Good Omens


  • Plume d'Argent

    Les amis, je vous présente mon ENORME coup de cœur du moment (au lieu d’avancer sur mes projets ou mes devoirs de vacances, parce que voilà) : Good Omens.

    Good Omens est une série en six épisodes d’environ cinquante minutes disponible sur Amazon Prime. Mais c’est aussi, surtout et avant tout un livre absolument exceptionnel, écrit de concert et publié en 1990 par Neil Gaiman et Terry Pratchett. Le bouquin condense le sel et l’essence de ces deux auteurs (parmi mes préférés donc je suis moyennement objective), la philosophie sous LSD du premier et le délire comique du deuxième, la folie et l’inventivité de l’un et de l’autre. Un roman dense, subtil, fourmillant de détails parfois très signifiants, inadaptable (presque inadaptable).

    Allez, je ne vous fait plus attendre : voici le pitch (du bouquin, de ma composition).

    Jardin d’Eden, au crépuscule. Adam et Ève, désespéré, frigorifiés, viennent d’être jetés dans le désert. L’ange Aziraphale et le démon Crawly (Rampant en VF), spécialiste de la métamorphose et adepte des formes vertes, écailleuses et sans jambes, les regardent en bavardant d’un air inquiet. 6000 ans plus tard. Le Ciel et l’Enfer sont en effervescence. L’Antéchrist est né et c’est à Crowley (Rampa en VF), qui a changé de nom, celui d’avant faisant trop plouc sinueux, d’amener sur Terre avec l’aide d’une congrégation de nonnes satanistes le fils du diable sur Terre. Mais ni Crowley ni Aziraphale, qui viennent de passer les 6000 dernières années parmi nous et ont fini par aimer la Terre et devenir amis, ne sont prêts à laisser le monde partir en fumée. Dans cette course contre la montre pour arrêter, ou déclencher, l’Apocalypse, seront aussi impliqués Anethema Device (Anathème Bidule), sorcière et descendante de sorcière, Newton Pulsifer, bon à rien mais descendant de chasseur de sorcières, le Sergent Shadwell, chasseur de sorcière lui aussi, Madame Tracy, logeuse et ambassadrice de la décadence, quatre Motards plutôt impressionnants et les Eux, une bande d’enfants. Tic, tac…

    Oui, d’accord, c’est un peu long, mais l’histoire est compliquée. Enfin bref, ce livre est une pure pépite. Et il a été adapté en série il y a peu (c’est le début de cet article). D’ailleurs hop, une petite BA pour vous mettre dans l’ambiance.

    Bien sûr, il y a quelques petites pertes entre la série et le livre. Les Eux, et tous spécialement Adam, ont moins de subtilité, de profondeur, et en même temps moins d’absolu. Il y avait aussi dans le livre une sorte de mélancolie diffuse, à la fois très triste et très douce, qui manque un peu. Et personne n’est capable de dépeindre la Mort comme le faisait le génial Terry Pratchett. Mais bon, dans l’ensemble, ça passe.

    Au départ, j’étais réticente, parce que Good Omens est vraiment quasiment inadaptable. Je n’avais pas envie de m’écoeurer avec une mauvaise copie commerciale, malgré les critiques dithyrambiques. C’est uniquement en tombant sur une comparaison avec Dirk Gently que je me suis dit que j’allais essayer. Et j’ai bien fait. Parce que la série ne se contente pas de répéter bêtement le bouquin. Elle lui apporte quelque chose. D’abord et principalement, Crowley et Aziraphale. Parfois un peu effacés dans le bouquin, ils acquièrent ici une épaisseur, une tangibilité inédite. Et ce non seulement parce que leurs acteurs sont excellents (Michael Sheen et David Tennant), mais aussi parce que le duo qu’ils forment fonctionne à merveille. Ils sont drôles et émouvants, l’histoire tourne littéralement autour d’eux tant ils envahissent l’écran ; de plus, une idée sur leur relation qui était très subtilement esquissée dans le bouquin est ici beaucoup plus clairement esquissée (bien que jamais annoncée haut et fort), et ça vient beaucoup renforcer le propos. Sinon, tous les personnages féminins acquièrent un peu plus d’existence (et particulièrement Anathema) et le temps que prend la série pour développer le temps l’amitié de l’ange et du démon sur Terre au fil des siècles ainsi que le Ciel et l’Enfer est du temps bien utilisé. Accessoirement, l’univers visuel est super, la réalisation occasionnellement intéressante et le scénario est parfait.

    Parfait, me diriez-vous ? Oui, parce qu’il est une chose que je ne vous ai pas encore dite : c’est Neil Gaiman, l’un des deux auteurs, qui a dirigé l’adaptation (et en plus il a été scénariste par le passé donc voilà). On prend même encore plus de plaisir à voir la série en ayant lu le bouquin que sans l’avoir lu. Oui madame, oui monsieur, je l’affirme.

    Tout ça pour dire qu’en tant qu’aspirante autrice et aspirante cinéaste, cette série me donne de la joie et de l’espoir. En plus, elle est kiffante sa mère. Des bisous :heart:


  • Plume d'Argent

    Je suis RAVIE de cet article.
    “De Bons présages” (le titre en français) fait partie de mes bouquins préférés. Quand j’ai vu qu’ils préparaient une série, j’étais un peu dubitative. Ce que tu en dis me donne TRES envie de la tester!!


