sa beauté sans pareille” qui ne me donnent aucune indication concrète. A la limite si on doit décrire un degré de beauté “une beauté froide” me permet déjà de mieux imaginer.

    Sinon concernant la représentation physique des minorités ou personnes discriminées je pense qu’il est important de préciser leurs caractéristiques plutôt que de les invisibiliser. Il me semble que ça a été reproché à JKR de ne jamais donner aucune indication qu’Hermione était noire et tout à coup de prétendre que “rien ne laissait entendre qu’elle ne l’était pas”. Alors qu’on comprend bien que d’autres de ses personnages noirs le sont (comme Kingsley Shacklebolt ou Dean Thomas).


  • Plume d'Argent

    @Litchie et @Audrey-Lys Vous n’êtes pas les premières lectrices que je croise dont l’imagination n’en fait qu’à sa tête.
    En revanche, quand j’ai un retour de ce type, en tant qu’auteur, je trouve ça extrêmement vexant. J’ai l’impression d’entendre: tu écris une histoire, mais moi lecteur, je pense mieux savoir qui et comment sont tes personnages alors je modifie ton travail. Ou bien je me dis que j’ai mal fait mes descriptions et j’ai envie de corriger ce que j’ai fait.
    Bref, ça peut être mal interprété :p.
    En soi, je ne pense pas que que vous deviez “arrêter” de le faire, on a tous des cerveau qui fonctionnent différemment, par contre, je pense que c’est une mauvaise idée de le partager avec les auteurs concernés.

    Ceci dit, tout les auteurs ne sont sans doute pas aussi chiants et pénibles que moi XD. Et heureusement.


  • Plume d'Argent

    @El pour moi oui. Et si on veut faire des piqûres de rappel sur des éléments importants, le faire d’une manière différente

    @Gueule-de-Loup ça peut donner cette impression là mais crois moi quand ça m’arrive j’essaie de contrarier mon esprit pour coller à la description. Après si un lecteur me dit qu’il imagine un perso différemment je ne vais pas être contente mais je ne vais pas lui en vouloir (sauf si je décris le perso toutes les deux pages XD)

    @Léonte pour ma part je trouve que, effectivement, quand un perso se différencie des autres par son ethnie par exemple ça doit être mentionné sinon on ne peut pas en vouloir aux gens de l’imaginer blanc



  • Sinon, on en parle, @Léthé, de mes descriptions lacunaires et toi qui imagines Dimitri comme il est en vrai (ou presque)? C’est magique aussi, ça.
    Je ne donne presque jamais beaucoup d’éléments pour décrire un personnage. Quelques habitudes, quelques mots pour lui donner de vagues caractéristiques physiques. Et je n’ai pas l’impression d’avoir besoin de plus.
    Pour les paysages par contre, c’est autre chose. Il arrive que j’aie des visions très claires d’une scène, que ça fasse comme un tableau dans ma tête. J’aime bien dans ces cas-là (surtout en début ou fin de chapitre) tenter de retranscrire ça. Et clairement, ça peut faire écho à quelque chose dans le récit, mais, bien souvent, ça coupe l’action.
    Je crois que ça dépend très fort du type de récit, de son rythme, du point de vue adopté par le narrateur, et encore bien d’autres variables. Je suis sûr que tu trouveras une technique qui te convient, @Olek (ou simplement les moments propices pour donner les détails que tu sembles tenir à coeur)


  • Journaliste PAen

    @mart a dit dans La nécessité de la description d'un personnage :

    Sinon, on en parle, @Léthé, de mes descriptions lacunaires et toi qui imagines Dimitri comme il est en vrai (ou presque)? C’est magique aussi, ça.

    Comme un forgeron sexy nu sous son tablier tu veux dire ? :joy: :rofl:


  • Plume d'Argent

    @Mart C’est drôle que tu rebondisses sur le sujet que je soulevais dans un autre sujet, mais ça m’a permis de lire toute la conversation ^^ Merci de ton aide !



  • @Olek oups, je croyais que c’était le même sujet… En même temps ils se rejoignent ^^.
    @Léthé eeeuh… Oui, exactement!



  • @Gueule-de-Loup Pour le coup je ne pense pas que ça soit la faute de l’auteur :thinking: c’est juste mon cerveau qui a décidé et c’est tout. Pour donner un exemple très précis

    J’imagine Burrich de l’Assassin Royal comme Hagrid dans Harry Potter. Alors que rien à voir. Y a absolument AUCUNE raison qui pousse mon cerveau à voir ce perso comme un géant barbu, mais à chaque fois que je vois son nom, c’est Hagrid qui fait “pop” dans ma tête.

    Et pour le coup je n’ai jamais pensé “moi lectrice je sais mieux”, je pense juste que c’est un peu de susceptibilité (que je peux comprendre hein) ;)


  • Plume d'Argent

    Merci pour toutes vos réponses (qui m’ont, mine de rien, assez éclairé) !
    @Litchie Ma représentation de Burrich a complètement changé au niveau du tome 5 je crois (et don’t tell me anything because je suis encore au tome 5 (je me retiens de lire les suivants pour pouvoir faire mes lectures obligatoires pour la rentrée ;-;)). Mais ça m’est déjà arrivé d’imaginer un personnage d’une certaine manière qui ne collait pas du tout à la réalité de l’auteur, et c’est une gymnastique de l’esprit que de se forcer (coucou @Audrey-Lys )


  • Plume d'Argent

    Au début, je n’ai pas osé donner mon avis parce que je me suis dit qu’après ça, personne n’allait me lire.

    En tant que lectrice, si on ne me décrit pas un personnage, je n’imagine pas son physique, je ne le visualise pas ; et parfois je trouve dérangeant d’avoir des personnages sans visage. Mais certains auteurs arrivent à me faire oublier qu’il me manque les images.

    Quand j’écris, suivant dans quel contexte les personnages sont présentés et suivant comment on les regarde (on étant le personnage qui tient la caméra ou celui dont j’adopte le point de vue), je peux faire des descriptions détaillées. Comme je ne sais pas dessiner, c’est une façon de créer une image d’eux.

    Pour ce qui concerne l’imagination du lecteur, je sais qu’on ne peut pas la contrôler, mais je suis d’accord avec @Gueule-de-Loup.
    Et je déteste quand on conseille aux auteurs de ne pas trop décrire les personnages pour donner la liberté au lecteur de les imaginer à sa guise. C’est à l’auteur de décider s’il veut décrire ses personnages ou non, et à quel degré de précision il veut le faire.


  • Plume d'Argent

    @Fannie Plus te lire, quelle folie ! Si je demande, c’est que je souhaite les avis les plus diversifiés possible :3 Donc, selon toi, il vaut mieux les décrire un minimum (même si c’est au détour d’une phrase), histoire de donner ne serait-ce qu’une idée globale du personnage ?


  • Plume d'Argent

    @El, je voulais dire qu’en avouant que je fais des descriptions détaillées, je craignais que personne n’aille lire mes fictions (quand je publierai autre chose que des nouvelles).
    Oui, personnellement, je préfère une description brève et sommaire à pas de description du tout. Comme @Audrey-Lys, je trouve que l’aspect extérieur, la voix, la manière de se mouvoir et de s’exprimer, etc. font partie du personnage.
    Pour ce qui est des piqûres de rappel, il y en a plein dans la Passe-Miroir et elles ne me lassent jamais. (Coucou, @Cricri :wink:. )


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.