  • Plume d'Argent

    Ouiiiiiii :heart_eyes: Avec mon mari on a sauté dessus ! On adore Gaiman (il est passe de devenir un dieu, à la maison :laughing: ) et Pratchett, on avait surkiffé le bouquin, et on a pas été déçu avec la séries.
    Les acteurs sont tellement parfaits dans les rôles d’Aziraphale et Crowley (Daviiiiiid !), dont les rôles, comme tu le dis si justement, sont moins affirmés dans le bouquin. C’est bien d’en avoir fait les personnages principaux - surtout qu’ils sont aussi hilarants.
    J’ai aussi beaucoup aimé l’interprétation d’Anathema et j’ai hurlé de rire au caméo de la Mort (la Mort est un mâle, et un mâle nécessaire, amen)
    Oui oui @Alice fonce !



  • En tant que fan absolue de Terry Pratchett et amoureuse transie de David Tennant, je me DEVAIS de voir cette série. <3 Je préfère toujours le bouquin en vieille fille aigrie, mais le côté David Tennant rajoute un gros plus <3


  • Plume d'Argent

    Fan absolue du livre, j’ai adoré redécouvrir les personnages joués merveilleusement par Sheen et Tennant.
    La série manque bien sûr de la richesse et de la densité du livre (et de l’humour, trop littéraire pour être adapté, de Pratchett) mais en même temps j’avoue que je ne vois pas bien comment cela aurait pu être mieux fait vu que je ne pensais même pas que ce serait adaptable tout cours ! Le simple fait que « ça passe » est à mon avis un exploit ! :heart: :)

    Je conseille de considérer la série comme un très cool trailer du livre, que j’ai d’ailleurs relu - pour la millième fois - dans la foulée tellement cette adaptation m’a rappelée que l’original me manquait… mais dans le bon sens du terme paradoxalement ^^


  • Plume d'Argent

    @Alice Teste donc, ma chère, ça vaut le coup (après si je te la sur-vends tu seras forcément déçue, mais elle est kiffante, je te le garantis).

    @Mary Le plus drôle, c’est de voir que tout Internet a interprété l’amitié d’Azi et Crowley comme une love story, ce avec quoi dans les interview Michael Sheen est tt à fait à l’aise (il l’a plus ou moins joué comme ça), alors que Daviiiiid pas du tout… Bref c’est pas clair mais avec un peu de bol tu as compris.

    @Litchie C’est drôle parce qu’après coup je n’ai pas de préférence, je trouve que les deux fonctionnent vraiment bien ensemble (d’ailleurs c’était un vœu de Terry Pratchett que de voir le bouquin adapté sur petit ou grand écran, avec Neil Gaiman ils ont essayé pendant trente ans…).

    @itchane Exactement. Sheen et Tennant sont excellents et je veux les voir se pécho.



  • @Mouette Ah oui carrément les deux fonctionnent très bien :D mais comme dit @itchane je crois que c’est justement l’humour très littéraire de Pratchett qui me manque (par exemple, dans la série on entend beaucoup de Queen mais la blague n’est pas expliquée - ce qui est logique - alors qu’elle m’avait fait beaucoup rire xD )

    Mais oui, clairement, Sheen et Tennant sont beaucoup trop choux. Et puis

    SPOIL

    le final avec Tennant qui barbote… <3


  • Plume d'Argent

    @litchie

    Vous auriez un canard en plastique? :duck:



  • @Mary ouiiiiiiii xD <3


  • Plume d'Argent

    Pour avoir un copain qui est très fusionnel avec ses potes, je peux vous dire que l’ambiguïté bro-story / love story est tout à fait réaliste, et j’ai beaucoup aimé cela, c’est vraiment très touchant : )

    Ha oui moi aussi ça m’a manqué l’explication pour Queen xD ainsi que le fou rire à la lecture de la liste des particularités typographiques des livres que collectionne Aziraphale… mais on ne peut pas tout avoir, à la place, on a des scènes de fin en plus et assez cool qui n’existaient pas ainsi que l’esthétique générale et celle du monde des anges notamment que j’ai adoré (le smartphone transparent ! :heart: )…
    Le personnage de l’archange Gabriel est très très bien aussi et pas dans le livre…

    Bref, c’est pas le bouquin mais c’est quand même pas si mal : P


  • Plume d'Argent

    I’m the Archangel Fucking Gabriel ! :angel:


  • Plume d'Argent

    @Litchie Je suis d’accord que la blague sur Queen a manqué, surtout qu’elle aurait peu être faite d’un coup de divine narration… Et je l’ai déjà dit, mais j’ai été un poil déçue par la mort. Pas assez Partchettéenne, je dirais, mais Pratchett… Difficile à égaler, peut-être. Mais bon, on les aime quand même

    https://media.giphy.com/media/lp0lCc1yGmvZITB92G/giphy.gif



  • @Mouette Oui voilà c’est ça <3 (Rhoooo cette scène, tellement choupi !).


  • Plume d'Argent

    Ha oui la Mort m’a grave déçue aussi. Et en plus les sous-titres français que j’avais restaient en minuscules ! :anguished:
    La Mort qui parle en minuscule, choc visuel immédiat :cry:
    J’ai détesté les subbeurs et les ai maudits sur trois générations pour n’avoir absolument rien compris à la vie Mort Pratchienne !


  • Administratrice

    Pour les majuscules il me semble avoir vu passer le message d’un autre fan légitimement déçu et M. Gaiman avait répondu que c’était par souci de lisibilité. Apparemment, les sous-titres doivent répondre à certaines normes qui limitent un peu les fantaisies :/ (et ça doit aussi être le cas en France ? Ou alors les subbers étaient pas dans la confidence :skull: )

    Sinon : Good Omens :two_hearts: :hearts: :two_hearts:



  • @itchane Mais ouiiiiii pareil ! Après oui effectivement ça aurait pas été très lisible, et après tout la mort qui parle en capitales c’est une “contrainte” de l’écrit, qui n’a pas forcément d’intérêt à l’écran :/


Log in to reply
 

Looks like your connection to Forum Plume d'Argent was lost, please wait while we try to reconnect.